Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 septembre 2017
Antananarivo | 20h17
 

Tribune libre

L’Armée et la République

lundi 24 août 2009 | Georges Rabehevitra

Pour moi, les récentes déclarations des chefs militaires sur leur opposition au retour de Marc RAVALOMANANA, amènent 2 types de réactions. Je vous dis tout de suite que je fais partie de ceux qui n’ont pas arrêté de dénoncer dans les journaux les dérives du pouvoir de l’ancien régime et en particulier la manière dont Mr RAVALOMANANA a conduit le pays vers le bord du gouffre où il est.

Primo, ils avouent par cet acte le fait que le coup d’Etat a été un coup d’Etat militaire. Ils ont droit donc de s’opposer au retour de celui qu’ils ont chassé du pouvoir. Dont acte ? Alors, dans ce cas, il faut dénoncer le soi-disant acte juridique arguant que « l’armée a remis les pleins pouvoirs à la HAT, sinon à la hâte ». Qu’ils aillent au bout de leur idée d’avoir pris le pouvoir. Notre pays a déjà donné l’exemple d’avoir été dirigé par des militaires. On sait ce que cela a donné.

Le deuxio, relève plus de ma part de l’incompréhension totale et de l’écœurement quant à la possibilité pour mon pays d’évoluer un jour vers les chemins d’une vraie démocratie.

Pour moi, les militaires sont des fonctionnaires comme les autres. Personne ne les a élus aux postes où ils sont. Ils ne doivent donc pas participer à des débats qui sont purement politiques. Qu’ils aient leurs avis, c’est normal, être militaire c’est aussi être citoyen, mais les deux doivent être séparés.

Je n’ai jamais entendu parler, nulle part dans le monde, un « collectif de généraux retraités » se prononcer publiquement sur des textes politiques (accords de Maputo). Le fait d’avoir été étoilé donne-t-il plus de droit que le citoyen lambda ? Peut-être que ces généraux ont-ils la tête tellement dans les étoiles qu’ils se prennent pour « des stars » de la politique ?

Pleins de pourquoi

De quel droit ces fonctionnaires se permettent-ils d’interdire le retour de qui que ce soit, et quel que soit le poste ? Quel texte juridique (constitution, ordonnance, loi,…) leur donne-t-il le droit de s’opposer publiquement au retour de qui que ce soit sur notre territoire ? Ces militaires se sentent-ils investis du pouvoir de représenter les citoyens ? Quels citoyens représentent-ils ? Combien de citoyens ont voté pour eux ?

Déjà en pleine période de crise, certains d’entre eux, et des journalistes avec, ont dit que l’Armée est le dernier rempart ? Rempart contre quoi et d’abord de quel droit ? Rien dans la Constitution ne leur donne cette responsabilité. S’agissait-il à l’époque d’une invasion étrangère ?

Pas étonnant

De toute façon, vu la déclaration récente de l’un d’entre eux disant qu’il n’a pas de leçon de démocratie à avoir d’Amnesty International, il ne faut pas s’étonner des problèmes qui se passent dans la tête de certains de nos très haut gradés. On peut tout simplement espérer qu’ils ne soient pas très nombreux à avoir cette mentalité qui consiste à outrepasser la loi de notre pays et se prendre pour les représentants des citoyens. Dans une Nation moderne, cela n’existe pas.

L’autre étonnement vient du fait qu’il n’y a eu aucune réaction du Premier Ministre ou du Président de la HAT, suite à la déclaration des militaires. Cela voudrait-il dire que le pouvoir exécutif actuel est en dessous des militaires ? Ce soi-disant Exécutif n’a donc aucun pouvoir sur les militaires ? Mais dans quel pays en guerre sommes-nous ? C’est la « transition » vers un pays plus démocratique, et donc ce sont les militaires qui dictent leur loi aux citoyens ?

Comment s’étonner après que des Chefs de Région se mettent aussi a se mêler à tout ce bordel ambiant ? Et bientôt ce seront les douaniers, les policiers,… ?

Si on analyse bien, notre pays est resté arriéré politiquement depuis l’Indépendance car les fonctionnaires sont utilisés, et se laissent utiliser, comme des vulgaires instruments politiques. Depuis Tsiranana.

Des frustrés ?

C’est vrai que leur métier n’est pas facile dans un pays pauvre. Quand on a fait St Cyr ou Navale et que l’on se trouve à la tête de quelques Kalachnikovs, de vieux canons ou d’un Zodiac à la place d’un aviso escorteur, il y a de quoi être frustré. Si vraiment ils ne se sentent pas bien dans leur fonction, il faudrait leur donner la possibilité de passer dans l’administration (après test ou concours) ou alors pour ceux qui le veulent, quitter l’Armée et se lancer dans la politique. Comme dit l’adage populaire, pas besoin de sortir de Saint Cyr pour se poser des questions sur les limites de ses fonctions ?

Vœux pieux ?

S’il vous plaît messieurs les très haut gradés, respectez les citoyens, respectez les lois et institutions de notre pays, c’est la seule voie pour offrir un jour à nos enfants un vrai pays moderne et démocratique. Nos enfants le méritent.

Ce n’est pas parce que vous avez des galons, des étoiles et des armes que cela vous donne tous les droits. Non, non. Cela s’appelle la loi du plus fort ou plus exactement la loi de la jungle. Vous voulez faire de notre pays une jungle politique ?

S’il vous plaît messieurs de l’Exécutif, même de transition ou provisoire, on ne peut pas laisser notre pays sous le pouvoir des militaires, quelle que soit la qualité de nos troupes. Un militaire qui est démocrate, cela n’existe pas depuis la création du monde !

Comme d’habitude, je suis sûr de prêcher dans le vide. Mais que voulez-vous, sur le chemin vers la démocratie, il y a pleins de moulins à vents virtuels, et j’ai toujours eu un côté un peu Don Quichotte.

Mais j’ai quand même un avantage sur certains (je dis bien certains) haut gradés, c’est que je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas !

Georges RABEHEVITRA

33 commentaires

Vos commentaires

  • 24 août 2009 à 08:24 | titi (#219)

    Encore bravo à monsieur georges rabehevitra, j’adhère complètement à ces critiques constructives et non partisanes, contrairement à certain éditorialistes de ce journal, et je pense que ce monsieur n’a pas besoin qu’on lui lance des fleurs, mais objectivement c’est quelqu’un de sensé.
    bien des choses à vous monsieur RABEHEVITRA

    • 24 août 2009 à 17:28 | Bena (#2721) répond à titi

      bravo pour l’analyse. mais Georges R. n’est pas encore allé là bas à Banana Republic, à l’est de l’afrique (pas le créateur de mode, mais le beau pays).

      là bas, les militaires décident tout, ils obtiennent leurs étoiles car ils étaient les chouchous des politocards de l’époque, même les vieillards sont encore révigorés et actifs ! les fonctionaires ’blanchis’ critiquent les décisions de leurs supérieurs. les plus jeunes commandent leurs anciens. on sort de prison et on rentre dans les institutions, les politocards créés des partis au sein de leur propre famille et tiennent des congrès dans un taxi ville, tout le monde est casé, époux, femme et enfants, veau, vache folle, taureau.

      c’est un beau pays car tout le monde ils sont contents là bas. c’est les bailleurs de fonds qui paient la PAF pour tout le monde (ticket d’avion, hôtel, bouffe, fifille, tout gratis). tout le monde est nourri, blanchi, f.. quoi !

  • 24 août 2009 à 08:54 | Noue (#2427)

    Raha mahazo tambiny ve ny armée , nahoana ry zareo no tsy hanao izay tiany atao ?

  • 24 août 2009 à 09:21 | thubert (#459)

    Entièrement d’accord avec vous Monsieur ! si c’était toujours comme ça, on en arrivait pas là ! je suis sûr que la dictature ne passe pas si c’est la voix de conscience qui dirige. En plus de cela, moi j’ai besoin d’un président élu autoritaire vis à vis de l’application de la loi suivant la constitutionnalité existant et à la fois objectif envers le developpement et la population. Et un président élu qui n’a pas peur des pressions exterieurs. On est encore dans la periode de transition provisoire ou pas, et je trouve dommage que les politiciens qui sont connus chez nous, visent à être élu pour honneur et écraser toujours leurs adversaires sans compter l’avenir de son propre pays. Alors que ces politiciens là disent tous patriotes et ont tous vu comment font les autres pays pour se developper, se stabiliser et s’enrichir économiquement tout en gardant leurs valeurs culturelles. Bizarre !

  • 24 août 2009 à 09:30 | rakoto09 (#1735)

    L’article de monsieur Georges Rabehevitra est très partisan. Un militaire est un citoyen comme les autres, et il a droit à s’exprimer comme tout le monde. Et n’oublions pas qu’un certain Ravalomanana avait voulu revenir à Madagascar avec des mercenaires pour reconquérir le pouvoir et recouvrer les richesses malacquises, seule l’Armée l’en avait dissuadée. Si vous voulez mon avis, la soi disant démocratie n’est qu’un attrape nigaud, elle est peut être bonne juste pour les pays riches. Je préconise même le retour à la dictature du prolétariat.

    • 24 août 2009 à 10:56 | mpamaky (#2951) répond à rakoto09

      Vous avez raison.

    • 24 août 2009 à 11:05 | Rakotomalala (#832) répond à rakoto09

      vous avez des preuves rakoto09 ? pour les mercenaires !!!
      vous parlez de quelle armée ? l’armée ou les mutins ?

      je paie des impôts et taxes pour les nourrir !!

      partisan Rabehevitra ? donc l’armée a pris position ?!! illogique !!!

    • 24 août 2009 à 15:51 | georges Rabehevitra (#3099) répond à rakoto09

      bjr,
      normalement, je ne réponds pas aux commentaires mais il me semble que vous avez mal lu (trop vite ?) mes propos. Je voudrais tout simplement que toute intervention politique d’un militaire et en public, se fasse en son nom propre et non en fonction de son grade. Je suis acien militaire moi-même. A cette époque, j’écrivais dans les journaux, participait à des meetings, mais jamais en uniforme. C’est quand même la moindre des choses de respecter les citoyens que nous sommes tous.
      bien à vous

    • 24 août 2009 à 17:41 | Jim-0450 (#945) répond à georges Rabehevitra

      NORMALEMENT,JE NE REPONDS PAS AUX COMMENTAIRES...

      C’est cette mentalité là,qui abîme la nation toute entière.Tout le monde est arrogant et arriviste.

    • 24 août 2009 à 20:32 | Albatros (#234) répond à Jim-0450

      Je ne vois pas le coté arrogant et arriviste de Mr Georges Rabehevitra !!!. Mais bon, je vais regarder de plus prés ces déclarations.

      Par contre, j’ai déjà bien vu ces deux gros défauts chez Mr le Commandant René Lilison (pour l’instant seulement : Haut responsable de la Force d’Intervention Spéciale).

    • 24 août 2009 à 21:44 | Joseph (#2102) répond à Rakotomalala

      Nous avons une double preuve de la tentative de retour armé de Ravalomanana :

      Les contacts pris par l’ex dictateur et prédateur de Madagascar avec des sociétés Sud-Africaines de mercenaires ont été dénoncés dans la presse Sud-Africaine par des journalistes de renom qui n’ont jamais été contredis.

      Ravalomanana a déclaré lui-même lors de la première journée de Mapute 1 qu’il était toujours président et comptait revenir avec sa garde prétorienne. sans vilain jeu de mot, une garde prétorienne recrutée ou sinon à Prétoria ?

      Arrêtez avec vos déclarations pleines de fausses naïvetés qui veulent faire croire que les Malgaches sont des ânes incultes. Tous le monde sait désormais que Ravalomanana est un assassin et qu’il est prêt à tout pour restaurer son système mafieux.

      Ah si Chissano avait le pouvoir de faire revenir à son poste son copain Ravalo, je vous jure que cela serait fait depuis longtemps. Entre « démocrates africains » ils font la paire !

      Quant à l’Armée Malgache, qu’on arrête de baver de la bave de crapauds sur elle, ces hommes ont une morale politique, et oui ! et heureusement, sinon Madagascar ne serait pas Madagascar, ce serait une dictature permanente, des meurtres, des massacres. Ils ont une MORALE qui ne peut qu’être POLITIQUE.

      On n’a pas le droit d’obéir à des ordres assassins et la révolte est un droit contre un régime corrompu. L’Armée n’a pas assisté un coup d’Etat dictatorial, mais a assisté une révolution démocratique.

      La constitution n’a pas été bafouée, elle était violée depuis 2002 par un délinquant.

      Honte sur vous qui critiquez sans cesse le sens de l’ Etat de ces militaires, leur sens patriotique, leur refus de servir davantage le régime pourri jusqu’à l’os de Ravalo.

      Oui moi je dis GLOIRE A L’ARMEE MALGACHE, et pourtant je suis un pacifiste anti-militariste de toujours.

      N’oubliez jamais cette image d’une kalatchnikov posée sur une chaise devant l’estrade des assises militaires, avec une fleur glissée dans le canon.

      L’Armée, dissuasive contre les coups d’ Etat dictatoriaux au service d’un clan, est une armée populaire lorsqu’elle défend les intérêts bafoués de la majorité du peuple.

      Je vous prie de respecter ces hommes de valeur et leur droit inaliénable à s’exprimer et à dire NON au retour de la corruption !

    • 26 août 2009 à 08:35 | Rakotomalala (#832) répond à Joseph

      J’ai pas vu ce com !! mais Monsieur cité ici le de ce journal !! un communiqué en date du 27 juillet prouvait le contraire !!! c’est vous ici qui est naïf ou victime d’une phobie ...
      arrêté d’interpréter la parole d’un homme, pour vous ça devient une phobie !!!

      En personne sensé posez-vous la question, si Ra8 en avait les moyens pourquoi il ne l’a pas fait ? ne serait-ce que pour protéger ces biens ??
      pourquoi ce n’est qu’au stade d’intention ?
      parce que c’est ce qu’on appelle calomnie !!

      Croyez-moi que s’il a les moyens et l’envie de le faire ça ne restera pas au stade d’intention !!! il était encore Président selon l’UN en ces temps-là ...

  • 24 août 2009 à 09:46 | Tana 7ans (#2890)

    Je le repète pour la n-ième fois,vaut mieux supprimer l’armée.

    • 24 août 2009 à 10:08 | rakoto09 (#1735) répond à Tana 7ans

      Réponse à Tana 7 ans>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<
      Pour que Ravalomanana revienne avec des mercenaires étrangers au pouvoir et recouvrer les biens malacquis.

    • 24 août 2009 à 23:49 | anja (#3045) répond à rakoto09

      au fait rakoto09, est tjrs en pleine divagation.Il dit vraiment n’importe quoi pourvu qu’il écrive.C’est clair que ce mec était 4mi au tps de la présidence de Mr Ravalomanana, et maintenant il fait du biz à fond, protégé par les militaires. Que le coup d’état, la misère, le vol, les viols etc...il ne veut pas les voir. C’est une balance de lylison, charles et cie c’est pour cette raison qu’il dés informe via les forums où il va pour ne pas retomber plus bas qu’il ne l’est actuellement.

    • 25 août 2009 à 11:35 | Leoady (#223) répond à Tana 7ans

      Manohana izany hevitra hanafoanana ny miaramila izany zay e ! Inona tokoa moa ny tena mba « valeur ajoutée » nentin’izy ireo ? Raha ny hiady sy hampiasa basy @ olona tsy misy afa tsy tanam-polo, sy hanao didin’ny be sandry hanendaka fananan’olona (ankoatran’ny jiolahy izay efa feno) sy handroba fanjakana, dia tena mahery sy mahay ry zalahy.

      Ny hetra handoavana ny karamany nefa tsy maintsy aloha. Tsy aleo ve omena ireo mpiasa, mampianatra mpanabe, mpitsabo... any ambanivohitry Madagasikara any, mba hampirisihana azy ireo hiasa sy hanatanteraka ny andraikiny ny teti-bolan’ny miaramila, mba ho tena fampandrosoana an’i Madagasikara tokoa. Na tsy maninona fa mbola be ny asa hafa azon’izy ireo atao @ fampandrosoana fa simbain’ny fananana basy (« frustrés ») ny sainy ka manimba ny toe-tsain’ireo te hiasa izay lasa manjary mitady « solution de facilité » @ halatra sy fandrobana.

      Isika izao no tonga @ ilay fitenenana hoe : « AKOHO MIKOTRIKA ATODIM-BOAY KA MAMELONA NY MBOLA HANDRAPAKA ».

      Misaotra Tompoko.

  • 24 août 2009 à 09:52 | nyvo (#1800)

    Ossy aho e ry armee de la repubique e, firifiry akory moa ny miaramila hopian’i jeneraly alain ramaroson ao antranony ao ????

    angaha moa amin’izao tsy efa samy manana ny azy e, i rajoelina manana ny azy, i monja manana ny azy, i alain ramaroson moa dia tsy lazaina intsony dia samy mibaiko ny eo ambany fifehezany.

  • 24 août 2009 à 10:18 | Fanoro (#1962)

    Merci pour se texte qui résume bien ce que beaucoup pense. L’armée malgache a perdu toutes ses valeurs. La grande muette a oublié qu’une de ses obligations est « le devoir de réserve ». Ces généraux, sortis de saint-Cyr ou pas, semblent avoir oublié qu’ils ont des droits mais aussi des devoirs spécifiques liés à leur statut et que ce sont pas, de fait, des citoyens comme les autres. Ils n’ont pas à adhérer à des activités politiques. Mais je réitère ma question : à quoi sert l’armée dans ce pays ? est-il nécessaire de le garder ? Vingt-huit pays au monde (Ile Maurice, Suisse, Liechtenstein, Panama, etc...) n’ont pas d’armée et ne s’en portent pas plus mal. Il y a d’autres façons d’assurer la défense nationale.

  • 24 août 2009 à 10:41 | mpitily (#1212)

    Je ne comprends pas bien votre position. On aurait donc du se contenter comme vous de « dénoncer dans les journaux les dérives du pouvoir de l’ancien régime et en particulier la manière dont Mr RAVALOMANANA a conduit le pays vers le bord du gouffre où il est » puis attendre bêtement les prochaines élections tout en espérant que Ravalo deviendra subitement un saint homme avant les élections et que celles-ci seraient alors justes et transparentes ?

    A défaut de pouvoirs judiciaire et législatifs neutres et responsables, à l’instar de ce qui s’est passé aux Honduras, l’armée est obligée de prendre seule ses responsabilités. Moi je suis de ceux qui approuvent le cas de l’Honduras et déplore le cas du Niger où finalement tout le monde, la CI incluse, s’est fait le complice de quelqu’un qui est tout sauf un démocrate ! Pauvres Nigériens.

    • 24 août 2009 à 12:24 | Rakotomalala (#832) répond à mpitily

      c’est l’armée qui est la seule responsable du gouffre où nous en sommes !!
      nous ne sommes plus au bord du gouffre Monsieur, nous sommes dedans !!!

      l’achat d’un force ONE-TWO ou THREE - FOUR - FIVE - SIX - SEVEN n’aura pas un impact aussi désastreux que les quelques mois de ce coup d’Etat ... le remblayage de 10 000 Hectares n’aurait pas pu conduire ce pays dans un tel gouffre qu’actuellement ...
      les arriérés en impôts et taxes d’une seule société ne sauvera pas ce pays du gouffre qu’elle est tombée !!!

      oui on aura dû se contenter des dérives et si dérives il y a !!! car actuellemnt la dérive c’est du côté des putschistes !!! 1000 fois pire ...

    • 24 août 2009 à 13:17 | warlord (#3082) répond à Rakotomalala

      Izaho koa dia tena miombon-kevitra aminao ry Rakotomalala. Iza no sahy hilaza miaraka amin’ny antontanisa à l’appui hoe tena Ravalomanana marina no nahatonga an’i Dago handohalika ohatra izao ? Ianareo miaramila no tena tompon’andraikitra tamin’ny fanaovana iny fanonganam-panjakana iny ary dia latsaka tanteraka ny firenena. Economiste no miteny izany aminareo !

  • 24 août 2009 à 11:12 | atijerena (#280)

    Vous avez bien raison ! Voilà un cancer qui s’est enracinée profondément pendant la soi-disant révolution et qui continue à ravager l’armée malagasy. Plus de règlement dans les casernes ; chacun fait ce qu’il veut. Des sous-officiers qui se permettent de contraindre le chef de l’armée à faire une déclaration contre son gré : dans quel pays démocratique l’avons nous vu ? La dépense pour l’armée est une dépense inutile. Pourquoi ne pas renforcer la gendarmerie et la force de police et laisser tomber cette institution obsolète ? au moins on voit concrètement que les deux premières servent vraiment l’intérêt de la nation.

    • 24 août 2009 à 12:42 | Fanoro (#1962) répond à atijerena

      Donc, il est temps de faire une conférence nationale sur l’armée et se demander sérieusement de la nécessité de la garder. Il ne s’agit pas juste des impôts que nous payons mais de son rôle exact dans ce pays. Qui sont nos ennemis ? Quels sont les risques d’être attaqués un jour ? En cas d’invasion (improbable), l’armée telle qu’elle est actuellement, est-elle capable de défendre le pays ? (j’en doute !). Comme vous dites, l’armée malgache est à la dérive depuis quelques décennies déjà. Quand on se promène dans les camps, c’est pitoyable : saleté, soldats saouls, habillés n’importe comment, absence totale de discipline et d’autorité...au lieu de faire de la politique, tous ces généraux devraient plancher sur ces questions. Et après la récente division de l’armée, je ne pense pas qu’il suffit de s’embrasser ou de demander pardon pour remettre de l’ordre ! Les Ramanantsoa, Rakotomalala et autres doivent se retourner dans leur tombes actuellement

  • 24 août 2009 à 14:59 | Albatros (#234)

    Merci Mr Georges Rabehevitra !!!.

    Comme Titi (avec lequel je ne suis pas toujours d’accord) j’ai apprécié votre exposé, clair et instructif.

    Afin de m’éclairer un peu plus pourriez m’indiquer les budgets 2009 :

    1 de l’armée malgache,

    2 de la santé publique,

    3 de l’éducation nationale.

    Je vous en remercie d’avance.

    • 24 août 2009 à 15:57 | georges Rabehevitra (#3099) répond à Albatros

      Mr Albatros,
      Pas besoin de détails. Le fait que l’on cite déjà le budget de l’armée dans un pays dont le PIB fait à peine 7mds de $ est parlant. Quand je pense qu’à l’époque de Ratsiraka, on avait des MIG et des MI (hélicoptère de combat).
      Vosu avez rasion, les budgets de l’Education Nationale et celui de la Santé Publique doivent primer sur tout. Il y aura 457 membres pour la transition. Vous prenez une moyenne de 1 million d’ariary/mois/personne cela fait 457 millions d’ariary/mois. Comparez avec le salaire d’un insttituteur qui est d’environ 75.000 ar et faites le compte

    • 24 août 2009 à 16:45 | rota rakotomalala (#2628) répond à georges Rabehevitra

      Qui a dit qu’il faut supprimer l’armée ?

      Peut être que cette personne a finalement raison...

    • 24 août 2009 à 20:40 | Albatros (#234) répond à georges Rabehevitra

      Merci pour votre réponse. Cela montre bien une fois de plus, le gouffre financier dans lequel plonge de plus en plus Madagascar.

      Je me garderai bien de vous dire ce que les prochains dirigeants devront faire (pas d’ingérence) votre constat parle de lui même.

      Cordialement.

  • 24 août 2009 à 21:55 | Jim-0450 (#945)

    L’idée de supprimer l’armée est positive,mais pour l’instant ,il faut les interdire très sévèrement de rentrer dans la politique.

    L’armée n’a aucune notion de politique , elle est là,pour assurer la sécurité de la nation et du peuple.Pas plus.

  • 24 août 2009 à 23:05 | niry (#210)

    La constitution de la 3ème république dit « le président est le chef des armées ». La constitution de la 4ème république reprendra certainement ces termes, alors l’armée, ca ferme sa gueule et ca obéit. Point barre ! Les anarchistes comme Rakoto09 et consorts, qu’ils aillent faire leur révolution permanente au Honduras avec leur faux mercenaires et leurs faux poseurs de bombes !

    • 24 août 2009 à 23:40 | Joseph (#2102) répond à niry

      Niry, c’est très bien exprimé, vous exposez là exactement la position de toutes les dictatures à visage démocratique.

      C’est exactement la position de Ravalomanana que vous exposez si brillamment ici. Merci pour cet exposé d’une limpidité absolue :

      On la ferme et on tire à vue sur les récalcitrants au fascisme, surtout sans réfléchir. Bien !

      Un militaire est en fait un mercenaire qui fait TOUTES LES TACHES qu’on lui commande contre son salaire. S’il réfléchit, et n’accepte pas de servir des intérêts privés ou de tirer sur une foule désarmée, il s’en va ou on l élimine. Bien !

      On ressent dans la douceur et le goût de miel de vos propos comme tout en vous respire l’amour et l’esprit d’un parfait démocrate . Bravo !

  • 25 août 2009 à 01:02 | NDRIANJAFY (#3007)

    L’idée de supprimer l’armée à Madagascar est vitale pour l’avenir de notre pays pour les simples raisons suivantes :
    -Nous sommes une ile , nous n’avons pas de frontières terrestres avec quiconque
    -nous devons dissoudre l’armée de terre qui ne sert à rien sauf pour servir les assoifés de pouvoir pour faire des coups d’état. C’est normal si les militaires sortent de leurs casernes dès qu’on leurs proposent de l’euros (il faut voir combien ils gagnent alors qu’ils ont pleins de galons pour ne rien faire dans leurs casernes). On peut affecter ou orienter les gradés dans des fonctions de cadres auprès du service public ou du secteur privé.Les soldats peuvent être recruter dans la police ou dans la gendarmerie.
    -Nous devrions ,en tant que île, développer à fond la marine militaire et marchande pour défendre et développer nos cotes
    -Nous n’avions besoin que la gendarmerie (en milieu rural) et la plolice (en milieu urbain) pour protéger nos concitoyens. Nous n’avions pas besoin de l’armée de terre qui ne sait pas quoi faire de leurs fusils sinon de réprimer ses concitoyens en échange de quelques malheureux euros.
    Il faut voir l’exemple du Japon ,qui a eu le courage de supprimer son armée après le débacle d’Hiroshima et de Nagasaki. Tout le monde sait aujourd’hui où se trouve actuellement le Japon économiquement.
    PROFITONS DE LA PROCHAINE ELECTION SUR LA NOUVELLE CONSTITUTION POUR SAUVER NOTRE PAYS DE LA LOI DES BAYONNETTES.

  • 25 août 2009 à 01:09 | anafets (#3068)

    Isaorako ny mpanao gazety GR ny matoan-dahatsoratra toy izao. Misy fandalinana sy fanazavana ny sain’ny mpamaky ahay hamantatra sy hametra-panontanianary sy hanaiky be fahatany manoloana vanim-potoana tahaka izao diavin’ny Firenena sy ny vahokany izao indray.

    Izaho manokana d tena miray hevitra tanteraka @ ankamaroan’ny fomba fijerinao Atoa GR.

    Ny hany hanampiako azy d raha sendra nijery ny tantaran’i Hitler aho (izay tsy zoviana amintsika intsony hoe iza izany) dia nisy fehezanteny iray, avy @ ingahy Edmund BURKE (mpanao politika sy filozofy anglisy t@ taon-jato XVII) izay nasehon’ny horonantsarimihetsika milaza fa « Ny hany zavatra tokana mahatonga ny ratsy handresy dia noho ny fijerena fotsiny ataon’ny olona mpanao/mpanara-dia ny soa » (La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien).

    Io teny io avy hatrany no tonga tato an-tsaiko rehefa nahita ity matoan-dahatsoratra ity aho, satria isika vahoaka Malagasy mihitsy no manaiky sy mbola matahotra, ... hany ka sahy manao ireny fihetsika ireny ireo milaza fa « mpitandro ny filaminana » na « tafika Malagasy ».

    Tsindriako indrindra ny tenin’i GR fa ny miaramila na zandary, na mpitandro ny filamianna, @ maha olom-pirenena azy, dia afaka maneho ny heviny manokana, afaka manana ny firehana politikany... satria zony izany, ary tany demokratika i Madagasikara.

    Fa raha ny polisim-pirenena kosa, raha ny tafika Malagasy kosa, raha ny zandarimariam-pirenena kosa (izany hoe vondrona mpiasam-panjakana) no maneho hevitra politika dia tsy azo ekena mihitsy satria tsy izany no niantsoana azy ireo fa ny hiasa.
    @ maha mpiasam-panjakana azy dia manao asam-panjakana no nandraisana azy (t@ mbola fony nangataka hiasa). Ka izay ivelan’io asam-panjakana io rehetra d tsy tokony asiana toerana mihitsy.

    Amiko izany d tena heloka ny fanangaroina ireo zavatra roa ireo. Rehefa manao fanamiana (na any @ toeram-piasàna) d tsy tokony hilaza hevitra politika @ anaran’izany asa sy toerana iandreketana izany.

    Ny @ hoe ilaina ny tafika sa tsy ilaina ?
    Azo heverina ny tsy hisiany eto Madagasikara.
    @ maha Nosy antsika anefa d tsara ihany misy tafika.
    Fa na izany na tsy izany, tsy ny fananana tafika no zava-dehibe... Ny zava-dehibe d ny hoe tafika mahalala tsara izany asa, andraikitra, adidy napetraka taminy izany v ny tafika Malagasy misy ankehitriny ?

    Raha tsy izay, tsy aleo ve tsy manana toy izay manana tafika hitondra ny Firenena sy ny Vahoaka ao aminy any @ lalindalina kokoa @ fahaverezany ?

    Atsipy ny tady an-tandroky ny omby, atsipy ny teny any am-pon’izay mahalala.

  • 25 août 2009 à 23:46 | Lucie (#101)

    - 1)Un coup d’Etat appuyé par les armes

    Rajoelina , otage entre autres de l’armée qui l’a placé sur un siège éminemment éjectable , aura du mal à contenir les appétits féroces de ses représentants . Difficile de faire tourner la page et de faire rentrer dans les rangs ceux qui ont été habitués ces derniers mois à faire parler la loi du plus fort par les armes et qui se sont comportés envers la population civile avec une rare sauvagerie .

    Il est évident que si Rajoelina ne donne pas une part conséquente du gâteau aux mutins qui l’ont aidé pour son coup d’Etat : il se fera « éliminer » , les militaires ne s’encombrant pas de subtilités ni de scrupules.

    Le général Bonaparte lui-même , dictateur sanguinaire assoiffé de pouvoir en son temps , reconnaissait que la primauté du civil « civilise » le système et conseille « qu’à sa mort, il ne soit pas remplacé par un militaire ».
    Miot de Melito (Mémoires)

    - 2)Qui a intérêt à maintenir des forces armées ?

    D’une manière générale : ceux qui souhaitent les garder sous le coude au cas où leurs petites affaires n’iraient pas dans la direction impulsée dès le début de la pseudo « Révolution Orange » . Ensuite ceux qui aimeraient bien leur vendre armes et munitions , les grandes fortunes et mafias diverses tutoyant souvent tous les trafics d’armes à travers le monde .

    - 3)En quoi les « recycler" ? Si c’est encore possible …

    De Génie Militaire il n’a jamais existé à Madagascar . Reste le Génie Civil : missions de pacification-construction autrement plus utiles à un pays rendu exsangue et misérable par ses gouvernants successifs. Missions certes moins médiatiques pour ce qui est de la surenchère à l’excès de mauvaise testostérone , mais au moins du travail , des réalisations qui seraient susceptibles d’œuvrer pour le développement . Routes,ponts,chemins de fer,digues,puits etc…

    Mais…en chaque gendarme somnole , paraît-il un voleur …

    - 4)L’Histoire parle d’elle-même

    Si dans certains pays l’Etat prétorien représente ou a fortement contribué à représenter l’identité de la nation (Turquie,Cuba),à Madagascar ce n’est pas le cas . Directoire Militaire, Pouvoir militaire de Transition ont rapidement cédé la place à un pouvoir civil. La répression conduite par les militaires y a détruit la mythologie populaire d’une Armée protectrice qui pourrait endosser le rôle de l’ arbitre.

    L’armée ne doit pas constituer une « hégémonie bureaucratique de substitution » , dans un pays où malheureusement les inégalités sociales sont si graves et où les déficiences fonctionnelles de la structure officielle qu’est l’Etat sont criantes.

    L’Institution militaire ne peut se considèrer comme l’unique gardien d’une République qu’elle a contribuée à bafouer ou qu’elle n’a pas su défendre à Madagascar .

    Les forces politiques civiles, majoritairement acquises à la nécessité du primat du politique sur le militaire, se devraient de ne plus recourir aux militaires, privilégier les valeurs et les procédures démocratiques et accepter l’incertitude des urnes.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 259