::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 14h10  :  27°C  :  Très nuageux
dimanche 23 novembre 2014
 

 > Enseignement

Grève dans les universités

Étudiants et SECES insistent

mardi 24 janvier 2012, par Valis

Alors que la grève des étudiants semble s’essouffler au campus d’Ankatso, au campus de Vontovorona, les étudiants sont descendus dans la rue ce lundi 23 janvier. Ils ont décidé de manifester dans la rue car là où ils sont, en milieu rural et loin des yeux des décideurs et des médias, personne ne les entend et ne les écoute. Aussi ont-ils occupé et fermé l’accès au niveau du pont qui enjambe la rivière Andromba qui conduit vers le campus après avoir été jusqu’à Alakamisy Fenoarivo. L’objectif est de faire pression sur les autorités pour la reprise des cours. Ils promettent d’intensifier leur mouvement.

Pendant ce temps, la section SECES d’Antananarivo persiste et signe ; les enseignants affiliés au SECES n’entendent pas se plier aux suppliques du ministre de l’Enseignement supérieur. Réunis ce lundi après avoir entendu les déclarations du ministre de l’Enseignement supérieur, ces enseignants ont déclaré qu’ils maintiennent leur position et s’en tiennent aux décisions de l’Assemblée générale qui a réclamé le règlement de ce que l’État leur doit dans son intégralité. La présidente de la section Tana du SECES a fait comprendre le regret de l’assemblée mais c’est une décision réglementaire claire, trois décrets que l’État avait pris en octobre 2009 et qu’il faut les exécuter avec force de loi.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 2 réactions Lire les commentaires
  • Étudiants et SECES insistent
    24 janvier 2012 10:24, par kotondrasoa (#3872)

    Les 3 arrêtés étaient de 2009 et l’application ne s’est pas faite jusqu’à maintenant.

    L’année dernière, le gouvernement a déjà promis au SECES de les payer entièrement, avant la fin de l’année et ce n’est que maintenant que le ministre dit que le ministère est en train d’établir et de mettre à jour les docciers relatifs à ces indemnités et autres.

    Ceux qui ont manifesté (médecins, infirmiers, ..) et ceux qui ont cru la haute autorité de la transition (victimes du 26 janvier...) se sont mordus les doigts car jusqu’à présent, ils n’ont rien reçu.
    La SECES a donc raison de persister dans ses résolutions et le SMM devrait en faire de même pour ne pas se faire avoir et puisque ce dernier est déjà à revendiquer, demandez à être vraiment indépendants des gouvernants et faites-en bonne usage.

    • Étudiants et SECES insistent
      24 janvier 2012 15:20, Ravao (#5319) répond à kotondrasoa (#3872)

      Une chose est sûre : tu fais la grève, personne ne t’écoutera et ce sont tes gosses qui vont en pâtir (même s’ils sont bien contents qu’il y ait grève !). Tu ne gêneras en aucun cas cet Etat de fait qui ne vaut que bac-3.Qu’est-ce qu’un paumé de prof qui ne gagne même pas la moitié de ce que gagnent ces militaires de pacotille, à qui on augmente le salaire chaque fois que le DJ a peur d’être renversé ? et ça c’est presque chaque jour de sa vie. Côté étudiants peut-être, car ces jeunes-la ça fait peur quand ça bouge, mais il faut qu’ils persévèrent car le petit Joël a toujours quelque pouvoir maléfique pour casser les grèves. Chers profs, si au lieu de CRAIE, tu as des FUSILS, tu pourras dire« ENFIN ».

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 130  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360