Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 23h05
 

Politique

Région Anosy

« Je ne vois plus les problèmes, tout est résolu… », selon le président Rajaonariamampianina

lundi 21 mars

Le 18 mars dernier, le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, s’est rendu à Mahatalaky, à 52km de Toalagnaro, là où sont concentrées les aides de l’Union européenne, lit-on dans le communiqué de la Présidence. Le président de la République a déclaré, à l’issue de cette visite : « Je ne vois plus les problèmes, tout est résolu pour la Région Anosy. Les routes RN12A et RN13 sont maintenant sur la voie de la réhabilitation, les agriculteurs sont satisfaits de leurs productions, les jeunes ont leur écoles, des appuis sont consacrés au CSB. C’est parti pour le développement » a-t-il déclaré à son départ de l’aéroport de Tolagnaro.

Un lycée à Mahatalaky

L’EPP de Mahatalaky a été la première à être visitée par le président Rajaonarimampianina et les ambassadeurs de l’Union européenne, en présence du ministre de l’Education nationale, Paul Rabary. Des discussions sur la situation des enseignants FRAM, la réhabilitation des toitures de l’école et les améliorations des conditions des élèves concernant la santé et les aspirations des parents d’élèves ont été à l’ordre du jour. Le chef de l’Etat a annoncé la création d’un lycée dans cette localité, afin que les élèves ne se déplacent plus à Tolagnaro, ou quittent l’école après l’obtention du BEPC.

Energie renouvelable

Mahatalaky bénéficie de l’électricité, grâce à la mise en place de la centrale Boreale de 15 kVa. C’est une réalisation de l’Union Européenne et de ses partenaires. « Ce chef d’oeuvre est le meilleur exemple de l’électrification par l’énergie solaire que nous allons voir dans l’avenir pour les autres régions » a déclaré le Président, lors de l’inauguration de la centrale. L’équipe du ministère de l’Energie était présente lors de cette manifestation.

Appui au CSB II

« Sans la santé, il n’y a point de développement. C’est pourquoi l’Etat appuie les CSB (Centres de Santé de Bse) dans tout le pays » a déclaré le Président. Plusieurs projets, entre autres, la mise en oeuvre du PASSOBA –Santé (Programme d’appui aux services sociaux de base) financé par l’Union Européenne à travers les régions bénéficiaires, dont l’Anosy. Il s’agit d’améliorer la qualité des services de soins dans les CSB par la dotation de matériels et d’équipements médicaux, la réhabilitation des infrastructures sanitaires, l’approvisionnement en médicaments, des pharmacies à gestion communautaire (Phagecom), et le renforcement de capacités du personnel médical.

Réhabilitation de la RN12A

Au retour de Mahatalaky, les visiteurs ont pu voir de visu, le projet de réhabilitation des routes financée par l’Union Européenne. « Tout est ficelé, les études ont été faites, il ne reste plus qu’à commencer les travaux pour le RN12 A (Vers Vangaindrano) et RN13 (Vers Andranovory) » a déclaré le Président. De nouvelles infrastructures seront mises en place car des ponts vont remplacer les radiers et des installations modernes seront effectuées sur ces routes.

Résilience par chaînes de valeur

C’est une initiative du GIZ, Coopération allemande et financée par l’Union Européenne dans les régions de l’extrême Sud et Sud-Est de Madagascar, en appuyant la production du miel, l’élevage du caprin, la production du haricot/Niébé et le ricin. Ce projet envisage qu’au moins 20.000 ménages dans la zone d’intervention auront augmenté de 30% leurs revenus dont au moins 20% d’entre eux seront dirigés par des femmes.

Le président de la République et les ambassadeurs européens ont été très intéressés par ce projet à Mangaika, sur la RN12A, dans la commune d’Ampasy Nahampoana, sur l’exemple en production du miel. Les producteurs ruraux se sont professionnalisés dans la filière miel, en partenariat avec le secteur privé. Ce projet est un volet du programme « Amélioration de la sécurité alimentaire et augmentation des revenus agricoles » ou ASARA, mis en oeuvre par l’Union Européenne dans le Sud..

Recueilli par Bill

47 commentaires

Vos commentaires

  • 21 mars à 09:32 | Dadabe (#9116)

    « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... ». C’est Voltaire qui doit être content !

    • 21 mars à 09:34 | Noue (#2427) répond à Dadabe

      et si je suis tombé part terre , c’est la faute à Voltaire ?

      allons..

    • 21 mars à 09:44 | elena (#3066) répond à Noue

      et s’il est tombé dans le ruisseau, c’est la faute à Rakotovao...

    • 21 mars à 15:14 | Gérard (#7761) répond à Dadabe

      Candide, c’est une histoire se termine plutôt mal non ?

    • 21 mars à 21:22 | Bena (#2721) répond à elena

      on l’aurait mieux compris s’il avait dit : « je suis aveugle ».
      il doit maintenant désigner antonio sanchez de l’ue comme pm et abdel_machin de la bad comme ministre des finances. tout ira surement mieux pour ...lui.

    • 22 mars à 00:15 | DIPLOMAT (#846) répond à Gérard

      Non, Candide recommande pour conclure de « cultiver son propore jardin »...

      Bien à vous, ;)

    • 23 mars à 07:22 | Gérard (#7761) répond à DIPLOMAT

      Ahh

      « cultiver son propre jardin », cela ressemble à « envoyer planter ses choux » , isn’t it

      C"est donc bien ce que j’avais en tête, triste fin pour un président

  • 21 mars à 09:50 | Gérard (#7761)

    Monsieur le président de la république arbore au quotidien un éclatant sourire et une superbe paire de lunettes

    Le sourire fait honneur à son dentiste tout autant que à son fournisseur de produits d’hygiène bucale.....

    Il n’en va pas de même pour les lunettes, c’est quoi la marque de verres à éviter à tout prix ?

    • 21 mars à 09:58 | Eloim (#8244) répond à Gérard

      L’apparence est souvent trompeuse !

  • 21 mars à 09:56 | Eloim (#8244)

    A la hâte, il affiche de l’optimisme rassurant le PRM. Et si ce régime procède en « effet domino » de ce qui s’est récemment passé Anosy , il aura un applaudissement encourageant de la part de toute la population malgache.
    Qu’est ce qu’on attend de généraliser l’action sur toute l’étendue du territoire malgache ? Je pense que nos bailleurs n’effectuent le déblocage des fonds qu’en compte-goutte, quitte à bien examiner comment utilise-t-on de façon précise, minutieuse (à la loupe) et sans embrouilles ces fonds destinés à un certain nombre de projets dans une localité bien déterminée. D’où ces conditionnalités crachées chaque fois qu’on organise des rencontres avec ces PTF (la BM, le FMI et tout récemment l’UE).

  • 21 mars à 10:01 | vatomena (#7547)

    L’Union Européenne ! L’Union Européenne, Elle est partout. elle construit tout . mais c’est la fée Morgane !!Quelle faveur pour Madagascar .Il ne reste plus à Hery que de sourire et discourir ! Il peut etre content de lui . Il fait beaucoup pour le pays.

    • 21 mars à 12:50 | Noue (#2427) répond à vatomena

      énormément n’est-ce pas ? et il n’a pas honte.. , n’est-ce pas que l’EU est là pour Madagasikara sans que personne ne lève le pouce ?

      Avy mangataka zahay ô , izahay , izahay ? velona @ fangatahana fa tsy hanao na inona na inona

    • 21 mars à 12:59 | zorey974 (#7033) répond à vatomena

      C’est du néo colonialisme ne manqueront pas de dire les Isandra, Betoko, le clown Franc et tous les autres...
      Le patriotisme c’est de refuser ces aides même si on doit crever de faim ! on est fier ou pas ;)

  • 21 mars à 10:23 | toky (#8231)

    « Je ne vois plus les problèmes, tout est résolu… », selon le président Rajaonariamampianina : Auto-satisfaction, culte de personnalité, on en a marre ! Est-ce qu’il a pu voir réellement ?

    • 21 mars à 10:51 | I MATORIANDRO (#6033) répond à toky

      Vao 26 volana fotsiny kosa ve izy no teo de leo sahady nareo e ! Aiza re zany e ?!!!
      Akapohy @ vato ny loha rehefa tsy faly !

  • 21 mars à 11:03 | pluie (#1187)

    On voit que le PRM déclare haut et fort les initiatives européenne. Heureusement qu’il y a les aides, autrement le gouvernement n’a pas de projet social.
    On voit bien que c’est encore l’international qui dicte l’avenir de Madagascar. Nos dirigeants n’ont pas d’initiative et n’ont pas de conviction. Ils sont la pour attendre les aides tombés du ciel. Ils se ventent qu’ils ont fait pour le pays. Vraiment, le changement ce n’est pas pour maintenant.

    • 21 mars à 11:20 | Stomato (#3476) répond à pluie

      Initiatives européennes ?
      C’est bien beau de financer une centrale solaire, de faire en sorte qu’elle soit fonctionnelle c’est bien.
      Mais ne pas faire prévoir son entretien par le pays récipiendaire n’est pas seulement une erreur, c’est une onnerie !
      Finalement les hommes passent, les erreurs persistent.

  • 21 mars à 11:17 | Isambilo (#4541)

    Pourquoi Mahatalaky ? Quelle synergie attendre pour la région ? C’est tellement paumé.

    • 21 mars à 22:55 | Albatros (#234) répond à Isambilo

      Isambilo !,
      C’est pas très gentil pour les habitants de la région en question !.
      C’est pas parce que c’est une région « paumée » (vous vouliez peut être dire éloigné de tout !), que ses habitants n’auraient pas droit aux écoles, aux panneaux solaires ou aux route correctes !.
      Votre clavier vous a égaré !?.

  • 21 mars à 11:24 | Isandra (#7070)

    En écoutant ses discours, tout va bien,...les problèmes sont résolus, Madagascar est maintenant développé,...Cependant, il y a un grand décalage entre son discours et les réalités,...

    En tout cas, c’est une habitude chez lui, voici l’extrait de son discours à Maroantsetra le 11/07/15, encore une belle promesse :
    « Concernant les routes, [cela n’est pas facile et] cela fait 50 ans, des dizaines d’années que personne ne s’en est occupé mais nous, nous allons le faire, Mesdames et Messieurs ! Il faut énormément d’argent pour leur construction. Nous allons construire l’axe partant de Soanirana Ivongo passant par Mananara puis nous construirons l’axe Manana-Maroantsetra ou vice et versa, Mesdames et Messieurs !... »

    « S’il tenait le même discours à Tana-Ville ou dans une autre métropole éclairée, ses promesses seraient accueillies par des éclats de rire et des huées. Car on y sait que le chef de l’Etat est un spécialiste des promesses mirobolantes qui jettent de la poudre aux yeux, mais qui ensuite ne sont pas tenues. Rappelons la plus connue, énoncée le jour de son investiture en janvier 2014 : la fin des délestages au bout de trois mois. »

    Il prend les Malagasy pour des im.beciles,...

    • 21 mars à 12:30 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Rajao ne parle pas de Madagasikara mais de Mahatalaky , Isandra

      L’imbécile c’est vous , pas les malagasy

    • 21 mars à 12:36 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Il a osé faire ce genre de discours dans cette localité, en sachant pertinemment que la population est mal informée, à cause des désinformations de tous les jours des médias public, seules que cette population peut capter,...

  • 21 mars à 11:25 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    LA Région Anosy a reçu de la part de l’UE des appuis depuis le 9ème FED et on est maintenant à la mise en oeuvre du 11ème FED, au moins il devrait y avoir quelques choses de réalisées, surtout que de nombreux ONG internationaux y interviennent entre autres VSF, GRET, CARE, GIZ, et bien sûr, on voit bien sur la photo la présence du MAE, une ancienne collaboratrice de l’UE au sein de la société civile (CNE, puis CENIT) et originaire de la Région.

    Là maintenant, il y a des réalisations physiques, avec des indicateurs de réalisations, mais on est plutôt intéressé par les résultats attendus et les impacts, et surtout la durabilité. Et la contribution effective de l’Etat dans la mise en oeuvre de ces actions, ainsi que les indicateurs financiers y afférents. D’habitude, ces différents indicateurs ont été défini préalablement par les PTF, et je me demande si pour une fois ces indicateurs aient été appropriés et internalisés par les bénéficiaires, et je doute fort sur ce dernier point.

    Bref, on peut aussi se poser la question à propos de cet éveil subit des actions en faveur de la Région Anosy, est-ce dû à l’existence du port de Ehoala là où les mauriciens ont récemment reçu des avantages conséquents dans le domaine foncier...

  • 21 mars à 11:37 | Albatros (#234)

    Je vois que les forumistes de MT préfèrent les investissement dans les jeux du cirque plutôt que dans le concret.
    Au moins, les routes, les écoles et la centrale solaire serviront SUR PLACE aux habitants DE LA REGION !.
    Pour moi cela a le mérite d’être POSITIF !.

    • 21 mars à 11:51 | Bemakely (#2060) répond à Albatros

      C’est positif, mais c’est une goutte d’eau dans la mer de misère dans laquelle notre pays se trouve. Ce n’est pas le nano positif qui nous fait jaser, mais c’est le comportement de monsieur le PRM qui dit qu’avec nano positif, nos mega problèmes n’y sont plus.

    • 21 mars à 12:04 | Vohitra (#7654) répond à Albatros

      Vu sous cet angle, le votre bien entendu, l’hôtel 5 étoiles et les 54 villas présidentiels, les hôpitaux manara-penitra, sans parler des investissements à outrance de l’amiral d’eau douce, ce sont tous pour la plupart « positifs » ; Et oui, les accords de pêche entre l’UE et Madagascar, est ce qu’ils ont été profitable au pays selon vous ?

    • 21 mars à 12:16 | Albatros (#234) répond à Vohitra

      Bonjour Bemakely et Vohitra,
      Ne vous inquiétez pas, je ne me fais aucune illusion sur les motivations des politi-chiens et des multinationanles, mais ma grand-mère quand je lui rendais visite à Amboromalandy, me disait qu’il fallait toujours trouver le côté positif des choses.
      J’essaye juste de penser comme elle. Sans faire l’autruche pour autant !.
      Cordialement.

    • 21 mars à 14:14 | Albatros (#234) répond à Albatros

      un petit P.S. ( façon Dadabe ;-) )

      Benakely !, en parlant de « nano », je suis un fervent défenseur et adepte des « micro-crédits ».

  • 21 mars à 12:01 | dominique (#9242)

    des aides de l’Europe des aides , des aides on entend toujours le même refrain et ils n’attendent toujours que cela pour le restant raciste comme pas possible c’est le merci des aides .

  • 21 mars à 12:11 | Gildanovich (#9127)

    Il faut être reconnaissant envers le Président. C’est mieux que rien. Toutefois, il nous faut une nouvelle théorie du développement face à l’évolution inouï du monde actuel, « Dynamic development for madagascar ». Autrement dit, notre politique doit être une politique de développement dynamique et non statique. Je vais détailler plus tard.

    • 21 mars à 12:19 | Isandra (#7070) répond à Gildanovich

      Tout à fait, mieux que rien, mais c’est qui nous critique ici c’est son exagération « tout est résolu » comme si après son passage,...il n’y avait plus des problèmes, il amenait avec lui ici à Tana...,les conditions de vie de cette région était améliorée, les insécurités totalement endiguées,...etc. Alors que le chemin pour y arriver est encore loin et épineux,...là encore il y a SI si on est sur un bon chemin,...

  • 21 mars à 12:17 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ratelier dehors, ciseaux en main , c ’est devenu une spécialité de notre arriviste honoris causa en ékonomie, ékonomie en investissement, en ophtalmolozie, mais quand on ne voit pas plus loin que le ruban au bout de son nez : à quoi bon ?
    Alors tout va bien , mieux vaut entendre ça que d’ etre sourd !
    Allez souriez le 🌞, comme tonton : est revenu ...

  • 21 mars à 14:17 | Ibalitakely (#9342)

    Des nano réalisations pour des méga problèmes disent certains, mais à comparer avec ceux qui ont été réalisés durant la transition qui ne combattaient point la pauvreté, entre autres le coliséeum d’Antsonjobe ; le terrain des makis dit manara-penitra où l’on a même pas joué le final de Madagasikara & d’autres matchs intrenationaux ; les hopitaux tjrs appelés manara-penitra seulement de nom, c’est des giga zava-bita quand même il faut l’admettre : barrages ; énergies solaires ; eaux potables ; EPP-CEG-Lycée ;... ; Au fait il lui reste combien d’années & de mois pour son mandat ??? Mba jerena ihany koa ny lafiny positif.

  • 21 mars à 14:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ce n’est pas un président de la Républque que l’on entend, mais un fonctionnaire de la CI !!!!

    Ceci explique l’inexistence d’un Budget. L’absence d’un programme. Aucune grande ville n’a un Budget à Madagascar. Les élus ne savent pas ce que c’est. C’est évident que le Budget n’a jamais fait partie de l’apprentissage et l’éducation de la classe politique Malgache :

    - les aides arrivent à la Présidence et à Mahazoarivo ;

    Autrement dit, atterrissent donc entre les mains du régime, qui les utilisent à sa manière, souvent pour financier et muscler son parti en vu des prochains échéanciers électoraux.

    On sait que les aides ne permettront pas de développer le pays :

    - on n’aide pas l’Éducation Nationale. On doit la Réformer, la Budgéter !!!

    Et tout le monde sait que Madagascar est l’un des pays où réformer les Écoles sont assez facile. Elles ne sont pas, pas encore, prisonnières d’une idéologie et de l’Eglise. Au contraire même, il y a dans le pays deux institutions :

    - l’Éducation Nationale et l’Institution Religieuse qui vivent en parfaire intelligence pour le bien de nos enfants. Comme les grandes institutions de la Santé, ou le publique et le privé cohabitent pour le bien des Malgaches.

    Madagascar est un pays facile à réformer et à développer. Il suffit, à mon sens, une volonté politique et une bonne connaissance du pays.

    • 21 mars à 16:05 | Albatros (#234) répond à diego

      Bonjour Diego,
      C’est bien pour éviter que les aides ; « atterrissent .... entre les mains du régime, qui les utilisent à sa manière », qu’il faut s’orienter vers une aide ciblée, locale en supprimant les intermédiaires véreux.
      Cette démarche est également valable dans le domaine de l’Education Scolaire, dans les villages et les régions.

  • 21 mars à 15:51 | FINENGO (#7901)

    Bonjour.
    Le Problème récurant de notre Pays se résume à très peu de chose.
    Sans dire que tout va bien, ou rien ne va, il va falloir que nos dirigeants ne se contentent, pas que de recevoir des donations pour dire que tout va pour le mieux du monde. Car des donations il y en a eu et il y en aura encore du moins je l’espère. Que l’Etat se donne la Peine de les Gérer, de les entretenir. Que ceux qui sont données et installées perdurent, et de ne pas attendre que ça soit encore les donateurs qui se chargeront des entretiens, car on rentre dans un système d’assistanat qui ne serait pas souhaitable, qui enlèverait au Pays sa dignité, comme ayant perdu son Indépendance. Ca c’est la première chose.

    En second lieu, l’ Etat doit entreprendre des réformes, en particulier dans les administrations du service Publique, pour rendre toutes procédures administratives, Simples, mais efficaces. Et ceci relève du Possible. Mais bien sure avant toute chose combattre cette corruption latente qui empoisonne tout le système et ses environnements.

    Diego le répète ici mainte et mainte fois, et je résume. Un Etat sans Justice fiable, mais corrompue n’aura aucune possibilité de Gouverner sainement. Les lois existent, que l’on les appliquent avec impartialité à tous et à toutes. Aussi bien pour protéger que pour condamner. C’est le rôle de la Justice, et nous sommes très loin de ceci.

    Toutes fautes commises durant son exercice au Pouvoir, ayant l’immunité durant son exercice selon les cas, doit-être traduit devant la Justice après son exercice, et juger comme tout citoyen. Ceci également est bien loin d’être une réalité au Pays. Et pourtant c’est faisable, mais impossible.

    Alors si un Pays ne fonctionne pas dans les règles dans lesquelles il est soumis, comment pourra t-on espérer que ça puisse marcher.

    Les donateurs pourront toujours donner, et encore donner, ceci n’aura aucun impact sur un éventuel perspectif de changement dans la Manière de faire de nos dirigeants. Le seul lot de consolation que l’on puisse en tirer, c’est de se dire pour les démunis, que quelque part dans le monde il y ceux qui pensent à eux. Ne pas pouvoir faire pour ses enfants et attendre l’aumône pour qu’ils ailles le minimum vital, quelque part c’est la plus grande hantise des Parents dignes. Mais ceci est loin d’être l’état d’esprit de nos Dirigeants. Ce fait est assimilable à la non assistance à des personnes en danger et voir même à un assassinat avec préméditation.

    Encore une fois Posons nous la question.
    Elle est où notre Justice ???
    Existe t-elle vraiment ???

    • 21 mars à 19:29 | Yet another Rabe (#4812) répond à FINENGO

      Bonsoir FINENGO,

      Je reprends vos dires « Ne pas pouvoir faire pour ses enfants et attendre l’aumône pour qu’ils ailles le minimum vital, quelque part c’est la plus grande hantise des Parents dignes. »

      Si ces dirigeants pouvaient être un tant soit peu comparés à des parents alors ces derniers seraient de ceux qui enlèvent même le peu de pain de la bouche de leurs enfants, des parents indignes auxquels il faudrait retirer la garde de leurs enfants.

      Aucune honte ou fierté à attendre de cette caste de dirigeants qui font de la prédation leur mode opératoire :
      - mendicité auprès des instances internationales étrangères
      - racket des entreprises et des individus
      - corruption au détriment des personnes et de la société par détournement de la puissance publique
      - saccage de l’environnement pour vendre par exemple les bois de rose, ... etc ... etc

      Cordialement
      YaR

    • 21 mars à 20:03 | FINENGO (#7901) répond à Yet another Rabe

      Bonsoir Yet another Rabe.

      Malheureusement les méfaits du Pouvoir ne date pas d’aujourd’hui, ni d’hier. Cela fait des décennies que le Pays vivote dans une mélasse indescriptible. A croire que le Pays vit dans un mode animal, et encore la comparaison est futile, dans la mesure où même dans le Monde animal il y a des règles bien précises qui gèrent ce monde dit animal, qui apriori nos dirigeants Humains soient-ils font abstraction de toutes règles et deviennent pire que les animaux.

      Pour ainsi dire même le minimum de bon sens ne leurs frôle pas l’esprit.
      Tout est concentré sur les avantages pécuniaires des individus et sans partage.
      Le Pays est arrivé à un stade de délabrement et ceci à tous les niveaux, que l’on peut se poser la question sur son devenir Proche et à long terme.
      Bonne soirée à vous !!!!!

    • 21 mars à 20:25 | zanadralambo (#7305) répond à FINENGO

      Elle s’est noyée avec la révolution socialiste, cher Diégo.

    • 21 mars à 20:27 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Bonjour, Finengo. Vous aurez compris que je répondais à notre ami Diégo qui se demandait où était passée la Justice...

    • 21 mars à 20:36 | FINENGO (#7901) répond à zanadralambo

      Bonsoir zanadralambo.

      Ne vous inquiétez pas j’avais bien compris en lisant votre Post.

      Bonne soirée à vous !!!

    • 22 mars à 23:35 | Belakana (#7721) répond à zanadralambo

      Hello Zanadralambo,

      Azoko tsara ny soratrao. Vais faire le nécessaire.

      A bientôt. Mes amitiés

  • 21 mars à 18:13 | diego (#531)

    Bonjour Albatros,

    Je ne me fatigue pas de le répéter que :

    - je crois à l’État, à la Constitution et aux Institutions.

    Cela fait presque six ans maintenant que je le dis, ici même !!!!

    Les aides, il faut que les élites malgaches le comprennent ou l’apprennent s’ils ne le savaient pas encore, se font et passent entre les canaux légaux, autrement dit des Institutions à autres. Pourquoi ? Parce qu’il faut savoir et comprendre pourquoi :

    - pour lutter contre la corruption !!!

    Les aides sont, tôt ou tard, tracées de cette manière. Et bien évidemment on arrive à mettre des noms sur les responsables et définir ainsi les responsabilités des uns et des autres :

    - d’où, comme j’ai souvent dit, le caractère indispensable pour un pays de se doter urgemment des institutions solides, essentiellement les Institutions judiciaires.

    Cela demande une certaine connaissance, expérience et des savoirs faires. Et avoir 300 partis politiques n’est pas une situation idéale pour permettre au pays de former ses futurs élites et dirigeants.

    Il faut penser vite, si on est lent, il faut bien penser et avoir de l’ordre et l’image assez claire de ce qu’on veut avoir comme pays.

    Vous parlez des intermédiaires véreux. Si les Institutions étaient fiables et solides, moins exposées à la corruption, on en parlerait moins ou pas du tout, les aides arrivent et atteindraient les objectifs que les gouvernants se sont fixés.

    Et il faut aller vite, très vite, il faut être capable de résoudre des équations difficiles quand on est politicien, responsable d’un pays aussi pauvre. Et la connaissance du pays, les expériences dans les affaires de l’État et les études aident beaucoup. Il y a deux choses que Mr R. Hery aurait dû faire assez rapidement le lendemain de son élection :

    - une, réconcilier la classe politique Malgache, quelque chose dont elle est incapable de faire depuis 2002 ;

    - et deux mettre en place un gouvernement d’Union National.

    Pourquoi ? C’est ces deux conditions qui pourraient permettre d’imposer la stabilité politique dans le pays. Et plus important encore, ce sont les deux uniques conditions qui permettraient aux gouvernants, et aux élus, Mr R. Hery en tête de liste :

    - de se doter des processus électoraux stables et forts à Madagascar.

    Les problèmes dans les pays pauvres, essentiellement en Afrique et à Madagascar sont essentiellement la faiblesse de l’État et des Institutions, par conséquent la stabilité politique serait presque impossible à atteindre, en tout cas, la paix sociale y est d’une manière sporadique :

    - ces pays se développent difficilement et la pauvreté ne fait que s’aggraver.

    Et il faut encore penser plus vite que l’on peut, car on ne peut pas dissocier l’économie de la stabilité politique et la confiance des bailleurs des fonds ou des banques ou des pays qui veulent bien aider :

    - à Madagascar, on n’a pas la stabilité politique, mais on croit dur comme fer qu’il serait dans cette condition possible de redémarrer l’économie et de développer l’économie. En tout cas, pas d’une manière durable !!! Il faut le savoir....

    Et encore plus vite, il faudrait-il connaitre comment marche l’économie. Quels sont les facteurs producteurs en économies. Si les politiciens le savent, ils se comportent plus intelligemment et cherchent avant tout la stabilité politique...autrement dit, à faire bien exister et à renforcer l’État et les Institutions.

    Conclusion, il faut avoir un esprit bien ordonné et bien connaitre les affaires, apprendre vite, ......le pays compte plus de 1000 élus, pas très bien formés....l’État est faible....c’est sur deux niveaux que l’Union Européen doit nous aider assez rapidement.

    Le chômage, l’État n’a pas vocation à créer des emplois, il ne sait pas faire, par contre les élus peuvent mener, instaurer une politique pro entreprise, aidant les PME et les petites petites entreprises....les emplois pourraient donner une confiance aux ménages et doper la consommation....on nous parle de la recette fiscale dans l’autre page, et bien voilà une manière déjà d’augmenter les recettes.....etc....

    • 21 mars à 21:58 | Albatros (#234) répond à diego

      Diégo,

      En attendant que les « Institutions fonctionnent correctement » (ce que je souhaite aussi !) et que « les politiciens comprennent ou apprennent », mon aide modeste, mais facilement « traçable » sur mon compte en banque, continuera d’aller vers des organismes non gouvernementaux, voir, quand cela m’est possible, directement aux malgaches (micro-crédits !!).

      Et j’ai bien peur, vu la situation politique à Madagascar, qu’encore une fois, je regrette tout comme vous, ce n’est pas demain la veille que je change mon fusil d’épaule.

  • 21 mars à 22:06 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALGASY d’ANTANANARIVO :

    - Plus de problème tout va bien Monsieur le Président ?????

    - vous êtes conseillers par qui au faite ?????

    - QUE DIEU OUVRE LES YEUX DE NOS DIRIGEANTS

  • 21 mars à 22:54 | diego (#531)

    Re Albatros,

    Oui oui, trois fois oui. C’est une forme d’aide très efficace et assez rapide, même s’il ne remplace pas l’État.

    Et vous me donnez la perce pour dire que les Mpiavy vivant any Andafy ou la diaspora Malgache soulagent directement les membres de la famille restant dans le pays et des nombres non négligeables des citoyens à travers des aides, microcrédit comme vous dites, par exemple et d’autres formes.

    Cela peut soulager, on est bien d’accord, mais hélas, pour lutter contre la pauvreté, il nous faut des Institutions solides et fiables.

    Vous savez, ce que je regrette le plus moi, c’est l’incapacité des Malgaches à se parler. Je pense bien sûr à la classe dirigeante et aux élites et Avarampianarana du pays. D’autant plus regrettable qu’on a là, un régime, qu’on peut ne pas aimer les manières et les tralala dans lesquels il a été mis en place.....on est revenu 55 ans en arrière, cela a frisé le ridicule, pire, les politiciens ont vendu la souveraineté de leur pays. Mais il n’en est pas moins que ce régime est légitime :

    - les citoyens ont le droit d’exiger que ces élus légitimes se conduisent en femmes et hommes responsables du devenir du pays et de son peuple.

    Mais les Malgaches ne sont pas capables de se considérer en femmes et hommes responsables. Il n’y a pas des suites dans les idées. Un exemple, ici même, il y a quelques jours de cela :

    - j’ai expliqué les 4 classes courantes de feux et les principaux agents extincteurs utilisés en aéronautique, il y a eu un compatriote qui m’a dit que j’ai raconté n’importe quoi ;

    - j’ai expliqué ma position sur l’erreur et l’image désastreuse de nommer un étranger à la tête d’une compagnie dans laquelle l’État est actionnaire majoritaire, on m’a répondu que le PDG de Renault est d’origine X, je parle de nationalité, pas l’origine des gens. Donc la souveraineté du pays.

    Et on m’a dit, je dois apprendre à comprendre l’économie à la française, rien que cela !!!

    Les gens ils ne veulent pas comprendre, ils ne veulent pas parler du pays et ses problèmes...ils refusent de comprendre ce qu’un coup d’État, ils se refusent dans - tous sont pourris - une attitude qui ne résous absolument pas les problèmes et cela fait le jeu des gens qui ne veulent pas développer le pays sous diverses raisons et essentiellement des raisons personnelles, de l’égoïsme, car si le pays était gouvernable, et les Institutions étaient fortes, mécaniquement la corruption reculerait et le pays serait gouvernable.

    C’est pour dire qu’on peut contourner beaucoup des choses, mais pas indéfiniment comme le régime actuel veut faire. La question va être posée pour savoir que devint l’État Malgache et les Institutions de ce pays indépendant depuis 55 ans ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 202