Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 08h04
 

Environnement

Enième mesure pour mettre fin au trafic de bois de rose

mardi 10 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

Dernière annonce sur le bois de rose : mise en place d’un tribunal spécial bois de rose et lancement d’un appel d’offres pour vendre les bois de rose sur le plan international.

Le bois de rose et tout ce qui tourne autour, on n’entend que cela depuis de nombreuses années que c’est plus que lassant. D’autant que toutes les mesures annoncées n’ont abouti à rien. Le trafic continue de plus belle. Aucun ministre, aucun gouvernement n’a réussi à mettre fin au trafic jusqu’ici. Et pourtant, il s’agit d’un grand produit (physiquement) qui ne peut être déplacé que par de nombreuses personnes et qui part par bateau. Chaque départ d’un bateau requiert quelques dizaines voire de centaine de personne. Et pourtant personne n’a rien vu, ni les autorités locales ni les forces de l’ordre. Ce qui veut dire que le réseau est très dense et que tout le monde, ou presque, est complice. Aussi la réussite de cette énième mesure n’est pas assurée !

37 commentaires

Vos commentaires

  • 10 novembre 2015 à 08:50 | hrrys (#5836)

    Je pense que l’ultime solution serait la coupe de tous les bois de roses restants et les transporter à Tana dans un endroit sur

    • 10 novembre 2015 à 09:16 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Votre solution est radicale et probablement l’une des plus bêtes au monde. Un endroit sûr, à Tana ? C’est où, ça vient d’ouvrir ? A moins que vous ne vouliez parler de l’ambassade américaine, à Ivato (grand terrain, plein de grandes oreilles, des caméras partout et même des tireurs d’élite sans état d’âme). Des Américains, quoi. Remarquez, l’ambassade de Chine c’est bien aussi (le bonjour à son excellence Shen Yongxiang).

    • 10 novembre 2015 à 09:17 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      Manaona hrrys,

      Ny tanety sy ala may doran’ny olona aza efa tsy hita izay hamonoana azy koa dia ampiana ny fanapahana ny andramena rehetra koa ?

      Izany ve tsy ny fanafody entina hanasitrana indray no hamono ny ambavahoanan’ny fahafatesana ?

      Ary maninona no entina aty Iarivo ? Sa izay ilay fanambaram-pahefana tsy mety levona ?

      Misy teny matetika moa ampiasaina entina hanomezan-tsiny ! Mba satriko raha toa ka lazaina hoe alefa any amin’ny fanjakana foibe ka dia mazava ny resaka !

      Ary maninona tokoa raha asaina angonin’i boaikely fa izy no efa nahita làlana tamin’io ? Na aterina any amin’i Viral ?

    • 10 novembre 2015 à 09:19 | jangobo (#8776) répond à Dadabe

      Je choisis l’ambassade de Chine. Là au moins, on saura la destination exacte !
      Chez SAM PA et compagnie

    • 10 novembre 2015 à 09:24 | hrrys (#5836) répond à jangobo

      Aleo mijery azy lo eto toy zay ahondran’reo tsivalahara tsy vanona reo

    • 10 novembre 2015 à 09:29 | Dadabe (#9116) répond à jangobo

      Chez compagnie, surtout, car Sam Pa a quelques autres soucis actuellement...

    • 10 novembre 2015 à 09:37 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      Aiza kosa no hoe aleo lo toy izay ankavana.

      Ny mangarahara fotsiny no atao malaky. Fa ny ahy aloha hatreto dia aiza ho aiza amin’ny teti-bolam-panjakana moa no idiran’ny vola azo amin’izy ireny ?

      Sao mantsy dia any am-paosin’ny mpitondra fotsiny sady hatreto dia mbola maro ireo tsy mahavita ny filazam-pananany

    • 10 novembre 2015 à 09:44 | hrrys (#5836) répond à jangobo

      La France se trouve en troisiéme place (( rang des détenteurs de réserves en or mondial) ...
      Ny an’ nyy olona ireny tehirizina fa tsy atao varotranana ohatry ny antsika

    • 10 novembre 2015 à 09:49 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      Ka ny antsika ange ny hohanina afak’omaly, mbola tadiavina rahampitso é !

      Matoky aho fa maro amin’izany volamena tazomina any Lafrantsa izany izao avy any amin’ny faritra avaratran’ny Nosy izay tena nanjakazakan’ny mpanjanaka.

      Izay lasa tsà-mimpody koa !

    • 10 novembre 2015 à 11:07 | Robby (#9217) répond à hrrys

      Fa enao nga tsy mahalala sa mikipy amin’ny zava-misy fa ny ankabezan’ny mpikirakira ny volamena malagasy mpampiasa volabe amin’io lafiny io dia manana nationalité frantsay avokoa ! Ny antsika makaka be ny sivana tsy misy politika mazava ko tsy ho lasa any amin’ny olona daholo ny harena. Raiso ohatra i Namibie, Afrique du sud etc, manana politika manokana ny fanjakana hiarovana ireny rehetra ireny ka mba hampisy tombotsoa marina ho an’ny vahoaka : ohatra iray tsy mba andoavambola ny rano zaraina toa an’io Jirama tsika io. Isika dia nataon’Andriamanitra ho manankarena fa mahantra fisainana !!! Na hilaza inona etsy sy eroa aza, ka mbola toa izao tsy miova ny fomba fisainana, resaka no bedabe fa tsy hisy ninoninona hiova eo ! Mahereza fa mbola ho ela vao ho tafita.

    • 10 novembre 2015 à 11:56 | Jipo (#4988) répond à hrrys

      Comment pouvez-vous affirmer des absurdités pareilles ???

    • 10 novembre 2015 à 19:41 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à hrrys

      La banque fédérale américaine, la Fed, détient la plus grosse réserve officielle d’or de la planète avec 8.133,5 tonnes du précieux métal. En seconde position, les stocks d’or de l’Allemagne sont trois fois moins importants, (3.387,1 tonnes). La Bundesbank a d’ailleurs annoncé en janvier 2013 son intention de rapatrier d’ici 2020 son or entreposé à Paris et New York, soit 674 tonnes. Le FMI (Fonds monétaire international) détient 2.814 tonnes d’or. L’institution mondiale dépasse assez largement les réserves italiennes (2.451,8 tonnes) et françaises (2.435,4 tonnes).

      A noter la 6e position de la Chine, pourtant premier producteur et importateur d’or au monde. Mais le pays ne publie aucun chiffre sur l’état de ses stocks, ni sur ses achats d’or sur le marché. Le seul moyen de suivre ses réserves est de tracer ses transactions sur la place de Hong Kong, qui sert de principale place de marché pour les achats d’or des chinois. Selon les estimations de plusieurs spécialistes, la Chine serait le deuxième plus gros détenteurs d’or au monde. La présence, dans les coffres de la banque centrale de Chine, de plusieurs milliers de tonnes d’or devrait contribuer à consolider la confiance qu’auront les investisseurs du monde entier dans le yuan, que Pékin veut imposer comme une monnaie de réserve au même titre que le dollar.

    • 10 novembre 2015 à 20:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      H,n’est pas loin de la réalité si on ne considère pas « LA SOUTERAINNE »
      Des lingots d’or dans un endroit ultra secret,un hectare sous terre,au coeur de Paris,que se trouve le « TRESOR NATIONAL »,inondé par du sable...actuellement.
      Comme réserve de valeur,l’or continue à garantir la crédibilité monétaire.

      USA.......................8132 Tonnes,
      Allemagne............3401 Tonnes,
      FMI........................2848 Tonnes
      Italie.......................2451 Tonnes
      FRANCE...............2435 Tonnes
      Chine....................1677 Tonnes

      Pour être traçable,chaque lingot d’or porte l’écusson du fondeur affirmeurainsi qu’un numéro et un poinçon.

      C’est pour ça que le FMI se permette de dire :
      - qu’il y a des tonnes d’or Malagasy à DUBAĨ
      .

    • 10 novembre 2015 à 20:09 | Jipo (#4988) répond à ATAVISME PREMIUM

      Merci pour ces précisions, les Russes et Sud Afrique ne sont pas mal non plus.
      Les Chinois pour ne pas attirer l’ attention passent par des transitaires et également / Macao , pour se procurer de l’ or.
      Ils ont bel et bien l’ intention se supplanter la suprématie pour ne pas dire dictature de l’ oncle Sam & ses dollars, qui comme tout le monde sait ne vaut plus rien, ils font tourner la planche à billet, jusqu’ au jour ou ...
      Le pacte Russie/ Chine en est un des objectifs.

    • 10 novembre 2015 à 20:10 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Sans oublier nos zamis Suisses !

  • 10 novembre 2015 à 09:11 | rakoto-neutre (#8588)

    Bonjour

    Rien vu, rien entendu, puisque les autorités font partie du rZseau de trafic, c’ese évident.

    La constitution d’un tribunal spécial pour trafic de bois de rose, c’est une bonne idée, mais non pas excellente, puisque l’équipe constituant ce tribunal pourrait s’enrichir très vite vus la corruption et l’argent qui tourne autour.

    En Inde un tel individu qui abat un seul arbre sera puni sévèrement par la loi.

    • 10 novembre 2015 à 09:24 | Dadabe (#9116) répond à rakoto-neutre

      Vous avez raison et pas seulement en Inde. Mais ici nos plus grands « patriotes » (en général de vieux aigris à tendance fascisante et nationaliste façon 20ème siècle) sont complices, sinon partie prenante, du trafic. Quand au petit peuple, il prend l’argent là où il le trouve. La faute à qui ? Depuis des années on connaît le nom et l’adresse des principaux responsables du trafic de bois de rose. Une liste se trouve en trente secondes sur internet, personne n’a pu nier la vérité des propos tenus et le monde entier sait bien que la Chine est la grande coupable avec ses valets malgaches (politiques, militaires de haut rang et même petit DJ aimant à se tortiller le cul sur une scène pour faire croire qu’il a un destin politique...). Pour de vagues mais évidentes raisons diplomatiques (affaires de gros sous, surtout), la communauté internationale, qui adore se faire sodomiser par les Chinois, laisse faire. Honte à elle.

    • 10 novembre 2015 à 09:33 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      Jusqu au jour d’aujourd’hui personne je dis personne n’a pas pu maitrisé ce trafic .Ce qui prouve le manque d’autorité manifeste de notre gouvernement

    • 10 novembre 2015 à 09:52 | Dadabe (#9116) répond à hrrys

      Ok avec vous : « manque d’autorité manifeste », c’est ce qu’on peut appeler un euphémisme... J’évoquerais plutôt la ferme volonté de n’avoir aucune autorité dans ce domaine : les poches sont profondes et comme l’argent n’a pas d’odeur nos gros crickets croient toujours avoir le cul propre.

    • 10 novembre 2015 à 09:57 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      Manque d’autorité manifeste mais manque d’autorité voulue car rien ne se perd, tout se transforme. En 350 4 X 4 pour Viral ; à Dubai pour boaikely ; en propagande pour hery very maina.

      Et tous les gros poissons ne sont pas attrapés par la nasse. Métaphore abberante ?!?!

    • 10 novembre 2015 à 09:58 | hrrys (#5836) répond à Dadabe

      On n’en a rien à foutre de tous ces gendarmes , gardes forestiers ,agents des douanes , polices des frontières etc

    • 10 novembre 2015 à 10:13 | Dadabe (#9116) répond à jangobo

      Non, non, métaphore évidente. Et puis, avouons-le, parler de gros poissons permet d’avoir une petite pensée pour les vrais gros poissons des eaux territoriales malgaches dont la ressource a été pillée, notamment par les navires japonais. C’est aujourd’hui une pitié que de voir les petits piroguiers risquer leur vie en mer pour ramener quelques karangs à peine plus grands qu’une main. C’est, autre métaphore, le bois de rose de la mer qui a été volé, lui aussi (avec les concombres de mer qui font bander les Chinois à petit zizi).

  • 10 novembre 2015 à 11:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    L’histoire de nos bois de rose me rappelle étrangement le bouquin ISAMBILO à travers le dialogue suivant :

    Isambilo/LE PETIT/LA POPULATION : AIZA HO AIZA NY TSY MAHALALA KELY ISIKA IZAO RY INGAHIRAINY AH ?
    En traduction libre : A quelle distance du village de celui qui ne se soucie pas du plus petit que soi se trouvons-nous actuellement mon grand ?

    INGAHIRAINY/LE GRAND-PERE/LES GOUVERNANTS : ETO AN-TAMPONY NY SAMY RERAKA R’ILAY KOTO AH ?
    En traduction libre : Au sommet des ventres affamés n’ont point d’oreilles mon petit.

    C’est pareil pour toutes les histoires de nos richesses nationales car les gouvernants profitent toujours et la population est laissée pour compte.

    • 10 novembre 2015 à 12:01 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Héhé, la volonté de ouakbar ...
      Bismillah !

    • 10 novembre 2015 à 12:50 | rakoto-neutre (#8588) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour

      Pour nous tous sur ce forum, quelle est donc la solution adéquate et perenne pour arrêter toutes ces cochoneries de trafic : bois de rose, or, saphir et autres produits miniers.
      Mon avis, il faut reformer toutes les lois et même cette constitution BIDON montée uniquement par la mouvance de la transition Rajoelina et traduire en notre langue cette constitution puisque les 80% de notre masse populaire connaissent TRES MAL cette langue de Reny Malala qui nous foute la paix ; et de faire un grand sensibilisation pour que tous Malgaches connaissent cette constitution afin qu’ils puissent choisir convenablement et peser le POUR et le CONTRE.

      Dans l’une des 22 régions de Madagascar, j’ai demandé dans un chef lieu du district et dans la commune urbaine une copie ou imprimé de cette constitution, aucun résultat, ni l’un ni l’autre ne possède pas ; et j’ai demandé à un ami qui est membre d’un parti politique ; lui, il m’a offert un imprimé.
      Donc dans un lieu où on doit trouver cette constitution il n’y en a pas, où doit donc consulter cette constitution ?

    • 10 novembre 2015 à 14:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à rakoto-neutre

      Bonjour,

      De loin je préfère vous voir, et par extension voir tout le monde, entrain de s’informer sur la loi de finance que sur la constitution : Pourquoi ?

      Pour la simple raison que la première régit notre vie au quotidien pendant une année budgétaire tandis que la seconde n’est qu’une organisation prédéfinie sur la forme et le fond de la répartition du pouvoir au sein de l’état.

    • 10 novembre 2015 à 16:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire ...la répartition et l’exercice du pouvoir...

  • 10 novembre 2015 à 11:22 | Befandeferana (#9303)

    La lutte contre les trafics de bois de rose est vouée à l’échec. Il ne faut rien espérer des autorités. Il y avait déjà eu les gisements de saphir à Ambondromifehy, puis à Ilakaka et maintenant les pierres précieuses dans les régions d’Alaotra, Atsimo atsinanana, Diana et Bongolava. Est-ce qu’il y a eu des résultats positifs des mesures prises sur le développement de ces régions ou sur le social de la population ? Sauf évidemment les enrichissements sans cause des responsables y compris ceux des Forces de l’ordre. Et pire, en plus des complicités aux trafics divers, ils sont insatiables et s’adonnent encore à des corruptions pour les concours d’entrée dans la fonction publique ou militaire, aux stages et affectations professionnels, à des extorsions de fonds ... Même leurs membres de famille s’y mettent aussi. Leur enrichissement sans cause en peu de temps au pouvoir en est la preuve irréfutable et su par la majorité du public. En fait, la déclaration de lutte contre les trafics de bois de rose n’est seulement que des annonces et aussi pour forcer les trafiquants à leur verser des pots de vin ou à augmenter ce qu’ils devraient payer périodiquement. Souffrez en silence camarades.

  • 10 novembre 2015 à 11:23 | Robby (#9217)

    C’est pas seulement le bois de rose qui constitue nos richesses, l’or le pétrole, les pierres précieuses, presque des grandes valeurs ! Pourquoi depuis depuis nous n’avons pas établi une politique claire pour leur gestion ? A chaque fois qu’on dit plan de développement comme le MAP, le PND, etc n’y a t-il pas eu des programmes qui visent à exploiter toutes ces richesses pour le bien être du peuple malgache ? Si oui, quel était le résultat ? Dieu nous a donné des richesses, mais nous sommes parmi les plus pauvres. Tant qu’on ne change pas de mentalité de vision, surtout pour ceux qui veulent diriger notre pays, rien ne change ! En parlant de la politique, la démocratie etc c’est pire !!!

    • 10 novembre 2015 à 11:40 | Befandeferana (#9303) répond à Robby

      Mon cher Robby, ce qui est ridicule c’est que nos autorités actuelles ne cherchent pas à avoir le fond des choses mais seulement la forme. Je m’explique par exemple pour le PND ou la RSS, elles s’efforcent à trouver une appellation en malgache (Paik’ady Natao Dinik’asa ...). En conséquence, le sens des programmes est devié et il n’y a rien à attendre. C’est ainsi qu’il y a tout le temps ces travaux ou séminaires organisés sans résultats palpables donc de l’argent public dépensé pour enrichir les organisateurs et fournisseurs seulement

    • 10 novembre 2015 à 12:07 | Robby (#9217) répond à Befandeferana

      PND = Plan National de Développement signifie en malgache Paik’ady Natao Dinik’asa, laissez moi rire !!!! vraiment du n’importe quoi !!!
      Oueh ! C’est vrai ce que vous avez dit, c’est du copinage mon cher !!! c’est la pratique politicienne du vieux temps, Rien ne change !!! Roi du copier coller !

  • 10 novembre 2015 à 11:40 | Raanona (#8467)

    Une mesure à la fois patriotique et intelligente : Pourquoi ne pas écouler le bois de rose sur le marché LOCAL ?? Nous les Malagasy, nous voulons aussi avoir des meubles en Bois de Rose, alors au lieu de chercher midi à 14 heures, il faut penser à l’intérêt de tout le monde.

    • 10 novembre 2015 à 15:08 | Tsisdinika (#3548) répond à Raanona

      D’accord à 100%.

      Pourquoi on ne laisserait pas nos artisans et PME débiter et transformer ces bois pour en faire des meubles, des portes, des parquets, etc. Outre la création d’emplois que cela génère, il faut voir l’énorme valeur ajoutée au bout de la chaîne. L’exportation à ce stade deviendrait églement fort interessante. Et puis, c’est pas les menuisiers et charpentiers qui manquent ici. Ah, mais j’oubliais que ces gars-là ne rapportent rien en commissions pour alimenter les 3V...

  • 10 novembre 2015 à 12:09 | Jipo (#4988)

    Vous pouvez prendre toutes les mesures de façade que vous voulez, sans volonté politique manifeste ( & non autorité ) ce sera un coup d’ épée dans l’ eau .
    Que ceux qui pondent ces initiatives, leur soit appliqué un devoir de résultat, qui sans : verra de suite leurs salaires stoppés et frais d’ organisation débités, et vous verrez que ces ronds de jambes cesseront ( contrairement aux trafics) de suite ./

  • 10 novembre 2015 à 19:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    A-t-on besoin des avis des étrangers pour vendre nos bois de rose ?
    Vous allez les laisser pourrir en stock et de les vendre comme l’avion ==en litige== de Marc RAVALOMANANA,pour une « clopinette ».
    A QUI PROFITE UN TEL SYSTEME ?

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 10 novembre 2015 à 19:28 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Loin de son image de paradis tropical, Madagascar est un pays où la réalisation des droits de l’enfant reste lacunaire : les enfants malgaches doivent quotidiennement faire face à la pauvreté.

    Cette situation a été largement aggravée par la crise politique, provoquée en 2009 par un coup d’État, qui perdure aujourd’hui et dont les répercussions pèsent sur la population : selon le Bureau International du Travail (BIT), plus de 200 000 emplois ont été supprimés rien que dans la capitale, Antananarivo. L’État a très nettement réduit les budgets consacrés à l’éducation et à la santé. C’est dans ce contexte que les enfants malgaches et leurs familles doivent vivre ou plutôt survivre : le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté a explosé, passant de 75,3% en 2010 à 81% en 2012, pour atteindre actuellement 92%, soit 9 Malgaches sur 10. Sur la base de cet indicateur, Madagascar est aujourd’hui le pays le plus pauvre du monde.

    Cette dégradation socio-économique met les enfants en situation de privation critique et viole leurs droits fondamentaux, à travers le manque d’accès à la nourriture, à l’éducation et aux soins.

    • 10 novembre 2015 à 19:54 | Dadabe (#9116) répond à ATAVISME PREMIUM

      Je ne partage pas toujours vos opinions, loin s’en faut. Mais votre commentaire sur le non-respect des droits de l’Enfant à Madagascar me va droit au coeur. Vous avez tristement raison de souligner ce scandale qui, je l’ai déjà écrit à maintes reprises, méritera un jour aux responsables politiques de ce pays la Cour pénale internationale. C’est tout le mal que je leur souhaite. On verra alors si le petit DJ qui trémousse son petit cul sur les scènes pour se donner un avenir politique a quelque chose dans la culotte.
      Voilà, cela est dit. Pour le reste et en dépit d’un méchant délestage de la Jirama à Antsirabe (d’où mon silence sur le web), la journée fut très belle et ensoleillée et mes deux petites-filles qui viennent de souffler leur première bougie ont fait leur premiers pas ! Avec l’aide de dada, tout de même, mais l’envie de marcher vers un monde meilleur est là. Bref, je suis un dadabe comblé qui n’ignore pas à quel point ses enfants sont des privilégiés.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 277