Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 05h49
 

Société

Insécurité

La gendarmerie a du mal à reconnaître les multiples bavures de ses éléments

mardi 17 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

Face aux accusations d’exactions et de bavures en tout genre envers les civils dont les forces de l’ordre ont été l’objet ces derniers temps aussi bien de la part des évêques catholiques que des organisations de la société civile et des citoyens, la gendarmerie a donné une conférence de presse pour répondre. D’emblée, les responsables de la gendarmerie nationale se défendent et annoncent qu’il y a trop d’intérêt mis en mal grâce à leurs actions raison pour laquelle certains paient des gens pour les calomnier. Il s’agit en quelque sorte d’une suite de la déclaration du Premier ministre qui a annoncé il y a quelques jours que les « accusations d’exactions des forces de l’ordre ne sont que des fausses rumeurs ».

Certains responsables de la gendarmerie reconnaissent à bout de lèvre qu’il y a quelques éléments incontrôlables mais que des mesures ont déjà été prises. De même, ils annoncent que respecter scrupuleusement les droits de l’homme s’avère difficile dans certains cas en prenant en exemple ce qui se passe dans les pays occidentaux comme les bavures des certains policiers aux Etats Unis. Mais en gros, la gendarmerie ne reconnait pas les accusations de pillage, mis à feu des villages, exactions et corruptions dont ses éléments ont été accusés de la part de la société civile d’une manière générale. Le Premier ministre a d’ailleurs annoncé avant son départ pour la France qu’une unité d’élite contre les dahalo sera mise en place prochainement pour assurer la sécurité dans le sud et que quelle que soit les critiques contre l’opération fahalemana celle-ci va se poursuivre. Selon le Premier ministre, la population du Sud peut vaquer tranquillement à ses occupations grâce à l’opération fahalemana. On veut bien le croire !

11 commentaires

Vos commentaires

  • 17 novembre 2015 à 09:24 | betoko (#413)

    Jusqu’ à ce jour nous attentons toujours les excuses du générale FLORENS relative à l’arrestation musclée de l’étudiant Jean Pierre le quel général disait que l’arrestation de Jean Pierre s’est faite dans le respect de la loi et aussi de l’autre étudiant Bekamisy ou Bekasy accusé de préparer à tort pour un soit disant tentative de coup d’état .
    Dire que respecter de droit de l’homme est très difficile à respecter c’est de se foutre de la gueule des malagasy . Un général de la gendarmerie malagasy à la retraite me disait que leur métier est sale et salit par des politiciens véreux

  • 17 novembre 2015 à 09:41 | rakoto-neutre (#8588)

    Mbola

    Tsy mahagaga raha miverimberina io fahadisoana atao GN io satria tsy manaiky an’izay fahadisoany izay ny mpitarika azy ireo ka tsy afaka hanitsy ny diso.

    Ataoko hoe nandia fianarana ambony ireny = OFFICIERS SUPERIEURS =, saingy mahagaga fa manao fisainana BADOLAHY TSY NAHITA FIANARANA. Manahirana mantsy my miresaka @ olona tsy dia nahita fianarana loatra, manao hevitra botolo mantsy izy ireny, manafina an’izay tsy fahaizany izay ao anatin’ny fizirizirina eo @ hevitra, ( Dissimuler son incompétence dans l’imposition des faits).

    Ny olona manaiky fahadisoana dia afaka hifehy ny tenany ( LA MAÎTRISE DE SOI-MEME).

  • 17 novembre 2015 à 10:26 | betoko (#413)

    Est ce que quelques uns ont vu ce qui s’est passé à Ambonikandrina il y a de cela quelques jours quand l’EMMOREG avait assassiné un voleur dans leur pick-up ? Que font la société et la ligue du droit de l’homme ?

    • 17 novembre 2015 à 15:53 | Zanabahoaka (#8890) répond à betoko

      Aiza izany Ambonikandrina ry betoko ? Raha eto Antananarivo izany dia toa efa ela ihany no nipetrahako teto fa tsy hitako hoe aiza izany ? Sa izaho no donto ve ? Possible.

    • 17 novembre 2015 à 15:56 | betoko (#413) répond à Zanabahoaka

      Jetez un coup d’œil sur Google Map , Comment un habitant de Tana ne sait pas où se trouve Ambonikandrina ou bien est ce AMBOrikandrina ?

    • 17 novembre 2015 à 17:18 | Zanabahoaka (#8890) répond à betoko

      Fa ny Google Map nao angaha mahita an’izany ? Ny ahy toa sady tsisy Ambonikandrina no tsisy Amborikandrina koa ?

      Eeee, dia tena tsy hitako izany ry betoko fa mba aiza ho aiza moa, iza no tanàna eo akaikiny eo dia mety ho hitako fa izany tena tsy hitako marina mafy e. Aza omena tsiny moa raha somary dontodonto e ! Mafy mantsy ity fitadiavina ity mahadonendrina e.

    • 17 novembre 2015 à 17:26 | jangobo (#8776) répond à betoko

      Ohatry ny toko fotsiny no lehibe fa ny vilany eo ambony fatana foana.

      Ambolokandrina no misy fa tsy ambonikandrina, ry betoko an !

      Modia amin’izay
      fa very ny anaran-dray
      ny anaran-dreny efa tsy hita
      any ankafa no mahavita

      sady lazaiko aminao
      raha mitohy izao misy izao
      dia mbola hihamafy raha ny loza
      tsy aleo atia no manao foza ?

  • 17 novembre 2015 à 10:31 | jangobo (#8776)

    Que voulez-vous ? Il n’y a pas de baïonnette intelligente, surtout lorsqu’on réfléchit par les pieds.

    Et puis, les forces de l’ordre ont l’habitude d’embellir leurs rapports quand ils rendent compte.

    C’est nature et ça le restera s’il n’y a pas de volonté.

    Le Commandant de la ZN a dit qu’il va créer un service qui sévira pour toutes bavures gendarmiques. Une façon de dire que les bavures resteront mais que celui qui se fera attraper en aura pour son matricule

  • 17 novembre 2015 à 12:37 | Befandeferana (#9303)

    Il n’y a rien à attendre des hauts responsables de la Gendarmerie. Ils ne vont jamais prendre des mesures contre leurs propres membres de famille ou contre ceux qui leur versent périodiquement des pots de vin. En effet, à cause de la corruption lors des recrutements, ce sont des membres de familles ou qui pratiquent de la corruption qui sont admis aux concours. Il faut voir la qualité des stagiaires admis à l’école d’Ambositra ou à l’école de Moramanga. Il y a certains qui ne savent même pas écrire ou lire en malgache ! Il y a aussi l’enrichissement sans cause des hauts responsables de la Gendarmerie (achat de plusieurs voitures de transport en commun, construction de au moins deux villas .... en deux ans de commandement). Le Commandant en chef de la Gendarmerie n’était même pas assisté par ses adjoints lors de la conférence de presse d’hier !
    Et le BIANCO ne réagit pas parce que ses représentants ont aussi leur quota ! En conséquence, la population malgache va continuer à subir les mauvais agissements des gendarmes et des militaires en opération Fahalemana dont l’objectif est seulement une extorsion de fonds par la force pour satisfaire les « chefs » et leurs intérêts personnels. Tout le monde accuse mais le Premier ministre et les hauts responsables militaires osent encore justifier les assassinats, meurtres et violences illégitimes.

  • 17 novembre 2015 à 13:07 | negusti (#1339)

    La culture du « je reconnais ma faute, je m’excuse, je ne recommencerai plus jamais » n’est pas encore très bien connue des malagasy.

    Au contraire, on a plus la manie de se décharger de nos fautes en pointant les doigts sur les autres, ou bien le fameux cercle d’influence : je connais une telle personne bien placée qui pourrait vous faire mal si ne la fermez pas !

    Il n’y a que la construction d’un système légal fort, l’application de la loi qui pourraient changer la donne.

    • 17 novembre 2015 à 15:55 | Zanabahoaka (#8890) répond à negusti

      Tsy mbô za ! Tsy mbô za ! Marina mafy io rambô za !
      Tsy mbô za ! Tsy mbô za ! Tsy za io fa ry zalahy !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 143