Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Economie

Production de cacao

KKO International met le cap sur Madagascar

jeudi 21 juillet | Bill

« La compagnie KKO qui est l’une des rares à pratiquer la culture intensive de cacao, veut acquérir entre 400 et 500 hectares qu’elle dédiera à la culture sur la grande île », d’après Aaron Akinocho de l’Agence Ecofin qui poursuit : « Justifiant le choix de l’île, KKO International explique, dans un communiqué, que « Madagascar avec une qualité de cacao élevée et un potentiel de rendements importants apparaît comme une zone privilégiée pour la culture de cacao ». La production de cacao de Madagascar devrait ainsi s’accroître dans les prochaines années si elle a varié entre 4500t/an et 6000t/an.

Les entreprises de chocolaterie à Madagascar et notamment les planteurs verront donc prochainement un autre concurrent ou un autre partenaire –c’est selon, dans tous les cas, un nouveau confrère. La Chocolaterie Robert, présidée par Marcel Ramanandraibe, faut-il le souligner ; vient récemment d’être récompensé au plan international et en présence du roi des Belges pour son management (Prix de la Francophonie économique - La Chocolaterie Robert : 1ère entreprise malgache récompensée). Les produits de cette entreprise sont de renommée mondiale. En tout cas, interrogé à propos de ce projet de KKO International, le président Marcel Ramanandraibe a déclaré n’être pas informé et être étranger à un tel projet. Toujours est-il que la Chocolaterie Robert vient d’accroître la superficie de ses plantations d’Ambanja avec l’acquisition de quelque 1500 ha de terrain appartenant auparavant à la Société Malgache d’Industrie et d’Agriculture (SOMIA).

La société KKO International est une société holding dont le siège est à Bruxelles. Elle détient une participation de 99,94% dans sa filiale de production : la Société de Logistique et d’Exploitation Agricole (SOLEA) en Côte d’Ivoire. KKO International estime que la production mondiale de cacao, aujourd’hui essentiellement artisanale, ne permet pas aux industriels de l’agro-alimentaire de s’approvisionner avec une qualité et une quantité constantes.

KKO International, pionnier dans la culture intensive, apporte une solution ingénieuse à la demande mondiale grandissante. En moins de 3 ans, les équipes de SOLEA ont réussi à développer des techniques agronomiques innovantes améliorant significativement les rendements de production de fèves de cacao. Avec une forte implication locale, la société est un modèle d’entreprise socialement responsable (certification RainForest Alliance en cours) et dispose à ce jour d’un foncier de 1 949 hectares dont 620 hectares sous exploitation. La compagnie qui dispose d’un verger de 1 849 hectares (dont 680 ha en cours d’exploitation) en Côte d’Ivoire, veut porter cette superficie à 3 000 hectares, d’ici l’année prochaine, selon Aaron Akinocho.

18 commentaires

Vos commentaires

  • 21 juillet à 09:38 | betoko (#413)

    Voilà une des rares bonnes choses qui nous donne du baume au coeur avec tout ce qui se passe avec les entreprises chinoises chez nous . Quand je venais en vacances à Madagascar venant de France , ma famille me demanda de leur apporter du chocolat , je leur ai réponde , qu’il est inutile que je vous apporte du chocolat de France puisque le meilleur chocolat du monde se trouve à Madagascar , cela a étonné plus d’un .
    Je remercie ici l’entreprise de la famille Ramanandraibe le quel fait tout son possible pour améliorer leur entreprise , la quelle avait souffert du temps où Marchiavel était au pouvoir

    • 21 juillet à 09:54 | Isandra (#7070) répond à betoko

      « Je remercie ici l’entreprise de la famille Ramanandraibe le quel fait tout son possible pour améliorer leur entreprise , la quelle avait souffert du temps où Marchiavel était au pouvoir »

      Malgré cela, cette famille reste débout,...emploi des milliers de gens, exporte beaucoup des produits Malagasy,...sans crier sur le toit comme certain mégalo fait,...

      Il faudrait encourager davantage ce genre d’opérateurs qui se consacrent uniquement leur temps sur le développement de leur entreprises, sans attendre les aides de l’Etat,...non moins coup de pousse de celui-ci,...payent normalement leur impôts et taxes.

    • 21 juillet à 11:31 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      chere Isandra,

      Je suis ravi de constater que nous avons « enfin » un point d’accord de réflexion.
      Rien à redire de votre post .

    • 21 juillet à 19:09 | Bena (#494) répond à betoko

      il faut analyser le terme « intensive ». un autre soamahamanina en vue.

  • 21 juillet à 10:14 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Marcel Ramanandraibe pas au courant ???
    Et il vient d’ acquérir 1500 ha !!!
    Encore un ! bien du terroir , qui pense faire « chocolat » ses interlocuteurs ...
    Faudrait envisager cesser de prendre les autres pour des kons & remettre à l’ endroit ce qui est : à l’ envers, et ce n’ est pas une blague Belge ...

    • 21 juillet à 11:13 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Vous êtes mauvaise langue , puisqu’ on vous dit que c ’est la zirama qui est au courant : entre 2 délestazes ...

    • 21 juillet à 11:32 | DIPLOMAT (#846) répond à Jipo

      sacré Zipo ! toujours en pleine forme ! :) :)

    • 21 juillet à 11:54 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      @ Diplomate
      Histoire de changer un peu le sakafo , fô un peu « riz au lait » oté !

  • 21 juillet à 11:36 | Eloim (#8244)

    « En tout cas, interrogé à propos de ce projet de KKO International, le président Marcel Ramanandraibe a déclaré n’être pas informé et être étranger à un tel projet ».
    Malgré le palmarès mondial que la Société Chocolaterie Robert en procure à travers ses activités économiques agissant en solitude depuis des décennies (Elle détient le monopole de la filière), elle est encore susceptible d’être prise au dépourvu d’un autre concurrent de taille. Pourquoi cette susceptibilité ? Car la loi sur la concurrence à Madagascar s’avère être encore floue dans son intégralité. De plus, aucune politique sur la protection des investissements nationaux n’a été constatée malgré les cris de détresse du secteur privé face à l’anarchie de l’envahissement des produits importés au pays. A élucider !

    • 21 juillet à 11:56 | Jipo (#4988) répond à Eloim

      Méfiez-vous du caca ô cinoix !

    • 21 juillet à 14:06 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Voua avez raison. C’est comme si la notion de xénophobie gagne du terrain actuellement.

  • 21 juillet à 11:42 | valoha (#7124)

    ka mba mety kosa ny toa zao e ! tsy aleo ve mba orin’asa samy - malagasy no ho feno eto an-tanindrazana toa zay sinoa e !
    sinoa - trafika taolam-paty, halatr’omby, basy maherivaika miparitaka, trafika na vola vahiny, volamena, vatosoa, varo-tany, fanondrana vahivavy gasy an-tsokosoko miaro fitaka avo lenta ampanambadia sinoa antetry any sina, entona fandreatra(sakara),...
    toa lasa aripaky ny sinoa avokoa izy zany koa ! tsy aleo va mba ho an’ny gasikely na dia ny kakao fosiny aza, kale ! molamola !!!
    ny fanjakana koa ity tsa hita be ihany ! toa mitady investisseurs lava, kanefa isika toa vao mia-milentika e !!! ao raha !!!!!

  • 21 juillet à 15:15 | André Rakotondramarolahy (#9647)

    Tena tsara ny fahatongavana mpampiasa vola .Ho betsaka ny asa .
    Izaho izao dia mahita toerana tena mety amin’izany fambolena CACAO izany satria, @ io toerana io dia roa taona sy tapany dia efa afaka manomea voa tsara ny cacaoyers vao nambolena ary tena vokatra tsara .Ny societe Ramanandraibe anie tsy mahaforona asa firy nefa efa ela no nanaovany io Chocolat io eh ! . Koa raha misy ny hafa mety hitondra famoronana asa vaovao eto amintsika dia tena hangatahana @ Andriamanitra izany hotanteraka malaky.
    Ny fambolana cacao tsy toin’ny fitrandrahana volamena . Mitombo indray aza ny fiarovana ny tontolo iainana. Ary io mijanona eto Madagasikara fa ny volamena lasany sinoa sy ireo gasy namany, ary ny tany simba eo.
    Amiko , izaho dia vonona hanampy io société io raha ilainy izany .Ohatra eo @ fahazoana ny tany hambolena cacao satria izaho mahita na hatramin’ny 3000ha aza izao.

  • 21 juillet à 15:36 | Albatros (#234)

    Le cacao ! encore une richesse de Madagascar qui peut être « exploitée » et transformée SUR PLACE au profit d’un grand nombre de malgaches à condition qu’une poignée de « profiteurs » ne mette pas la main sur cette richesse naturelle.

    • 21 juillet à 18:55 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      C ’est déjà fait depuis longtemps !

    • 22 juillet à 10:48 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Bonjour Jipo !.
      Si votre remarque concerne la « main mise d’un poignée de profiteurs », je vous l’accorde !. Vous savez certainement de quoi vous parlez.
      Si elle concerne l’exploitation effective du cacao à Mada, reconnaissez que cette dernière n’est absolument pas dans le peloton de tête des pays producteurs.
      Madagascar, avec ses 587 041km2, arrive bien loin du Ghana, 238 540km2, (2ème producteur) et surtout du Togo, 8ème producteur mondial avec ses 56 785km2.
      Je reconnais que ces deux pays ont un climat plus propice à ce genre de culture, mais je pense que Madagascar a les moyens d’améliorer son classement avec un peu d’ « ambition politique et économique » !.

  • 21 juillet à 19:57 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Bravo à l’Entreprise Ramanandraibe et ses partenaires de porter très haut le label Made in Madagascar en matière de Chocolat.

    Bravo aussi à la leçon de réactivité des managers de KKO International (Issue des « Business School ») pour leur volonté d’offrir le meilleur produit à leurs clients.

    « Gérer (un pays ), c’est anticiper ».

    - Qui prétendent vouloir diriger le pays ?

    - N’est-il pas temps après 56 ans de retour à l’indépendance de mettre au point des solutions alternatives adaptées aux valeurs et aux situations réelles des Malagasy ?

    - Quel « business model », pour quel projet de société ?

    - Quelle nouvelle règle du jeu allons nous mettre au point pour de réels échanges gagnant-gagnant entre les partenaires, la communauté, l’environnement ?

  • 22 juillet à 14:40 | Ibalitakely (#9342)

    Dia ho hita eto indray ny ho ataon’ny mpanao gazety malagasy sa rehefa potika ny orina malagasy @ fifaninanana hafahafa vao mody malahelo, misy any ambadimbadika any manana tanjona hanapotika ny orinasa an’ny Malagasy, nanomboka t@ TIKO Groupe, ny JIRAMA & AIR MADAGASCAR an-dàlana, ny SODIAT groupe efa manomboka voakitikitika, ary Chocolaterie Robert mba mampitraka ny Malagasy andefasana « advà », izany hoe ho an’ireo manana tombony amin’izany dia ny Malagasy eto ihany no amporisihiny dia ny azy maka toerana. Aleho ve misoroka toy izay mitsabo. Izay mahatsiaro-tena mpaka lelo mamafà horona !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 153