Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 04h22
 

Société

FFKM-Présidence

La réconciliation nationale remit à l’ordre du jour

mardi 26 janvier | Mirana Rabakoniaina

Le nouveau patron du FFKM, le Pasteur Endor Rakoto de l’Eglise Luthérienne de Madagascar ainsi que le Chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina, chacun de leur côté ont remis à l’ordre du jour la « réconciliation nationale ». Pour le chef des églises œcuméniques, « il s’agit d’un long processus » toujours d’actualité, et pour le Chef de l’Etat, la réconciliation est le socle du développement.

Evidemment, ils ont omis l’échec du premier processus qui a englouti pas moins de 600 millions d’ariary au seul bénéfice de l’ancien Président Marc Ravalomanana. D’autant que ce dernier semble en bisbille avec le pouvoir en place juste après. Notons que le clan de Ravalomanana organise un culte aujourd’hui pour rappeler le lundi noir 2009, qui a causé sa chute et l’avènement de la Transition dirigé par Andry Rajoelina et dont Hery Rajaonarimampianina est parmi les proches en ces temps là. Maintenant, ils sont à couteaux tirés. Peut-être que la réconciliation est vraiment nécessaire entre eux tous.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 26 janvier à 09:12 | Dadabe (#9116)

    Cette « réconciliation nationale » est un leurre, un conte de fées destiné à endormir le peuple toujours prêt à croire aux fins heureuses des drames. J’ajoute, en bon laïque que je suis, que les églises n’ont strictement rien à voir ni à faire dans ces questions strictement politiques. Entre le temporel et le spirituel il faut choisir.. Voici quelques minutes, sur le site de Midi-Madagasikara, j’écrivais ceci à propos du Lundi Noir : « Il vaut toujours mieux connaître la vérité, quelle qu’elle soit, plutôt que de laisser la place libre aux rumeurs et aux fausses informations distillées par les propagandistes, d’un bord comme de l’autre. A cette époque, une intervention musclée des forces de l’ordre, face à une foule déchaînée de pillards dont beaucoup se trouvaient »sous influence« (alcool, drogue), se serait terminée par un massacre. Le vrai coupable est celui qui a incité cette foule à commettre ces actes répréhensibles. Manifester n’a jamais voulu dire se comporter en voyou et celui qui a incité à prendre d’assaut des magasins et entrepôts savait très bien ce qu’il faisait. Il a un nom, on le connaît. Qu’il rende des comptes. Et cela est vrai pour tous ceux qui se sont rendus coupables de tels crimes qui devraient être imprescriptibles, depuis Ratsiraka jusqu’à nos jours. La Justice, si elle sait se montrer indépendante et courageuse, a du travail devant elle. Mais, ne rêvons pas trop... ». Je confirme : ne rêvons pas trop.

    • 26 janvier à 09:42 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      PS - Chère Mirana, au lieu de « La réconciliation nationale remit à l’ordre du jour », j’aurais titré « La réconciliation nationale REMISE à l’ordre du jour ». Un petit détail, mais tout de même. (Je note, d’ailleurs, pour avoir relu mes commentaires d’hier, que j’ai moi-même commis pas mal de fautes d’orthographe. Comme quoi...).

    • 26 janvier à 10:51 | betoko (#413) répond à Dadabe

      Et qui est ce vrai coupable ? En 1971 , la gendarmerie avait assassiné environ 2000 personnes dans le sud de Madagascar , qui était le responsable , idem en 1972 , 1991 , 2002 et 2009 ?
      Qui était le responsable de ce qui s’est passé au boulevard Saint Michel et au quartier Latin en 1968, tous les magasins étaient détruits , idem à Saint Denis de la Réunion en 1991 où tous les magasins dans le quartier du Chaudron étaient pillés et brûlés , et il y avait aussi des morts .
      Je ne parle pas du printemps arabe ou de la révolte du jasmin en Tunisie ,
      Ce qui s’est passé que se soit en 1971 ou en 1972,1991,2002, et 2009 risque de se reproduire à tout moment partout à Madagascar . Quand ceux qui sont au pouvoir s’en-foutent de la population , cette population va se révolter et le seul responsable est celui qui est à la tête de l’état . Les malgaches sont très patients , mais attention quand ça va exploser

    • 26 janvier à 11:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Dadabe

      Bonjour,

      Pour faire une phrase complète, il faut un (Sujet + Verbe +Complément) : Où est le verbe dans votre correction ? A moins que vous voulez écrire mais pas parler : « La réconciliation nationale est remise à l’ordre du jour ».

    • 26 janvier à 12:02 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Désolé pour vous, la subtilité de la langue Française fait que : " La réconciliation nationale remise à l’ordre du jour ». est bien FRANCAIS et sans faute aucune .

    • 26 janvier à 14:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à FINENGO

      C’est le lot de la langue vivante donc Mirana n’a pas tort et Dadabe comme d’habitude ne voit pas plus loin que le doigt qui lui montre la lune.
      Tandis que vous avez oublié l’essentiel, l’éducation avec l’aide des phrases simples et compréhensibles par tout le monde.

    • 26 janvier à 16:03 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      plus qu’hier et moins que demain, désolé de vous décevoir.
      Vous dites, et je cite : « Tandis que vous avez oublié l’essentiel, l’éducation avec l’aide des phrases simples et compréhensibles par tout le monde. »

      Mais quand on est sur un Forum, ou quand on veut s’immiscer dans une discussion, on est sensé de savoir ce que l’on veut. Car ce n’est nullement pas pour s’éduquer ou être éduqué . Sur un Forum l’essentiel c’est de comprendre ce que les autres disent pour pouvoir y répondre. Ce n’est pas un lieu d’enseignement littéraire comme vous voudriez laisser entendre.
      Un peu de logique voyons !!!!

    • 26 janvier à 17:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à FINENGO

      Ok, c’est la vérité pour vous mais pas pour l’auteur de l’article qui se soucie de l’éducation pour tous dans ses écrits car autrement il ne sera jamais l’homme qu’il faut à la place qu’il faut (the right man at the right place).

    • 26 janvier à 21:19 | Dadabe (#9116) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ce qui se conçoit clairement, se dit clairement. Le titre en question a une grosse faute d’orthographe. « remit », ainsi écrit, est un passé simple (troisième personne du singulier). « Remise » (avec un « e » car l’auxiliaire être est sous-entendu et donc « mis » s’accorde avec le sujet) permet, en revanche, d’exprimer une idée claire, simple et compréhensible par tout le monde, ce qui est votre louable souci. Le verbe, vous l’aurez compris est « mettre », ici au participe passé avec un auxiliaire « être » sous-entendu ce qui est parfaitement français, grammaticalement parlant, et d’une grande limpidité. Je ne comprends absolument pas votre querelle. Vous vous êtes trompé et il serait agréable de vous voir le reconnaître et de l’écrire. Merci.

    • 26 janvier à 22:00 | Bena (#494) répond à Dadabe

      raison de plus pour organiser le sommet de l’oif sur une de nos îles désertes.

    • 27 janvier à 07:33 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à Dadabe

      « chacun de leur côté ont remis » ------------> chacun de son côté a remis

      « la Transition dirigé par Andry Rajoelina » --------------> la Transition dirigée par Andry Rajoelina

      « Hery Rajaonarimampianina est parmi les proches en ces temps là. » --------------> Hery Rajaonarimampianina était parmi les proches en ces temps là.

    • 27 janvier à 08:08 | rakotoson (#8023) répond à Dadabe

      #### Cette « réconciliation nationale » est un leurre, un conte de fées destiné à endormir le peuple toujours prêt à croire aux fins heureuses des drames. J’ajoute, en bon laïque que je suis, que les églises n’ont strictement rien à voir ni à faire dans ces questions strictement politiques. Entre le temporel et le spirituel il faut choisir.. Voici quelques minutes, sur le site de Midi-Madagasikara, j’écrivais ceci à propos du Lundi Noir : « Il vaut toujours mieux connaître la vérité, quelle qu’elle soit, plutôt que de laisser la place libre aux rumeurs et aux fausses informations distillées par les propagandistes, d’un bord comme de l’autre..... ####

      J’ adhère tout à fait à vos propos .Et , je sais que nous sommes loin d’ être les seuls à partager la même opinion.

      Le FFN, le Conseil des Sages et j’ en passe et des meilleurs ... C’ est de la poudre aux yeux . De l’ argent jeté par la fenêtre . De quoi endormir le peuple . De quoi payer quelques vrais - faux spécialistes ès « Réconciliation nationale » pour assurer leur vieux jour alors 98 % de la population vit dans la précarité absolue .

      N’ en déplaise à Hery Rajaonariampianina et à ce successeur de l’ adjudant - chef Odon ( « Mon Seigneur » pour certains ... version EKAR - Antanimena , avant le coup d’ Etat du 19 mars 2009 perpétré par le DJ Andry Rajoelina alias TGV , les Malgaches n’ ont pas besoin de cette sempiternelle « Réconciliation nationale »

      Notre pays n’ est pas la Syrie , ni la Guinée , ni le Mali , ni le Burkina Fasso , ni l’ Afghanistan ... pour remettre ,à chaque fois ,comme priorité, la « Réconciliation nationale » sur le tapis . En discuter en Conseil des ministres , la « trimbaler » d’ une région à l ’ autre ne rime à rien quant à la moindre velléité de pouvoir des politiciens et/ ou apprentis tels ; d’ appât du gain de ces derniers et il ne restera pus loin une ligne de cette « Réconciliation » ! mettant à rude épreuve la patience de la population.

      Même tabac avec la défunte « Feuille de Route », la Constitution de la III et de cette IV République .Des voeux pieux ! De l’ argent perdu ! Les mauvaises langues - c’ est constaté dans ce forum - reprochent à Marc Ravalomanana d’ avoir investi plus de 600 millions d’ ariary dans l’ organisation de la première Conférence nationale. A qui la faute aussi ? Les différents protagonistes ont - ils appliqué à la lettre les termes des ( belles ) résolutions de la dite Réconciliation Nationale ?

      Non , ce qu’ il faudrait dans un pays comme le nôtre c’ est de publier une « Règle de conduite aux politiciens » dont les termes sont communément élaborés et signés par les différents protagonistes . Chez nous , est - ce vraiment une preuve de l’ existence de la Démocratie que d’ afficher plus de 300 partis politiques , plus de 60 candidats à la présidentielle de 2013 , d’ où est sortir gagnant Hery Rajaonarimampianina avec son slogan « Hery Vaovaon’ i Madagasikara » ( HVM ) ? ? !!! Ne cherchez pas svp des noms pompeux vides de sens et d’appilcation

    • 27 janvier à 20:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Bekoto,
      Etiez-vous en France en 1967/ 1968 ?
      J’y étais mais du côté du « POUVOIR »,en place.
      1972,à Madagascar,ce sont les rescapés « malagasy-français » du Quartier Latin,à l’image de DANY le rouge.
      Les ouvriers et les salariés ont pris le « TRAIN en MARCHE » ;
      Et maintenant,dany le rouge remet== son grain de sel==,à Europe1,en France ;
      Pour Madagascarfà l’occasion de la troisième guerre mondiale déjà en route :
      - « UNE SEULE SOLUTION » :
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
      ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »+ +

      Le PADESM et ses héritiers.

      basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 26 janvier à 10:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».
    C’est la chance et l’espoir des Malgaches,en pleine troisième guerre mondiale.
    - « MADAGASCAR AUXMALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »-

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 26 janvier à 12:35 | FINENGO (#7901)

    La Réconciliation Nationale porte bien son NOM.
    Elle a pour but de Réconcilier un Peuple.
    Jusqu’à Preuve du contraire le Peuple Malgache ne s’est jamais entretué sous la République.
    Donc où est l’utilité et le bien fondé de la Réconciliation ??????

    Leur dite Réconciliation Nationale tel qu’elle se présente n’est ni plus, ni moins que le fait de trouver une entente entre Mafieux pour que leurs Méfaits puissent passés sous silence. Et que chacun puisse jouir impunément de tout ce qui été spolié au Pays et au Peuple.
    Leur Réconciliation, n’est plus, ni moins qu’une TRAHISON Nationale dans le sens Propre du terme. Alors ceux qui sont emballés et partisans de la Réconciliation Nationale tel qu’elle se présent ne peuvent être que les Traitres de la Nation.

    • 26 janvier à 13:38 | jaongaly (#6709) répond à FINENGO

      ce n’est pas faux ! dans ce cas le mot « connivence » conviendrait mieux.

    • 26 janvier à 13:43 | Isandra (#7070) répond à jaongaly

      « Evidemment, ils ont omis l’échec du premier processus qui a englouti pas moins de 600 millions d’ariary au seul bénéfice de l’ancien Président Marc Ravalomanana. »

      Bien dit Mirana,...On devrait faire rembourser à ce monsieur cette somme , pour financer la scolarisation des enfants qui n’ont pu aller à l’école, faute d’argent,...

    • 26 janvier à 13:51 | FINENGO (#7901) répond à jaongaly

      Bonjour jaongaly,
      Je n’en disconviens pas, car un Traitre est toujours de connivence avec ses Paires... LOL

    • 27 janvier à 00:11 | jaongaly (#6709) répond à FINENGO

      Ok, Je dirais donc : la connivence mafieuse cqfd

  • 26 janvier à 17:20 | kakilay (#2022)

    En cet anniversaire du « Black Monday », certains pensent ou espèrent que beaucoup ont oublié. Pour ainsi dire que, toujours certains, pensent qu’ils vont pouvoir se présenter en 2018, déclarant déjà, qu’ils sont la relève.
    Nous avons à choisir entre
    l’Oubli ou l’amnésie collective,
    le Pardon ou le "tsy misy mangidy ohatran’ny sakay,
    fa rehefa ifanarahana tanty foana",
    la Justice
    et la Vengeance.
    Non,
    ce n’est point binaire.

    Faut-il hypothéquer le futur,
    pour un passé non-digéré ?

    Nous savons tous que bien des pratiques
    sous le pt
    sont à bannir.
    Je vois ici certains qui s’offusquent
    quand le pouvoir en place
    interdisent les manifestations publiques :
    alors que ne les avons nous entendus,
    partisans de La Place de la Démocratie,
    ils étaient les premiers à vouloir
    sous le pt,
    l’interdiction de toute manifestation.

    Ont-ils oublié et doit-on oublié avec eux.

    La question ici n’est pas de sauver
    le pt ou Ra8 :
    il est question du droit de manifester.

    Le pt n’est plus au pouvoir,
    Ra8 avant lui.

    On se bat pour les nuls,
    ou bien l’on se bat pour la Démocratie :
    Quelle forme de Démocratie ?

    Intérêt supérieur de la Nation :
    Cela dépasse les petits dictateurs en herbe.
    On ne peut pas sacrifier La Démocratie
    pour un individu qui ne fait que passer.

    Ne doit-on pas se concerter,
    si nous ne sommes pas capables
    de définir La Démocratie souhaitée,
    Déjà de formuler La Démocratie rejetée,
    dans sa forme.

    Nous ne savons pas,
    ne connaissons pas la Vérité,
    mais nous savons au moins l’erreur.
    On avance par des erreurs rectifiées.
    La Science même avance par cette démarche.
    Comme on dit : il n’y a qu’un seul droit,
    c’est le droit à l’erreur :
    et un devoir,
    le devoir d’accepter cette erreur,
    et de la rectifier.

    Ao ho solafaka hahay hamindra.
    On souhaite même la chute,
    pour cause d’erreur,
    pour n’avoir pas à la répéter,
    et mettre en place « la meilleure façon de marcher ».
    On appelle cela Expérience :
    pour peu qu’on ait l’intelligence de sa chute.

    Une erreur bien comprise,
    a moins de risque de se répéter.

    Mais quand je vois les commentaires des uns et des autres,
    amnésiques de leur délire d’hier,
    somnambules du temps présent.

    Notre champion du copier/coller,
    ne fait que répéter les âneries du pt :
    les colliers de généraux,
    quand nous savons tous que l’armée
    est un des nœuds de la crise ou des crises.
    Les gendarmes n’ont pas voulu que l’on touche à leur statut,
    lors d’une grande réunion à Ivato.
    Le supposé président,
    supposé chef de l’armée,
    s’est couchée.

    Et ce n’est qu’un exemple.

    On a remis à la tête de la CENI,
    un président qui a mis en place
    une élection à l’aide des karnepokotany.

    Quand on a validé cela,
    en tant que citoyen révolutionnaire,
    quand on a cautionné cela comme stade suprême de La Démocratie,
    de quoi pourrait-on se plaindre en ce jour ?
    Et que peut-on espérer de raisonnable ?

    Et quand on les lit en ces jours,
    révoltés et survoltés,
    on se demande :
    mais où avez vous mis votre conscience citoyenne
    en vos temps bénis,
    pour eux.

    Eux ont beaucoup gagné,
    et vous n’êtes même pas en mesure
    de faire votre remise en question.
    Et vous voulez que l’on vous prenne au sérieux.

    Que puis-je savoir ?
    Que dois-je faire ?
    Que puis-je espérer ?

    Commencer peut être,
    et d’abord
    à se poser ces questions de Kant...
    pour que le forum
    devienne Agora...

    • 26 janvier à 17:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à kakilay

      Bonjour,

      A quoi bon changer d’homme si le système reste le même.
      Vous avez parlé des crises et de l’armée à travers les têtes qui s’y sont succédées mais c’est du pareil au même donc essayons d’abord de faire évoluer le système (le devoir des élites de la nation s’il existe encore des personnes digne de cette appellation) et on verra la suite.
      Concernant le CENI-T, 2 personnes ont occupé le poste de président avec à peu près le même résultat (l’insatisfaction généralisée sur leurs actions) et voilà le nouveau CENI, juste un changement de dénomination mais pas de système donc peu importe s’il s’agit d’un nouveau ou d’un revenant le résultat attendu restera le même (une contestation).
      La sagesse malgache ne l’a pas oublié en disant :« MENA TANY MENA OVY ».

    • 26 janvier à 18:23 | kakilay (#2022) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Quel système ?
      HO AN’NY FANOVàNA ?
      Cela voulait dire quoi déjà ?
      Dédommageait l’individu pour cause de système ?
      Comme si l’homme n’y était pour rien, et le changement viendra de qui ?
      Et si la terre était tout, on ne boirait pas du vin de Brésil en ce jour.
      Si vous désespérez de l’homme : pour qui vous allez « commander » le système bien ficeler ? : pour quel homme ? Et à qui ? Dis moi en quoi tu espères, et je te dirai qui tu es. Jusqu’à ce jour, pour le paradis, on nous a toujours parlé d’un ailleurs.

      Quoi de nouveau sous le soleil, pour ce paradis ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 76