Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 08h03
 

Culturel

Belo sur Tsiribihina, région Menabe

« Fitampoha 2016 » du 11 au 20 août prochain

lundi 8 août | Bill

Les cérémonies du Fitampoha Menabe 2016 se tiendront à Ampasy, Belo sur Tsiribihina, région Menabe, du 11 au 20 août 2016. Le Fitampoha qui est une culture et une tradition des populations Sakalava, peut se résumer au bain des reliques royales ou des Dady. Mais c’est surtout un patrimoine culturel immatériel qui comprend des pratiques, des représentations, des expressions, des connaissances et savoir-faire, qui sont transmis de génération en génération. Les différentes étapes du rituel et les fêtes qui l’entourent font que le Fitampoha attire non seulement les Sakalava du Menabe et d’ailleurs, mais aussi d’autres populations de Madagascar, des touristes et des étudiants et des enseignants chercheurs.

Recréé lors du Fitampoha par les communautés et les groupes Sakalava, ce patrimoine culturel leur procure un sentiment d’identité et de continuité contribuant à promouvoir la créativité humaine et le respect de la diversité culturelle. En tout cas, les Sakalava manifestent à cette occasion, leur unité culturelle autour de l’image symbolique du « Zomba des Dady » sis à Belo sur Tsiribihina, considéré comme un sanctuaire séculaire où sont gardées jalousement les reliques des Anciens Rois du Menabe. Le Fitampoha est une étape du « Fanompoana » des ancêtres royaux, c’est-à-dire une partie des honneurs, des marques de respect, des rites, et des servitudes qui leur sont dus.

Périodiquement, il faut préserver les reliques de l’usure du temps qui risque d’en affadir les vertus.

Concrètement, la tradition Sakalava célèbre le bain des reliques des anciens rois du Menabe en les trempant dans le fleuve de la Tsiribihina. Dans une ambiance festive qui dure une semaine, divers rituels sont accomplis. Dans la croyance, il s’agit d’attirer la bénédiction du « Zanahary » par l’intermédiaire des ancêtres royaux, sources de joie et de prospérité.

Tout ce rituel est présidé par le Gardien du Sanctuaire, la Princesse Georgette Kamamy, détentrice du pouvoir traditionnel légué par ses ancêtres et confirmé par l’élection du « Fokonolona » rituel du Menabe pour garantir la tradition dynastique. La princesse Georgette Kamamy doit tout mettre en oeuvre pour assurer la réussite de la célébration du Fitampoha 2016.

Programme du Fitampoha Menabe 2016

Le Fitampoha se déroule toujours dans un village provisoire, sur un îlot de sable jamais foulé par les humains appelé « Ampasy ». Ce lieu où la Cérémonie du Fitampoha est exécutée, est un banc de sable blanc à 10 km environ de Belo sur le bord du Fleuve Tsiribihina. L’accès qui relie Belo à Ampasy est un sentier piétonnier qui nécessite une réhabilitation avant chaque cérémonie de Fitampoha. Un petit village précaire est érigé à Ampasy, où des cases en « matsia » sont construites pour loger les participants pendant une semaine. De même pour le « Alodahy », le lieu sacré de réunion. C’est à Ampasy que la population va vivre pendant la semaine à part les jours interdits, lundi et mercredi, et s’adonnera à des chants, danses, musique, transe et jeux divers.

Le vendredi est le jour fort pour la cérémonie. La cérémonie commence toujours le jeudi soir, cette année le 11 Août, par l’immolation d’un zébu monté sur un cadre en bois (takitaky) devant le Zomba où sont déposées les reliques, suivi le soir par une sorte de veillé « le tsioky motro ». Le lendemain, vendredi 12 Août, il y aura la sortie des reliques et le départ vers « Ampasy ». Une grande colonne quitte le palais royal « Zomba » dirigée par « Le Gardien sanctuaire », la Princesse Georgette KAMAMY, qui ouvre la marche, suivie par « les porteurs de sagaie (Mpinday lefo) », ensuite « les Mpibaby (Les Porteurs des Dady) » et « les Mpinday basy (Les Porteurs de fusils) ».

Ils sont suivis par le peuple Sakalava du Menabe jusqu’à un îlot non habité où « le Rivotse », une tente en tissu blanc a été installée à l’Est du camp pour déposer les reliques jusqu’à la fin de la cérémonie le vendredi 19 Août.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 8 août à 11:12 | Bena (#494)

    un îlot inhabité ? la france guette tout ce qui est île non habitée pour les transformer en île éparse.
    on souhaite qu’il n’y ait pas dissension entre les princes et princesses, et que la fête soit bonne en cette période morose.

    • 8 août à 12:13 | Jipo (#4988) répond à Bena

      En effet sujet digne d’ intérêt, d’ une importance : capitale par les temps qui courent !
      Un week-end pénible pour Bill ?

    • 8 août à 13:31 | takaka (#8449) répond à Bena

      Ce n’est pas un îlot. C’est juste un banc de sable au bord de la Tsiribihina : ampasy.
      Et bien sûr qu’il y a des guerres intestines. Je suis à Belo pour faire le....

  • 8 août à 12:21 | valoha (#7124)

    KOLON-TSAINA MAHA-MALAGASY ANTSIKA IZAO ! REHAREHA MANERAN-TANY ! TSO-DRANON-DRAZA !!!

    • 8 août à 13:33 | takaka (#8449) répond à valoha

      Ce n’est pas du kolontsaina. C’est une coutume vieillotte pour asseoir le pouvoir des Rois Sakalava.
      Et pour le tsodrano, je doute fort parce qu’on travaille avec des esprits .......

    • 8 août à 23:49 | kunto (#7668) répond à valoha

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      Il faut savoir respecter la tradition de tous nos Frères et Soeurs ...

  • 9 août à 23:27 | Albatros (#234)

    Message à certains forumistes qui se reconnaitront facilement :

    Personnellement je préfère ce type de cérémonie à l’uniformisation des modes « Nike », « Adidas », « Facebook », et ..... autres.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 156