Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 15h15
 

Diplomatie

France-Madagascar

L’Ambassadeur se méfie maintenant des journalistes

jeudi 12 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

« Le moment est inopportun pour répondre » selon l’ambassadeur de France à Madagascar Vouland-Aneini à l’issue de la cérémonie de commémoration de l’armistice de 11 novembre. Il s’agit d’une réponse de la diplomate aux questions des journalistes sur la visite de George Pau-Langevin, ministre française de l’Outre-mer, dans les Iles Eparses, notamment dans les îles Tromelin et Glorieuses au début de cette semaine. Visite considérée par certains comme une affirmation de l’appartenance de ces îles disputées à la France ou comme une provocation à l’endroit des Malgaches par d’autres.

L’ambassadeur Vouland-Aneini, qui a mis le feu aux poudres en déclarant que « Les îles éparses appartiennent à la France » se méfie maintenant des journalistes et se gardera bien de déclarer quoi que ce soit pendant un certains temps. Les politiques malgaches, surtout ceux qui sont au pouvoir essayent, tant bien que mal, de minimiser cette question des îles éparses. Le ministre de la Défense, le général Dominique Rakotozafy, note c’est comme dans tout conflit foncier, il y a des décisions de justice et ce n’est pas forcément ceux qui élèvent la voix qui ont raison. Il y a une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies en faveur de Madagascar mais jamais prise en compte, en tout cas pas par la France.

176 commentaires

Vos commentaires

  • 12 novembre 2015 à 08:16 | Dadabe (#9116)

    Mme l’ambassadeur de France à Madagascar ne fait pas partie de l’élite diplomatique française. Sans quoi, elle serait en poste à Washington, Moscou, Londres ou Pékin. Mme l’Ambassadeur a fait une gaffe, plus ou moins volontaire. Mais une gaffe riche d’enseignements : les « nationalistes malgaches » s’énervent depuis Paris sur un site web hébergé en France ; à Madagascar, le pouvoir en place minimise et prie le ciel pour que le Sommet de la francophonie ait bien lieu. Bref, la France restera maître des Iles Eparses durant encore quelques dizaines d’années. Le temps que Madagascar disparaisse totalement (rachetée par la Chine ?) ou parvienne enfin à ressembler à une démocratie acceptable. Bon courage les petits nervis patriotes ! Et bonne journée à tous : à Antsirabe il fait encore très, très beau et l’électricité est revenue (pour l’instant).

    • 12 novembre 2015 à 08:35 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      L’exemple vient d’en haut ( de François Hollande )..........!

    • 12 novembre 2015 à 08:43 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Evidemment que oui. Question gaffe, Hollande est un spécialiste. Et, très prochainement, il va recevoir des... baffes !

    • 12 novembre 2015 à 08:56 | Eloim (#8244) répond à Dadabe

      Mme George Pau-Langevin, ministre française de l’Outre-mer va entamer le face-à-face avec les Sénateurs au Palais du Luxembourg aujourd’hui. On verra qu’est ce qui va sortir des débats autour de ces îles Eparses, dont la Ministre a eu l’occasion de « visiter » ces îles, surtout celles qui ont été verrouillées par les FAZSOI dirigée par un Général qui ose lever le ton que ces îles appartiennent à la France.
      On se demande jusqu’à quel tympan ira-t-on impacter ces propos assourdissants ?
      Qui vivra verra !

    • 12 novembre 2015 à 08:58 | hrrys (#5836) répond à Eloim

      Ahhh oui !!! une negrita au service de Lafrantsa ????

    • 12 novembre 2015 à 10:49 | koukoulampy (#6913) répond à Dadabe

      Dadabe ou Vatomena même combat : Maintenant cette Ambassadrice ne fait plus de l’élite ? Allons pas de ce genre d’excuse svp ! Dès qu’on est ambassadeur c’est qu’on fait parti des élites surtout pour un pays comme la France. Et l’ambassadeur ne rend compte qu’au Président Hollande mais pas aux sous-fifres de Ministres !
      Pour votre gouverne, sans vouloir prendre sa défense, loin de moi, elle est la seule qui a eu les C.uilles de défendre le point de vue de son pays contrairement aux autres bouffons d’avant. Mais elle a eu tort d’avoir été aussi certaine.
      Merci de ne pas nous donner encore des leçons car la colonisation c’est avant 1960.

    • 12 novembre 2015 à 10:57 | nash (#4185) répond à hrrys

      Quel est le sens de votre commentaire ? Parce qu’il donne un « parfum » de racisme ?
      Il faudrait vraiment que chacun lise ou relise notre « Charte des commentaires » parce que les commentaires deviennent de plus en plus puants de xénophobie, de racisme, d’insultes à personnes ou groupes de personnes. Peut-être par manque d’arguments...ou de réflexion ?

    • 12 novembre 2015 à 11:04 | hrrys (#5836) répond à nash

      j’ai raison d’écrire ici hier que La France est bel et bien un pays des ingrats ....!!!!! Prenons par ex ces négros africains footballeurs comme Matudi ,Sanya .......au service de la France du jour comme des nuits ....idem pour cette negrita

    • 12 novembre 2015 à 13:17 | kartell (#8302) répond à Dadabe

      @ Dadabe

      Il faut rappeler que cette ambassadrice inaugure, ici, son premier poste en la matière, d’où son inexpérience et surtout sa méconnaissance de l’approche gasy avec une telle déclaration d’intention...

      Et en voulant faire du zèle avec cette nouvelle promotion, elle a plongé les relations bilatérales dans une atmosphère détestable de non-dits nourris par les frustrations du passé....

      On peut s’étonner néanmoins que la France donne ainsi à des diplomates inexpérimentés un poste qui requière un certain doigté et une retenue permanente, l’abc du bon diplomate !...

      On peut effectivement considérer que Madagascar n’a plus l’importance stratégique d’antan renforcée par la conjoncture actuelle où « l’urgence française » s’est déplacée plus au nord ....

      La France se désengage là où sa nécessité de rester très présente n’est plus nécessaire et en cela, accompagnée par des nominations diplomatiques de seconds couteaux et d’un microcosme diplomatique appauvri...

      Cet incident permet aussi de voir que l’agitation créée, issue d’un clan ne fait pas tache d’huile dans le pays préoccupé par des considérations plus quotidiennes qui peinent à trouver une issue...

      En résumé, ce « rappel à une réalité » par une ambassadrice novice et gaffeuse ne changera rien mais il aura permis, une fois encore, de constater que les choses restent figées et d’une sensibilité hypertrophiée dés qu’il s’agit de nos relations bilatérales compliquées....

    • 12 novembre 2015 à 13:59 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      Pourquoi croyez vous que la France soit tombée si bas

    • 12 novembre 2015 à 14:22 | vatomena (#7547) répond à koukoulampy

      Il est vrai que la colonisation date de 1960.Mais à coté des ruines encore visibles il reste d’autre séquelles : la langue française . Je ne peux rédiger qu« en français . C’est mon écriture de prédilection . Vous tombez dans ce travers aussi ,je crois .Autre séquelle ,en cas de détresse on se tourne vers Reni Malala au lieu de s’adresser au coeur du peuple ,à toute la population .ça bouge pas beaucoup pour le kéré dans le Sud ;Les écoliers de France auraient pu oublier l’existence d’un empire colonial si chaque jour des »palanquées « de migrants africains et malgaches ne débouchaient pas sur leur aire vital en se disant » nous sommes les enfants des colonisés . Nous avons des droits de français " . La bonne blague . !Ils sont ndépendants ,peuchère !

    • 12 novembre 2015 à 14:24 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Point de vue éloquent et équlibré ,Kartell

    • 12 novembre 2015 à 14:25 | DIPLOMAT (#846) répond à kartell

      Bonjour Kartell,

      A l’instant présent, ces iles seraient donc Malgaches ?

      Pour l’instant , ces iles n’ont pas fait l’objet de réintègration auprès de Madagascar, puisqu’aucune des recommandations des Nations Unies n’ont été menées des 2 parties ?

      Donc pour l’instant, il n’est pas faux d’affirmer comme l ’ a dit cette Ambassadeur , que ces iles SONT Françaises !

      Donc, un peu de sang froid !

      Bien à vous

    • 12 novembre 2015 à 14:48 | zorey974 (#7033) répond à hrrys

      Si vous étiez au service de Madagascar autant que vous êtes stupide et raciste, le pays vous érigerait une statue Avenue de l’indépendance...

    • 12 novembre 2015 à 15:17 | Menalahy (#9072) répond à hrrys

      Vos propos ne vous honorent pas : vous représentez, à vous tout seul, ce que la bêtise humaine représente dans son aspect le plus vil, le plus abject.

      Einstein aurait dit : « il y a deux choses infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Pour l’Univers, j’en suis sûr, quant à la bêtise humaine... ».

      En quoi la France est-elle ingrate envers ces personnes que vous rabaissez sans raison ? La France ne les paie pas ? La France ne les récompense pas selon leur mérite ?

      Ces personnes ont la nationalité française qui n’est pas liée à la couleur de la peau mais à l’appartenance à une communauté. Et que je sache, ces personnes ne demandent pas à se défaire de cette nationalité française dont ils sont fiers.

    • 12 novembre 2015 à 16:11 | hrrys (#5836) répond à zorey974

      Encore moins ces vazaha latsaka fahefany ni français ni malagasy (ni.....ni )réunionnais comme ce Zorey974.....peux-tu nous raconter ton vrai identité ???

    • 12 novembre 2015 à 16:46 | Menalahy (#9072)

      Vous écoutez qui vous voulez, c’est votre droit le plus absolu et je ne vais pas en discuter.

      Vous avez une vision étriquée de la France car la réalité du quotidien des Malagasy qui vivent en France (études, travail) ne correspond pas à ce que vous écrivez.

      Biens sûr, il y a des catégories de Français qui sont racistes ou qui ne supportent pas les Etrangers. Mais ils sont minoritaires par rapport au reste de la population française.

      L’émergence du Front National n’est qu’un épiphénomène car malgré tous ces sondages favorables au FN, la majorité des Français n’est pas prête à se jeter dans les bras du nationalisme absolu qui a des relents de chemise brune.

      C’est un épiphénomène dû à la conjonction d’une économie en berne, d’une mondialisation inquiétante et d’une vision politique obsolète des partis traditionnels incapables d’insuffler un nouveau souffle à la politique.

      L’extrême droite française a toujours existé mais elle est incapable de gouverner car elle est trop divisée devant un programme de gouvernement digne de ce nom.

      L’extrême droite française est incapable de gouverner car elle n’a pas les hommes et les femmes capables de mener à son terme sa politique.

      Il ne suffit pas d’égrener des mesures politiques populistes en guise de programme de gouvernement, encore faudrait-il que ces mesures aient une consistance et une cohérence face à la réalité socio-politico-économique.

      Mais ceci nous éloigne de notre sujet car vous n’avez pas répondu à ma question que je vous repose, une fois de plus :

      - En quoi la France est-elle ingrate envers ces personnes que vous rabaissez sans raison ? La France ne les paie pas ? La France ne les récompense pas selon leur mérite ?

    • 12 novembre 2015 à 17:09 | Anton (#8594) répond à Eloim

      On se demande jusqu’à quel tympan ira-t-on impacter ces propos assourdissants ?

      Ce qui en ’clair’ veut dire ?
      Parce que là on est dans un français ...très approximatif, pour quelqu’un qui se targue d’être dans les 1% (de malgaches) ayant la maîtrise de la langue de Molière !

    • 12 novembre 2015 à 20:00 | Dadabe (#9116) répond à koukoulampy

      Est-ce que Koukoulampy pourrait me lâcher les baskets ? Je vous dis que cette ambassadrice ne fait pas partie de l’élite de la DIPLOMATIE française. Est-ce clair pour les quelques neurones qui vous restent ? Je n’ai jamais dit qu’elle était une sotte ou quoi que ce soit, ni même qu’elle avait tort ou raison. Je vous dis et vous répète que c’est une débutante placée là pour ses bons services envers un pouvoir de gauche en complet désarroi et qu’elle a commis une gaffe sans doute plus volontaire qu’involontaire. Enfin, ce poste à Madagascar n’est pas le plus recherché, figurez-vous. Les Iles Eparses sont petites mais, politiquement, diplomatiquement, économiquement et stratégiquement, Madagascar est devenue encore plus petite. Vous ne l’aviez pas encore compris ?

    • 12 novembre 2015 à 20:06 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      En France, et dans pas mal d’autres pays civilisés,de tels propos vous vaudraient une sévère condamnation pénale et vous ne l’auriez pas volée. Honte à vous, petit con raciste. (Petit con n’est pas une injure, un simple constat).

    • 12 novembre 2015 à 20:53 | Gérard (#5118) répond à Menalahy

      Désolé de contredire la citation d’Einstein que j’ai bien connu et qui m’a affirmé qu’il n’est pas sûr de l’infini de l’univers mais qu’il est certain de la connerie humaine.

    • 12 novembre 2015 à 23:32 | Menalahy (#9072) répond à Gérard

      Oui, c’est ce que j’ai voulu écrire même si je n’ai pas connu personnellement Einstein mais seulement à travers des écrits.

      Merci pour le correctif.

    • 13 novembre 2015 à 07:14 | zorey974 (#7033) répond à hrrys

      Bonjour,

      Je suis né à paris XV le 22 janvier 1972, j’ai vécu à Grigny 2 jusqu’à l’age de 7 ans puis mes parents ont repris un restaurant en haute vienne où j’ai grandi, fais mes études. J’ai obtenu une Maîtrise en sciences économiques en 1994 puis suis parti pour La Réunion en 1995 où j’ai été volontaire à l’aide technique et obtenu un DESS en Aménagement. Depuis j’y travaille y vit, paye mes impôts (eh oui y a des réunionnais qui payent des impôts c’est fou ça ! ;)).
      Voilà ça te va ?

    • 13 novembre 2015 à 10:50 | Gérard (#7761) répond à nash

      Vous avez raison

      Nombre d’écrivains, encouragés par la clémence du « modérateur » dépassent parfois les limites sur ce site

      Me permettez vous de vous proposer un test ?

      Regardez cette vidéo

      https://tsimokagasikara.wordpress.com/2014/09/16/madagascar-arrogance-et-impunite-des-vazaha-blancs/

      si vous y voyez un l’arrogance d’un vazaha abusant de sa force et de sa richesse présumée, vous êtres un brave « patriote »(foutu nationaliste de la pire espèce)

      si vous y voyez la lâcheté d’une multitude de babakotes fuyant lâchement tant qu’ils ne sont pas à 50 contre un vous êtes un « vahiny » (sale colon profiteur de la misère du monde)

    • 13 novembre 2015 à 12:32 | kartell (#8302) répond à DIPLOMAT

      @ DIPLOMAT

      Aujourd’hui, les éparses n’ont pas changé de statut, où, seul, un clan s’en est emparé dans une mobilisation de terrain confidentielle !...

      Ce contentieux bilatéral s’est réveillé lorsque la presse a fait écho de la co-gestion de Tromelin avec Maurice en 2O1O ( dont le coût d’entretien s’élève à 6,5 millions d’€ !) tout en sachant que les accords de ratifications de ce traité n’ont toujours pas été signés avec Maurice !....

      Pourquoi avoir attendu cinq ans avant de pointer du doigt ce que le riche voisin mauricien a obtenu dans la discrétion ce que d’autres, ici, réclament dans une atmosphère cacophonique et d’invectives ?

      Trop empêtrés dans la spirale infernale d’une transition, annoncée comme le nouveau départ économique du pays, la revendication d’aujourd’hui était à cette époque passée sous silence des trafics tous azimuts !.....

      Mais lorsque les flonflons de l’élection d’Hery ont montré rapidement leurs limites, l’os de Juan et consorts se sont avérés être la nouvelle bouée de sauvetage d’un clan qui a trouvé dans cette affaire, l’occasion parfaite d’une nouvelle croisade contre son punching-ball habituel !...

      L’ambassadrice française en voulant réaffirmer publiquement la volonté de son pays de conserver ses confettis exotiques, s’est conduite en pyromane imprudente face à une opinion publique au bord de la crise de nerf qui a saisi le bâton tendu par cette diplomate imprudente pour mieux la battre ! .....

      Il ne s’agissait pas de contester la réalité d’aujourd’hui mais de souligner combien l’attitude de l’ambassadrice a été maladroite dans un contexte local difficile avec une partie d’une opinion publique prête à s’enflammer pour une cause nationale permettant d’oublier un quotidien pénible et une unité fissurée ....

      Aujourd’hui, nous en sommes à ce stade, mais, rien de plus avec une gesticulation et une invective, contre-productives, en donnant une image regrettable à un contentieux qui demanderait un certain calme et une lucidité de diplomate pour être rediscuté sereinement !.....

    • 13 novembre 2015 à 19:36 | kunto (#7668) répond à hrrys

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - On a besoin de TOUS pour relevez Madagascar : Vazahas - Réunionnais - Sinois - Karanas ... etc ...
      - La Division = la pauvreté .
      QUE DIEU met les raciste sur le droit chemin .

    • 13 novembre 2015 à 19:42 | kunto (#7668) répond à hrrys

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - Notre division est l’une des causes de notre pauvreté .
      - 1 seul Ethnie ( Noir ou Blanc ) = Malagasy .
      - 1 seul ennemi = La misère .
      - QUE DIEU NOUS GUIDE

  • 12 novembre 2015 à 08:28 | MILAMINA (#4588)

    Le ministre de la défense adresse cette réflexion à l’endroit de l’Ambassadrice ou des Malgaches qui réclament leur droit. En aucun cas, Hery Rajao n’est que le PRM mais ce titre ne lui accorde pas le droit de décider au nom de tous les malgaches si on parle des Iles Eaprses. Si non, ce sera qualifié de haute trahison. Ni Rajao ni Hollande ne doit pas bafouer la résolution des Nations Unies.

    • 12 novembre 2015 à 10:39 | Maditch (#9298) répond à MILAMINA

      Les îles éparses appartiennent à Madagascar. La preuve ? Une « résolution » de l’ONU de 1979 « enjoint » ou « ordonne » (selon les commentateurs) à la France de restituer les précieuses îles.

      Mais, au fait, qui a pensé à vérifier la nature juridique de cette « résolution » et à se pencher sur les subtilités du droit international en matière d’attribution territoriale ?

      Sans doute personne vu que « résolution de l’ONU », ça résonne comme un super pouvoir.

      Or, si les « résolutions » du conseil de sécurité de l’ONU peuvent comporter des injonctions (sauf vis à vis des membres permanents comme la France, qui disposent d’un droit de véto), les « résolutions » de l’Assemblée Générale de l’ONU comme celle de 1979 constituent de simples « recommandations » sans valeur juridique (charte de l’ONU : articles 10 à 17).

      Donc, premier rappel pour les naïfs : l’ONU n’a pas été conçue pour permettre au commun des états d’imposer quoi que ce soit aux membres permanents du conseil de sécurité lorsqu’il s’agit de leurs affaires.

      La question peut bien être examinée par une prochaine Assemblée Générale de l’ONU, cette dernière pourra tout juste recommander d’appliquer ses précédentes recommandations, si tant est que la réponse soit la même qu’en 1979 vu le caractère inconstant du « machin ».

      C’est sûr, avec ça, la France a peur...

      Au passage, l’opinion mondiale et les médias se foutent des sessions de l’Assemblée Générale de l’ONU, sauf lorsque le sujet tourne autour de la Palestine (encore et toujours...) et, fut un temps pour la touche d’exotisme, lorsque Khadafi y faisait le show avec ses discours fleuves délirants.

      Soumettre le litige à l’arbitrage de la cour internationale de justice de La Haye ? Il faudrait que les deux états soient d’accord pour ça ...

      Second rappel pour les naïfs : Les états n’ont pas l’obligation de se soumettre au jugement d’une quelconque juridiction onusienne en cas de litige. Ils sont libres, avec toute la mauvaise foi du monde, de préférer le statu-quo éternel si c’est leur bon plaisir (et surtout leur intérêt).

      Bon, admettons que l’Assemble Générale de l’ONU saisisse la cour internationale de justice de La Haye pour qu’elle rende tout au moins un avis purement consultatif sur le sujet (les états, eux, ne sont pas autorisés à procéder à ce type de saisine).

      Bien qu’on puisse objecter que les avis c’est comme les trous du cul (tout le monde en a un), ça a quand même plus de gueule qu’une résolution de l’Assemblée Générale de l’ONU.

      Encore faut-il que l’avis en question soit favorable à l’état malgache. Et là c’est chaud patate.

      Il s’agira cette fois de juges indépendants qui se conforment à un corpus de règles structuré (ici la « coutume internationale ») et à une jurisprudence séculaire, pas d’une assemblée de diplomates volontiers revanchards lorsque leur voix compte pareil que celle d’un membre permanent du conseil de sécurité, même si c’est pour du beurre.

      Et soutenir que les îles éparses relèvent de la souveraineté de Madagascar parce qu’elles ont relevé du gouvernement général français de Madagascar durant la colonisation, c’est un peu court en droit international.

      On confond la circonscription administrative décidée par le colonisateur à un moment donné de son histoire et le mode d’acquisition de la souveraineté des différents territoires au sein de cette circonscription.

      Ou sinon je conseille d’étendre les revendications aux îles Saint-Paul, Amsterdam, aux archipels Crozet et Kerguelen et à la terre Adélie, qui ont également relevé du gouvernement général français de Madagascar.

      La question que posera plus prosaïquement la cour c’est : de quel mode d’acquisition de la souveraineté territoriale se prévalent les protagonistes parmi ceux possibles en droit international ? (Les possibilités sont limitées et cadrées, c’est pas la fête du slip)

      Pour la France, c’est cousu de fil blanc : terra nullius à la prise de possession avec occupation effective et continue.

      Il faudra donc, pour Madagascar, démontrer que les îles éparses n’étaient pas des « terra nullius » lorsque les colons français se les ont approprié, c’est à dire des terres sur lesquelles aucun état n’exécutait d’actes d’administration susceptibles de caractériser une occupation « effective » et « continue ».

      Attention, on parle bien ici d’actes d’administration d’un état (donc d’un état malgache, antérieurement à 1892 ou 1897 selon le cas).

      Que les îles aient éventuellement été utilisées par des navigateurs malgaches, qu’elles aient eu le cas échéant un caractère sacré pour certaines composantes de la population malgache ne change rien en droit international car il ne s’agit pas d’actes d’administration étatiques.

      Partant de là, je suis curieux de voir les actes d’administration des royaumes malgaches antérieurs à 1892 ou 1897 que l’état malgache d’aujourd’hui pourra produire à l’audience (mesures de défense des îles éparses, édiction de règlements applicables au secteur etc...).

      Il faut bien saisir que la « coutume internationale » est un truc vicieux qui va jusqu’à permettre aux colonisateurs de revendiquer la souveraineté sur certaines îles « terra nullius » qui, après leur découverte, n’ont jamais été occupées physiquement par ces derniers.

      La France en sait quelque chose puisque la cour permanente de justice internationale (à laquelle a succédé à la cour internationale de justice) à tranché en 1931 en faveur de sa souveraineté sur l’île de Clipperton (dans le pacifique, au large du Mexique) sur la base d’actes purement formels (des publications régulières au journal officiel pour faire simple), ceci en dépit de l’occupation réelle et de l’exploitation économique ultérieure du Mexique.

      Donc, contrairement à ce que l’on peut entendre ces derniers jours, le droit international risque de ne pas être l’ami des revendications malgaches et j’aurai tendance à conclure en mode twitter par un #jai-mal-a-mon-île-éparse #dans-ton-onu-babakoto

      C’est injuste ? Mais qui a dit que le droit était juste ?

      Pour reprendre Courteline : « La Justice n’a rien à voir avec la Loi, qui n’en est que la déformation, la charge et la parodie. Ce sont là deux demi-sœurs, qui, sorties de deux pères, se crachent à la figure en se traitant de bâtardes et vivent à couteaux tirés, tandis que les honnêtes gens, menacés de gendarmes, se tournent les pouces et le sang en attendant qu’elles se mettent d’accord. »

      Quant à la « co-gestion », faut pas rêver.

      Déjà, la « co-gestion » c’est quoi ?

      Concrètement, un accord conventionnel par lequel un état disposant de la souveraineté sur un territoire (ici la France sur les îles éparses) délègue sous condition sur ce territoire certaines de ses compétences à un autre état (où les exerce de manière partagée avec lui dans le cadre notamment d’organes collégiaux ad hoc plus ou moins paritaires).

      Si, on reprend l’accord de co-gestion entre la France et Maurice sur l’île Tromelin, les compétences en question sont l’économie, la recherche scientifique et l’environnement.

      Autant dire tout le spectre des activités possibles pour un confetti perdu au milieu de l’océan (exception faite de ce qui touche à la surveillance et au contrôle militaire, que la France s’est bien entendu réservé).

      Pourquoi, la France consent-elle la co-gestion à Maurice ? Pour le savoir, il suffit de lire le rapport parlementaire n° 830 du 20 mars 2013. Extraits choisis et traduction :

      Paragraphe I-B du rapport

      « Le principal enjeu concret lié à la souveraineté sur Tromelin tient donc aux eaux qui l’entourent et à leurs ressources halieutiques »

      « Dans les faits, seuls quelques palangriers réunionnais de 24 mètres y pêchent parfois à l’occasion d’un transit vers le canal du Mozambique, les distances à couvrir étant dissuasives pour la majeure partie de la flottille réunionnaise. Les thoniers senneurs français, quant à eux, ne fréquentent guère ce secteur qui est réputé pour la présence de thon germon, apparemment considéré comme insuffisamment rémunérateur. Pour 2010 comme pour 2011, les TAAF n’ont enregistré aucune demande de licence pour Tromelin qui est gratuite. Aucune licence n’est délivrée non plus à des armements étrangers. ».

      TRADUCTION : Le seul intérêt du coin c’est la pêche et les pêcheurs français s’en foutent ? Donc, qu’est ce qu’on en a à branler ?!

      Paragraphe I-C du rapport

      "C. DES RELATIONS PAR AILLEURS EXCELLENTES AVEC MAURICE ...
      1. Un pays généralement considéré comme un modèle de démocratie et de développement en Afrique ...
      2. Des relations politiques, économiques et culturelles prometteuses"

      TRADUCTION : ces gens là sont sérieux et fiables, limite plus que nous, et ce serait tout benef’ si on les faisait bosser à notre place avec leur pognon.

      Paragraphe II-A du rapport

      "La France n’a jamais souhaité ni ne souhaite encore transiger sur sa souveraineté sur Tromelin. Du point de vue de notre pays, des concessions sur ce point sont d’autant moins envisageables qu’elles pourraient avoir un impact sur les autres différends relatifs à des possessions françaises d’outre-mer, en particulier celui avec Madagascar à propos des îles Éparses situées dans le canal du Mozambique. De même, la France a exclu de s’engager dans une procédure faisant intervenir un tiers (médiation ou procédure arbitrale ou juridictionnelle).

      C’est pour cela qu’a été recherché un accord bilatéral et laissant de côté la question de la souveraineté."

      TRADUCTION : Rappelons tout de même clairement aux couillons qui est le patron.

      Paragraphe II-C du rapport

      « L’accord cadre a été conclu pour cinq ans, avec possibilité de reconduction tacite (article 13). Il est prévu qu’il entre en vigueur le premier jour du deuxième mois suivant la date de la dernière des notifications par les parties de l’accomplissement de leurs procédures internes de ratification ».

      TRADUCTION : si ce coin paumé devenait stratégique pour la France, on aurait toujours la possibilité de virer ces couillons de mauriciens comme des malpropres.

      Plus de 20 ans de négociation pour ça !

      A l’aune de ce qu’on viens de voir, la co-gestion des îles éparses France/Madagascar n’est pas pour demain car cela supposerait :

      1) que la France juge son co-gestionnaire malgache sérieux et digne de confiance (si on se réfère à la propre opinion des malgaches sur leur gouvernement, ça me paraît mal barré)
      2) que les îles éparses ne présentent aucun véritable enjeu stratégique, notamment pétrolier (les Français aussi ont besoin de remplir les caisses et pas vraiment de raisons de partager)

      Finalement, je crois que la meilleure stratégie pour Madagascar c’est de militer activement en faveur du réchauffement climatique. Avec la fonte des glaciers et la montée des eaux, les îles éparses n’existeront plus et l’affront de ces connards de français sera enfin lavé (Dommage pour Tamatave, mahajanga et toutes les autres villes côtières mais la fierté malgache n’a pas de prix)

    • 12 novembre 2015 à 11:02 | zorey974 (#7033) répond à Maditch

      C’est très intéressant et argumenté. Un peu long...
      Sans doute trop pour nos nationalos-fachos en poste du forum.

    • 12 novembre 2015 à 11:07 | olivier (#7062) répond à Maditch

      Merci pour votre éclairage qui permet d’avoir une vision plus « globale » du problème..

      Dommage que les journalistes ne l’aient pas fait avant vous..
      Manque de moyens ?
      Manque de volonté ?
      Peur d’être le messager « coupable » annonçant la mauvaise nouvelle ?

      Comme quoi, lire le forum peut être parfois plus instructif que lire l’article lui même..

       :)

    • 12 novembre 2015 à 11:09 | Isandra (#7070) répond à Maditch

      Ca y est, ça recommence, comme si on n’avait pas d’autre sujet intérressant que celui des îles,...

      En tout cas, ce que ce régime cherche, que ce débat occupe abondamment le plus longtemps possible...svp, tous les plateaux télés et radios,...et les articles des journaux,...afin que les attentions de l’opinion soient détournées de l’échec de leur politique, et leur immobilisme,...Merci les nationalistes,...

    • 12 novembre 2015 à 11:11 | MILAMINA (#4588) répond à Maditch

      « ....Avec la fonte des glaciers et la montée des eaux, les îles éparses n’existeront plus et l’affront de ces connards de français sera enfin lavé ... » ces îles importent peu pour la France, ce sont les réserves pétrolières gigantesques sous l’océan qui l’intéressent. 300 milliards d’€ qui se trouvent à côté alors que Rajao quémande partout pour obtenir une dizaine de millions de $....Patriotes, réveillez-vous !!

    • 12 novembre 2015 à 11:31 | Eloim (#8244) répond à MILAMINA

      Chacun peut exposer ceci cela, bon ! Cela ne change pas l’engagement de nos compatriotes de militer davantage pour ces îles. L’étalage de connaissance que je viens de lire ci dessus n’a rien à envier avec d’autres textes qui pourraient d’ailleurs détourner l’opinion quant à la bonne cause pour ces îles.
      J’ai eu une occasion de discuter avec l’honorable Professeur qui a déjà eu une haute responsabilité au sein de la CPJ concernant ces îles au cours de laquelle il a bien précisé qu’on peut faire « quelques choses » et on peut aboutir à un bon résultat si la volonté du régime en place est de mise, avec bien sûr l’appui de toute la population malgache. Alors, est-ce que l’apparition de n’importe quels textes pourrait compromettre à notre lutte dont tout le monde est déterminé à s’y engager ?

    • 12 novembre 2015 à 11:33 | kotofetsy (#4583) répond à Maditch

      Clap clap ! Merci pour votre analyse ! Il est rare de voir ce genre de réaction sur le forum où la personne s’est vraiment penchée sur le sujet et à bien tout synthétisé, sans tomber dans le pseudo-nationalisme et de la xénophobie masquée quand on traite des îles éparses.

    • 12 novembre 2015 à 11:34 | Pericles (#8460) répond à Maditch

      Bravo et merci ! Voilà qui me réconcilie avec ce forum que je trouve si souvent envahi par de pseudo commentateurs qui n’ont rien d’autre à déverser que leur bêtise, leur fiel, leur jalousie voire leur haine. Et qui plus est pour certains depuis bien loin de Mada pour lequel on se demande vraiment ce qu’ils ont d’autre à offrir que ce vide sidérant.
      Votre texte est remarquablement construit, même si en effet un peu long pour les crânes à front très bas, et il pose sereinement les clés du débat.
      Après cela il semblerait logiquement qu’il n’y ait plus qu’à tourner la page et à s’attaquer enfin et pour de vrai aux sujets du monde réel à Madagascar.
      Mais bon...là c’est moi qui me prend à rêver.

    • 12 novembre 2015 à 11:35 | zorey974 (#7033) répond à MILAMINA

      300 milliards mon dieu que c’est beau...
      Monde réveille toi, Madagascar est le nouvel eldorado !
      Ah vous ne connaissez pas ? C’est impossible, tout le monde connait ce grand pays peuplé de génies dont une dizaine sont à demeure sur Madagascar tribune et une autre dizaine sur Tananews :)

    • 12 novembre 2015 à 11:37 | hrrys (#5836) répond à Maditch

      Vous parlez sans rien dire ......ce n’est pas pcq un texte est long q ’ il est revêtu d’une telle ou telle pertinence .En vertu de quoi La France pourrait avoir une souveraineté dans ces iles ?????? Ou est située La France par rapport à ces iles ????? Au lieu de défendre bêtement ce pays , trouvez qlq de sérieux comme argument

    • 12 novembre 2015 à 11:59 | kotofetsy (#4583) répond à hrrys

      Prenons votre logique, prouvez à nous que ces îles appartiennent à Madagascar depuis toujours :-)
      Aza ny fo no atao ngeza be fa ny saina koa mba ampiketreo ihany vao miady hevitra

    • 12 novembre 2015 à 12:23 | olivier (#7062) répond à Eloim

      La CPJ 35 ?
      Holcim est dans le coup ?

      Ou le « spectrogramme de masse »...pour vous citer... ( on dit spectromètre de masse, dans les milieux scientifiques) ?

      Je m’interroge...

    • 12 novembre 2015 à 12:35 | Jipo (#4988) répond à hrrys

      Vous êtes ridicule, on vous donne un cours de droit international et vous bottez en touche, comme un cancre, qui a l’ intention de le rester, voir vous complaire dans votre médiocrité, refusant d’ avancer ...
      Comme stipulé dans ce texte, on partage avec des gens équivalents, crédibles et solvables , vos dirigeants remplissent-ils ces caractéristiques, autre que celle d’ aller placer le pognon volé à l’ étranger : aveu édifiant que l’ on ne peut vous faire confiance , et de rappeler que lorsqu’ on voit ce que vous faites de la grande ile, ce riche paradis, ou 90 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, commencez déjà par nettoyer ce que vous avez sous le nez, avant de revendiquer le faire un peu plus loin ...
      Mais bien sur cette dernière suggestion ne peut qu’ etre provocante, digne de sales colons en quête du temps perdu...
      Merci à l’ auteur de cet article , qui va en faire se gratter la tête plus d’ un : à commencer / le roi du ciseau hery qui en tant que spécialiste en ekonomie, et bon père de famille va assurément emprunter pour se lancer dans une bataille juridique dont il peut etre certain de ne pas voir la fin, avec les moyens que nous lui connaissons .
      il est temps de revenir vaquer aux priorités aveuglantes que continuer à pratiquer la politique de l’ autruche et feindre faire quelquechose , autre que brasser du vent.

    • 12 novembre 2015 à 12:36 | Saint-Jo (#8511) répond à zorey974

      Et la ’union, zo’ey, est-ce un eldo’a’do bien plus ’iche et bien meilleu’s que madagasca’ ?

    • 12 novembre 2015 à 13:26 | zorey974 (#7033) répond à Saint-Jo

      Je crains que oui, ce qui en dit long sur votre incompétence...
      Santé, éducation (même mauvaise), infrastructures, équipements publics, privés (savez-vous qu’il y a 2 multiplex cinéma ultra modernes pour 800 000 habitants, à tana combien rappelez moi ???) sont incomparables...
      Ah oui mais c’est parce que rény malala (lol) est là ! Ben oui elle est là et justement ça s’appelle la solidarité NATIONale car il ne suffit pas de brailler que l’on est une nation, il faut des actes....

    • 12 novembre 2015 à 13:35 | caro (#7940) répond à Eloim

      Bonjour Eloim,

      De prime abord, l’on peut être impressionné par l’analyse de notre Chti gasy du Nord- Pas de Calais. Je dis analyse, mais en fait il n’a fait que rapporter des réalités en matière de relations et de dispositions prises dans les sphères internationales.
      Je dirais même avec une pointe d’humour que notre compatriote pourrais se faire engager comme Conseil de l’Etat français, encore faut-il que ce dernier soit convaincu de la hauteur de sa vue.

      Dans l’examen de ce post, il ressort des mots utilisés les termes tels que : naïfs, se foutent, trous du cul, gueule, fête du slip, qu’est ce qu’on en a à branler, couillons, malpropres, mal barré, connards,… bref.
      Ceux-ci donnent un peu le ton sur lequel on veut orienter le débat.

      Mais ce n’est pas le plus important.

      Si l’intégralité de ce post fait entendre que Madagascar doit laisser ces « iles malgaches » à la France, nous devons systématiquement nous méfier des prétendus nationaux qui parlent en leur qualité de nationaux afin de protéger des intérêts étrangers sous des airs « réalistes », voire faussement convaincants.
      Cela fait parti du jeu et comme l’enjeu est d’importance, tous les coups sont permis. Il nous appartient dès lors de ne pas nous laisser prendre par ce qu’il dit lui-même être « naïf ».
      En réalité il faut se méfier de tel sous-marins qui navigue en eau profonde pour passer inaperçu comme le dit notre expression « misoko mangina toa ron-gisa ».

      Vous dites : « J’ai eu une occasion de discuter avec l’honorable Professeur… concernant ces îles au cours de laquelle il a bien précisé qu’on peut faire « quelques choses » et on peut aboutir à un bon résultat… ».

      En effet, nous avons cette personnalité hautement qualifiée et de renommée internationale, entre autres, qui est prête, au nom de la patrie, à défendre les intérêts de notre pays contrairement à ceux qui, étrangers comme nationaux, non seulement n’oeuvrent pas pour ce faire mais en plus tentent de faire le contraire.

      Ce qui est oublié, volontairement ou par inadvertance dans ce message, ce sont tous les éléments en dehors du droit qui interviendraient lorsque celui-ci s’avère d’une application difficile.
      Nous n’ignorons pas que nous sommes en présence d’un déséquilibre de force, ainsi que de l’inopérabilité éventuelle des instruments juridiques.

      Mais c’est sous estimer l’environnement de la question où ni la France ni Madagascar ne trouverait intérêt à négliger : la situation stratégique de ces îles, les intérêts économiques qui en résultent tels que l’exploitation de la ZEE ou les ressources de toutes natures, les recherches scientifiques, le rapport de la France avec Madagascar : la présence des entreprises françaises ou des ressortissants français, …

      La question des îles éparses est susceptible de constituer un élément fédérateur au peuple malgache, élément qui fait cruellement défaut avec l’application et l’efficacité du « diviser pour régner » qui est actuellement de mise.
      Avec la misère ambiante et l’immobilisme des gouvernants pour jeter juste un coup d’œil sur ce peuple totalement ignoré et privé du minimum : eau potable, électricité, immondices,… le malgache pourrait unir sa voix dans un « perdu pour perdu… »

      J’emprunte votre conclusion selon laquelle :

      « Alors, est-ce que l’apparition de n’importe quels textes pourrait compromettre à notre lutte dont tout le monde est déterminé à s’y engager ? »

      Et j’ajoute :

      Chers compatriotes, manifestons l’amour que nous avons pour notre Madagascar, ce ne serait JAMAIS les autres qui agiraient à notre place si nous-mêmes ne prenons pas peine avec notre détermination. Les détracteurs existent, peuvent même être parmi nous, ils existeront encore et toujours, mais à nous de montrer notre fermeté.

      A bon entendeur salut.

    • 12 novembre 2015 à 13:36 | caro (#7940) répond à olivier

      Votre connaissance du « bâtiment » est incontestable !

    • 12 novembre 2015 à 13:44 | caro (#7940) répond à MILAMINA

      Ca s’appelle diversion d’un « national » au profit de la France !

      Si ce n’est pas insidieux, mon Dieu que ça y resemble !

    • 12 novembre 2015 à 13:49 | Eloim (#8244) répond à olivier

      Vous me faites rigoler cher Olivier. Je n’ai jamais eu l’habitude de corriger quoi que ce soit lors que je m’exprime librement à l’aide de mes claviers.
      Je crois que je me fais un tout petit peu comprendre autant que la fenêtre de l’intelligence de chacun est bien ouverte.
      CPI n’a rien à voir avec CPJ 35 aaahhh !
      Pourtant spectrogramme de masse et spectrométrie de masse pourraient marcher ensemble chez les praticiens. Ne vous fiez pas trop sur votre dictionnaire car le travail sur le champ vous fait révéler beaucoup de SURPRISES inédites. Ceci n’est pas une excuse mais il faut tenir compte le sens pratique du terme. Je suis assez VIEUX pour apprendre tout ça, cher Olivier !
      Merci quand même de me suivre !

    • 12 novembre 2015 à 14:03 | olivier (#7062) répond à Eloim

      Humour quand tu nous tiens..

      un Professeur d’Université qui parle de « cpj » quand il s’agit de Cpi..

      Qui parle de « spectrogramme » quand il s’agit de spectromètre..

      La science de l’a peu près en définitive...

      L’a peu près qui guide peut être votre quête actuelle ?

      L’avenir nous le dira...

      Je serai la pour lire vos « surprises inédites », et je les attends avec impatience.

       :)

    • 12 novembre 2015 à 14:05 | Menalahy (#9072) répond à MILAMINA

      La réponse du Ministre de la Défense est très maladroite : c’est une réponse de circonstance et non une réponse réfléchie.

      Votre post m’interpelle quand vous écrivez ceci : « En aucun cas, Hery Rajao n’est que le PRM mais ce titre ne lui accorde pas le droit de décider au nom de tous les malgaches si on parle des Iles Eaprses. Si non, ce sera qualifié de haute trahison ».

      Vous semblez mettre en doute le fait que ce Président a été élu au suffrage universel même s’il a été mal élu.

      Cette élection lui confère le plein pouvoir pour décider à la place du peuple malagasy dont il est le Représentant Suprême au regard de notre Constitution et aux yeux de la Communauté Internationale qui a reconnu la validité de son élection.

      - Y a-t-il dans notre Constitution un alinéa qui limite le pouvoir décisionnaire du Président dans cette affaire des Isles Eparses ?

      - Est-ce qu’il faudrait que le Président gouverne le pays en organisant un référendum à chaque fois qu’il doit prendre une décision ?

    • 12 novembre 2015 à 14:21 | Anton (#8594) répond à olivier

      CPJ 35 un peu, comme le professeur, obsolète !
      Et pour l’Océan Indien on lui préférera, par exemple, le CEM II 42.5 PM...

    • 12 novembre 2015 à 14:22 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à caro

      Bonjour Caro,

      Merci pour l’expression de votre amour pour Madagascar ainsi que pour votre infatigable démarche pédagogique sans utilisation de gros mots vulgaires malgré les provocations ! Bravo.

      j’ai retenu aujourd’hui :
      « Ce qui est oublié, volontairement ou par inadvertance dans ce message, ce sont tous les éléments en dehors du droit qui interviendraient lorsque celui-ci s’avère d’une application difficile. »

      En effet, au-dela de l’aspect juridique, de nombreux éléments plaident en faveur de Madagascar. Madagascar ne manquent pas d’experts pour les faire valoir.

      Bonne journée

    • 12 novembre 2015 à 14:28 | vatomena (#7547) répond à MILAMINA

      On peut penser que l’Ambassadrice parlait au nom de tous les français .à parier cependant que la plupart des français dans le fond se foutent des iles éparses comme de Madagascaar

    • 12 novembre 2015 à 14:38 | Anton (#8594) répond à Eloim

      Ranjava ni CPI ni CPJ, mon bon Eloim ...mais CIJ !!!

      Mais, comme souvent, vous n’êtes pas béton dans vos propos je vous suggère donc de n’utiliser qu’un clavier (à la fois) lorsque vous vous exprimez ; cela évitera, peut-être, quelques approximations et autres confusions
      Relativement à votre ’intelligence’ on peut également, à plus d’un titre, être circonspect !
      Bien à vous.

    • 12 novembre 2015 à 14:39 | caro (#7940) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Bonjour Le Veilleur,

      Je vous remercie pour votre message que j’apprécie à sa juste valeur.

      Je ne fais rien d’extraordinaire, très humblement, si ma contribution parvienne à faire prendre conscience à quelques uns de nos compatriotes la nécessité de défendre les intérêts de notre patrie, j’en suis déjà heureuse. Pour le reste, c’est à chacun de se déterminer.

      Il convient de se rappeler également que la vulgarité, la provocation ou tous autres actes contraires à la bienséance n’honorent pas leurs auteurs et rendent faibles la crédibilité des actions.

      Bonne journée à vous.

    • 12 novembre 2015 à 14:57 | olivier (#7062) répond à caro

      Bien vu Caro

       :)

      Avant tout, j’ai oublié de vous remercier de m’avoir répondu à de multiples reprises.

      C’est bien le signe indéniable que le dialogue est possible avec vous, et cela mérite d’être souligné.

      Mais...car il y a un MAIS... je m’engouffre une nouvelle fois dans la brèche ...

      Que voulez vous...
      Le « maudit français », comme disent les québecois, aime la contradiction, il se complait dans le débat...il n’est jamais content...oui, tout cela est vrai !

      Bref, revenons à nos moutons éparses...

      Je vous demandais, il y a quelques jours, de nous éclairer quant aux positions de la France par rapport à votre « combat »...à votre « cause ».
      Force est de constater que la réponse à ma question est venue de Maditch...même si vous et moi avons lu les posts « éparses » de Vatomena qui abordait déjà le sujet des « terra nullius »...passés inaperçus pour le plus grand nombre..

      J’ai donc la réponse à ma question : la France s’opposera à la croisade que vous entamez avec certains de vos compatriotes, avec des arguments que vous « semblez » feindre d’ignorer ..

      La démarche ne saurait être « scientifique », n’en déplaise aux « professeurs » qui manquent manifestement de méthode...mais pas que...
      A part le bâtiment, comme vous l’avez si justement dit, j’ai également quelques compétences ( ou Kon pete ance c’est selon) en la matière...

      Au delà de ce débat épique sur les iles éparses, j’ai eu l’occasion de rencontrer des « grands professeurs » qui proféraient de Grandes konneries...et propageaient la culture féodale si chère à certains forumistes...

      Mais bon, la science avance...pas partout...mais elle avance...

      Tout ce blabla pour en venir à l’essentiel :

      La société malgache était divisée avant la colonisation...
      La plupart des malgaches sont eux mêmes descendants de colons, mais veulent faire croire le contraire..
      La défaite de 1896 est aujourd’hui le moteur d’une rancune d’un autre age..

      Et je ne comprends pas...je ne tolère pas , qu’aux arguments de vatomena, vous et vos amis n’opposiez que des des insultes...des poncifs du genre « colon ».."
      pire !
      RÉVISIONNISTE !
      Vatomena est un gravier dans la chaussure des bien pensants qui récitent ici ce que leur entourage leur a bourré dans le crane...

      Vous nous convaincrez avec de vrais arguments....rien d’autre...

      Car, contrairement à pas mal de grands zommes sur ce forums, l’argumentation a encore un poids (une masse pour l’ami professeur ) sur nos jugements..

      on reste en contact...

       :)

    • 12 novembre 2015 à 15:01 | Menalahy (#9072) répond à Maditch

      Je laisse aux patriotes, aux nationalistes et aux souverainistes le loisir de se chamailler à propos des aspects juridico-sentimentaux des problèmes soulevés par ces Isles Eparses : ils le font très bien sans aide.

      Ce qui m’a frappé dans toutes ces discussions (si on peut appeler discussions les monologues illustrés par des fatâwâ et les anathèmes divers) :

      - le Malagasy est-il un être dominé par ses sentiments au point que c’est l’émotion qui le guide à la place de sa raison ou de sa rationalité ?

      - les discussions ont montré que la question des Isles Eparses a révélé :

      — > des frustrations personnelles habillées puis transformées et enfin sublimées en défense de la souveraineté nationale,

      — > la résurgence d’une xénophobie latente qui a explosé sous diverses formes allant du racisme ordinaire à l’ostracisme athénien.

      Or, il se trouve que tous ceux qui viennent sur ce forum sont tous animés du fitiavana an’i Madagasikara quelle que soit leur position ou leur opinion.

      J’exclue les vahiny qui tiennent des propos insultants à notre égard et AUSSI ces Malagasy qui sont à l’étranger depuis, au moins, trois générations et qui ne sont que des patriotes de clavier (pour se racheter et parce qu’ils ne sont pas arrivés à REELLEMENT s’intégrer dans leur Patrie d’immigration et dont ils ont la nationalité).

      Seuls ceux qui ont osé aboyer et vitupérer ici ont l’impression d’être de vrais patriotes.

      Les autres sont des traîtres à la Patrie, des renégats juste bons à jeter à la mer comme les étrangers modérés qui nous tendent un miroir pour nous conscientiser par rapport à nos problèmes et non pour faire du malagasy bashing comme certains esprits prompts à la polémique sans fin.

      Je trouve que ces fatâwâ (pluriel de fatwa) et ces anathèmes sont très excessifs et n’honorent pas ceux qui les ont proférés car l’expression « mpamadika Tanindrazana » a une connotation très forte dans notre langue.

      Les mots ne sont que des outils et ils n’ont que la signification qu’on veut bien leur donner.

      - Ainsi, quand il y a un soulèvement populaire et que cela aboutit à une victoire du peuple, on appelle cela une REVOLUTION.

      - Si ce même soulèvement populaire a échoué, on parlera alors de REVOLTE.

      - Ceux qui ont été du côté de Pétain sont considérés, de nos jours, comme des traîtres à la France, des collabos.

      - Mais si Pétain avait réussi « sa collaboration » avec les Allemands, on dira alors, de nos jours, que Pétain était un héros et ceux qui l’ont suivi également.

      - Un jeune des quartiers difficiles mis en garde à vue ou en prison est un héros pour ses copains. Mais l’Etat de Droit le considère comme un délinquant.

      - Un islamiste qui combat aux côtés de Daesh est un héros pour ses correligionnaires radicalisés alors que nous le considérons comme un terroriste.

      - Les femmes qui ont lutté pour les droits de la Femme (droit de vote, droit à la gestion de sa carrière, droit à l’avortement thérapeutique, ... ) étaient considérée comme des p.utes de la pure espèce. Alors qu’actuellement, à part les mentalités rétrogrades, ces femmes sont considérées comme des femmes éclairées.

      Comme quoi, tout est relatif car tout dépend du point de vue de l’histoire où on se place pour juger.

    • 12 novembre 2015 à 15:09 | Menalahy (#9072) répond à hrrys

      Il ne s’agit pas, sur ce forum, de dire qu’un post est pertinent au sens de Vérité absolue, mais d’écouter ce que les autres ont à dire sur un sujet donné.

      Maditch a donné son point de vue qu’il a longuement développé pour être mieux compris.

      Personne ne vous oblige à changer d’avis ou d’opinion, en tout cas, l’auteur de ce post que vous contestez n’essaie pas de vous convertir à son point de vue.

      Votre réaction semble indiquer que ce post vous a perturbé dans votre for intérieur et a ébranlé certaines de vos convictions que vous croyez solides.

    • 12 novembre 2015 à 15:47 | Eloim (#8244) répond à Anton

      CPI, CPJ, CIJ = béton.
      Est-ce que votre intelligence arrive bien à distinguer les trois « variables » dans cette équation d’HUMOUR d’Olivier ?
      C : Cour ;
      P : Pénale ? Permanente ? ... c’est selon, suivant le degré de connaissance de chacun ;
      I : Internationale ;
      J : Justice.
      Retirez mon permis de travail si vous êtes à la hauteur à part la taxation en circonspection !
      Si vous voulez, j’aime bien jouer le grand bêtisier car c’est une manière d’attirer l’attention de certains affectés « ENFANTINS ». Et je réplique souvent : est-ce que c’est tout ce que tel peut dire sur tel ou tel, alors qu’on est pas capable d’émettre des idées de « POIDS » (ou de « masse » c’est selon).

    • 12 novembre 2015 à 15:49 | olivier (#7062) répond à Anton

      Et oui...

      j’essaye de rester « gentil » bien qu il,y aurait matière à moquerie...

      la honte...

    • 12 novembre 2015 à 16:10 | Eloim (#8244) répond à olivier

      Je crois que vous n’avez jamais travaillé sur un spectromètre de masse du moins en demandant à quoi ça sert et comment ça fonctionne. De plus, c’est encore du chinois pour vous ce que c’est qu’un spectrogramme de masse de quoi que ce soit.
      A propos de cpj, cpi, cij, vous verrez toutes ces abréviations là dans les différents rapports émanant des organismes onusiens. Peut être, vous êtes trop fermé, ou un peu formaliste dans votre vision ou vous faites semblant de rejeter tout ce qui s’avère incommode à votre champ d’intelligence.
      Désolé !

    • 12 novembre 2015 à 16:20 | olivier (#7062) répond à Eloim

      Allez y

      dites nous ce qu’est un « spectrogramme de masse »

      lavez votre honneur....

      Faites valoir votre savoir...

    • 12 novembre 2015 à 16:26 | hrrys (#5836) répond à Jipo

      Le droit international ne compte plus dans le contexte actuel Jipo .......ça aurait été appliqué en 1979 après juste le lendemain de la résolution de l’ONU ....A propos de la résolution de l’ONU je constate dans son application deux poids deux mesures ...lorsque l’affaire touche aux intérêts des français et ou américains....ils s’empressent à appliquer leurs fichus droit de veto ....mais quand la question concerne les pays du sud ( les noirs) , bouches cousus et silence complice !!!!!!

    • 12 novembre 2015 à 16:28 | Mihaino (#1437) répond à zorey974

      C’est excessivement long mais instructif avec un style correct !

    • 12 novembre 2015 à 16:35 | hrrys (#5836) répond à Menalahy

      Je sais qu’ il ne fasse qu’ à avancer son point de vue ......mais mm le fait de lire en diagonale ses nombreuses paragraphes me fait vomir .....
      le principe de l’UTI POSSIDETIS JURIS n’ a pas encore été respecté ...pas plus que la théorie de possession en droit de propriété .....Sachant que les pêcheurs ( mpanjono) malagasy eurent déjà occupé ces Iles pdt longtemps avant la venue des français ....Ces iles se trouvent à 64 km seulement de M/ar donc faisant partie intégrante de notre territoire ...je ne veux pas étaler ici ce qu’ on appelle 200milles marins , plateau continental ...

    • 12 novembre 2015 à 16:54 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      Bien sûr que nous avons d’autres sujets de discussion.

      Vous semblez oublier que les Isles Eparses ont été mises au rang de « noble cause », ce qui veut dire que les autres « causes » ne sont pas « nobles » mais sont « vils » et indignes de notre intérêt.

      Combien de forumeurs ont écrit qu’il y a des sujets plus urgents et plus brûlants ? Mais leur propos a été balayé du revers de la main car ce ne sont pas des sujets dignes d’intérêts pour les vrais-faux-patriotes de clavier.

    • 12 novembre 2015 à 17:00 | Menalahy (#9072) répond à hrrys

      Attention à ne pas baigner dans votre vomi !

      Mince, vous en êtes plein !

    • 12 novembre 2015 à 18:23 | caro (#7940) répond à olivier

      Pourquoi le dialogue est-il possible entre nous, tout simplement parce que de part et d’autre, jusqu’à maintenant, chacun est resté sur une ligne matérialisée par une courtoisie et un respect mutuel.

      On peut avoir des avis divergents, mais ce n’est pas une raison pour porter atteinte à la sensibilité de l’autre, même sous un soi-disant ton d’humour.

      Profitant de cette occasion, il y a une chose que j’aimerais vous faire part, ainsi qu’à d’autres sur ce forum.

      Vous êtes dans ce pays depuis un certains temps dont j’ignore la durée. Vous ne devez pas ignorer que souvent, sinon la plupart du temps, le malgache n’a pas le sens de l’humour ou du second degré contrairement à vous autres, ce n’est pas dans nos habitudes.
      Rapidement, c’est considéré comme de la moquerie, voire de l’insulte. Et c’est une des raisons pour laquelle, il serait nécessaire de ménager les susceptibilités car nous n’avons pas les même perceptions du sens des mots. Je ferme la parenthèse.

      « ...il n’est jamais content...oui, tout cela est vrai ! » :

      Et ce n’est pas moi qui le dit, je ne fais que le rappeler, quand on parle d’ « arrogance » à l’endroit des français !

      Dans mon précédent post, je vous ai bien stipulé que c’est à la France d’avancer ses arguments, mais comme vous les avez aujourd’hui, la parenthèse est close.
      J’ajoute juste que je ne les ai pas ignoré, mais de manière évidente, il faut être maso de ma part pour les développer.

      S’agissant du terra nullius, cet aspect me semble dépassé et ne devrait plus faire l’objet de discussion dans la mesure où le dossier sur ces îles n’en font pas référence.

      « Et je ne comprends pas...je ne tolère pas , qu’aux arguments de vatomena, vous et vos amis n’opposiez que des des insultes...des poncifs du genre « colon ».." pire ! RÉVISIONNISTE ! » :

      J’aurai préféré que c’est vatomena lui-même qui m’avait posé la question, mais je vais y répondre malgré que je déteste les polémiques.

      Vous aurez remarqué que même si personnellement j’utilise ce mot à l’encontre de ladite personne, je ne m’en suis JAMAIS servie contre quelqu’un d’autre.
      Le colon à mon sens, c’est celui qui a toujours une pensée de dominer, de se trouver dans un pays conquis, de prendre de haut les autres soit par des paroles, des gestes ou par des communications d’idées tendant à produire des effets psychologiques.

      Si nous arrivons à faire des échanges, c’est que probablement, vous ne me semblez pas jusqu’à preuve du contraire vous trouvez dans ce cas.

      Ensuite, vous n’aurez pas manqué de constater que ladite personne dit « NOUS MALGACHES », ce qui est très perturbant lorsque le lecteur établit le rapport entre le pseudo en malgache et le contenu du post.
      Il se peut que vous ayez du mal à saisir la nuance car vous vous êtes toujours positionnés en tant que français sans jamais vous dissimuler derrière un autre statut, et que je suppose que vous l’assumez. Ce qui n’est pas le cas de votre ami.

      En quoi s’auto-accorde-t-il le statut d’être malgache alors qu’il ne l’est pas ???, même s’il a bien le droit de prendre un pseudo malgache, il ne peut pas dire qu’il ne crée pas de confusion dans l’ensemble formé « NOUS + pseudo malgache » !

      Et le pire, c’est que systématiquement, ses posts ne parlent que des choses négatives, par-dessus le marché HISTORIQUES qui n’ont pas de rapport avec le sujet traité !!!

      Il n’y a absolument aucune cohérence dans tout ça, si ce n’est pour arriver à ce que je dénonce par « dénigrer le pays et avilir le peuple ».

      En outre, si vous êtes dans ce pays, c’est qu’il y a bien une raison : professionnelle généralement et affectif accessoirement. Où est la cohérence entre rester dans un pays que l’on dénigre et s’y maintenir à moins d’un cynisme inexplicable ?

      Soit, vous ne vous y plaisez pas et vous en tirez les conséquences, soit vous y trouvez votre compte et vous y restez en essayant d’aider ce peuple. Si ce n’est pas le cas, le respect du pays d’accueil doit vous conduire, au moins, à vous abstenir de tous actes ou paroles qui nuiraient davantage à la situation qui est déjà moribonde.

      Vatomena n’est pas le seul à dire des choses qui ne vont pas dans ce pays, mais les autres, au moins, ne se servent pas de subterfuge, et encore lorsqu’il parle des bi-nationaux ou de la politique française, je ne vois pas les raisons pour lesquelles des choix aussi personnels peuvent s’insérer dans des débats sur la politique à Madagascar.

      Tout ceci m’amène à considérer que notre bonhomme a gardé un esprit qui relève toujours de l’époque coloniale ainsi que le qualificatif qui va avec.

    • 12 novembre 2015 à 18:28 | tsimahafotsy (#6734) répond à Menalahy

      Bonjour Menalahy !
      Content de vous retrouver et merci pour votre contribution. Vous apportez un peu d’air frais sur ce forum.
      Vous posez la question : le Malagasy est-il un être dominé par ses sentiments au point que c’est l’émotion qui le guide à la place de sa raison ou de sa rationalité ?
      Ma réponse est oui, pour ceux qui s’arrogent le titre de vrais patriotes« tia tanindrazana » sur ce forum. En plus ce sont des timorés revanchards, des sectaires qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
      Qu’on récuse leurs idées xénophobes, leur intolérance, leurs obscénités en langue malagasy, et vous êtes taxé de valet des vazaha, des mpisolelaka, de mpivarotra tanindrazana. Ils font leur miel des provocations et du malagasy-bashing de certains vazaha, et polluent les débats. Fatwa pour les Malagasy qui n’y adhèrent pas !
      60 ans après l’indépendance, je n’arrive pas à suivre ces vieux ou ces vieux jeunes qui ressassent l’histoire. Ni coupables, ni responsables de l’état du pays, mais des victimes innocentes de l’histoire de la colonisation !
      A l’heure où le monde est entré dans une ère de mixité, de rencontres et de brassages de cultures, nos nationalistes, patriotes-fédéralistes-souverainistes, prônent le repli sur soi, exaltent la xénophobie et l’esprit revanchard.
      La planète se mondialise, et rien ne peut la « dé-mondialiser » . Madagascar aux Malagasy de père et de mère malagasy, c’est un slogan pour un débile nationaliste. Madagascar sera à ceux et celles qui ont choisi d’y vivre parce qu’ils aiment ce pays, parce qu’ils y ont des attaches familiales ou une vieille histoire avec ce pays.
      Comment faire un bout de chemin ensemble, comment capitaliser nos énergies et nos expériences avec ceux et celles qui ne sont pas nés Malagasy, pour un objectif commun, la prospérité de Madagascar, tel est à mon avis le débat qui devrait nous animer.

    • 12 novembre 2015 à 18:42 | hrrys (#5836) répond à tsimahafotsy

      meme un peu plus moderes que ceux des autres intervenants ,vos propos demontrent que vous n’etes qu’un hypocrite a la botte de ces frant..y.L’heure n’est plus a la mondialisation ni a la democratisation ni a « francophonisation »

    • 12 novembre 2015 à 18:50 | Maditch (#9298) répond à tsimahafotsy

      Sans doute le post le plus intelligent de la journée :-)

    • 12 novembre 2015 à 18:54 | kozobe (#7754) répond à Menalahy

      Je dirais plutôt « faux-faux-patriotes ». Quoique, avec les éclaircissements apportés ce jour par un contributeur qui a pris la peine de bien se documenter, « les vrais patriotes » pourraient étoffer leur argumentaire en vue de la reconnaissance de la souveraineté de Madagascar sur les îles éparses (démarche que je trouve totalement légitime vu les enjeux). Et surtout, en ce qui me concerne, il faudrait trouver autre chose, en dehors des attaques habituelles, pour m’accuser de « collaborationnisme ». J’ai effectué tous mes devoirs en tant que citoyen malagasy digne de ce nom envers mon pays.

    • 12 novembre 2015 à 19:06 | caro (#7940) répond à kozobe

      Comme j’ai indiqué plus loin, ces arguments ne sont pas nouveaux pour ceux qui sont rompus aux relations internationales. Ils sont justes repris, mais pour autant il n’y a pas de fait nouveau.

      A moins de faire preuve de force, la France ne dispose pas de tous les leviers pour justifier la souveraineté française sur ces îles.

      Et si elle se prive de la voie diplomatique, l’on s’engagera vers l’intégration d’une tierce personnalité dans l’affaire, ce qu’elle a toujours voulu éviter.

    • 12 novembre 2015 à 19:18 | tsimahafotsy (#6734) répond à Maditch

      Je vous renvoie le compliment !
      J’ai appris avec vous aujourd’hui.

    • 12 novembre 2015 à 19:21 | tsimahafotsy (#6734) répond à hrrys

      hrrys, toujours égal à lui même dans la médiocrité !

    • 12 novembre 2015 à 21:10 | Menalahy (#9072) répond à kozobe

      Ah, Kozobe, vous rejoignez le club des traîtres, des collabos, des sans courage et autres pestiférés.

      Ces vrais-faux patriotes n’ont eu de cesse de clouer au pilori tous ceux qui émettaient des voix discordantes ou des opinions modérées.

      Je répète encore une fois que nous aimons tous notre Tanindrazana et qu’il ne faut pas que quelques personnes pratiquant le terrorisme de la Pensée Unique empêche les autres d’exprimer leur opinion.

      Personne n’a le droit de s’arroger du titre de Tia Tanindrazana surtout au vu des vociférations que nous avons lues ici au lieu d’actes concrets ou de propositions constructives pour dénouer le problème.

      C’est plus confortable de s’agiter anonymement derrière son écran dans une crise de paranoïa et d’hystérie que d’agir sur le terrain.

      C’est plus courageux d’allumer les brindilles de la xénophobie puis de prêcher ensuite l’apaisement, la concorde et tout le bataclan de mots vidés de leur sens car écrits uniquement pour se parer de la toge de la sagesse qu’on ne mérite pas. Quitte à souffler sur les braises le moment venu car le naturel revient au galop même si on le chasse.

      A part Betoko qui a assisté à ces réunions qui semblent perdre de leur vigueur, les autres ont pris leur clavier comme des kalachnikovs pour descendre sans procès leurs propres compatriotes.

      J’aurai aimé les voir s’enchaîner aux grilles d’Ambatomena puis bruler le drapeau honni car ce sont des actions spectaculaires qui auraient montré leur courage et leur détermination. Acta non Verba.

      De plus, comme nous manquons de martyrs politiques contemporains, cela aurait été une occasion rêvée pour eux de verser leur sang pour ce Tanindrazana qu’ils prétendent aimer au-delà de leur mort et qui leur appartiennent exclusivement.

      Mais l’espoir est permis car les Isles Eparses sont un sujet inépuisable. Par conséquent, ce sera la prochaine fois, sûrement.

    • 12 novembre 2015 à 21:21 | Menalahy (#9072) répond à zorey974

      Madagascar Tribune est tout de même un forum haut de gamme par rapport à Tananews avec son community manager qui manipule et oriente les opinions des forumeurs.

      Tananews est pro-Ravalomanana mais a honte de l’avouer publiquement comme tous ceux qui prétendent n’être ni pro-Ravalomanana, ni pro-Rajoelina mais qui sont trahis par leurs écrits subtils.

    • 12 novembre 2015 à 21:22 | kozobe (#7754) répond à caro

      Bonsoir Caro,
      Entre nous soit dit, même si je ne suis pas toujours d’accord avec vous quant à la priorisation des immenses problèmes qui nous submergent de tous les côtés actuellement, je reconnais votre constance dans ce « dossier » et je trouve louable vos efforts. Moi-même j’ai été sensibilisé à ce problème dès mon adolescence, lors du premier septennat de Didier Ratsiraka. En ce temps là, comme éventuelles ressources, on évoquait plus l’existence des « nodules polymétalliques » et les ressources halieutiques. Il n’était pas encore question de la manne pétrolière ni de gaz.
      Bonne soirée à vous

    • 12 novembre 2015 à 21:24 | Menalahy (#9072) répond à Pericles

      Effectivement, vous faîtes un rêve éveillé. Ce que vous voyez n’est que le calme avant la grande tempête, que dis-je, avant le Tsunami destructeur.

      On parie combien que j’ai raison ?

    • 12 novembre 2015 à 21:32 | kozobe (#7754) répond à Menalahy

      Bonsoir Menalahy,

      Disons que j’assume pleinement ma position. Mais pour les « autres », il ne faut pas trop leur demander non plus. Je pense que vous n’avez pas besoin d’un dessin.

      Au plaisir.

    • 12 novembre 2015 à 21:50 | zanadralambo (#7305) répond à tsimahafotsy

      Bonsoir, Tsimahafotsy.
      Je suis heureux de constater que nous ne sommes plus seuls dans ce combat pour les valeurs.
      Le général en chef des xénophobes, lui-même, est bien discret, tant mieux, ça repose de ne pas entendre, pour une fois, les insanités qu’il a l’habitude de proférer. Il a vu qu’en face, il y a enfin du répondant.
      Salutations à Menalahy.

    • 12 novembre 2015 à 21:54 | Gérard (#7761) répond à caro

      vous êtes bien dure avec vos compatriotes !

      « la plupart du temps, le malgache n’a pas le sens de l’humour ou du second degré contrairement à vous autres, » dites vous

      si vous parlez des « écrivains » sur ce site vous avez hélas raison !

      concernant l’ensemble des Malgaches, ce n’est pas mon avis, il suffit d’avoir assisté une fois à un vodiondry pour se convaincre de la finesse de l’humour d’ici

      et puis, partout, dans la rue, je n’entends pas de conversations qui ne soient ponctuées de rires

      bonne journée

    • 12 novembre 2015 à 22:15 | Menalahy (#9072) répond à tsimahafotsy

      Bonsoir Tsimahafotsy,

      - Le plus effarant et le plus effrayant c’est que ces ayattolahs du clavier ont abusé d’un certain respect ou d’une certaine ascendance qu’ils ont sur ce forum.

      Ils ont bien manipulé les esprits faibles qui se sont précipités sans réfléchir pour faire brûler le feu de l’ostracisme et de la xénophobie.

      - Nous devrons dépasser la période coloniale qui a entraîné des frustrations et des rancoeurs. Ce n’est pas en haïssant la France et ses ressortissants que nous arriverons à assumer cette partie de notre histoire.

      Ce n’est pas en nous jetant dans les bras d’autres nations « désireuses de nous aider » que nous pourrons nous sortir de cette mouise dans laquelle nos dirigeants nous ont mis.

      - Inutile, en 2015, de faire porter le chapeau à l’ancien colonisateur et actuel tuteur du pays, nous devons assumer nos propres responsabilités.

      - Je m’adresse à tous ceux qui ont eu des positions très dures dans cette question des Isles Eparses ET qui ont plus de 50 ans actuellement : comment se fait-il que vous vous réveillez maintenant, à cause d’une déclaration d’une ambassadrice non aguerrie au langage diplomatique ?

      Qu’avez-vous fait entre vos 20 ans et maintenant pour obliger la France à restituer ces îles ?

      Vous nous mettez devant une situation qui risque de ne pas intéresser les moins de 30 ans : nous avons aussi nos propres problèmes avec le chômage de masse, le système d’éducation qui ne correspond pas à la réalité du pays, etc...

      Vous nous laissez en héritage une situation complexe pourrie par l’inconséquence de nos dirigeants successifs et par votre immobilisme également.

      - Certains sont allés jusqu’à écrire que nous n’avons pas besoin de l’aide des Français.

      Ou bien, ces personnes sont totalement écervelées et irresponsables,

      Ou bien, ils ont une culture non-francophone et nous vantent une culture à laquelle il faudra s’adapter,

      Ou encore, ils « travaillent » pour ceux qui voudraient bien remplacer les Français.

      - La mondialisation a entraîné, non pas l’adhésion de tous autour de valeurs humaines communes, mais, au contraire, la montée des nationalismes et de la frilosité patriotique que nous voyons un peu partout.

      A cela s’ajoute notre mentalité d’insulaires qui nous fait croire que les deux océans nous mettront à l’abri des soubresauts de la planète en mouvement.

      - Masina ny Tanindrazana et le Tanindrazana appartient à tous les Malagasy et à tous ceux qui aiment Madagascar.

    • 12 novembre 2015 à 22:25 | caro (#7940) répond à Gérard

      Si vous parlez de contexte de vodiondry, c’est tout autre chose, ponctuel et évènementiel, car en réalité les joutes verbales lors de cet évènement sont destinées justement à se rivaliser de bonnes idées cherchant à flatter les « fiancés » et non pas à infiltrer des seconds degrés en général ironiques.

      Comme c’est un exercice qui sollicite de capacité d’éloquence et de prestance particulières, il ne peut pas être pratiqué par le premier venu, mais plutôt fait appel à des professionnels.

      Ayant une lettrée à domicile, elle vous le confirmera.

      Bonne soirée.

    • 13 novembre 2015 à 07:34 | zorey974 (#7033) répond à Menalahy

      Je ne dis pas le contraire. Sur Tananews c’est la pensée unique ! Toute opinion contraire est bannie...
      Il n’empêche qu’on y retrouve les mêmes énergumènes sur les 2 sites ;)
      Bonne journée

    • 13 novembre 2015 à 09:09 | vatomena (#7547) répond à caro

      les iles éparses sont une si grande cause qu’on ne saurait l’abandonner.
      Mignonne ,Allons voir aux portes d’Ambatomena laquelle s’est enchainée.
      Caro ,cessez vos pleurs.Par leurs résolutions les nations unies vont nous sauver .

    • 13 novembre 2015 à 10:24 | olivier (#7062) répond à caro

      Bonjour Caro

      J’habite ce pays depuis une vingtaine d’année, et bien que n’ayant pas la science infuse, j’ai la prétention de dire que je le connais plutôt bien..voyageant énormément ..
      Je pourrais même ajouter : mieux que certains forumistes vivant en France, qui n’ont jamais dépassé Tana voire Antsirabe.

      Pourquoi diable un vazah se permet il de critiquer ?

      La réponse est simple : il souhaite faire bouger les lignes, il veut voir les choses changer car tout vazah qu’il est, voir ce pays s’enfoncer l’insupporte...le désespère...parfois le rend méchant.

      Je vous crois modérée et capable de prendre suffisamment de hauteur pour comprendre que tous les vazah aigris de ce forum et de ce pays sont avant tout déçus de ne pas le voir aller mieux..

      Sur ce Forum depuis maintenant 6 ans, je retrouve dans les propos quotidiens de forumistes pourtant très cultivés, la même rhétorique anti française, comme si ces Messieurs dames avaient entendu le même disque depuis leur plus tendre enfance..

      Ajoutez à cela le fait que mon épouse est Merina...Andriana de surcroît...vous comprendrez que je puisse être relativement informé quant au contenu dudit « disque »....mais nous aurons l’occasion d’en reparler.

      Concernant votre sujet de prédilection... : les îles éparses !

      Je ne comprends pas votre démarche quand vous me répondez « il faut être maso... »

      En quoi présenter un problème dans sa globalité, c’est à dire sans occulter sciemment les arguments de la partie adverses, pose t il problème ?

      Si vous souhaitez avoir du crédit auprès de vos interlocuteurs, dont 99% ne feront pas l’effort de téléphoner à Ban Ki Moon pour vérifier ( humour), présentez le dossier de la défense ET le dossier de l’accusation, avant de développer votre préférence.

      Vous n’en serez que plus crédible.

      Vous entraînez des gens dans votre lutte, et je pense qu il est de votre devoir de les informer de façon impartiale afin d’éviter d’éventuelles désillusions..

      Concernant Vatomena, je ne sais pas s’il est vazah ou non, mais il est indéniable qu’il est extrêmement francophile, ce qui a pour effet de donner de l’urticaire à pas mal de personnes habituées à écouter le vieux 33 tours rayés « ah si nous avions été une colonie anglaise - plateau d’argent - diviser pour mieux régner.- çépamafôte - francafrique.................................................. »

      Si comme moi, vous vous intéressez à la « vérité », opposez lui des arguments agrémentés d’exemples pour le contre dire : votre crédibilité en sortira renforcée.

      « Dénigrer le pays et avilir le peuple » : je ne partage pas votre avis, et je m’explique.

      C’est parce que le pays coule depuis longtemps, que des « choses négatives » sont étalées à longueur de post.

      C’est justement parce que rien n’a réellement bougé depuis trop longtemps et qu’il faut soulever le tapis pour balayer la pièce, que ces mots qui font mal sont utilisés..

      Le peuple n’est pas avili, tout du moins pas pas celui que vous dénoncez, car les médias de ce pays sont tenus par des gens qui ne lui donne pas accès aux informations ni aux voix dissonantes des Vazahs...

      A ce propos, parcourez les feuilles de choux locales en malagasy, et vous y retrouverez les paroles des chansons du 33 tour rayé...avec un supplément de xénophobie qui semble devenir la norme...

      Et que dire des appels à la haine quotidiens véhiculés par certaines radios...

      Allez, je suis trop long...

       :)

      PS : pour l’humour, vous avez raison...

    • 13 novembre 2015 à 11:05 | Lucie (#101) répond à caro

      En effet ...
      Et d’ailleurs qui a instauré ces régles de « droit » ...Tous ces pays qui peuvent se payer les cabinets d’avocats les plus chers et qui lorsque celà les arrange font tourner la tête à la notion même de justice .

    • 13 novembre 2015 à 14:44 | Mahorais (#9309) répond à Menalahy

      TANANEWS c’est complètement pro-Ravalomana.

    • 13 novembre 2015 à 15:13 | Mahorais (#9309) répond à hrrys

      UTI POSSIDETIS JURIS ?

      Mais les Eparses n’étaient plus rattachées à Madagascar lors de l’indépendance.

      Des pêcheurs qui occupent des îles.

      Moi je ne vomis pas, j’ai le ventre solide mais je rigole bien.

    • 13 novembre 2015 à 15:16 | Mahorais (#9309) répond à hrrys

      Faut retourner en Indonésie, Malaisie ou Afrique d’où tu es originaire M. le Malagasy. Toi aussi t’es une pièce rapportée dans ces îles. Tes ancêtres lointains viennent d’ailleurs. Ne l’oublie pas.

    • 13 novembre 2015 à 20:56 | caro (#7940) répond à olivier

      Bonsoir Olivier,

      Mon post risque d’être long, je vous renvoie donc en bas de page
       :)

    • 14 novembre 2015 à 03:35 | caro (#7940) répond à Lucie

      C’est le :

      « Fais ce que je dis, pas ce que je fais ! »

    • 16 novembre 2015 à 08:14 | rakotoson (#8023) répond à caro

      ### A moins de faire preuve de force, la France ne dispose pas de tous les leviers pour justifier la souveraineté française sur ces îles.###

      Beaucoup d’ encre et de salive a été versé , depuis la tenue de ces propos provocateurs de l’ Ambassadrice de France sur les Iles Eparses ainsi que sur la réponse émise à ce sujet de Hery Rajaonarimampianina.

      Ce que d’ aucuns - autorités malgaches , journalistes toute tendance confondue , les diverses Associations qui militent pour le retour inconditionnel de ces Iles sous domination malgache ... - ont occulté par de là notre seule Souveraineté nationale , c’ est que ces territoires et leurs environs regorgent de potentialités économiques - pétrole , gaz ... - insoupçonnés .

      D’où , toutes ces velléités de main mise de la France de ces derniers mois . Quand on pense que Paris a dépêché , la semaine dernière , dans ce périmètre controversé les bâtiments de guerre et les hommes de la FAZOI .Cela veut tout dire !!! Que peut faire un pauvre pays comme Madagascar contre cette mini - armada ? Si ce n’ est une menace pure et simple de la part de la France à notre endroit .

      Que ces Malgaches qui pensent - voire expriment ouvertement leur pensée - se détrompent ?

      Certes , nous n’ avons pas les moyens dont dispose la France pour exploiter les Iles Eparses et leurs environs. Mais , la France non plus , n’ est pas LE SEUL ET UNIQUE PAYS au monde qui a les moyens financiers et technologiques de pointe pour porspecter et exploiter ce périmètre tant convoité . A propos , contrairement a affirmé Monsieur John Elite ( dimanche sur TV Plus ) , les prospections ont téjà bel et bien débuté

      N’ en déplaise à Hery Rajaonarimampianina et au député HVM , cravate beue John Elite ( dimanche soir sur TV PLUS ) , il existe ce qu’ on appelle dans les échanges économiques et commerciaux les APPELS D’ OFFRES INTERNATIONAUX .

      La France est mise alors en compétition avec les Etats - Unis , la Norvège , les Pays Arabes , la China , le Brési , l’ Inde...

      Ce que fait, en 2014, à son retour de Pariq , Hery Rajaonarimampianina dans un tel projet d’ envergure nationale c’ est UN MARCHE DE GRE A GRE genre l’ extension des Aéroports d’ Ivato et de Nosy Be confiée à l’ Aéroport de Paris , COLAS etc . La France encore et toujours si vous voyez ce que je veux dire !! Ou encore la réfection de la Route d’ Itaosy .

  • 12 novembre 2015 à 09:02 | Befandeferana (#9303)

    Il ne faut pas blamer l’Ambassadrice de France, c’est sa mission de défendre les intérêts français. Les récriminations doivent être adressées à l’endroit des autorités malgaches dont particulièrement le général Rakotozafy Dominique ministre de la Défense nationale. En effet, il est censé défendre la souveraineté nationale mais écoutez sa réponse « il faut saisir un tribunal traitant un litige de terrain ? » C’est de l’incompétence manifeste ! Quel tribunal est à saisir celui d’Anosy ou de Morondava ? C’est ridicule comme réponse. Il ne faut rien attendre des autorités actuelles parce qu’elles veulent à tout prix obtenir la tenue du sommet de la Francophonie à Antananarivo. Et qui est la référence en matière de Francophonie ? LA FRANCE. Les autorités malgaches veulent utiliser le sommet de la Francophonie pour asseoir leur autorité à Madagascar et espérer avoir du financement des bailleurs de fonds (dettes à contracter par les malgaches et argent de poche considérable pour les responsables !). En conséquence, elles vont nager entre eaux et chercher à ne jamais frustrer les autorités françaises pour ne pas dire être à leur botte.

    • 12 novembre 2015 à 09:28 | Eloim (#8244) répond à Befandeferana

      Quelqu’un de ce forum m’a reproché que la francophonie met en exergue plutôt la langue française que le coté économique. Pourtant, Abdou Diouf, lors de la passation de flambeau à son successeur à la tête de cette organisation insiste sur le fait qu’il faut s’adonner beaucoup plus sur le côté économique et commercial dont l’espace francophone occupe à l’heure actuelle 20% du commerce mondial, que de rester stagner dans le contexte historique, linguistique et culturelle.
      A ce moment là, Madagascar qui n’est pas du tout un VRAI pays francophone statistiquement parlant (historiquement toute autre chose) devra pencher sur ses intérêts au sein de telle organisation.
      Cela dit, il n’est pas question quand même de piétiner la notion de SOUVERAINETE NATIONALE. La souveraineté nationale n’est pas NEGOCIABLE malgré ces petits intérêts tétés au sein de cette organisation dont le pouvoir actuel fait semblant de l’échanger avec ...

    • 12 novembre 2015 à 13:59 | caro (#7940) répond à Befandeferana

      « C’est de l’incompétence manifeste ! » :

      Je le confirme, il n’y a absolument aucune mesure !

      Mais lorsqu’on sait comment les TROIS ETOILES portées sur les épaules et la coiffe sont distribuées à tout va comme des bonbons, s’en étonner n’est plust étonnant !!!

    • 12 novembre 2015 à 15:58 | Menalahy (#9072) répond à Befandeferana

      Bonjour Dadafara Befandeferana :-)

      La question des Isles Eparses ne devrait pas être le prétexte pour s’attaquer à la Francophonie.

      Nous avons déjà raté le coche du temps de Ravalomanana, essayons de ne pas le rater une seconde fois même si cette réunion n’accouchera que d’une souris.

      Madagasikara a intérêt à ne pas se désolidariser des pays francophones car historiquement, nous en avions fait partie et je ne pense pas qu’il soit de notre intérêt de nous jeter dans les bras d’autres loups prédateurs.

      Si nous avions des dirigeants qui ont une vision de notre avenir, ils devraient renégocier les termes de la coopération bilatérale avec la France qui ne devrait plus être le pays tuteur.

      Malheureusement, ces dirigeants sont incapables d’avoir une vision à moyen et à long terme de notre développement et de notre place au sein de la Communauté Internationale.

      Gouverner, c’est prévoir. Mais pour prévoir, il faut savoir faire marcher son imagination pour se projeter dans le futur.

      C’est ce manque d’imagination et de vision qui manque cruellement à nos dirigeants car ils se contentent de mettre leurs pas dans les vieux chemins de la routine au lieu d’imaginer d’autres chemins qui nous sortiraient de l’ornière.

      Et quand on n’a ni vision ni imagination pour trouver des solutions innovantes, on n’a pas d’ambition pour les affaires de l’Etat : on se contente de gérer le quotidien comme un archiviste. Au mieux, on fait du copié-collé.

  • 12 novembre 2015 à 10:01 | harmelle (#5862)

    La première résolution de l’ONU quand aux territoires occupés par Israël date de 1947 . Soixante sept autres ont suivies .....Aucune n’a jamais été prise en compte , en tout cas par Israel ....

  • 12 novembre 2015 à 10:24 | Saint-Jo (#8511)

    " 12 novembre 08:16, par Dadabe (#9116
    .
    « Mme l’ambassadeur de France à Madagascar ne fait pas partie de l’élite diplomatique française. » Mme l’Ambassadeur a fait une gaffe, plus ou moins volontaire."

    Tandis que Grand-pa, lui, fait partie des Français et, de surcroît, se croit supérieur à tous les Gasy de la terre.

    Cet individu ne serait-il pas aussi un tantinet macho !
    Ah ! Tout fout le camp, on vous dit !
    Même la galanterie française.

    • 12 novembre 2015 à 10:56 | koukoulampy (#6913) répond à Saint-Jo

      RaDadabe est donneur de leçons, il a oublié que les malagasy n’ont pas besoin de leçon. Etre donneur de leçon est vraiment une maladie française après le stress, l’égoïsme etc. Il parait que c’est une reconnue par leur sécurité sociale comme maladie spécifique aux Frantsay et c’est prise en charge. et le patient à droit à un arrêt maladie bien sur, aux frais des contribuables.

    • 12 novembre 2015 à 11:05 | zorey974 (#7033) répond à Saint-Jo

      T’as oublié ta langue natale ????

    • 12 novembre 2015 à 13:36 | DIPLOMAT (#846) répond à koukoulampy

      Exact.
      les Français sont donc des donneurs de leçons et des assistés , c’est ce que vous êtes en train d’écrire n’est ce pas ?

      Pour votre gouverne ces îles , aux yeux du MONDE, sont toujours à ceux qui vous venez de décrire.

      Et oui, ces îles sont pour le moment Françaises, donc , Madame l’Ambassadeur n’a pas fait d’impair... je dis bien pour le moment. les Nations unies n’ayant , en effet, fait que formuler une recommandation , incitant Malgaches et Français à entamer des pourparlers pour ré-intégrer ces îles dans le giron de la grande île.
      Mais comme rien n’a été entamer alors.... qu’en déduire d’autre ?

      Pour en revenir aux Frantsay tant décriés et rabaissés par Kokoulampiste et Jojo la saintenitouche , Ces Frantsay sont tellement tout ce que vous venez de dénigrer, qu’à la réflexion, s’il y a demain un accord spécifique ouvrant la possibilité aux Malgaches d’obtenir un VISA pour ce pays : PERSONNE ne s’abaisserait à aller en France pour y vivre , n’est ce pas ? Personne ! D’ailleurs la queue le matin devant le consulat Frantsay , c’est pour le riz !

      Nous à Dago, nous avons toujours de bonnes maladies d’habitants sains : la faim, l’insécurité, la saleté, les maladies infectieuses ... (peste, cholèra, rage, paludisme et j’en passe (pris en charge par : la mort) , et une mentalité en ville de gens honnêtes,(tu peux laisser un caillou de 12 t dans un ministère : personne n’y touchera ) ; généreux aussi, il suffit de voir les associations Malgache d’aide aux pauvres aux compatriotes avec des spectacles (au profit des rares pauvres qui jalonnent les rues) ; tu peux dormir sur tes 2 oreilles , personne ne viendrait toucher à tes biens , et enfin la sauvegarde de leur patrimoine naturel et historique !

      Mais à part cela les Frantsay sont des donneurs de leçon et des pauvres assistés .

    • 12 novembre 2015 à 14:38 | zorey974 (#7033) répond à DIPLOMAT

      Oui mais tout ça c’est parce que ce sont les frantsay qui décident... D’ailleurs les chinois qui envahissent Mada sont des bi nationaux français c’est obligé avec des comportements mafieux et colonisateurs comme ils ont...
      Tous les vices sont français c’est écrit dans la bible n’est ce pas ?

    • 12 novembre 2015 à 21:52 | isoarha (#8297) répond à DIPLOMAT

      Bonsoir,
      Désolée, ces Îles ne sont pas françaises, elles sont avidement accaparées de force par la France, qui montre ses muscles aux Malgaches, les moultes prétextes ne me contrediraient pas, votre ambassadrice à déclaré la « guerre » à Mcar en déclarant « propriétaire de ces Îles, »’...dans des costumes improvisés, avec le goût du mauvais rêve, vous jouez à ces complaintes d’un autre temps.... la comédie « magnétique » à du mal à prendre.
      J’aurais été Président de Mcar, je me serais déplacée et posée un drapeau mche sur ces Îles et j’affirmerais ma possession , ça mettrait au moins le point qui manquait sur le « i ».

    • 12 novembre 2015 à 22:44 | Menalahy (#9072) répond à isoarha

      Enfin, une proposition concrète. Merci de tout coeur.

      Votre idée est superbe, toutefois, si vous étiez Présidente de la République, vous iriez vers ces îles avec quel bateau ou avion ?

      N’oubliez pas qu’il y a plusieurs îles, donc, il faudra aussi prévoir plusieurs drapeaux.

      Vous êtes citoyenne malagasy de plein droit, pourquoi ne demanderez pas aux Russes ou aux Chinois ou aux Américains de vous y transporter avec un de leur porte-avion ou même leur sous-marin atomique ? Je pense que ces pays amis se feront une joie de vous aider à affirmer notre souveraineté sur ces îles.

      Bonne continuation et bon séjour.

    • 12 novembre 2015 à 23:19 | DIPLOMAT (#846) répond à isoarha

      Vous m’avez très très très mal compris .
      Ces iles aux yeux de l’ONU ne peuvent pas être sans patrie .

      Hors elles ne pourront être Malgaches que lorsque les NEGOCIATIONS de réintègrations seront TERMINES . Hors pas de discussion donc pas légitimité.

      Donc pour le moment ... à mon grand regret , elles sont françaises !

      Sur quoi croyez vous que les Français comptent ? Je vais vous le dire .
      Sur le fait que les Français SAVENT que les Malgaches s’attendent à ce que ces iles leurs tombent dans le bec, et sans faire aucun effort !

  • 12 novembre 2015 à 10:42 | Saint-Jo (#8511)

    La provocation pourtant ne peut pas être plus insolente et plus directe.

    Et la responsable désignée par le « cogestionniste » Rajao roule pour qui exactement ?

    http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2015/11/12/iles-eparses-pas-dincident-diplomatique-entre-madagascar-et-la-france-rassure-la-ministre-atallah-beatrice/

  • 12 novembre 2015 à 10:52 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Comme d’habitude ,pour noyer le poisson ,c’est la généralisation a outrance
    Ici la quasi totalité des remarques est faites (souvent par des Français) a la classe dirigeante, qui est en charge de ce pays depuis 50 ans .
    Cette minorité tente par tous les moyens et malgré des résultats désastreux de conserver ces postes et privilèges de toutes sortes .
    Cette minorité représente entre 1 et 2% du peuple gasy et en plus elle s’exclut elle même de ce peuple en prétextant des origines particulières ’(cheveux lisses ,etc enfin des absurdités digne des nazis )
    Ceux qui connaissent Madagascar connaissent parfaitement la duplicité et l’hypocrisie de cette caste et qui utilise le vrai peuple ,qui souffre, a ses combines honteuses .
    La majorité Malgaches des personnes s’exprimant dans ces colonnes font partie de prés ou de loin a cette troupe malveillante a l’idéologie raciste et nauséabonde .
    Donc vous n’êtes pas le peuple Malgaches et vous ne représentez que votre clan pourri.
    Vos actions sur cette île et depuis toujours sont néfastes et criminelles !
    J’espère que le peuple ,malgré ses souffrances,produira dans l’avenir, que je souhaite proche, ,une révolution qui vous renverra dans vos pays d’origine(au mieux) et dont vous êtes si fiers.

    • 12 novembre 2015 à 11:11 | Isambilo (#4541) répond à ATAVISME PREMIUM

      Toujours aussi vaseux. Quel lien avec les Iles Eparses dont je n’ai rien à faire d’ailleurs ?
      Pauvre opprimé, c’est la faute à l’autre comme d’habitude : quand ce n’est pas le Vazaha, c’est le Merina. Surtout ne prenez pas d’initiatives, subissezet pleurnichez.

    • 12 novembre 2015 à 11:22 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isambilo

      Bravo ,vous levez une partie du voile dont vous drapez pour mieux vous dissimulez.
      Et oui vous l’aurez compris pour eux les cotiers ,les mainty ,les andevo ,sont des pleurnichards qui subissent .
      Eux sont les maîtres énergiques ,les décideurs ,les chefs.
      On en constate les résultats depuis 1890 ,70 ans de colonisation, qu’ils ont été incapable d’empêcher et 55 ans d’indépendance ou ils ont ruinés ce pays !
      Quel bilan et ces gens continue leurs oeuvre destructrice .
      Le peuple doit les arrêter

    • 12 novembre 2015 à 22:57 | Menalahy (#9072) répond à Isambilo

      Isambilo n’a rien à faire de ces îles qui soulèvent la passion des forumeurs !

      Vous avez de la chance que les fatâwâ et les anathèmes ont été mis de côté (pour le moment), car, en d’autres temps, les ayathollas vous auraient affublé d’un nom d’oiseau après vous avoir marqué au fer rouge de l’infamie.

      Un de ces jours, on vous ressortira vos propos car les écrits restent. Méfiez-vous...

    • 13 novembre 2015 à 15:20 | Mahorais (#9309) répond à ATAVISME PREMIUM

      On comprend rien à ce que vous dites.

      Dites clairement que vous êtes raciste et que vous en êtes fier. On gagnera du temps.

  • 12 novembre 2015 à 11:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Jusqu’à ce jour :
    - « Les îles éparses appartiennent à la France ».Point barre.

    - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon =Amistie Générale »-
    - Remettons notre pendule à l’heure".
    Et avec un Ministre des affaires étrangères capable de gére :
    - la diplomatie,
    - des négociations secrètes,
    - la géopolitique,
    - les questions militaires (-coopération et assistance-)
    - et l’ ENVIRONNEMENT (-ancien Ministre de l’environnement-)
    Exemple :
    - Le général Charles Sylvain RABOTOARISON ;

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 12 novembre 2015 à 12:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A PARIS .. ;
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA
      - Président de la République Malgache
      Chef d’Etat de Madagascar
      sera ==à PARIS==pour la 21e Conférence des Etats Parties à la Convention Cadre des Nations Unies==sur le changement==climatique.
      - « COP 21 »-
      du 30 Novembre 2015 au 11 Décembre 2015.

      Bienvenue à PARIS,
      - A Son Excellence et sa suite.

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 12 novembre 2015 à 12:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - capable de gérer...

    • 12 novembre 2015 à 12:42 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tiens le vent a encore tourné ? ⇒ la girouette aussi !

    • 12 novembre 2015 à 18:21 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Certainement Hery Rajaonarimampianina rencontrera le diaspora malagasy à Paris lors de son séjour pour le COP 21 , et j’espère que tu seras présent . C’est l’occasion pour toi de lui dire et à toute l’assistance que ces îles éparses appartiennent à La France et que c’est inutile de le revendiquer , Nous verrons la suite
      Hier tu disais , c’est la co-gestion et aujourd’hui ces îles appartiennent à La France et après demain elles seront à qui ?
      Il est temps que tu ailles te reposer tant qu’il est encore temps dans une maison de retraite .

    • 13 novembre 2015 à 11:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Je me mêle pas du COP 21==SAUF== si j’obtiens une autorisation du Ministère de l’Intérieur Français de me mêler sans discernement/sans contrôle à toutes les foules (-curieuses ou participantes-).
      - « NOUS CRAIGNONS L’INFILTRATION== DES ÎLES EPARSES== DANS LES PERTURBATEURS DU COOP 21 ».
      Donc c’est un enjeu vital et discret pour les services de « SECURITE » ;
      Hors,cette autorisation tacite,je serais très discret durant le mois de novembre et décembre 2016.
      - "J’aurais d’autres occasions pour rencontrer :
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA.
      Ce que je lui suggère,en ce moment,c’est de changer de « MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES » par un « MILITAIRE A LA RETRAITE CAPABLE DE TOUT ».Point barre !
      Par exemple :
      - le Général Sylvain Charles RABOTOARISON
      ou à la limte
      par un civil expérimenté :
      - Pierrot RAJOANARIVELO

      Bekoto..
      Pour le moment :
      - « LES ÎLES EPARSES SONT FRANCAISES ».Point barre.

      Il faut engager une négociation pour la « COGESTION ».
      - « La France conserve son rôle et son pouvoir ».
      - « Madagascar possède un certain pouvoir (-économique et environnemental-) et est largement représenté dans le Conseil d’Administration ».

      La gestion administrative est cionfiée,à la fois,
      - à la France
      et
      - à Madagascar.

      - « FAÎTES L’AMOUR PAS LA GUERRE ».

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 12 novembre 2015 à 12:31 | Saint-Jo (#8511)

    Hatramin’ny nisian’ny Tantara dia ny didiko fe-lehibe ihany no tena manjaka e !
    « Droit du plus fort » , hoy ireo tsy mahay tenin-drazana !
    Fa ny sisa kosa dia nofinofy fotsiny.

    Manantena ny heriny ny mpanjanaka, dia izay no ahasahiany mibodo ireo nosy ireo.

    Ny mpitondra amperinasa gasy koa moa dia olona napetrakin’ny mpanjanaka ihany koa, ka dia mivoy lava izao izay hevitra manome tombon-tsoa ny mpanjanaka.
    Tsy amin’izao fotoana izany no mety isian’ny antsoina hoe « fitsimbadihan’ny fiarahana ».
    Rehefa miova any aoriana any ny mpitondra, dia azo atao tsara ny manova sakaiza hiarahana.
    Ka, mba hitsimbadihan’ny fifadanjan-kery, dia sakaiza tena mahery noho ny mpanjanaka no sady mitovy tombon-tsoa amin’ny tena no tsara iarahana amin’izay.

    Any amin’ny tany foiben’ny fanjanahana koa ange ka misy izany fikambanana ZAD ( Zone A Défendre) izany e.

    Asa na fantatr’ireo olona anatin’ny ZAD ireo fa tsy any amin’ny Notre-Dame-des-Landes ihany akory no misy zone à défendre, fa aty amin’ny Ranomasina Indiana Andrefana koa .

    Tsy misy antony tokony idirana tafika manao fanazaran-tena akory any amin’ireo nosy ireo.
    Manimba ny tontolo iainan’ny biby sy ny zava-maniry fotsiny izany.

    • 12 novembre 2015 à 12:51 | akam (#7944) répond à Saint-Jo

      - Visiblement tu continues a manipuler les opinions ! evidemment le gasy vendrana que tu manipules au clavier se gave de tes ecrits en faissant ressortir des bouts de chandelle que tu crois utiliser pour eclairer l’opinion des « moutons ». Sache que le ZAD (mouvement anarchiste) n’a aucune commune mesure avec la defense de tes droits sur les TAAF ? Pobre hombre !
      - La manipulation, que t’as occultee pour solliciter les gasy « vendrana » de ne s’exprimer qu’en gasy, a bien echoue – tu te rends compte toi-meme que ce n’est que de la lachete ! si tu tiens a imposer tes idees contre celles du vazaha, ne te rhabille pas en « salaka », ose affronter bille en tete celui ou celle qui est en face de toi. En francais ou en anglais car t’as des complexes a utiliser la langue de Moliere. On s’en fout de ton mauvais anglais car, visiblement, ce sont tes propos de gasy vendrana qui ressortent. Quelle que soit la langue que t’utilises, on decode sans difficulte tes propos. Tu peux continuer a manipuler mais visiblement t’abaisse tes compat.
      - Vouland-Aneini n’a pas fait de gaffe, elle a dit la verite. C’est une femme intelligente qui ne rediscutera pas avec des saoulards : oui mais…non mais…si....
      - La ministre d’origine antillaise aussi coloree que toi, en est en train de visiter les TAAF, montre bien son integrite en faisant comme il se doit son TAF. Tu peux crier de vive voix ce que tu as du clamer depuis 1979 mais la suite des evenements ne se passera pas comme t’es en train de rabacher ici. A chaque rendez-vous que t’as ! commence par etre a l’heure, le gasy est et restera comme toi si l’on resume la situation presente

    • 12 novembre 2015 à 13:30 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à akam

      Pour moi c’est un incapable majeur .
      Il peut officié dans les maternelles et les écoles primaires ,pas plus !
      Pas de fond philosophique ,un interventionnisme puérile ,pas de débat de fond.
      Un nul !!!!!!!

  • 12 novembre 2015 à 13:04 | valoha (#7124)

    Koa tsy aleo ve ampodiana any @ ny tany niaviany any ity ramatoa ity fa toa manadala na ny mpanao gazety, na ny vahoaka efa reraka eto ity e ! Toa izy indray no be tsikitsiky sy esoeso ! Ny fiantsiana toa izao dia tsara faizina, ary izay rehetra mifandray aminy dia tsara ho dinihana miaraka mba hisy farany fa tsy hitohy lava ny fandrebirebena ny Malagasy !!!

    • 12 novembre 2015 à 16:12 | Menalahy (#9072) répond à valoha

      Vous devriez envoyer une lettre à la Présidence et au Ministère des Affaires Etrangères. Non pas une lettre publiée sur ce petit forum qui ne réunit qu’une poignée de Malagasy mais une vraie lettre en papier ou un e-mail sur les sites des deux entités que je viens de nommer.

      Et n’oubliez pas de mettre vos vraies coordonnées sur cette lettre ou cet e-mail car les lettres signées avec un pseudo sont considérées comme des lettres anonymes et sans courage.

      Je tiens à signaler que d’après MT.com,il y aurait 10 000 « visites uniques » par jour de ce site. Il y a également environ 9 300 personnes inscrites sur ce forum.

      En comptant le nombre de personnes qui postent ici chaque jour, par rapport au nombre de forumeurs inscrits, quelle est notre légitimité pour prétendre représenter la majorité des opinions sur tel ou tel sujet ?

      Un peu d’humilité ne nous ferait pas de mal.

    • 12 novembre 2015 à 18:33 | akam (#7944) répond à Menalahy

      El hombre rojo
      - Resasser ces palabres sur les TAAF n’est que peine perdue…aujourd’hui c’est livrer une guerre ouverte a la France de blablater a longueur de semaines…Le PRM n’a rien a cacher. Avec ou sans les TAAF, il n’y aucune remise en question sur la legitimite de ce PRM et de son gouvernement. Qu’ils s’occupent des 92% de pobres.
      - El rojo, sache comme tu dis, que ce n’est pas le faux-rhum…qui va renverser les lois francaises-on n’est pas a Tsimbazaza ou tu peux t’amuser a renverser un PRM elu au suffrage universel.
      - Et c’est bien malheureux de montrer a travers ce faux-rhum, la faiblesse, la mesquinerie et la lachete des gasy. Bien evidemment les gasy comme quiconque au monde ne sont pas ts pareils. Mais de la, a fermer la coquille et ne vouloir se communiquer qu’entre gasy sans oser debattre avec les vazaha, ne signifient purement et simplement que de la fuite, « sans cojones ».

    • 12 novembre 2015 à 23:16 | Menalahy (#9072) répond à akam

      Ah, les cojones sont comme l’intelligence : ce n’est pas distribué à tout le monde car Mère Nature est injuste depuis notre création.

      Blabater, émettre des fatwas et crier plus fort que les autres pour imposer ses points de vue monomaniaques, ça c’est le must en ces temps de frilosité souverainiste.

      J’écris de temps en temps que ce forum n’est pas une Assemblée Constituante car ce n’est qu’un lieu d’échanges d’idées qui n’auront aucun effet sur le cours des choses. Mais, nous oublions cette réalité et nous transformons ce forum en arène. On se croirait à Rome au temps des gladiateurs.

      Je connais des forums qui ont été fermés car les « bagarres » étaient insupportables. MT.com risque de suivre ce chemin un de ces quatre si nous continuons à brailler comme ces derniers temps.

      Bien entendu, les pyromanes diront que ce n’est pas de leur faute mais la faute de ceux qui ont osé émettre des opinions contradictoires aux leurs.

  • 12 novembre 2015 à 13:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    La théorie du « PIEGE ».
    Le nom de Dominique Strauss Kahn (-DSK-) faisait la une de tous les journaux français et internationaux.
    Celui qui était à la tête du F.M.I. et fortement pressenti pour remporter l’élection présidentielle de 2012 se voyait==accuser==d’avoir sexuellement abusé d’une femme noire,femme de chambre au Sofitel de New York.
    - « LES JOURNALISTES EN FONT LE RESTE »-
    Un vaste scandale qui a ensuite conduit DSK à démissionner du FMI et à renoncer sa carrière politique.
    Depuis,
    - l’accusé et la plaignante ont réussi (-hors caméra et journalistes-) à mettre fin à l’affaire en passant par un accord à l’amiable :
    - "LA FEMME DE CHAMBRE A RETIRE SA PLAINTE APRES AVOIR RECU UNE SOMME (-environ,sous toute réserve de 1,5 Million de dollars (-1 dollar=0,9309 euro-)de la part de DSK.
    - « Les juges avaient fini par douter de la crédibilité de N.D. »

    « N.D » ne s’est pas trouvée par hasard dans la chambre de DSK par « HASARD ».
    - Plusieurs anomalies dans le témoignage de « N.D »

    1-que la chambre était vide quand elle y est entrée

    C’EST FAUX !

    DSK était sous la douche,à ce moment là.
    OR,
    - quand un HOMME prend sa douche,il laisse des affaires sur le lit.
    Il devait aussi y avoir sa valise ,tous ses téléphones portables et son appareil respiratoire car il fait de l’a....nocturne ;
    - « la chambre etait loin d’être vide ».

    2-Elle dit égalementqu’il a tenté de la violer==à trois reprises==en l’espace de six minutes ;

    Ce n’est pas crédible qu’elle n’avait aucune trace de violences sur elle.
    - « LA JUSTICE AMERICAINE A D’AILLEURS CONCLU A UN NON LIEU,FAUTE DE PREUVES SUFFISANTES ».

    Quatre heures d’enregistrements réalisés par les caméras de surveillance de l’Hôtel Sofitel de N.Y.
    - la femme de chambre qui disait avoir été violée,avait l’air serein,
    - on la voit ==même==« NEGOCIER » avec ses collègues==avant==l’arrivée de la Police de N.Y.
    ET PUIS
    - il y a==« la danse de joie »==que fait ses collègues.

    J’ai voulu sortir cet aricle le 12 novembre 2015,pour oser dire,Même à SEM Ambassadeur de France,qu’il faut se méfier des journalistes.
    - « TROP DE LIBERTE TUE LA LIBERTE »-citation sans référence.

    Pour DSK,
    C’est un HOMME qui me fascine et c’était mon voisin jusqu’en 1985.
    Malgré nos rencontres quotidiennes,je n’ai eu l’occasion de m’approcher de lui,à cause de sa garde « RAPPROCHEE ».
    Il m’est arrivé d’assister à des débats municipaux,à Sracelles...

    Il est arrivé,en France en 1960,juste cinq ans avant MOI.
    Il a résussi HEC et Sciences Po mais il a râté l’ENA.
    - « Il était promis à un brillant avenir »-

    - « OUI, à la liberté de la Presse et NON à la publication sans rapprochements approfondis ».

    - « VIVE LA COOPERATION/AMITIE » FRANCE-MADAGASCAR.

    Pour les îles éparses :
    - « Faisons == l’Amour== pas la Guerre ».

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefartidoa gmail.com

    • 12 novembre 2015 à 17:46 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile,

      Vous avez oublié le téléphone portable de DSK (un Blackberry) qui a été hacké par je ne sais qui (Anne Sinclair l’a fait expertisé).

      Vous avez oublié aussi de citer l’Elysée qui a été le premier averti (Sarkozy à l’époque).

      Quand on veut s’attaquer à un homme (politique ou pas), on frappe en dessous de la ceinture.

      C’est la raison pour laquelle les homosexuels ont été éloignés des services secrets par peur d’un « scandale sexuel ».

  • 12 novembre 2015 à 13:13 | betala (#9284)

    Salama tompoko o, ao anaty ady géostrategic sy géopolitic isika eto Madagasikara ao anaty lasibatry ny laharana ekonomika erantany(Washington vs parisy) ankoatry ny ady anatiny atrehany malagasy sy ny mpitondra azy zay mampisarabazana azy ireo(ady atrano politika maloto) taona maro nifandimby.
    Nanamafy ny fanambarany fanarahamaso ara-jeolojika amerikana US Geological survey ny apr 2012 taorinany tombana mikasika ireo tahirin-tsolika ambany lakandrano masombika fa fototry olana sy krizy malagasy satria lalampifamoivoizana ny fanondranana solika avy ao tany arabo makany eropa sy toerana famatsiany mpitatitra vatsy izay ireo firenena roa ireo sy afrika atsimo no miandraikitra ny fandriampahaleman’io lakandrano io, miala avy ao atsimony kenya dia Mozambika (duncan Clarke ao afrika atsimo nilaza fa ny tahiry lehibe hita farany tao provansa de Cabo Delgado dia mahatratra 425 milliards m3/ENI sy Anadarko 5 milliards us dollar itrandrahana an’io, antondiany ilay minisitry ny departemanta frantsay nandalo tao juan de nova tsy ela io itady tsena frantsay itrandratraka ao) ary mitohy ny morontsiraka andrefany Madagasikara tonga hatrany seychelles, 415km ny elanelana manasaraka antsika @ kontinanta Afrika.
    Raha iverenantsika ny tantara taorinany 14/03/1958 izay daty tena nandraisana ilay fahaleovantena antemaka dia tsy tafiditra tao ireo nosy 1973 no nisy ny fitakiana voalohany nefa noho ny fifanarahany filoha Tsiranana t@ ireo frantsay teo aloha izay tsy nitaky avy hatrany ireo nosy dia tapaka ny valiteny nomeny frantsa dia nandefa ampahany tafika 1974 izy ireo hiambina ireo nosy ary norarany ny fidirana ireo nosy afatsy ny mpkaroka. Nanaraka ny nanalany frantsa an’i Mayotte @ Comores 1976 ho departemantany mba ahazahoany manakatra ny lakandrano mozambika ankoatry la reunion nomelohany OUA na UA, nivoaka ny valimpitsarany Un 1979 namporisika frantsa amerina ireo nosintsika tsy nisy akony nefa izany fa ny 21/02/07 dia namoaka lalàna izay ireo ampiditra ao anaty TAAF ireo nosy 4 i Tromelin dia nifanarahany @ maorisy tato aorina ny fiarahamitantana azy.
    Filoha ratsy iraka moa no voalohany nitaky azy reo isaorana azy zany, nanaraka azy ny filoha Ravalomanana 2006, 2007, 2008 teny @ lampihazony UN izay tsy mba misy noresahany mpanao gazety ( Sahy nandainga @ fahita lavitra teo antrehany vahoaka rehetra ny filoha rajao Hery Votany Mampiesona fa izy irery no niresaka @ filoha Hollande atr@ zao mikasika io), sahiny aza no nilaza fa tsy laharampahamehana izany tsy ho afaka @ io ianao rajao fa mitandrema...
    Tsetsatsetsa tsy aritra tantara nanamarika ny fitakiany Comores an’i Mayottes ny nahafatesany filoha Ali Soilih nampangininy bob denard, ary io tanankavanany bob ihany no saika hamono ny filoha Ravalomanana 2002 afera falcon. Mbola mihantona eo anatrehany UN izany ny dossier eparses malagasy sy mayottes-ny comores @ zao isika miresaka izao.
    Tetika na paipaika frantsay ihany iny fifanarahany @ fitantanana ny tromelin @ maorisy mba ahabetsaka ny mpifanandrina amintsika nefa hoy i
    Atoa Pr droit public Atoa. andré Oraison 20/6/10 dans Le Quotidien de La Réunion « cette revendication mauricienne sur le récif de Tromelin repose sur une base juridique que l’on peut qualifier de faible, pour ne pas dire inexistante.
    Seul l’Etat malgache a des droits solides (sur Tromelin) qu’il pourrait revendiquer avec succès devant une juridiction internationale arbitrale ou devant la Cour internationale de Justice de La Haye en invoquant le droit international coutumier de la décolonisation forgé par les pays du Tiers-Monde dans le cadre des Nations-Unies, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et plus précisément le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et le principe de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation. »
    Ny resaka fototry fiaraha-mitantana lazainy Atoa rajao io moa dia avy @ fanambarany Atoa Chirac fony izy mbola nitondra toy izao,

    Comme en témoigne le communiqué officiel du deuxième Sommet des chefs d’Etat ou de gouvernements des Etats membres de la Commission de l’Océan Indien (COI) qui s’était tenu à La Réunion sous la présidence de Jacques Chirac le 3 décembre 1999 : « En l’absence d’un consensus entre certains Etats membres concernant la souveraineté sur certaines îles de l’Océan Indien ainsi que sur la délimitation et le contrôle des Zones économiques exclusives (ZEE), le Sommet a décidé qu’en attendant l’aboutissement des consultations en cours, ces zones de contrôle seront cogérées par les pays qui les revendiquent. Les modalités de cette cogestion seront définies par les Etats membres concernés dans les plus brefs délais. »
    Alohany zany anefa mba tsy ampiolonolona any frantsa eo anatrehany COI sy ampiharihary ny tetidratsiny dia nila namana izy mikasika Tromelin tsy iza fa maorisy.
    Hitsambikina ny 2008 ary isika raha nanolotra ity volavolandalàna Atoa Juppé ny 25/07/2012 dia izao no nambarany
    « Il ne saurait être question que la France renonce à la souveraineté sur Tromelin ... parce que cela, pourrait avoir un impact sur les autres différends relatifs à des possessions françaises d’Outre-mer, en particulier celui avec Madagascar à propos des Eparses... ».
    Les potentialités en énergie fossile de Juan De Nova peuvent faire de la France un futur membre de l’OPEP, l’acharnement et la constance de la France dans la crise malgache, s’explique donc par son intérêt vital, d’apprivoisement en énergie, un problème géopolitique stratégique.
     
    Noho ireo fangatahana nisesisesy teny @ lampihazony UN nataony Atoa Ravalomanana momba ny nosy eparses ary ny afera Total nampikolay an’i bolloré dia niodina ny milina androdanana ny filoha teo aloha nanomboka dec 2008, nitsahatra ny famatsiambola matanjaka mikasika ny MAP.
    Io resaka fahazahoandalana itrandraka ny Juan de Nova io dia nisy ampahany nosoniaviny governemanta malagasy izay nataony minisitra lalaharisaina t@ izany mila avoaka koa io fifanarahana antsokosoko io tsy nampahafantarina ny rehetra ankoatry ny fanomezandalana nomeny segolene royale.

  • 12 novembre 2015 à 13:44 | dominique (#9242)

    L’ambassadeur a tout a fait raison de se méfier des journalistes ! et j’ajouterai de se méfier de tous malgaches ; menteurs , corrompus tous les vices pour truander arnaquer et même racistes pratiquement tous même trouver un moyen pour piquer les iles Eparses a la France quand je pense qu’ils sont même pas capables de gérer leur propre pays correctement ! on crois rêver . enfin chez eux c’est certainement génétique et il n’y a rien a y faire mais bientôt c’est les chinois qui vont les bouffer avec les indiens on en reparlera et avec ceux là ; la rigolade sera terminée. ils regrètterons les français qu’ils critiquent sauf pour leurs filler des Euros en aide mais encore la détournés ............

    • 12 novembre 2015 à 14:30 | zorey974 (#7033) répond à dominique

      C’est extrême donc je ne partage pas.
      Néanmoins, la dernière phrase me semble assez juste « c’est les chinois qui vont les bouffer avec les indiens on en reparlera et avec ceux là ; la rigolade sera terminée. ils regrètterons les français »

    • 12 novembre 2015 à 15:27 | kakilay (#2022) répond à zorey974

      Quand zoreille
      se prend
      pour un prophéte maintenant :

      et je vous apporte
      la bonne nouvelle,
      venant de la bible cette fois-ci.

      Quand l’enfant prodigue
      reviendra dans le giron
      de la france,
      le retour sera festif.

      Et si vous être gros
      aujourd’hui,
      vous serez gras
      demain.

      Alors,
      de quoi vous plaignez vous ?

    • 12 novembre 2015 à 15:32 | olivier (#7062) répond à kakilay

      La rime francophobe pratiquée par le poaite représentant du çépamafotisme...

      Allez comprendre...

      le pauaïte déteste le francais, mais kause ça langue...

      Personne ne se plaint Gaston...( le telephone sonne pas car tes potes ont volé le fil)

      le plus a plaindre c’est toi...

    • 12 novembre 2015 à 15:33 | zorey974 (#7033) répond à kakilay

      Y en a bien qui se prennent pour des poètes mdr

    • 12 novembre 2015 à 16:20 | Menalahy (#9072) répond à dominique

      Vos propos sont exagérés et intolérables car vous faîtes dans la généralisation.

      C’est comme si nous, les Malagasy, voyons la France à travers le prisme du Front National et de là, nous dirions que la France est un pays raciste et tut et tout.

      Or la réalité est toute autre dans les deux cas si on utilise sa raison pour analyser les faits.

      Des racistes, il y en a partout et ce sera une plaie difficile à soigner. Celui qui dit qu’il n’éprouve pas du racisme envers telle ou telle communauté est un GROS MENTEUR.

      Nous avons tous nos griefs envers telle ou telle communauté mais de là à mettre tout le monde dans le même sac, c’est un pas qu’il ne faut pas franchir si on est un tant soit peut doté d’une « intelligence » et d’une raison.

      C’est avec des propose comme les vôtres que mes compatriotes les plus sensibles et les plus allumés sortent de leur calme et de leur placidité.

      N’allumez pas un feu que vous ne sauriez éteindre.

    • 12 novembre 2015 à 16:21 | Menalahy (#9072) répond à Menalahy

      Lire :

      C’est avec des propos

      Et non :

      C’est avec des propose

    • 12 novembre 2015 à 17:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à dominique

      DOMINIQUE..
      VOUS ÊTES FRANÇAIS,française...
      Je suis loin de croire.
      Allez..tchao !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 12 novembre 2015 à 15:09 | kakilay (#2022)

    Mais de quoi se plaignent-ils ?
    Pourquoi brailler autant si la cause est entendue ?
    Pourquoi tant d’insultes pour une cause gagner d’avance ?
    Pourquoi décréter une telle mobilisation générale ?

    Alors que :

    - Les bidasses sont déjà en place :
    confortant ainsi la raison du plus fort. Car le gros des arguments sont concentrés là-dessus.
    L’ONU est un « machin » : tant mieux pour toi et tant pis pour ceux qui n’ont pas la place de la france au sein de cet ONU. Admettant par là que la france participe à cette mascarade, et n’est là que pour truander « les naïfs ». On prendra note.

    Question : pourquoi chaque année la question est retirée de l’ordre du jour ? Si c’est du tout cuit, C’est la france qui aurait intérêt à ce qu’on en parle une fois pour toute. Toujours selon la loi du plus fort. Les « naïfs » n’ont jamais eu droit au chapitre de la justice. Et ici, on pourra encore faire appel à une fable de la fontaine.

    Mettons en place la mascarade, et disant le droit de la mascarade. Emballé, torché, les « naïfs » n’auront même plus les yeux pour pleurer. Disons donc que ce sont les Malagasys qui freinent le traitement du dossier, parce qu’ils ont peur de perdre.

    Perdre quoi ? Puisque les non-naïfs nous ont persuadé que l’on a déjà tout perdu. Quand on a tout perdu, on risque encore de perdre quelque chose.

    Car que voyons nous ce matin ?
    Les dits vainqueurs, consacrés par la loi du plus fort, ont la victoire enragés.

    Pourquoi ?

    Tribunal international ?
    Si les deux parties veulent bien y aller, nous dit-on.
    Celui qui peut gagner à tous les coups, traîneraient les pattes pour y aller ? Là encore la France devrait profiter de sa position de force pour nous imposer, par doit interposer, leur loi. Ce serait tout bénéf.

    Alors pourquoi ?
    C’est la france qui devrait traîner Madagascar, au sens propre du terme, en Justice.

    Et le reste n’est que du commentaire. Et le reste, pour avoir entendu ce qu’ils voulaient entendre, crie au génie. Quoi de neuf dans le dossier ? Rien c’est de la redite. Et ceux qui n’ont pas eu le courage d’aller jusqu’au bout nous dit : génial !

    Alors, si c’est du tout gagner pour la france : n’ayez pas la victoire enragée. Ne venez pas insulter les perdants d’avance : eux encore du chemin à parcourir. Dieu, le ciel, l’ONU, le droit internationale est de votre côté...

    Diable !
    De quoi vous plaignez- vous ?

    • 12 novembre 2015 à 15:40 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à kakilay

      Bonjour Kakilay,

      " Alors, si c’est du tout gagner pour la france : n’ayez pas la victoire enragée. Ne venez pas insulter les perdants d’avance : eux encore du chemin à parcourir. Dieu, le ciel, l’ONU, le droit internationale est de votre côté...

      Diable !
      De quoi vous plaignez- vous ?" :

      Votre logique formelle est mathématiquement imparable.
      La « majeure » de vos « propositions » est aussi indiscutable.
      Bravo.

      Bonne journée

  • 12 novembre 2015 à 16:46 | hrrys (#5836)

    pour conclure les français sont rien sans ces negros africains

    • 15 novembre 2015 à 13:04 | kunto (#7668) répond à hrrys

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - Et pour vous répondre je dirais : Madagascar est rien sans la France - Les Sinois - Karany et l’ Afrique ( Madagascar fait partie du continent Africain ) ... etc ...
      - Frères / Soeurs nous sommes trop petit - trop pauvre pour être raciste .
      - QUE DIEU NOUS GUIDE

  • 12 novembre 2015 à 16:55 | Mihaino (#1437)

    J’ai lu avec plaisir toutes les réactions de cette colonne car tous les participants ont eu de la retenue et ne s’invectivent pas entre eux ! Les insultes ont disparu et chacun a pu s’exprimer selon ses visions et ses convictions . Bravo et bonne continuation à tous !
    Le modérateur va bientôt être au chômage si nous continuons à nous respecter sur ce forum MT.com ?! Son logiciel est dépassé et il est temps de le changer .

    • 12 novembre 2015 à 17:24 | Menalahy (#9072) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,

      Méfiez-vous de l’eau qui dort car quand on chasse le naturel, il revient au galop.

      Je vous laisse à/dans votre béatitude car je ne doute pas un seul instant que les fatâwâ, les anathèmes et les autres noms d’oiseau exotique vont réapparaître à la première étincelle.

      Je suis même sûr que les ayatollahs de la Pensée Unique et de la Vérité ABSOLUE grommellent entre leurs lèvres en ce moment même.

      Une cocote-minute n’est pas une cocotte ordinaire, il faut que la vapeur s’en échappe ou... explose.

  • 12 novembre 2015 à 17:12 | betoko (#413)

    Il y a au moins deux élèments dont personne n’en parle depuis que l’ambassadeur de France déclarait que ces îles éparses appartiennent à La France et sa déclaration n’était pas une déclaration d’ivrogne
    1 En 2005 , La France avait déclaré que ces îles éparses seront rattachées à la TAAF , ce qui a été fait . Chose bizarre le gouvernement de cette époque n’avait pas contesté même pas pour la forme
    2 En 2007 , l’assemblée nationale française avait voté une loi promulguant que ces îles sont rattachées à la TAAF . Toujours pas de réaction du régime de Marc Ravalomanana . Alors vous qui êtes des inconditionnels de Marc Ravalomanana posez lui et aux généraux Charles Rabemananjara son premier ministre et le second Ranjeva son ministre des affaires étrangères pour quoi ils n’ont pas bougé le petit doigt Mba anotanio kely ny dadanareo
    3 Un journaliste avait posé la question au sujet toujours de ces îles éparses à KOLO Roger quand il était premier ministre , et il a répondu , je le cite" Vaut mieux perdre un peu pour gagner + . A quoi il faisait allusion
    4 Pourquoi aucun député TIM ou du moins un de ses représentants n’étaient jamais venus aux deux conférences données par James Ratsima et pourquoi jusqu’ à ce jour Raymond Ranjeva est silencieux
    Quoi qu’il en soit tôt ou tard , la vérité va éclater et gare à ceux qui ont vendu ces îles à La France

  • 12 novembre 2015 à 17:34 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Pour moi cette affaire des îles éparses est pliée .
    Adieu ,veau ,vaches ,cochons ,le beurre ,etc,etc...
    Par contre ,je reste persuadé qu’il faut délocaliser le sommet de la Francophonie dans un autre pays .
    En effet les déclarations du PRM ont été claires et sans ambages ( il n’y a rien a négocié) alors que dans le même temps il espérait une prise de langue avec Francois Hollande .
    Espoir très vite douché par l’affirmation de l’ambassadrice de France !
    Donc la France doit sanctionné cette duplicité ,certes habituelle chez ces gens là ,et frapper les esprits d’ici et d’ailleurs !
    Quand a cette chère caro qui a montré depuis ces quelques jours sa véritable face ,je suis certain qu’elle a certainement des personnes de sa familles ou elle même, bien placés dans les rouages du pouvoir Malagasy .
    Cela lui aurait permit, comme à quelques uns, d’alimenter des comptes offshores pour oublier toutes préoccupations matériel pour des décennies.
    On comprend ainsi mieux son nationalisme spontané aussi qu’improbable sur ces cailloux sans intérêt juqu’il y a peu !

    • 12 novembre 2015 à 18:07 | kakilay (#2022) répond à ATAVISME PREMIUM

      Quand a cette chère caro
      qui a montré depuis ces quelques jours
      sa véritable face ,
      je suis certain
      qu’elle a
      certainement des personnes de sa familles
      ou elle même,
      (Ici, on ne comprend
      pas le « ou »,
      puisqu’il est « certain »,
      doublé d’un « certainement »
      qui laisse planer le doute,
      qu’importe
      cependant
      à l’Académie française,
      pour peu que l’on puisse affirmer)
      bien placés
      dans les rouages du pouvoir Malagasy .

      Cela lui aurait permit,
      (ne se comprend pas non plus le conditionnel)
      comme à quelques uns,
      (en quelques touches de clavier,
      la liste prend forme)
      d’alimenter des comptes offshores
      (Mon Dieu ! :
      si ce n’est pas la Gestapo,
      c’est la Stasi)
      pour oublier
      toutes préoccupations matériel
      pour des décennies.
      ’(Il est en mesure de prédire l’avenir)
      On comprend
      (Bien sûr ! :
      on ne peut douter un instant)
      ainsi mieux
      (de mieux en mieux)
      son nationalisme spontané
      aussi qu’improbable
      (encore une certitude :
      malgré les apparences)
      sur ces cailloux
      sans intérêt
      juqu’il y a peu !

      (Mais qui nous a permis
      d’assister à la naissance
      d’une lumière !)

      Une perle d’anthologie,
      née d’un cerveau pas malade,
      d’une splendeur inégalable,
      qui ferait rougir « la radio des collines »
      de honte de ne pas avoir été
      l’auteur exclusif,
      original,
      originel,
      l’aboutissement
      l’accomplissement
      d’un mental pas du tout dérangé...

      Honte à ses amis,
      de ne pas être
      à sa hauteur...

    • 12 novembre 2015 à 18:49 | caro (#7940) répond à kakilay

      Bonjour Kakilay,

      Merci d’avoir trouvé les mots justes, vous en avez mis plus que moi-même, modestement, je m’en serais servis.

      Ceci quels que soient les sarcasmes proférés à votre encontre.

      Clap, clap, clap !!!

      Je n’y répondrais même pas !

      Bien à vous.

    • 12 novembre 2015 à 19:14 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à kakilay

      Ah le poete poete de service ,suivi de la caro courroucée !
      De l’anthologie je vous dis !
      Circulez ,il n’y a rien a voir !
      Pauvre petits hommes et femmes !

  • 12 novembre 2015 à 17:40 | Anton (#8594)

    1.1 Prise de possession et administration des îles Éparses
    L’intégration des îles Éparses s’est faite progressivement. La France est ainsi le premier occupant de l’île de Tromelin, dont elle prend possession au XVIIIe siècle : le pavillon français y est planté pour la première fois en 1776. Les « Glorieuses » rejoignent Tromelin le 23 août 1892, après une missive d’Hyppolite Caltaux -citoyen français qui les occupait de sa propre initiative- au gouverneur de Dzaoudzi pour le prévenir que les Anglais désiraient les annexer. Quelques années plus tard, la France met la main sur Juan de Nova, Bassas da India et Europa, déclarées dépendances françaises par la loi du 6 août 1896, qui trouve application dans l’acte d’exécution du 31 octobre 1897.
    Les îles du canal du Mozambique, à savoir Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Europa, sont progressivement placées sous l’autorité de la colonie française de Madagascar tandis que l’île de Tromelin, sera administrée directement par l’île Bourbon (actuelle île de la Réunion) à partir de 1814.
    Le 1er avril 1960, le décret n°60-555 rattachent les cinq îles Éparses à la métropole. Jusqu’à 2005, le statut des îles Éparses ne change pas. Placées sous l’autorité du ministre chargé des DOM-TOM (décret n° 60-555), leur administration est exercée par le préfet de la Réunion en qualité de délégué du gouvernement de la République. Mais à compter du 3 janvier 2005, les îles Éparses sont placées sous l’autorité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) -leur gestion étant confiée au préfet, administrateur supérieur des TAAF- et intégrées à cette collectivité d’outre-mer par la loi n° 2007-224 du 21 février 2007. Elles constituent ainsi le cinquième district de la collectivité des TAAF, un chef de suivi assurant la coordination des actions menées sur les îles.
    Hormis les scientifiques et militaires, les îles demeurent inhabitées la majeure partie du temps, à l’exception de Juan de Nova qui accueille les ouvriers employés dans une exploitation du guano jusqu’en 1967. En 1950, des pistes d’atterrissage sont aménagées sur toutes les îles sauf Bassas da India, qui est parfois totalement immergée. C’est cette même année que sont installées les premières stations d’observation à usage scientifique.
    Depuis 1973, la souveraineté française sur les îles Éparses est principalement assurée par la présence militaire des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) : un détachement du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine – basé à Saint-Pierre de la Réunion pour les îles Juan de Nova et Europa –, ainsi qu’un détachement de la légion étrangère de Mayotte – pour la Grande Glorieuse –, chaque île accueillant quatorze militaires. Ils participent à la surveillance et à la protection des îles Éparses, à l’entretien des infrastructures, tout en veillant à préserver l’accès aux îles par voies aériennes et maritimes. De plus, un officier de police judiciaire de la gendarmerie est présent sur chacune de ces trois îles. A Tromelin, la souveraineté est exercée par le chef de station météo (seule station qui ne soit pas automatique). Leur soutien logistique est assuré par les avions de transport de l’armée de l’Air et les navires de la Marine nationale. Ces navires participent également à la surveillance des eaux territoriales et de la ZEE.

    • 12 novembre 2015 à 17:46 | Anton (#8594) répond à Anton

      1.2 Les revendications malgaches, comoriennes et mauriciennes
      Les principales contestations concernant le statut des îles Éparses ont été émises par Madagascar, qui revendique essentiellement des droits sur Juan de Nova et Europa. Le 14 octobre 1958, Madagascar devient la République autonome malgache, État membre de la Communauté française.
      Les quatre îles – Europa, Glorieuses, Juan de Nova et Bassas da India – demeurent placées sous autorité malgache. Mais en 1960, lors des négociations qui précèdent l’indépendance, les dirigeants de Madagascar remettent en cause la souveraineté française sur les îles, en s’appuyant sur le principe de contiguïté pour que ces îlots soient reconnus comme des dépendances naturelles. La décision de rattacher les îles Éparses (y compris Tromelin jusqu’alors administrée par La Réunion) à la métropole est prise à la veille de la signature, le 2 avril 1960, des accords de coopération entre Paris et Tananarive et quatre-vingts sept jours avant l’indépendance du 26 juin. A ce stade, il convient de remarquer que la France n’a fait que récupérer des îles qu’elle administrait depuis plus d’un demi-siècle et sur lesquelles aucune présence malgache n’était attestée.
      La controverse s’éteint jusqu’à la chute du président Tsiranana, en 1972, jugé favorable aux intérêts français. Le nouveau gouvernement évoque la question des îles Éparses dès janvier 1973 puis à nouveau en juin, dans le cadre de la signature d’accords de coopération avec la France. La proclamation de la République démocratique de Madagascar en 1975 et le leadership de Didier Ratsiraka accentuent encore la pression.
      Dès son arrivée au pouvoir, la grande île porte ses eaux territoriales à 50 nautiques et son plateau continental à 100 nautiques plus loin, afin d’englober une partie des îles Éparses. Le président Ratsiraka poursuit son initiative, en février 1976, en saisissant le Secrétaire général de l’ONU en ces termes : « Nous avons un certain nombre d’îles qui font, à nos yeux, partie intégrante de la République démocratique malgache, tant pour des raisons historiques que géographiques. Nous considérons que ces îles appartiennent à Madagascar. Je veux parler en particulier de Juan de Nova. C’est la raison pour laquelle nous militons (..) pour que l’océan Indien soit entièrement libéré ».
      Ces litiges sont portés devant certaines organisations internationales, en premier lieu l’Organisation de l’unité africaine (OUA) qui invite la France à rétrocéder les îles Éparses du canal du Mozambique (sans Tromelin) à Madagascar en 1978.
      L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) adopte deux résolutions non contraignantes (et sans valeur juridique) en 1979 puis 1980, invitant la France à restituer les îles Éparses à Madagascar ou, a minima, à entamer des négociations ;…avant que le sujet ne s’ensommeille, depuis cette date
      Les revendications n’émanent pas seulement de Madagascar mais aussi de Maurice qui revendique Tromelin depuis 1976. La controverse repose sur la traduction du traité de Paris du 30 mai 1814 qui clôt le cycle des guerres napoléoniennes en restituant un certain nombre de territoires à la France. La traduction française énonce que cette restitution exclut l’île de France (Maurice) et ses dépendances « nommément Rodrigues et les Seychelles ». Tromelin n’étant pas citée, Paris avance qu’elle serait donc un territoire sans maître avec occupation effective par la France.
      En janvier 1978, le gouvernement mauricien obtient de son homologue malgache qu’il abandonne ses prétentions sur Tromelin afin de mieux asseoir sa position et le ministre des Affaires étrangères mauricien déclare en mars 1978 que « les Français ont été tolérés à Tromelin, mais cela ne leur donne aucun droit sur l’île ».
      Les Comores enfin, s’intéressent aux Glorieuses. Le Président de la République fédérale islamique des Comores, Ahmed Abdallah, fait part de ses revendications lors d’une visite à Paris le 18 janvier 1980 en déclarant : « les îles Glorieuses appartiennent aux Comores en raison de leur proximité avec le banc du Geyser. Dès que nous aurons récupéré Mayotte, nous revendiquerons officiellement les Glorieuses »
      Concernant sa souveraineté, la France fait valoir la « souveraineté originaire », résultant de la prise de possession. Il s’agit d’une coutume codifiée par l’Acte général de la conférence de Berlin du 26 février 1885, reprise par la Conférence de Saint-Germain et la sentence arbitrale du 4 avril 1928 dans l’affaire de l’île Palmas.
      La France avance également l’occupation effective d’un territoire sans maître (terra nullius) et son administration. Si Madagascar insiste sur sa proximité géographique avec les îles et, plus encore, sur la présence d’anciennes sépultures malgaches sur Tromelin, aucun de ces territoires n’a pour autant été occupé de manière effective par la grande île et par conséquent administrée. Ceci est un point essentiel depuis l’affaire « Sahara occidental » de 1975 dans laquelle la Cour internationale de justice exclut des terra nullius les territoires occupés par des groupes humains structurés socialement et politiquement. Aucune présence humaine n’étant attestée au moment des prises de possession, la France peut d’autant plus appuyer sa souveraineté sur le principe de terra nullius en se fondant sur les jurisprudences de la presqu’île de Bakassi (Cameroun contre Nigeria) et de l’île de Clipperton, cette dernière rappelant notamment le principe de prise de possession matérielle et non-fictive.

    • 12 novembre 2015 à 18:10 | betoko (#413) répond à Anton

      Je ne suis pas du tout d’accord avec vous .Il y a 15 jours de cela le Pr André Oraison , agrégé en droit international et maître de conférence à l’université de La Réunion avait réiteré ce qu’il disait en 1976 à savoir que ces îles appartiennent bien à Madagascar malgré que la France les avait rattaché au TAAF en 2005 et voté par le parlement français en 2007 , même si le régime de Marc Ravalomanana ne l’avait pas contesté , ce qui est bizarre
      A nous de poser la question à Marc Ravalomanana au général Rabemannanjara et au général Ranjeva pour quoi ils n’ont pas contesté , et sans nous avoir informé . Mais tôt ou tard et j’espère que se sera pour bientôt nous saurions la vérité

    • 12 novembre 2015 à 19:02 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Mais pourquoi vous mettez toujours sur le dos de Ravalomanana , votre ennemi juré toutes ces histoires des îles éparses ?! Avant lui , il y avait Tsiranana , Ratsiraka , Zafy et après lui votre Andry TGV et actuellement Hery ! Soyons honnêtes et objectifs cher Betoko car tous ces Présidents successifs , élus démocratiquement par le PEUPLE ou Président de transition après un coup d’état , n’ont jamais résolu ce problème ! Ratsiraka a eu l’audace de soulever le problème mais il s’est tu après, car la France l’a accueilli avec toute sa famille pendant des années et nous sommes actuellement un POT DE TERRE qui veut lutter contre un POT DE FER

    • 12 novembre 2015 à 19:18 | Anton (#8594) répond à betoko

      Libre à vous de ne pas être d’accord, bien que je n’expose pas une vérité (à laquelle je ne prétends pas) mais une opinion, une chronologie, des faits et quelques éléments (comme la jurisprudence)
      Reste que ce qui est intangible et effectivement comme le disait, avec juste raison, un intervenant ; dixit :les « résolutions » du conseil de sécurité de l’ONU peuvent comporter des injonctions (sauf vis à vis des membres permanents comme la France, qui disposent d’un droit de véto), les « résolutions » de l’A.G de l’ONU comme celle de 1979 constituent de simples « recommandations » sans valeur juridique (charte de l’ONU : articles 10 à 17) et j’ajouterais, de surcroit, non contraignantes
      Ceci dit je partage le fait que l’on fait porter le chapeau essentiellement à Hery Rajaonarimampianina alors que ses prédécesseurs n’ont rien fait pendant les 35 dernières années ; en particulier Marc Ravalomanana durant ses 8 années de gouvernance est resté quasi taisant sur le sujet et n’a rien entreprit. Mais pas de quoi s’étonner non plus de la part d’un président qui déclarait en 2005, face à Chirac : « Le 29 mars (1947) ? Cela ne me concerne pas. Je n’étais pas né à l’époque ».

    • 12 novembre 2015 à 20:01 | betoko (#413) répond à Mihaino

      Encore un inconditionnel de Marc Ravalomanana et en + il est de mauvaise foi . Je disais en 2005 et en 2007 , Ni Plilibert Tsiranana ni Didier Ratsiraka, ni Zafy Albert encore moins ANdry Rajoelina étaient au pouvoir entre 2002 et 2008 . C’est le devoir de Marc Ravalomanana à cette époque de contester la décision de La France , et c’est son devoir envers la population malgache , pourquoi il ne l’avait pas fait ?
      Pour quoi vous insistez qu’il y avait un coup d’état en 2009 ? Je viens t’entendre de la bouche du directeur adjoint de RFI la semaine dernière cette déclaration lors de la remise de prix pour deux journalistes malagasy prix Gislaine Dupont , il disait Gislaine Dupont était la première journaliste à avoir diffusé en directe les ondes de RFI " LA DEMISSION de Marc Ravalomanana ,

    • 12 novembre 2015 à 20:08 | betoko (#413) répond à Anton

      Nous sommes d’accord , Ce que je reproche à Marc Ravalomanana de n’avoir rien dit , même pas une contestation pour la forme quand La France avait pris deux décisions très importantes concernant ces îles éparses . C’est pourtant entre ces deux dates que La France a pris possession UNILATERALEMENT nos îles , et que ce. fanatique de Marc Ravalomanana m’avait répondu avec une mauvaise foi manifeste

    • 12 novembre 2015 à 20:16 | betoko (#413) répond à Mihaino

      Sans vouloir défendre Didier Ratsiraka , mais il n’était plus président de la république depuis 2002 , C’est le devoir de Marc Ravalomanana , du général Rabemananjara et du général Ranjeva d’informer le peuple malagasy .
      Si vous dites que c’est un combat entre pot de terre et de pot de fer cette histoire , comment se fait il que l’île Maurice a eu gain de cause avec l’île Tromelin la quelle est revendiquée autant par La France , l’île Maurice et Madagascar et comment se fait il que lors de la dernière réunion le mois dernier à l’ONU à New York , le premier ministre mauricien avait revendique les îles CHAGOS ?
      Malagasy kery say ,

    • 13 novembre 2015 à 11:47 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Est-ce que Mme Gislaine Dupont a assisté à l’entretien de Sarkozy et de Marc Ravalomanana au Palais de l’Elysée en 2008 ????!!Leur poignée de main , vue à la télé , est la preuve que les deux Présidents ont parlé et discuté de tous les problèmes franco-malgaches !
      - Inconditionnel de RA8 et en + de mauvaise foi , dites -vous ?? Inutile de vous réaffirmer que je n’ai jamais voté pour lui ! Quant à votre mauvaise foi , gardez votre remarque pour vous-même !
      - Savez-vous qu’une démission peut être acceptée ou refusée ? Le Peuple a toujours le dernier mot et vous avez vu les milliers de personnes qui avaient voulu l’accueillir à Ivato lors de son retour empêché à cause du fameux notam de la HAT !
      - Coup d’état en 2009 ! Je persiste et signe que ce fut bel et bien un coup d’état , confirmé par Sarkozy à Bruxelles ! Sa réponse était claire , nette et précise . Je me pose la question qui de nous deux a la mauvaise foi ??
      Gardez aussi votre opinion à ce sujet et souvenez-vous bien que la foule présente , manipulée sur la place du 13 Mai avec votre révolution orange ne représente pas le PEUPLE de MADAGASCAR .

    • 13 novembre 2015 à 11:54 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Ho fanampin’ny valinteniko etsy ambony ry Betoko , dia misaotra any Betala izaho nanamafy ny hevitro satria DISO be daholo aminay ny voalazanao !

    • 13 novembre 2015 à 12:01 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      « de nos îles » ????
      Précisons « des îles éparses » !
      La loi du 6 août 1896 déclarant « Madagascar et les îles qui en dépendent » colonie française, les a implicitement placées sous la souveraineté de la France, avant qu’un acte du 31 octobre 1897 porte expressément prise de possession.
      Avant cela c’était des terres sans Maître...
      A vous lire vous cautionnez cette loi du 6 août 1896 pourtant issue d’une administration COLONIALE ;)

  • 12 novembre 2015 à 19:48 | betala (#9284)

    diso dia diso daholo ireo izay miteny fa tsy nanao ninoninona Atoa Ravalomanana, nihaona tokoa izy sy Sarkozy rehefa nampifanatoniny Rtoa Merkel ny aprily 2008 niresaka ireo olana tsy voavaha eo @ fifandraisany Madagasikara sy frantsa nandritra ny fito taona nitondrany. Votoatondresaka dia tsotra
    - Ny raharaha ireo nosikely dimy manodidina antsika
    - Total sy Bemolanga
    - Ny fihaonany OIF tokony natao teto Mkara
    - Raharaha Lidec ilay ambasadaoro voaroaka
    Mazava moa fa tsy nisy nipika ny resaka tao nefa efa nihaona t@ ramgoolam tao maorisy ny filoha Ravalomanana mikasika ny fifanarahany zareo sy frantsa momba ny nosintsika, ny sept 2008 ary dia nandalo ihany koa i Sarkozy nanafatra an’i maorisy tsy hiova hevitra ampihataka ny malagasy momba ny tromelin ka ny 2010 vao vita ny fifanaovantsonia ireto farany.
    Tsikaritro fa fankahalana tafahoatra ny any sasany tsy mamakafaka tantara sy manao jery todika dia tafiditra foana ny halako bika tsy tiako tarehy.

  • 12 novembre 2015 à 20:31 | Dadabe (#9116)

    Rassurez-vous Dadabe n’est pas macho comme le suggère l’un des imbéciles de service sur ce forum. Il n’est pas, non plus, mécontent de constater que les ’’contributeurs", dans leur quasi totalité, rivalisent de bêtise, de mauvaise fois et d’esprit étriqué avec des relents nationalistes qui puent la mort. Enfin Dadabe ne donne pas de leçons. Il évoque, il suggère, il s’insurge, il sourit, il s’émeut, il s’étonne parfois... Bref, il s’amuse bien et, à tous, il souhaite une bonne nuit. Il a fait très beau et chaud à Antsirabe aujourd’hui. Voilà la principale information du jour. Une bonne centaine de commentaires inutiles ont précédé ce constat indiscutable (totalement indiscutable !!!!). Quelle perte de temps et d’énergie... fossile.

  • 13 novembre 2015 à 01:02 | diego (#531)

    Bonjour,

    Aucun respect pour un pays qui n’est même pas capable d’organiser tout seul ses élections.

    Aucun respect pour un pays dans lequel la caisse de l’État est vide.

    Aucun respect envers un pays dans lequel la HCC appelle, Monsieur, le Président un non-élu, un pays qui envoie un non-élu à New Yord et partout comme interlocuteur.

    Aucun respect pour les élites d’un pays qui ont encore de mal à définir un coup d’État de ce qu’il ne l’est pas après 54 ans d’Indépendance.

    L’ignorance, l’incompétence et l’hypocrisie de la majorité de ses AVARAMPIANARAN tuent Madagascar.

    Les Iles éparses ont été toujours françaises depuis 54 ans, cette situation n’a jamais mis en cause l’acquis formidable du pays :

    - l’Indépendance !

    L’acquis n’est pas pour toujours, il faut le protéger. Question qui remet en cause la souveraineté de Madagascar ? Personne, si plusieurs :

    - les élites et les politiciens malgaches et au premier rang les indépendantistes. Beaucop d’événement se sont passé depuis 2002, mais ils étaient où ces indépendantistes ?

    Les Iles éparses constituent la conversation des gens VOKY à Madagascar, point !

    Définissez-nous ce que le KERE, la Peste, les maladies dont souffrent les Malgaches, la famine, l’autosuffisance, avant de pétarader avec les Iles éparses ! C’est peut-être une discussion noble, mais elle ne nourrit pas les Malgaches et plus important encore :

    - cette discussion ne fera pas partir les puissances étrangeres du paysage politique malgache.

    Si on tient tant que cela à la souveraineté de son pays :

    - demandez, exigez donc un État fort.....demandez la stabilité politque.

    Vous n’avez même pas un pays stable, même pas un pays sécure, votre pays est économiquement et politique :

    - sous perfusion !

    Et éparses par ici et éparses par là, ce n’est pas de cette manière qu’on aborde sérieusement, si on était sérieux, la souveraineté de son pays, si tentait qu’on penserait que ladite souveraineté serait menacée.

    Enfin, soyons sérieux, vous allez envoyer qui là-bas, où je ne sais pas, pour parler de vos Iles éparses ? Des experts GASY ? Je les estime, mais je demanderai à ces experts avant tout de me pondre des programmes politiques et économiques qui auraient de sens, faisables et réalisables pour leur pays.

    On passe de 166 rang au 164 DE LASA MIDINGINDRABO BE..... plus de 50% de sa population du pays est classée pauvre :

    - ce n’est pas une victoire et cela ne nous permet pas de reclamer les Iles éparses....qui est le pays premier bailleur de fond de Madagascar ? La France, qui est aussi le 1er partenaire économique.....

    Doucement TOMPOKO !

    • 13 novembre 2015 à 09:55 | vatomena (#7547) répond à diego

      Il est criminel en effet de se dorloter avec des reves fous sur Juan de Nova et de se détourner ainsi de la grande souffrance ,de la mort imminente de milliers de malgaches affamés. Caro et d"autres vous etes responsables de ce détournement d’attention.Vous avez retardé les secours en mobilisant les esprits sur des iles nues.Vous aurez des morts de faim sur la conscience .Je vous plains .

  • 13 novembre 2015 à 12:26 | betala (#9284)

    Mazava be toa masoandro lohataona ny fihetsiky ny masoivoho frantsay io @ zao fotoana, incident diplomatique iny fanambarana miaro fiantsiana tanteraka ireny teny nivoaka @ lapany tanana renivohitra iny eo @ fifandraisana ara-diplaomatika. Fandaharampotoana politika sy ekonomika mifono hafatra mafonja @ fandrobana sy taingimbozona ataony mpitondra frantsay zany rehetra izany, tsy hamono afo @ menaka intsony aloha io masoivoho io ka hangina araky ny hafatry ny mpaniraka azy etsy andaniny ny valiteny omeny ireo mpitondra fanjakana sy ny governemanta malagasy manoloana izany dia mikaviavia feno fahakanosana.
    Ny zavamisy dia mbola eo ambany fiahiany frantsa ireo nosy ireo izay tsy mifandray @ zavamarina fa antsika tsy misy fihambahambana aza izany.
    Dingana roa no vahaolana tsy maintsy atomboka tsy misy hatak’ andro ho diavintsika firenena Malagasy raha ny fijeriko @ maha-olompirenena malagasy ahy anombohana ny fitakiana amerenana ny fananantsika izay inoako fa iombonantsika rehetra eto tia ny tanindrazantsika.
    - Atambaro ny herintsika milaza fa miray hina isika mpiray tanindrazana
    mitaky izany eo anatrehany andrimpanjakana iraisampirenena, zany hoe mpitondra hetahetantsika ny mpitondra misolo tena antsika fa tsy mpanapaka ny safidintsika. Zany hoe tsy azo ekena izany fifanarahana miafina ataony mpitondra fanjakana izany mikasika ireo nosy fa mila mangarahara @ vahoaka izay tena firenena marina atao lalàna manankery izany sy velona izany mba tsy aviliviliny ireo mamba noana lava.
    - Atsaharo ny hataka fanampiana @ frantsa sy ny fandraisana io francophonie io, betsaka ireo firenena azo ifampiraharahana toa an’i BRICS
    Ireo tsena iraisampirenena azo jerena dia marobe momba ny fandrarahana ekonomika, politika, fanavaozana rafitra ara-tafika sy fifanarahana @ izy ireo momba ny fiarovana ny morodranomasina sy ny nosy eto amintsika.
    Ny ankoatry zay dia kobaka ambava raha ny fialana bala sy andraikitra nasehony filoha, minisitry raharahambahiny, minisitry fiarovana ... ny minisitry fitsarana, fihazana andranomasina sy ny territoire ???? tsy heno fa vatolampy andihizany vorona hatr@ zao nefa raharampirenena goavana ity resahana

    • 13 novembre 2015 à 20:14 | valoha (#7124) répond à betala

      Io fifanarahan’ny mpitondra mangina, miafina io indrindra, ry namana Betala, no mampahantra sy mahatonga ny tsy fandriampahalemana eto ! Tsy mampandroso !
      Ny tsara dia manosika ny Solombavambahoaka miaraka, ny Olobe(Faritra 22), ny Avara-pi miaraka vao mba hikaroka sy hamakafaka miaraka, @ ny alalan’ny Vaomiera Miray, ny iza no n/mitondra sy tompn’antoka ? Nanomboka fitantanana ohaviana ny nisy Malagasy nifampiraharaha mangina t@ ny lafratsa sy izay tomp’antoka, nanao sonia mangina fanomezana alalana ny fitrandrahana solika ny morontsiraka Malagasy, ny Nosikely manodidina ? Nankaiza ny vola be t@ izany ? Nisy aterokalao ve tao ? sns...
      Ary tsy maintsy faizina araka ny lalana Malagasy izy ireo, arak’ izay voatapaky ny Vaomiera Miray ! Ho hanatra sy ohatra ho an’ny taranaka aman-dimby !

  • 13 novembre 2015 à 12:57 | Lucie (#101)

    Très intéressant dans sa totalité et nous concerne particulièrement au temps 5 ’ 22

    https://www.youtube.com/watch?v=DeEI5N_FtAE

    • 13 novembre 2015 à 19:24 | Rakotomihaina (#4689) répond à Lucie

      @Lucie : très bonnes vidéos. Mais les gens bornés ici ne s’y intéressent pas. Ils préfèrent voir « les faits » compatibles à leur petit monde sans vouloir chercher à comprendre tout se qui se passe dans les coulisses. Surtout j’entends les arguments de ces expat pseudo-philantropes qui croient que la France nous a donné l’indépendance en 1958 (officiellement 1960) et que depuis on a sû rien faire. Hihihi ! Mais quand on met en place des éléments destabilisateurs au service de la grande France, c’est normal qu’on n’avance pas.

    • 13 novembre 2015 à 21:19 | caro (#7940) répond à Rakotomihaina

      C’est-à-dire tout simplement que lorsque vous êtes petits, pauvres, … vous n’êtes jamais l’égal des grands, des riches … surtout si en plus, vous commettez des erreurs dans votre gestion.

      A nous de faire preuve qu’on peut et qu’on est autrement !

      Merci à Lucie.

  • 13 novembre 2015 à 13:04 | Lucie (#101)

  • 13 novembre 2015 à 13:07 | Lucie (#101)

  • 13 novembre 2015 à 14:30 | Lucie (#101)

  • 13 novembre 2015 à 19:14 | Rakotomihaina (#4689)

    En fait elle n’aurait jamais dû ouvrir son clapet !

  • 13 novembre 2015 à 19:54 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    - Demandez aux 95 % de Malagasy qui sont dans la pauvreté qu’est ce qu’ils en pensent des îles Eparses ?
    - 1 seul sujet = le développement de Madagasikara ...
    - QUE DIEU NOUS DONNE A TOUS LE MÊME OBJECTIF = BATTRE LA PAUVRETE ...

    • 13 novembre 2015 à 19:57 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - 1 seul Ethnie = Malagasy .
      - 1 seul Ennemi = la pauvreté .
      1 seul et unique sujet = Comment vaincre cette misère ??????
      QUE DIEU NOUS REVEIL

  • 13 novembre 2015 à 21:11 | caro (#7940)

    @ olivier,

    Vous allez vous étonnez que ça me fait plaisir de poursuivre les échanges avec vous, et cerise sur le gâteau, vous dire que vous n’avez pas tort dans la grande partie de votre développement.
    N’empêche, pour faire un peu d’humour et sans être professeur, quoique…, celui-ci donnerait rarement des notes 20/20 aux « élèves » (que vous n’êtes pas !) aussi brillants qu’ils puissent être !

    « Pourquoi diable un vazah se permet il de critiquer ? » :

    Je suis tout à fait d’accord sur la réponse que vous avez apportée, et si vous avez suivi certains de mes messages, vous vous apercevriez que j’ai déjà eu l’occasion d’en parler assez longuement avec une personne Vazaha qui intervient rarement mais de façon très intelligente et affectueuse de ce pays, et en qui j’ai beaucoup d’estime.

    Je ne la désigne pas cette personne car elle est très discrète mais agit, elle se reconnaitra. Je suis au regret de supposer que mes interventions sur les îles éparses l’auraient encore rendue plus discrète, mais je respecte au pied de la lettre le choix des uns et des autres.

    J’en parle pour vous dire que le fait d’être vazaha n’a rien à voir avec les critiques, mes posts sont parfois taxés par certains de « xénophobes ». Je n’ai pas besoin de me justifier car ils resteront des preuves sur le site de MT.

    Quant aux autres que vous retrouvez « … dans les propos quotidiens de forumistes pourtant très cultivés, la même rhétorique anti française, comme si ces Messieurs dames avaient entendu le même disque depuis leur plus tendre enfance.. » :

    même si vous allez me dire une nouvelle fois que je balaie d’un revers de main, je ne peux répondre que ce n’est pas parce que je suis malgache que je vais m’ériger en « gendarme de la conscience » de mes compatriotes, même si en réponse à un de mes posts, Jipo avait utilisé les termes de « redresseur de torts ».

    Ce que je sais, c’est que je ne partage pas ce point de vue, quoique certaines choses peuvent prêter à discussion, je me méfie des généralisations et des visions étriquées.

    « En quoi présenter un problème dans sa globalité, c’est à dire sans occulter sciemment les arguments de la partie adverses, pose t il problème ? » :

    Je dois vous dire que j’apprécie votre franchise en disant les choses de façon directe, vous servant des mots « occulter sciemment », cette démarche me permet de vous apporter au plus près la réponse.

    Mais il y a des (au pluriel) paramètres que vous ne prenez pas en compte.

    Le dossier des Iles éparses n’ est pas une question de cette apparence simple.

    Il intègre des notions :

    • de droit international que tout le monde ne maîtrise pas ;
    • de relations internationales avec tous ses éléments, de la diplomatie…
    • de contentieux ;
    • d’histoires, de géographies…
    • de géopolitique, de géostratégie, de sciences politiques…
    • de recherches, d’environnement,…
    • …

    Je ne veux pas faire « l’intéressante » sur ce forum, j’ai toujours dit que ma démarche consiste à faire prendre conscience de l’intérêt et de la souveraineté malgache sur ces îles. A chacun par la suite de se déterminer.

    Il se peut qu’avec l’élan, j’aurais pu déborder par moment, mais je ne m’en défile pas, je mettrais ça sur le compte d’un « amour pour ma patrie » malgré des détracteurs très incisifs pour lesquels je n’attache pas trop d’importance.

    Pour revenir à cette histoire d’ « … informer de façon impartiale afin d’éviter d’éventuelles désillusions.. » :

    — > d’abord, je ne voulais pas me lancer dans des détails car cela pouvait être considéré comme un étalage de connaissances puis d’une infantilisation des autres ;
    — > ensuite, vous ne pouvez pas me soutenir le contraire que seuls ceux qui préconisent une idée sont les plus à même à la défendre.
    — > Enfin, vous ne devez pas ignorer que lorsque une affaire va passer entre les mains d’un juge, aussi féru de droit et d’expériences que vous puissiez être, vous ne pouvez JAMAIS savoir au préalable ce qu’il va en advenir, consultez des avocats ou des juges pour confirmation si vous le souhaitez.

    Mais soyez rassurés, je vous comprends parfaitement et éventuellement, si j’étais à votre place, j’aurais probablement eu le même sentiment.

    « Concernant Vatomena, je ne sais pas s’il est vazah ou non, mais il est indéniable qu’il est extrêmement francophile… » : très sincèrement, je ne veux pas y revenir car je ne voudrais pas rajouter autres choses que ce que je n’ai déjà dit. Je ne veux lui inventer d’autres griefs, plus que ce qui sont déjà cités.

    Tout le monde constate que rien ne va dans ce pays, et tout le monde peut se livrer à des observations, la question de nationalité à elle tout seule n’est pas le souci.

    Les médias, pour aller dans votre sens, ne sont pas à la hauteur à l’image de beaucoup d’autres choses : peu de recherches, parfois pas de recoupement, quelquefois au professionnalisme douteux…
    De même, il ne faut pas se leurrer non plus en pensant que la masse dispose d’un niveau correct pour apprécier une situation ou admettre les « … voix dissonantes des Vazahs... », et pas que…

    Vous aurez remarqué que je dis souvent : « IL FAUT TOUT REAPPRENDRE », rien ne va ! et pour ça, Madagascar a besoin de tout le monde pour tirer le chariot dans la même direction. Et si les vazaha qui nous aiment peuvent nous aider à la revendication de la souveraineté malgache sur les îles éparses, entre autres, ce serait une bonne chose et non nous dire « occupez-vous d’abord de la grande ».

    Vous savez, nous ne sommes pas fier d’avoir des gouvernants comme ceux en place qui ne luttent vraiment pas contre la corruption, au contraire la favorise, qui ne cherchent pas à apporter les solutions aux quotidiens des malgaches, et qui n’ont pas honte de tendre la main alors qu’ils ne font même pas preuve pour mériter !!!

    Bon week end

    • 14 novembre 2015 à 17:50 | olivier (#7062) répond à caro

      Bonsoir Caro

      merci de votre réponse.

      Je suis un peu « touché » par ce qui se passe actuellement en France, et reprendrai les débats un peu plus tard, si vous me le permettez.

      Amicalement

      OR

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 205