Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 16h25
 

Société

Insécurité dans le Sud

Emeute évitée de justesse à Midongy Sud

vendredi 9 octobre 2015 | Léa Ratsiazo

Une exécution sommaire, une de plus, commise par des éléments de forces de l’ordre dans le cadre de l’opération fahalemana dans le Sud, à Midongy Sud cette fois-ci, a failli se transformer en émeute. La population, lasse des « bavures » à répétition des éléments de forces de l’ordre à son encontre, s’est révoltée contre eux. Ce qui a obligé les autorités de démonter le poste de commandement dans cette localité. La population très remontée exige le départ des officiers responsables de cette opération dans le Sud.

La décision de démantèlement du poste de commandement peut être considérée comme un aveu implicite de bavure bien que la chaîne de commandement n’avouerait jamais que ses éléments ont commis des bavures. Rappelons que quasiment chaque semaine, des citoyens, des organisations de sociétés civiles locales et internationale interpellent les autorités sur les exécutions sommaires et les exactions commises par les forces de l’ordre à l’encontre des civils. Sans oublier l’implication, directe ou indirecte, de certains éléments de forces de l’ordre dans les infractions et crimes du genre kidnapping ou attaque à main-armée. La dernière interpellation en date émane de la fédération malagasy des droits de l’homme précédée de celle de l’église catholique mais toutes ces interpellations restent lettre morte jusqu’ici. Les chaînes de commandement centrales ont tout simplement répondu avec boutade que tous les tués dans le cadre de cette opération fahalemana sont des dahalo. Pour leur défense, des éléments de force de l’ordre expliquent qu’il arrive que les exécutions sommaires des dahalo sont l’œuvre des fokonolona mais on met tout sur le dos des forces de l’ordre pour ne pas envenimer la situation.

Madagascar est un Etat de droit, répète à l’envi nos dirigeants, la preuve on tue impunément chez nous.

129 commentaires

Vos commentaires

  • 9 octobre 2015 à 09:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
    ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »++

    Avec « SES » 22 Régions :
    01-ANDROY,
    02-ANOSY,
    03-IHOROMBE,
    04-Atsimo Antsinanana,
    05-Vatovavy Fitovinany,
    06-Haute Mahatsara,
    07-Amoron’i Mania,
    08-Vakinankaratra,
    09-Itasy,
    10-Bongolava,
    11-Analamanga,
    12-Betsiboka,
    13-Alaotra Mangoro,
    14-Atsinanana,
    15-Analanjirofo,
    16-Sava,
    17-Diana,
    18-Sofia,
    19-Boeny,
    20-Melaky,
    21-Menabe,
    22Atsimo Andrefana

    Amusez-vous à relire « NOS » REGIONS« ,vous trouverez leurs diversités et leurs richesses avec les »us et coutumes« ,de chaque »POPULATION".

    - « LA DIVERSITE DANS L’UNITE NATIONALE ».

    - « NOUS N’AVONS PAS BESOIN DE PACIFICATION A LA COLONIALE ».

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 9 octobre 2015 à 09:23 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Nos 22 régions , nos us , nos coutumes nos diversités et surtout nos biodiversités attirent les touristes dont Basile n’en veut pas

    • 9 octobre 2015 à 10:11 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      M.Basile ,oubliez vous Juan de Nova et sa population ,

    • 9 octobre 2015 à 10:30 | caro (#7940) répond à vatomena

      Bonjour,

      Ces questions de sécurité et de sa gestion par les autorités font partie des gros soucis de notre pays et en donnent de très mauvaises images exploitées par les ennemis de Madagascar en s’y engouffrant pour rendre davantage notre pays plus miséreux.

      Ces problèmes sont très importants, mais j’attire l’attention de tous les forumistes sans exception que la question des ïles éparses longuement entamées ce 08.09.2015 sur ce site doit être maintenue pour faire face à une sournoiserie d’un participant au pseudo de « VATOMENA ».
      Cette personne utilise ses connaissances de Madagascar pour induire en erreur les lecteurs, il faut s’en méfier.

      Toutes questions de suppositions d’existence ou non d’importantes ressources ne doivent pas occulter le droit absolu de souveraineté malgache sur ces îles.
      Ce n’est pas parce que Madagascar n’a pas actuellement les moyens de gérer convenablement ces îles qu’il doit abandonner, ou céder ou encore co-gérer des territoires qui relèvent de sa seule compétence et souveraineté.

      J’invite tout les patriotes et tous ceux qui sont amoureux de ce pays de se faire un devoir de défendre cette idée pour que les malgaches ne soient pas déboutés de ses propres territoires.

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contient que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 10:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Chaque touriste rapporte==exactement commbien ??pour Madagascar ?
      C’est du tourisme de masse que les autres îles n’en veulent pas.

      OUI !
      Le tourisme appauvrit la « POPULATION LOCALE ».

      Mais bien « GERER » et « Bien contrôler les prestations et les mouvements financiers » OUi et OUI !
      - « PAS LE TOURISME A LA MALGACHE ».
      Développer d’abord le « TOURISME NATIONAL-Intérieur pour le brassage des »POPULATIONS« ==avant==de faire venir des »ETRANGERS" ou des touristes sacs au dos ! ou visite familiale..Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefartisoa gmail.com

    • 9 octobre 2015 à 11:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à vatomena

      Ces îles seront co-gérées==« FRANCE-MADAGASCAR »==dans les années à venir.
      Vive la Coopération loyale et sincère :
      - « France-Madagascar ».Point barre !.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmil.com

    • 9 octobre 2015 à 11:12 | sanois (#8546) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      a 43 moins que 47

      Que fais tu en france RABAJOY ?
      Tes colonisé ?

    • 9 octobre 2015 à 11:20 | caro (#7940) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous n’êtes qu’un félon - traître à la patrie - pour le pays, votre patrie, que vous avez déserté depuis plus de 50 ans pour faire les « lèche-bottes » auprès de ceux qui sont sous les feux de la rampe !

    • 9 octobre 2015 à 11:25 | vatomena (#7547) répond à caro

      ouvrez le ban
      CARO parle à CARO
      Fermez le ban

    • 9 octobre 2015 à 11:30 | caro (#7940) répond à vatomena

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contiennent que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 11:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à caro

      La Présidence de la République Malgache,SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA (-HR-) vient de confier « SA PROMOTION » au cabinet « ESL » pour les investissements à Madagascar,une équipe de lobbyng du Président Français François HOLLANDE (-HF-).
      HR et FH :même combat.
      FH ,2017 pour la Présidentielle Française,
      HR,2018 pour la Présidentielle Malgache ;

      Les îles éparses en CO-GESTION « MADAGASCAR-FRANCE »

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 9 octobre 2015 à 11:46 | caro (#7940) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous n’êtes qu’un félon - traître à la patrie - pour le pays, votre patrie, que vous avez déserté depuis plus de 50 ans pour faire les « lèche-bottes » auprès de ceux qui sont sous les feux de la rampe !

    • 9 octobre 2015 à 11:55 | caro (#7940) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En voilà encore une preuve de vos traîtrises à la patrie : refuser que des touristes qui apportent des devises, une des ressources extérieures de Madagascar, ne viennent dépenser dans ce pays et font vivre des artisans, entre autres.

    • 9 octobre 2015 à 12:41 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Bonjour Caro,

      Je crois que je n’ai jamais vu un type aussi débile que ce Basile. C’est qu’il en tient une sacré couche .
      Hier, à propos des poubelles et de la saleté à Tana, il disait que les pays riches étaient confrontés aux même problème. Sous entendu donc que ce n’est pas un problème, oubliant au passage les conséquences s’agissant de M/ car, ce sont entre autres la dysenterie, la peste et ... la rage !

      Maintenant , il parle du Tourisme et va vous faire le parallèle entre les Japonnais qui visitaient Paris en masse, en ..... 1973 !! MDR !

      parlant de poubelle, ce type est une épave dont la bêtise rend mèchant.

    • 9 octobre 2015 à 13:00 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomat,

      Vous fréquentez ce site et contribuez à ce que toutes désinformations soient dénoncées. Que vous en soyez remerciés. Les autres participants peuvent en prendre de la graine.

      A en suivre tout ce que dit ce personnage ici, il n’y a rien de constructif, si ce n’est que pour se mettre en valeur en prétendant connaître untel ou untel, faire des « lèche-bottes » aux gouvernants , dire des énormités qui font hontes à ses compatriotes sur cette plateforme visible de partout dans le monde.

      Si le tourisme appauvrit, la France doit être le pays le plus pauvre du monde car c’est la première destination touristique du monde.

      Les ONG, avec leurs volontaires bénévoles ne sont pas tous « clean », mais ce n’est pas une raison pour jeter l’opprobre aux restes qui oeuvrent pour le bien de ceux qui sont mal loti et Dieu sait, ils en sont nombreux à Madagascar.

    • 9 octobre 2015 à 13:09 | DIPLOMAT (#846) répond à vatomena

      La légitimité des iles éparses aux yeux de l’ONU de 1979 pour entamer des discussion avec la France afin de trouver une solution pour réintégrer les iles éparses à Madagascar est un fait.
      Mais historiquement, qui des Malgaches et des Français se sont souciés de ces îles ?
      Madagascar en exerce t-elle sa souveraineté ?
      Quand certains vont dans l’espace ou fabriquent des avions, nous , nous sommes encore à essayer de produire de l’electricité et lutter contre... la peste !

      Avons nous seulement un seul navire capable de visiter ce îles ?

      Protégeons nous cette zone contre une exploitation non gérée de la pêche intensive ?

      Serait on seulement capable d’y entretenir les stations météo qui ont rôle déterminant dans la région pour la prévention des cyclones qui viendront nous frapper ? je crois connaitre la réponse...

      Certains ici évoquent le fait qu’il est établit que les fonds de ces mers seraint un eldorado d’hydrocarbure ... si c’est le cas , qu’est ce qui empêcherait TOTAL qui est spécialiste des forages offshore (cf en Birmanie) de commencer dès maintenant son exploitation ?

      Alors, il me semble IMPORTANT qu’avant de se soucier de ces îles, oeuvrons d’abord pour faire retrouver notre souveraineté dans la dignité dans le Sud.
      Oeuvrons d’abord pour sauver notre flore face aux VRAIS pilleurs MALGACHES complices pour le bois de rose.
      Œuvrons pour nourrir tout le peuple .
      Luttons férocement contre les trafiquants d’or, et de pierre précieuses qui échappent au peuple du fait de la corruption de nos administrations.

      Faisons nous d’abord respecter sur le continent, afin qu’ensemble, d’une voix FORTE , nous puissions nous faire ENTENDRE et faire valoir tout nos droits ! Il y a des priorités. ne nous dispersons pas ! cette histoire est un leurre des politiques pour détourner l’attention de l’essentiel !

      L’essentiel sera règlé, alors , nous réglerons nos comptes.Pour le moment profil bas.

    • 9 octobre 2015 à 13:23 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pourquoi selon toi, certains ont intérêt à statuer sur les îles eparses MAINTENANT ??

      C’est parceque Madagascar est encore malade.
      Nous pouvons attendre avant de commencer à exiger .

      Pas de compromis possible .

    • 9 octobre 2015 à 13:43 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Votre démarche n’est pas sans conséquence dans la mesure où vous prenez la question à l’envers.

      Je répète que ce n’est pas parce que nous avons des problèmes brûlants pour l’heure que nous devons laisser entre les mains des autres le sort de ces îles dont l’appartenance n’est pas discutable : à Madagascar.

      Dans cette histoire, la France nous oppose une épreuve de force, et si vous aussi, natif de ce pays mettez de l’eau à son moulin, qui va défendre cette idée ?

      La France sait pertinemment :

      • que nous ne pouvons pas lui opposer une force militaire ;
      • qu’elle ne respecte pas le droit international ;
      • qu’elle foule aux pieds le droit de la mer ;
      • qu’elle ignore royalement les deux Résolutions des Nations Unies

      Et vous, vous dites que nous ne devons nous préoccuper que d’autres choses d’abord ?
      Je tiens à rappeler que certaines choses sont irréversibles et pendant que nous réglons des questions misérables de gestion intérieure, nos droits sont ignorés et foulés aux pieds.

      La question de souveraineté malgache sur ces îles doit être reconnue et réglée avant que toutes autres entreprises de quelque nature que ce soit y intervienne pour le bien de nos générations futures qui nous remercieront.

    • 9 octobre 2015 à 14:07 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Madagascar est effectivement malade à l’heure actuelle. Tous les profiteurs s’y engouffrent pendant que nous sommes occupés, en disant que les îles éparses ne sont que des mirages.

      Qu’il y ait des ressources, réelles ou supposées , importantes ou non dans ces îles, il ne faut pas occulter la première des questions, celles de la souveraineté malgache sur ces îles.

      Une fois cette question résolue, vient par la suite tout ce que l’on veut ou l’on peut faire : co-gérer ou gerer seul, ou confier la gestion à une entité quelconque, ou louer, ou n’importe quelles autres possibilités.

      Les compromis peuvent être envisagés, seulement et uniquement lorsque la souveraineté de Madagascar y est reconnue et établie de manière effective par le biais des instruments juridiques universellement reconnus.

    • 9 octobre 2015 à 14:45 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Caro,

      Nous disons la même chose sur le fond.
      MAIS il y un mais .

      Qui sont ceux qui ont un intérêt à parler de ce problème MAINTENANT.

      Ceux qui savent que M:car est faible
      Ceux qui savent qu’il y a des problèmes politiques graves
      Ceux qui savent que nous avons des problèmes de souveraineté même à l’intérieur de notre pays .

      DONC, nous disons , attendons de finir notre convalescence pour aborder en pleine forme cette affaire. Sans cela , nous serons tenté de faire des conscessions que nous risquons de regretter ultèrieurement. Tout est politique Caro, TOUT. Cette histoire sortie depuis quelque temps est un piège. Évitons de nous y précipiter , il n’y a aucune urgence, le droit est déjà avec nous.

    • 9 octobre 2015 à 14:51 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Sauf Caro que chez nous, certains sont achetables !
      Tous ceux qui sont là au pouvoir, et tu le sais bien , sont des pourris !! TOUS

      La preuve ? L absence totale de volonté de lutter contre TOUT les Traffics. Il s’y baignent tous.

      Donc , attendons de composer un équipe qui ne transige pas , et qui se battra sur du long terme sur cette affaire. Sans cela, nous prenons des risques.

      C’est un combat, nous pouvons choisir le terrain, le moment, nos hommes.

      La bonne volonté et le droit ne suffisent pas toujours... la preuve.

    • 9 octobre 2015 à 14:53 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Toi, le sénile , retourne dans ta maison de retraite, L’union soviètique n’existe plus, pas plus que le PASDEM et ses héritiers. C’est clair ?

    • 9 octobre 2015 à 15:13 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Cher Diplomat,

      Je vous remercie de la précision que venez d’apporter. Je crois avoir compris votre message dans ce sens, à part ce que vous qualifiez de « mais ».
      Lorsque vous dites : « … attendons de finir notre convalescence pour aborder en pleine forme cette affaire » :

      Cela implique une patience dont on connaît aujourd’hui qu’il commence, mais pas quand elle va prendre fin.
      Je m’explique : depuis plus de cinquante ans que nous avons accédé à notre indépendance, aucun de nos gouvernants successifs n’a pris la peine de s’occuper de cette question car les manœuvre dilatoires, ainsi que les préoccupations périphériques les ont occupées à plein temps, sans parler de leur incompétence avérée à gérer notre pays comme il fallait.

      Il s’ensuit qu’aucune confiance ne peut justifier une quelconque attente. Il faut de suite attaquer sur tous les fronts, nous n’avons pas le choix.
      Si nous trainons encore sur ce sujet, « moramora » comme nous sommes dans toutes nos entreprises, et dans notre mentalité aussi, il faut le dire sans fausse honte, nous perdrons à jamais nos droits.

      M, Rajaonarimampianina Président de la République, lors des campagnes aux présidentielles a dit clairement son idée de co-gestion avec la France de ces îles. Il s’en est éxécuté avant même qu’il soit sacré PR en allant en France sans donner des précisions sur ce à quoi il a engagé notre pays.
      Et ceci, sans même avoir réglé au préalable la reconnaissance incontestable de nos droits sur ces îles.
      Pour la France, ces îles lui appartiennent, autrement, elle ne se serait jamais autorisée a délivrer des permis d’exploitation, et nous … on dirait amen ?

      Cher ami, ouvrons les yeux, et bien car on peut s’endormir longtemps en toute quiétude si l’on s’en tient à « matoritoria fa anaterako hena ! »

    • 9 octobre 2015 à 15:32 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,

      « … certains sont achetables ! Tous ceux qui sont là au pouvoir, et tu le sais bien , sont des pourris !! TOUS » :

      C’est un fait, c’est un secret de polichinelle. Et devant cet état de chose, je suis consternée de vous lire « Donc , attendons de composer un équipe qui ne transige pas , et qui se battra sur du long terme sur cette affaire… » :
      mais attendre quelle équipe, composée de qui, voyons !

      Tout au moins, en parler et en faire une large diffusion, ne serait-ce que sur ce site.

      Vous n’ignorez pas le poids des médias, et surtout d’internet qui peut en faire rapidement écho pour faire changer les choses, faire renverser la vapeur : il ne faut pas attendre !

      Malgré votre réticence, je reconnais vos connaissances et votre clairvoyance à en juger à ce que vous écrivez sur ce site, ne prenez pas le temps : « aza manjehy ny andro ho lava ! », un combat ne se renvoie pour le lendemain.

      Demain, c’est un autre jour !

    • 9 octobre 2015 à 19:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à caro

      Caro :
      La Présidence de la République Malgache (-HR-)confie sa promotion au cabinet français« ESL » pour l’aider à attirer les investisseurs sur l’Île,MADAGASCAR et ses dépendances.
      Une « CONSEILLERE » très connue fait partie de ce « CABINET ESL ».
      - "Laurence Boone,46 ans,SHERPA Economie et Finance à l’Elysée.
      Bref :
      HR et FH:même combat !
      - « HVM » :
      - Hery,
      - Vazaha
      - et Malagasy.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 9 octobre 2015 à 19:20 | vatomena (#7547) répond à DIPLOMAT

      A mon avis,Madagascar n’a pas été amputé des iles éparses .Les iles éparses étaient des iles éparses,c’est tout . mon souci actuel : On mange les lémuriens ,on ramasse les tortues pour les vendre,on brule les forets.Les grandes épidémies nous guettent . La population est affaiblie .

    • 9 octobre 2015 à 19:50 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Caro,
      ce qui tienne la com ce n’est pas nos petits moyens !

      Un exemple ? Combien de manifestations et de manifestants tous les jours autour du jardin d’Ambohijatovo pendant près d’un an ? Quel relais dans la presse étrangère ... NULLE ; Pourqoui ? Parce qu’il fallait légitimer le rocket .
      Un autre exemple ? Qui sait ici qu’au Burkina Faso, le Monsieur qui détenait le pouvoir et que des « militaires » qu’on a qualifié de putchiste (les médias/ La france) voulaient simplement mettre fin à une « transition » à la Malgache ? QUI ? Le monsieur Michel Kafando n’était qu’un « président » de Transition, qui n’avait pas l’intention de rendre le pouvoir à la démocratie . Voici un portrait de l’homme de la france : http://www.rfi.fr/afrique/20141118-michel-kafando-pompier-revolution-burkina-sankara-houphouet-boigny

    • 9 octobre 2015 à 19:57 | DIPLOMAT (#846) répond à vatomena

      Selon la loi, pas selon moi, ces iles sont Malgaches.
      C’est un fait c’est établit POINT.

      La France y a une présence symbolique . C’est une réalité.

      La réalité est aussi celle que vous décrivez. Celle de l’urgence.

      Ensuite, Inutile de crier quand on a raison, c’est ce que je dis à CARO. Il sera toujours teps de s’occuper des iles éparses, quand on aura régler notre souveraineté dans l’ile principale , et ce n’est pas gagné !

    • 9 octobre 2015 à 19:59 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous n’êtes qu’un imposteur : vous vous prenez pour un malgache depuis ce 09.10.2015 en disant :

      • notre grand roi (en sous entendant Andrianampoinimerina),
      • merci aux colons de nous avoir laissé nos terres…
      ceux-ci veulent dire tout simplement que vous induisez volontairement en erreur les forumistes, et durant nos longs échanges où je vous ai demandé si vous êtes malgache ou pas, vos réponses essayaient toujours de dissimuler que vous êtes vazaha :
      • affirmant que vous êtes natif d’Ankadivato et y vivez encore, ce qui ne fait pas pour autant de vous un malgache ;
      • en m’attaquant que je me trouve sur un territoire français ;
      • que je suis un expatrié … ,

      pour en somme :

      • rejeter que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses ;
      • vous moquer qu’aucun malgache n’a sur sa carte d’identité Juan de Nova comme lieu de naissance ;
      • vous moquer qu’il n’y a pas de Rova qui se trouve dans Juan de Nova ;
      • vous moquer des Résolutions des Nations Unies en vous servant du Général de Gaulle qui disait que c’est un « machin » ;
      • qu’aucune goutte de pétrole ne s’y coule encore…

      La pire des choses c’est l’utilisation de vos connaissances de Madagascar pour tromper tous ceux qui vous lisent.

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contient que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 20:13 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      J’en disconviens pas, quand on est petit ou pauvre, on ne se fait pas entendre. . Ce que vous dites tient et bien, la route car c’est la réalité.

      Sauf qu’en s’en contentant, on est donc amené à ne rien faire. Et comme vous dites, ce qui va bien dans le sens cherché et attendu par ceux qui veulent nous débouter de ces territoires, il faut attendre que nos problèmes internes soient résolus, eh bien, nous pourrons attendre pour toujours. Et si on ne fait rien, c’est pire que de ne nous servir des maigres moyens qui nous sont disponibles.

      De la manière que vous suggérez, on est déjà battu avant même de livrer bataille, il n’y a pas d’équilibre des forces, mais au moins nous devons utiliser tout ce dont nous disposons pour nous faire entendre.

    • 9 octobre 2015 à 20:41 | caro (#7940) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Inutile de me faire vos « lèche-bottes », vous n’êtes qu’un sinistre félon de la République Malgache !

    • 9 octobre 2015 à 21:01 | caro (#7940) répond à vatomena

      « A mon avis,Madagascar n’a pas été amputé des iles éparses .Les iles éparses étaient des iles éparses,c’est tout . mon souci actuel : On mange les lémuriens … » :

      Venant d’un colon imposteur, ce n’est, ni plus ni moins que ce qui s’appelle « manœuvre de diversion »

      Qui vous demande de vous occuper de notre sort ?

      Si vous aimez ce pays, et que vous êtes malgache comme vous le prétendez, vous n’aurez jamais telles idées saugrenues de déclarer que « Madagascar n’a pas été amputé des iles éparses » ;

    • 9 octobre 2015 à 22:49 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Caro...l’urgence est sociale .
      Vous ne pouvez pas livrer une bataille quel qu’il soit avec le ventre vide.
      Avec une mobilisation nulle ou quasi nulle.
      Avec un gouvernement de guimauves frelatés

      La bonne volonté et la fougue ne suffisent pas . Vous allez soit vous faire rétamer, soit faire des concessions, là où il n’y a pas lieu d’être.

      Moi je crois, que nous retrouverons au prochaine election un vrai chef. Un homme qui est maintenant rompu au coups tordus et qui saura défendre avec son peuple , un bien qui est légitimement le notre.

    • 10 octobre 2015 à 02:37 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Le fait de laisser s’exercer sur des territoires reconnus relever de la souveraineté de Madagascar - par le droit international, le droit de la mer ainsi que deux résolutions des Nations Unies - par des puissances étrangères me fait poser la question de savoir si vous êtes malgache.

    • 10 octobre 2015 à 02:39 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Le fait de laisser s’exercer sur des territoires reconnus relever de la souveraineté de Madagascar - par le droit international, le droit de la mer ainsi que deux résolutions des Nations Unies - par des puissances étrangères me fait poser la question de savoir si vous êtes malgache.

    • 10 octobre 2015 à 13:46 | vatomena (#7547) répond à caro

      mangina ,caro ; allez donc planter des choux sur les iles éparses .Faites valoir vos droits sur ces iles ,sinon votre combat est perdu .je dois vous rappeler que de nombreuses terres dites coloniales et autrefois en exploitation sont revenus à l’Etat ou aux mpiasy tany ,une fois le propriétaire déguerpi.Pour sauver les iles frappées de deshérence ,le sentiment patriotique devrait vous pousser à une installation avec famille .Donnez nous un exemple de l’esprit pionnier .Sans esprit pionnier ,il n’y aurait pas eu d’USA.Vous nous donnerez de vos nouvelles . Soyez un exemple à suivre .Peut etre que votre exemple oterez à quelques uns l’idée d’assièger les ambassades pour avoir un visa .

  • 9 octobre 2015 à 09:23 | rakoto-neutre (#8588)

    L’erreur est humaine et avec erreur on sait coorriger à l’avenir.Mais des bavures à la répêtition c’est inacceptable.La population a raison,il faut changer de commandement et réparer l’irréparable,** QUELLE ABSURDITE*U !

  • 9 octobre 2015 à 09:31 | betoko (#413)

    Ces bavures à répétitions me rappellent les films Koff boy(mdr) dans ma jeunesse . Nous gosses , étaient bien contents que les peaux rouges se fassent massacrer par l’armée américaine comme nos Dahalo actuellement . Ce n’est que plus tard que nous avons su , que le massacre des indiens étaient de la génocide .
    Ce que nous pouvions faire c’est d’envoyer des pétitions au gouvernement et aussi informer Amnesty International ou Human Rghts Watch .
    Chose curieuse la ligue du droit de l’homme chez nous reste silencieux

    • 9 octobre 2015 à 11:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Ah !
      Vos ONGs
      Rien à cirer !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 9 octobre 2015 à 11:36 | caro (#7940) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En voilà encore une preuve de vos traîtrises : refuser que nos pauvres compatriotes ne bénéficient de ce que peuvent leur apporter les ONG.

      Vous n’êtes qu’un félon - traître à la patrie - pour le pays, votre patrie, que vous avez déserté depuis plus de 50 ans pour faire les « lèche-bottes » auprès de ceux qui sont sous les feux de la rampe !

  • 9 octobre 2015 à 10:05 | Eloim (#8244)

    Combien de fois qu’on rapporte ici ou ailleurs que cette histoire de dahalo ne doit pas être considérée comme une GUERRE.
    Certes le CEMGAM l’a déjà annoncé publiquement et officiellement que la GUERRE est déclarée entre les forces qui opèrent pour traquer ces dahalo et les dahalo qui volent des boeufs, violent les filles et les femmes, qui pillent et incendient les maisons, qui tuent tout ce qui bouge pour les intercepter, population de la région ou les FO, ...
    Je pense que le terme qu’utilise le CEMGAM qui est à l’origine de toutes ces impulsions dans le camps des militaires qui en ont assez ou las de traquer ces hommes qui commettent des basses besognes de l’humanité.
    Nous étions formés à l’Ecole pour l’utilisation de ces ARMES. Et nous devons respecter la VIE HUMAINE. Entre ces deux choses, il y a l’INTELLIGENCE, d’où cette notion de BAÏONNETTE INTELLIGENTE.
    Cette notion de baïonnette intelligente demande un ACQUIS, un bon chef, quelqu’un qui est apte (équilibré et non impulsif : la maîtrise de soi) à analyser la situation qui prévaut à temps voulu, qui pèse le pour et le contre (qui agit comme un bon comptable qui analyse bien l’actif et le passif) quant à la conduite à tenir (l’opération proprement dite). En matière journalistique, il y a la notion de RECOUPEMENT avant de publier quoi que ce soit. Donc, dans une opération quelconque, pour éviter CES BAVURES qui sont CONDAMNABLES, car il y a atteinte à la VIE HUMAINE (« lahy tokana ny AINA »), on doit mettre en oeuvre cette notion de baïonnette intelligent qui n’est pas PASSIVE du tout car beaucoup de choses doivent être mises en jeu (analyse de la situation et recoupement, dispositions diverses, tactiques, ...) avant l’ACTION.
    La véracité de l’existence de bavure réside sur les TEMOIGNAGES. Dans cette opération, des témoignages ont été entendus : ceux qui apprécient l’efficacité de l’opération en question, par contre il y a ceux qui se plaignent de l’existence de bavures ou d’exécutions sommaires.
    Alors, la susceptibilité, donc, vient du fait que quelle SOURCE détient la FIABILITE des renseignements ?

    • 9 octobre 2015 à 10:49 | caro (#7940) répond à Eloim

      Bonjour Elloim,

      Merci de vos mots justes qui rappellent que toutes actions doivent être menées avec beaucoup de réflexions, avant , pendant et après les interventions.

      Deux responsabilités principaux sont engagées dans le présent problème : en amont, celui des autorités centrales qui donnent l’impulsion initiale sur le déclenchement de l’opération ; et en aval, celui des forces de l’ordre, chargées de mener sur le terrain les opérations proprement dites.

      Ces questions de troubles permanents doivent être réétudiées et éradiquées à la base par une solution radicale depuis les éleveurs : il faut concevoir l’intégration des puces électroniques dans l’élevage de ces bétails.
      C’est une solution imparable qui a fait ses preuves ailleurs si l’on veut vraiment éradiquer ce fléau. Il y a un prix à payer, certes, au niveau coût, mais l’autre prix que nous négligeons pour l’instant ce sont les pertes en vie humaines ainsi que l’insécurité permanentes.

    • 9 octobre 2015 à 11:30 | Eloim (#8244) répond à caro

      Bonjour Caro,
      Nous avons déjà eu de l’expérience sur l’utilisation de ces puces électroniques durant le règne du Président Ravalomanana. C’était une bonne expérience surtout avec le lancement de TNT sous l’initiative du Min Comm actuel pour suivre les différents itinéraires des transactions bovines. Il y a eu également la notion de VALABE pour pouvoir contrôler l’élevage et la transaction, mais les adversaires politiques de l’Ex- qui ont fait campagne de diabolisation à outrance en défaveur de ce projet.
      Je réitère encore une fois, Caro, nous n’y arriverons pas tant qu’on est dans ce concept d’Etat faible. Nous n’y arriverons pas tant qu’il n’y a pas de politique mettant en valeur la décentralisation effective et la déconcentration du pouvoir. A part cela, on renforcera la lutte contre la CORRUPTION, le blanchiment d’argent, surtout surtout l’attitude louche misant sur le TRAFIC D’INFLUENCE qui dévalorise NOS POLITICIENS.

    • 9 octobre 2015 à 11:45 | caro (#7940) répond à Eloim

      Certes la marche vers ce système électronique ne va pas sans embûche. Mais la question devient urgente.

      Je rappelle à ceux qui ne savent pas que ce système est doté de cœur électronique avec fichage infalsifiable de l’animal ainsi équipé permettant :

      • Son identification : fiche de renseignement de l’animal, naissance, traits caractéristiques, élevage,… ;
      • Sa localisation 24h/24h, sur place ou en déplacement ;
      • Les propriétaires successifs ;
      • Les transactions portant sur l’animal depuis sa naissance, …
      Si l’on veut vraiment éradiquer ce fléau, il n’y a pas d’alternative. Sinon, il n’y a que de l’hypocrisie !

    • 9 octobre 2015 à 12:34 | vatomena (#7547) répond à caro

      Il y avait le vol des zébus . On disait pieusement « Oh ,ce n’est qu’une tradition » .C’est différent aujourd’hui .Le dahalo coupe la route ,dépouille les passagers du car ,viole et tue .On n’est plus dans la tradition

    • 9 octobre 2015 à 13:16 | caro (#7940) répond à vatomena

      Votre connaissance de ce pays ne doit pas vous servir à vous couvrir de la peau de l’agneau afin de mieux cacher qui vous êtes, le loup - par extension « LELOUP » - et vos intentions malveillantes.

      Vous n’êtes qu’un colon nostalgique de votre passé dominateur croyant encore faire avaler aux générations actuelles ce que vous avez réussi jusque là.

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contiennent que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer que sur Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 13:23 | caro (#7940) répond à caro

    • 9 octobre 2015 à 14:04 | Eloim (#8244) répond à caro

      Sans blague !?

    • 9 octobre 2015 à 14:21 | caro (#7940) répond à Eloim

      Je vous présente de manière plate et sincère mes excuses pour avoir écorné votre nom (pseudo), ce n’était pas volontaire mais une faute d’inattention.

      Je ne suis pas du genre à raconter des bêtises sur ce forum. Tout ce que vous lisez de mes messages sont destinés aux intérêts de mon pays.

      En particulier aujourd’hui, voir combien les intérêts de Madagascar sont ignorés et ses droits foulés aux pieds me rendent malade, ce pour lequel j’invite tous les compatriotes à soutenir ce qui nous reste, de dignité, de richesse, ou simplement d’idées.

    • 9 octobre 2015 à 15:01 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      les droits sont foulés de l’intérieur (exécution sommaire ? etc....), et à l’extérieur comme vous dites si bien.
      Voila pourquoi pour être respecté de l’extérieur, il est indispensable d’abord d’être respectable ?

      Est ce cas pour le moment ?

      Je crains que non. Caro malheureusement !

    • 9 octobre 2015 à 15:46 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      En effet, malgré la rengaine selon laquelle nous sommes un Etat de droit, dans un Etat de droit, jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas la réalité. Les faits corroborent la réalité et inutile de faire bonne figure car les faits parlent d’eux-mêmes.

      Certes, pour être respecté, il faut être respectable. Mais nous serions respectables quand ? seulement quand nous ne serons plus pauvres, pas de considération quand vous ne pouvez pas vous alignez avec les autres.
      Mais ce serait pour quand, dans combien de siècles au vu de ce que nous sommes capables de montrer et de faire jusqu’à maintenant ?

      Il faut agir dès maintenant, faire diffuser de manière très large cette idée pour qu’elle impregne, au moins nos compatriotes, ceux qui sont amoureux de Madagascar ainsi que ceux qui sont attachés aux valeurs du droit qui nous accorde la souveraineté sur ces îles.

      Tout ne va pas bien Madame la Marquise !

    • 9 octobre 2015 à 16:22 | Eloim (#8244) répond à caro

      Amicalement !

    • 9 octobre 2015 à 19:23 | vatomena (#7547) répond à caro

      Ris ,rions ,riez !

    • 9 octobre 2015 à 19:31 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Si nous ne sommes pas capables d’être respectable... alors nous ne sommes pas dignes de réclamer quoique ce soit.

      Aujourd’hui nous sommes un pays malade, même pas en convalescence, mais malade, gravement malade . On ne tient même pas debout, et franchement nous avons encore de l’orgueil mais plus de fierté. Qui est fier de la situation actuelle ? qui est fier d’être l’ambassadeur de son pays en loque ? Qui ?

      Alors soignons nous éliminons la vermine. Posons nous et ensuite quand nous serons bien lucide et en état de faire valoir nos droits... et bien il sera toujours temps

    • 9 octobre 2015 à 20:26 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Je suis très étonnée de votre démarche :

      vous voulez reporter sine die une revendication - où tous les points de droit sont de notre côté - en raison de nos problèmes internes actuels, alors que pendant ce temps, des permis d’exploration et d’exploitation sont déjà délivrés par les autorités françaises sur ces territoires sans que l’on fasse référence à nous ? Je dirais même que tout se fait dans la discrétion la plus absolue !

    • 9 octobre 2015 à 20:29 | caro (#7940) répond à vatomena

      Si se moquer vous soulage, comme vous vous êtes toujours moqué des petits malgaches, personne ne peut vous le priver.

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contient que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 22:42 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Ce n’est pas très grave.
      L’essentiel est de se retrouver sur le fond.

      Et sur le fond , on est synchro
      Si vous arrivez à vous faire entendre en l’état,tant mieux !

    • 10 octobre 2015 à 02:40 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Le fait de laisser s’exercer sur des territoires reconnus relever de la souveraineté de Madagascar - par le droit international, le droit de la mer ainsi que deux résolutions des Nations Unies - par des puissances étrangères me fait poser la question de savoir si vous êtes malgache.

    • 10 octobre 2015 à 13:51 | vatomena (#7547) répond à caro

      Caro ,ne refusez donc pas la possibilité d’aller planter des choux sur les iles éparses . Vous avez le choix de ces iles .

    • 10 octobre 2015 à 22:19 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Ceux qui ont adopté la résolution de l’ONU pour demander à la France d’entamer des pourparlers pour restituer ces iles à Madagascar étaient ils QUE DES Malgaches ?
      Je vous encourage et je vous suis dans votre démarche. Je vous donne mon avis. Mon humble avis. Celui d’une personne lucide. Celui d’une personne qui vous indique qu’il vaut mieux monter sur un ring avec ses 2 poings en pleine forme plutôt que d’entamer un round avec un oeil fermé, un poing cassé et à moitié lucide ! Je vous dis même que ceux qui nous y conseillent sont les ennemies de M/CAR, car cela relève du non sens. Dans ce match , rien ne vous interdit d’être dans les tribunes en avance et de soutenir votre champion ! Mais vous allez soutenir un champion diminué. Qui a intérêt à ce que le combat se fasse maintenant ? Vous évoquez un proverbe ne remettant jamais un combat au lendemain, et moi je vous réponds simplement que tout arrive à point pour celui qui sait attendre .
      Si cela vous déplaît, si cela vous choque, si pour cela vous vous sentez le besoin de cataloguer les gens en Gasy , en traitre ou « colons » alors... je vous plains...
      Prenez le temps un jour de vous documenter sur une situation similaire : Les Malouines en 1975 ,L’ONU ainsi que l’OEA étaient plus favorables à l’argentine que la Grande Bretagne. Les Argentins ont fait comme vous aviez préconnisé , à savoir, la guerre en 1982. Aujourd’hui qui a renforcé sa souveraineté sur ces iles ??

    • 11 octobre 2015 à 04:09 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Je prends acte de votre position qui d’ailleurs n’a pas varié depuis le début.

      Je respecte votre façon de voir les choses, votre avis ainsi que les raisons que vous avancez pour soutenir votre solution d’attente, même si je ne les partage pas.

      Il doit être signalé néanmoins qu’il ne s’agit pas d’une action dont le résultat est attendu pour demain, mais plutôt pour les générations futures. Il y a donc tout au moins une nécessité de faire l’imprégnation de l’opinion car :

      • Le droit international, le droit de la mer ainsi que les deux résolutions des Nations Unies établissent le caractère incontestable du droit de Madagascar sur ces île ;
      • La France a commencé à délivrer des permis et autorisations sans se référer à Madagascar ;
      • Les autorisations et permis délivrés ne sont pas gratuits. Les entreprises bénéficiaires ne sont pas des novices pour y engager des moyens financiers et des matériels colossaux ;
      • La France s’est comportée en maître des lieux car de puis 1979, date des résolutions de l’ONU, les gouvernants successifs malgaches, voyant les choses comme vous « attendre », ne faisaient rien qu’attendre ;
      • Une fois que toutes ces entreprises autorisées sont à l’œuvre, quelles que soient vos forces ou les moyens que vous disposez, vous ne pouvez plus les évincer ;

      Vos illustrations en prenant comme exemple un match de boxe ou les conflits armés des Malouines ne me semblent pas convaincantes car il ne s’agit pas d’opposer une guerre à la France. C’est totalement erronée et si c’est de cette manière que vous imaginez gagner, je comprends votre solution qui consiste à attendre comme ce que faisaient jusque là tous les gouvernants malgaches.

      Il s’agit d’engager dès maintenant, SANS PLUS ATTENDRE les pourparlers diplomatiques qui étaient déjà préconisés dans les deux résolutions des Nations Unies qui datent maintenant de 36 ans mais que tous les gouvernants successifs ont royalement ignoré en ne faisant absolument rien.

      Si une personne a une attache naturelle à un pays, il est plus que naturel aussi, que cette personne défende ce pays. Elle sera amenée également à défendre ce même pays si elle en est amoureuse même si ce pays n’est pas celui de son origine. C’est le contenu de ce qui s’entend par « PATRIOTISME ».
      Il n’ya que les ressortissants d’un pays, les vrais patriotes, qui peuvent défendre ce pays.

      Au-delà de ces critères, il ne reste que les autres dont la conduite n’est dictée que par des visées intéressées, que ce soient d’ordre personnel, familial, corporatiste, communautaire, étatique ou autre.
      Pour ce faire, ceux-ci se servent de multiples manigances pour justifier leur position.

      Si un malgache ne défend pas sa patrie, ce n’est pas un Viet-Namien qui va le faire pour lui, et dans le cas qui nous préoccupe, puisque les malgaches n’ont rien fait depuis 1979 pour amorcer les pourparlers avec la France, l’on voit bien ce que celle-ci a fait pour prendre les devants. C’est tout à fait naturel que la France réagit de la sorte, qu’elle défend ses intérêts puisque les gouvernants successifs malgaches ne font qu’attendre sans réagir.

      Vous prétendez que je catalogue les gens, mais toutes personnes intellectuellement honnêtes reconnaîtront que seules celles qui ont une attache à un pays ou en sont profondément amoureuses peuvent le défendre.

      Donc :

      • un malgache qui ne défend pas Madagascar est un traître ;
      • un malgache même d’origine qui a renoncé à son pays n’est plus malgache ;
      • un ancien colonisateur qui ne défend pas Madagascar n’y a pas d’obligation, c’est juste un colon, mais il n’a pas à faire des impostures pour servir d’autres intérêts que malgaches ;
      • un ancien colonisateur ou autre – et ils en sont nombreux - qui défend Madagascar peut être considéré comme un patriote ;

      Le patriotisme est une obligation pour chaque citoyen originaire d’un pays. Le malgache qui a eu son indépendance sur un plateau d’argent ne l’apprécie pas comme ceux qui ont versé du sang pour l’obtenir.
      Beaucoup prétendent être nationalistes mais le patriotisme est une autre chose. Les deux notions ne se recoupent pas.

      A partir du moment où un ressortissant cède des avantages au détriment de son propre pays, c’est un traître.

      Que vous soyez malgache ou pas, peu m’importe, nécessairement vous vous retrouverez dans l’une des catégories visées.

      Alors, je vous retourne ce que vous m’aviez adressé : « Si cela vous déplaît, si cela vous choque, … alors... je vous plains... ».

      Il n’y a pas de catégorie intermédiaire.

      Pour corroborer ce que je viens de développer, voici un documentaire qui parle de long en large de cette question des îles éparses qui peuvent faire réfléchir tout un chacun :

      https://www.youtube.com/watch?v=y--7BPNX8gQ

    • 11 octobre 2015 à 12:21 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      bonjour Caro,

      Vous évoquez ici très clairement ce que je perçois comme notre diffèrence de perception dans nos échanges : « il s’agit sans plus attendre d’engager dés maintenant sans plus attendre des pourparlers diplomatiques (...) »

      Vous souligner par ailleurs que ma métaphore pour illustré notre piètre situation qui nous oppose à un adversaire rompue depuis quelques années aux combats et qui est une puissance économique , a 2 boxeurs , n’était pas convaincante .
      Je vous laisse méditer sur la base même de la diplomatie et vous vous verrez que nous parlons bien de la même chose. UN COMBAT .
      Vous devriez alors en déduire que ce que j’avance et dans l’état où nous sommes, il est encore préférable de règler certaines choses EN INTERNE pour être plus crédible EN EXTERIEUR.

      1/ Il existe une relation de continuité entre la diplomatie et la guerre. Toutes deux visent à garantir les intérêts d’un pays donné : la première par la négociation, la seconde par la violence.

      2/la diplomatie n’est pas d’éviter les conflits, mais d’en cacher les causes déterminantes.

      Pour votre complète information en 1979, la France n’avait pas de politique étrangère , et l’URSS et la Chine avaient une politique de soutien et de loobying face à l’occident ( les USA étaient empêtrés en IRAN et qu’ils s’appropriaient en douce Diego Garcia. Aujourd’hui, la donne a changé, l’occident sait à nouveau se faire entendre et s’impose aux NU) .

      Il faudra recomposer vite un bon dossier dans les 2 ans avec afin d’en exiger la restitution dès le retour de RAV8, car il faut un gouvernement populaire et fort et légitime. Ce n’est pas le cas en l’état actuel des choses, ou tout est corruptible , donc des types qui jouent perso, et non pas avec une vue patriotique.

    • 11 octobre 2015 à 16:01 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomat,

      Afin de gagner un peu d’espace, je me permets de vous répondre ici, mais soyez rassuré que ce post répond bien au vôtre du 11 octobre 12:21, DIPLOMAT (#846) répond à caro (#7940)

      Je suis heureuse de vous lire :« Il faudra recomposer vite un bon dossier dans les 2 ans avec afin d’en exiger la restitution … » mais vous ne pouvez pas ignorer, comme vous le spécifiez vous-mêmes « un bon dossier … », c’est-à-dire des documents, relevant donc des administrations et de tous ses organes.

      Mais votre bon dossier, si vous voulez bénéficier de l’appui du peuple comme vous dites « … il faut un gouvernement populaire et fort et légitime », il faut que ce peuple soit conscientisé, informé et armé par des préparations préalables par le biais des actions qui doivent commencer MAINTENANT : il s’agit d’un travail en amont pour préparer l’opinion, nationale, et pourquoi pas internationale. Beaucoup de nos compatriotes ne savent pas les enjeux de ces îles, voire leur existence même !

      Un bon dossier pour dans deux ans ne peut rien apporter si l’opinion n’est pas armée d’avance.

      Si vous avez eu le temps de regarder - et je vous invite vivement de prendre votre temps pour le faire si ce n’est pas encore le cas, car c’est très instructif – le documentaire que j’ai proposé, vous vous apercevrez qu’il est plus que temps d’entamer cette démarche.

      Je ne voulais pas aborder la question, mais on en parle très succinctement dans le documentaire, que l’inertie de tous les pouvoirs successifs dans ce dossier résulterait des mallettes qui circulaient chaque fois que la question est remise sur le tapis, ce que vous entendez par « … tout est corruptible , donc des types qui jouent perso, et non pas avec une vue patriotique ».

      J’en conclus qu’il y a urgence à sensibiliser dès maintenant l’opinion publique.

      Cordialement

    • 11 octobre 2015 à 22:40 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Caro,

      Le peuple a juste le ventre qui crie famine pour le moment.
      On survit dans la peur.
      Et quand on ne sait pas comment nourrir ses enfants ce soir... comment être sensible à des îles éparses ?

      Voila pourquoi, il faut redonner d’abord à manger, pour oublier la survie, pour parler de vie, pour réfléchir, pour parler d’avenir !

      Nous pouvons continuer comme on le fait depuis des mois sur l’importance de ces îles mais objectivement quels résultats ?
      Encore une fois, ceux qui parlent de négocier aujourd’hui sont à mes yeux des traîtres. Le pays à l’origine de cette affaire le sait bien, car il se doute qu’avec Rav8 dans quelques années, se sera impossible . Donc... nous nous devons d’être sur le même ligne de combat diplomatique Caro !

    • 11 octobre 2015 à 23:42 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,

      On ne va pas tourner en rond, je ne cherche pas à vous convaincre car votre position me semble inflexible autour de l’intérêt d’une entité pour engager la négociation aujourd’hui. Et comme vous dites « ceux qui parlent de négocier aujourd’hui sont à mes yeux des traîtres », j’en fais donc partie, mais j’assume ma position et en suis fière.

      Les ventres vides sont partout, ceux qui sont pourris par la corruption n’en sont pas moins, mais si vous avez exercé professionnellement dans un métier qui consiste à transmettre la connaissance - j’en suis bien placée pour en parler - vous comprendrez que dans un apprentissage, seules les répétitions permanentes et régulières qui assurent l’assimilation pour en devenir par la suite un mécanisme de réflexe. Je parle de l’imprégnation de l’opinion.

    • 12 octobre 2015 à 00:39 | DIPLOMAT (#846) répond à caro

      Je viens d’ecouter l’emission.

      Il confirme mes propos, et ils disent bien que le Président actuel est sous influence de la France, et évoque avant même le début officiel de négociation de co gérance ! de capitulation en quelque sorte. De même qu’il est évoqué aussi des discussion en coulisse ... au lieu de discussion au grand jour !
      pourquoi selon vous Caro ?

      C’est cela que je dénonce.
      Je suis certain que vous me comprenez quand je dis qu’il faut temporisé, car nous n’avons l’homme du moment pour défendre aux mieux nos intérêts.

    • 12 octobre 2015 à 11:11 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux colon nostalgique du passé.

      Retournez d’où étiez vos ancêtres !

    • 12 octobre 2015 à 21:17 | vatomena (#7547) répond à caro

      « Si une personne a une attache naturelle à un pays, il est plus que naturel aussi, que cette personne défende ce pays. Elle sera amenée également à défendre ce même pays si elle en est amoureuse même si ce pays n’est pas celui de son origine. »
      Fort bien !!
      Cette semaine à Tamatave on a dressé une stèle à la mémoire des ’45 000 jeunes malgaches qui se sont engagés en 1915 à l’appel du gouverneur Hubert Garbit pour défendre la France en guerre contre les allemands ;3125 d’entre eux ne reviendront pas .La colonie de Madagascar avait à peine 18 ans mais l’attache avec la France était déjà tres forte Cela se confirmera pour la deuxième guerre mondiale . Cela appartient à l’histoire.
      Quant à un monument en mémoire des malgaches vendus aux négriers ,il n’est toujours pas érigé .

  • 9 octobre 2015 à 10:06 | Isandra (#7070)

    C’est facile de jeter l’opprobre aux militaires,...si on ne regarde pas leur condition,...leur galères, leur manque d’équipement dans cet endroit immense presque désert,...la plupart de déplacement se font à pieds avec des bagages lourds...,combien de temps loin de leur famille, sans parler la perte des compagnons...Tout cela pourrait provoquer psychologiquement des énervements,...les fatigues aussi bien moralement que physiquement,...D’où peut-être ces bavures,...

    Bavures,...ça pourrait arriver à toutes les armées de la terre,...même la plus organisée et équipée comme celle des états unis,...

    Cependant, cela n’excuse rien,...

    • 9 octobre 2015 à 10:20 | betoko (#413) répond à Isandra

      Oui , mais d’un côté , quand on s’engage dans l’armée , il faut s’attendre à tout , le pire et le meilleur . Je ne sais pas si vous avez vu l’entrainement des bérets verts américains ou des commandos français en Guyane , c’est inhumain
      Nous sommes le 9 septembre 2015 , en 1915 , 40 000 malgaches sont envoyés en France pour défendre La France , 4000 étaient morts au champ d’honneur , c’étaient les célèbres tirailleurs malgaches célèbres

    • 9 octobre 2015 à 10:22 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      1947-1895 :pour les sénégal ,c’était encore plus dur.Ils tiraillaient loin de leurs foyers ,sous commandement d’étrangers ;Pour eux ,c’était « marche ou crève ».La force « Fahalamana » est tout de meme mieux lotie pour réussir sa mission de pacification .Et quel encadrement !des généraux et des colonels responsables par dizaines !

    • 9 octobre 2015 à 10:25 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      Il y a eu des héros malgaches pour la défense de la France .On attend de nouveaux héros pour la pacification du sud .

    • 9 octobre 2015 à 10:26 | caro (#7940) répond à vatomena

      Bonjour,

      Ces questions de sécurité et de sa gestion par les autorités font partie des gros soucis de notre pays et en donnent de très mauvaises images exploitées par les ennemis de Madagascar en s’y engouffrant pour rendre davantage notre pays plus miséreux.

      Ces problèmes sont très importants, mais j’attire l’attention de tous les forumistes sans exception que la question des ïles éparses longuement entamées ce 08.09.2015 sur ce site doit être maintenue pour faire face à une sournoiserie d’un participant au pseudo de « VATOMENA ».
      Cette personne utilise ses connaissances de Madagascar pour induire en erreur les lecteurs, il faut s’en méfier.

      Toutes questions de suppositions d’existence ou non d’importantes ressources ne doivent pas occulter le droit absolu de souveraineté malgache sur ces îles.
      Ce n’est pas parce que Madagascar n’a pas actuellement les moyens de gérer convenablement ces îles qu’il doit abandonner, ou céder ou encore co-gérer des territoires qui relèvent de sa seule compétence et souveraineté.

      J’invite tout les patriotes et tous ceux qui sont amoureux de ce pays de se faire un devoir de défendre cette idée pour que les malgaches ne soient pas déboutés de ses propres territoires.

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contient que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 10:32 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Isandra, « ce qui s’excuse s’accuse ». Le Corps de l’armée est à priori un Corps des PROFESSIONNELS, qui s’adaptent à toutes les situations. L’armée, c’est leur gagne-pain, c’est leur métier, il a encore un code d’honneur : « pour la patrie » (mort ou vif). Donc, si vous choisissez un métier pour satisfaire votre moyen de subsistance, vous devrez vous attendre à n’importe quelles éventualités (conditions de travail, des mesures et moyens mis en jeu, ...). Quelque fois, le militaire reste toujours vigilants et doit s’attendre à « TUER ou ÊTRE TUE », car l’intermédiaire est une attribution des civiles. « Un homme prudent en vaut DEUX ». Toute action doit être faite de façon INTELLIGENTE.

    • 9 octobre 2015 à 11:05 | Saint-Jo (#8511) répond à vatomena

      « 9 octobre 10:25, vatomena (#7547) répond à vatomena (#7547) » Il y a eu des héros malgaches pour la défense de la France .
      « On attend de nouveaux héros pour la pacification du sud . »

      Mon dieu ! [Façon de parler uniquement. Je suis agnostique]
      « Attendre de nouveaux héros pour la PACIFICATION DU SUD » , écrit vatomena.

      Galliéni et Lyautey semblent avoir laissé de dignes rejetons dans cette île.

    • 9 octobre 2015 à 11:13 | Isandra (#7070) répond à betoko

      « Je ne sais pas si vous avez vu l’entrainement des bérets verts américains ou des commandos français en Guyane , c’est inhumain »,...

      Cependant, Betoko, ce n’est pas dans une même condition,...ces commandons sont suréquipés,...surentraînés pour affronter n’importe quel danger et ennemi ,...alors que, les nôtres mal équipés, mal entraînés aussi bien sur le plan morale que physique,...

    • 9 octobre 2015 à 11:13 | Eloim (#8244) répond à vatomena

      Le sud n’a pas besoin de pacification à « votre façon ». La pacification dans sa forme actuelle n’est pas une solution de maintenir l’ordre et d’instaurer la paix dans le sud.
      Donc, le sud a besoin d’une solution, pérenne, efficace, qui ne ternit plus l’image de Madagascar à l’extérieur. Le travail, la production, la création de richesse, ... tout un tas de terminologies qu’on utilise pour satisfaire les « BESOINS » de la population de la région sans qu’on fait « FI » sur la notion d’ETHNIE, vont se substituer à ces « OPERATIONS MEURTRIERES ».
      Comment arrive-t-on à cela ? Par la mise en place d’une VRAIE DECENTRALISATION EFFECTIVE, déconcentration du POUVOIR à travers laquelle tous les acteurs de la région, sans exclusion aucune, participent au concept de la sécurisation de ladite région. Pour cela, on commence par faire le recensement de la population ACTIVE (tranche d’âge, niveau d’instruction, activités antérieures, ... tout un tas de questions relatives à l’activité quotidienne de chaque effectif de la population de la région).
      Certes, l’Etat est dans le concept d’Etat faible. La caisse est vide mais comme nous venons de passer une élection de proximité, des maires des communes de la région vont passer à l’ACTION et on verra comment le pouvoir central les aide à concevoir une nouvelle solution de substitution à cette opération.

    • 9 octobre 2015 à 11:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Pour défendre la FRANCE.
      Plutôt pour faire de la « BONICHE » et de main d’oevre à bas coût !Point barre !!

    • 9 octobre 2015 à 11:16 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo,

      « Galliéni et Lyautey semblent avoir laissé de dignes rejetons dans cette île. » :

      Vous êtes largement en dessous de la vérité, le verbe « sembler » que vos utilisez est un doux euhémisme : cet individu est une réalité, attaque mordicus tout ce que nous sommes ou du moins ce qui nous reste.

      Pour vous en convaincre, je vous invite à consulter le forum du 07.10.2015 où il crache sa sournoiserie dans des démarches insidieuses pour nous débouter de nos territoires.

    • 9 octobre 2015 à 11:17 | sanois (#8546) répond à Isandra

      Oui
      Pauvres militaires toujours en veille pour empecher l ennemi exterieur d envhair le pays 57 ans sans excursion ni attaques de l etranger alors merci l armee pour ton utilite je sais que tu te prepares a repousser les chinois ( 2 milliards ) (ici on peut parler milliard) la bravoure ecrase le nombre !!!!!!
      Zebu roi m a donne un grigri ( 1 ere classe) pour pas cher..

    • 9 octobre 2015 à 11:33 | vatomena (#7547) répond à Eloim

      Ce dont le Sud a besoin c’est d’etre irrigué . Ce que le Colon n’a pas fait . Ce que le Fanjakana malagasy n’a pas fait.Que la force Fahalamana creuse des canaux plutôt que de tirer sur de pauvres diables et incendier leurs cases .

    • 9 octobre 2015 à 11:49 | caro (#7940) répond à vatomena

      Ces questions de sécurité et de sa gestion par les autorités font partie des gros soucis de notre pays et en donnent de très mauvaises images exploitées par les ennemis de Madagascar en s’y engouffrant pour rendre davantage notre pays plus miséreux.

      Ces problèmes sont très importants, mais j’attire l’attention de tous les forumistes sans exception que la question des ïles éparses longuement entamées ce 07.09.2015 sur ce site doit être maintenue pour faire face à une sournoiserie d’un participant au pseudo de « VATOMENA ».
      Cette personne utilise ses connaissances de Madagascar pour induire en erreur les lecteurs, il faut s’en méfier.

      Toutes questions de suppositions d’existence ou non d’importantes ressources ne doivent pas occulter le droit absolu de souveraineté malgache sur les îles éparses.
      Ce n’est pas parce que Madagascar n’a pas actuellement les moyens de gérer convenablement ces îles qu’il doit abandonner, ou céder ou encore co-gérer des territoires qui relèvent de sa seule compétence et souveraineté.

      J’invite tous les patriotes et tous ceux qui sont amoureux de ce pays de se faire un devoir de défendre cette idée pour que les malgaches ne soient pas déboutés de leurs propres territoires.

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contiennent que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 12:00 | Isandra (#7070) répond à sanois

      Attention Sanois(ou sournois...?),...sans ces militaires,...Tananarive aurait été déjà envahie par ces Dahalos, ennemis de la nation,...comme les criquets ont envahi son ciel,...

    • 9 octobre 2015 à 12:06 | Isandra (#7070) répond à Eloim

      Militaire professionnel...d’accord,...cependant si vous n’avez pas assez des moyens pour y parvenir,...vous devez vous adapter avec les moyens du bord,...les résultats avec,...

    • 9 octobre 2015 à 12:11 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je n’en crois pas pour ces militares français, beaucoup d’entre eux sont morts en défendant les biens de l’état à l’étranger.

      Plutôt pour les militaires MALAGASY.

    • 9 octobre 2015 à 12:21 | vatomena (#7547) répond à caro

      ouvrez le ban !
      CaRO parle à CARO
      Fermez le ban ! Caro a parlé

      Elle s’en va planter des choux à Juan de Nova

    • 9 octobre 2015 à 12:28 | caro (#7940) répond à vatomena

      Attention : ILES EPARSES : VATOMENA EST UN COLON ET NON UN MALGACHE

      • Pseudo : vatomena ;

      • Propos : ne contiennent que des dénigrements du malgache, de sa pauvreté et de son histoire ;
      • Pourquoi ? pour convaincre qu’il est malgache, sensible aux malheurs des malgaches et utilise ses connaissances de Madagascar pour préconiser que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses, ne doivent se concentrer qu’à Madagascar et doivent les laisser à la France ;
      • Et pourtant, l’appartenance de ces îles à Madagascar est incontestable conformément
      * au droit international de la mer ;
      * au droit de la mer ainsi que selon
      * les Résolutions 34/91 et 35/123 des Nations Unies du 12 décembre 1979 qui ordonne à la France de les restituer à Madagascar

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=631078840303652&id=539278332817037

    • 9 octobre 2015 à 13:56 | Saint-Jo (#8511) répond à caro

      Caro ! Bonjour !

      Officiellement, Gallieni n’avait qu’une fille qui avait été prise en photo (elle était alors accompagnée par son soupirant, un officer de la Coloniale) lors d’une visite effectuée par son père sur un chantier de construction de la ligne de chemin de fer TCE.
      Ce forumiste ne pourrait pas être un descendant de cette fille. Et cela m’étonnerait que Gallieni ait eu un enfant caché.

      Quant à Lyautey, il était presque tout le temps dans l’un de ses deux lieux de résidence, l’un à Antanàna-Ambony à Fianar et l’autre à Maromby (qui est l’actuel domaine des moines, pas très loin de Fianar). Il n’avait de contact direct qu’avec les agents de l’adminstration coloniale. Donc un éventuel enfant caché est quasi-impossible.

      A cause de tous ces doutes, il me semble plus prudent de dire « il semble que Gallieni ou Lyautey aient laissé un rejeton chez nous ».

    • 9 octobre 2015 à 14:36 | Eloim (#8244) répond à vatomena

      Votre raisonnement est déplacé car l’esprit du concept que je viens d’énoncer plus haut consiste à la participation massive de la population du sud, l’administration territoriale, les forces locales et non ceux qui ont été envoyés pour des missions spéciale, la justice, les olobe et les fokonolona, ... pour redresser ces régions touchées par ce fléau.
      Il n’est pas question de tuer ou de se tuer, mais il s’agit de trouver de quoi vivre : le travail, la production, la création de richesse, ... toute sorte d’OCCUPATION pour mener une vie décente et saine afin d’annihiler l’esprit oisif et fainéant, ou l’argent facile par des débauches, ... Ainsi, si vous êtes occupé dans la vie, vous n’avez pas beaucoup de temps à vous consacrer dans les basses besognes.

    • 9 octobre 2015 à 14:44 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      Sain-Jo,

      Merci de ce rappel historique.

      Concernant la fille de Galliéni, une des publications de l’époque a publié une photo d’elle lors de l’inauguration du tunnel d’Ambanidia. Pas en couleur comme on en a l’habitude aujourd’hui, évidemment !

      Comme vous voyez, le rappel de ces personnages historiques qui font parties de notre histoire, bon gré mal gré, ainsi que la considération selon laquelle ils n’ont fait QUE DU BIEN à ce pays, c’est fausser l’histoire, ou tout au moins la tronquer.

      Et malhonnête par-dessus le marché quand on en fait la comparaison avec ce que nous vivons maintenant.
      Certes, le contexte actuel n’est pas des plus glorieux, mais de là à dire, « occupez-vous de Madagascar d’abord car les îles éparses sont secondaires », c’est nous prendre pour moins que rien.

      Comme notre proverbe nous le dit : « matoritoria fa anaterako hena » !

    • 9 octobre 2015 à 14:52 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Isandra, un militaire qui va s’engager à un combat ne doit pas porter n’importe quoi de lourd : un fusil d’assaut, des munitions, une bonne INTELLIGENCE (l’imagination et les FLAIRES, dit-on !), appuis et tactiques, que ce soit motorisé ou non, il n’ y a rien à se plaindre (« tapa-mofo kely maina ô ô ô, no mba solon-tsakafo - tabataba vao maraina no mba solon-tsafosafo, ... »), sinon, quitter le Corps pour de bon !

    • 9 octobre 2015 à 15:36 | Isandra (#7070) répond à Eloim

      Ce que certains ont déjà fait,comme par exemple notre responsable de sécurité,...Toutefois, la plupart de ces militaires, hélas, n’ont pas de chance ou de choix comme vous,...du coup, ils sont obligés d’y rester contre coeur, vue leur condition,...

    • 9 octobre 2015 à 19:33 | vatomena (#7547) répond à Eloim

      Je vous l’ai déjà dit et je le répéterai :le grand sud a besoin d’irrigation .Ces terres qui dorment depuis des siècles seront fertiles quand elles seront irriguées .Les dahalos deviendront alors agriculteurs et éleveurs .Dahalo mihova fo .Les israéliens ont bien fait du Néguev un jardin potager !

    • 9 octobre 2015 à 20:07 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isandra

      Dis donc t’est pas en train de justifier l’injustifiable !
      Papa général ?

    • 9 octobre 2015 à 20:20 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Surtout, mals commandés Isandra et Betoko.

      Savez vous seulement que pour 1 combattant au front, il faut 3 personnes derrière la ligne de front. 1 pour préparer la logistique, 1 pour acheminer la logistique et la sécuriser , 1 pour le préparer la relève. Croyez vous que notre armée au 500 généraux pense à préparer les rations, les achemine sur les lieux des opérations, et qu’un militaire à Tana soit déjà en mesure de prendre la relève ?

      Pour votre complète information, les commandos sont des unités de combat des forces spéciales dans des opérations de sabotage d’exfiltration ou de desorganisation des chaine de commandement ennemie. Ils sont autonomes et n’ont pas vocation à tenir le terrain. La unités parachutistes ou bien de fusiliers marins (les fameux commando kieffer) peuvent être issus des unités combattantes (légion /para /rima).

      Evitez donc de faire un parallèle entre les forces d’unités de combat, paras, legionnaires, Infanterie de Marine , et les commandos des opérations speciales (COS).

    • 9 octobre 2015 à 20:37 | caro (#7940) répond à vatomena

      Votre connaissance de ce pays ne vous sert que pour justifier vos impostures, vous prenant pour un malgache alors que vous n’êtes qu’un colon nostalgique de votre passé dominateur, critiquant sans cesse nos gouvernants en nous enfonçant la culpabilité d’avoir revendiqué notre indépendance. Plus maudit colon que vous on meurt !

      Vous osez même déclarer qu’Andrianampoinimerina était présomptueux de dire « Ny ranomasina no valam-parihiko » :

      Plus maudit colon que vous on meurt !

    • 9 octobre 2015 à 20:38 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à vatomena

      Attend la défense du sud contre qui ?
      Tu dois abuser de substances illicites.
      Le nationalisme c’est pas tuer des paysans ou des dahalos.
      Ca tourne pas rond dans les têtes a Tana ,vous êtes plus au moyen age

    • 9 octobre 2015 à 20:39 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isandra

      Ouais et ils t’auraient violé !
      Je pensais pas que t’était aussi c.on

    • 9 octobre 2015 à 20:49 | caro (#7940) répond à vatomena

      « Ce dont le Sud a besoin c’est d’etre irrigué . Ce que le Colon n’a pas fait » :

      Le colon, c’est vous.

      Autrement, vous ne vous opposerez jamais à ce que les îles éparses soient malgaches ! Un malgaches ferait tout, un tant soit peu est-il patriote, pour que les autres composants de ses territoires, en l’occurrence, les îles éparses, reviennent à Madagascar.

      Vous n’êtes qu’un colon imposteur cherchant à dépouiller Madagascar de ses territoires !

    • 9 octobre 2015 à 20:54 | caro (#7940) répond à vatomena

      « … le grand sud a besoin d’irrigation » :

      Le colon imposteur que vous êtes n’a pas à vous occuper du sort des malgaches.

      Continuez plutôt à affûter vos armes pour nous dépouiller de ce qui nous reste, nos îles éparses.

    • 9 octobre 2015 à 23:31 | DIPLOMAT (#846) répond à Eloim

      Eloim,

      Un militaire qui part en opération aujourd’hui n’est pas un hoplite ...

      Imaginez un AK 47 . sa cadence de tir est de 600 coups/ minutes.
      Combien de chargeurs selon vous de 36 cartouches pour un accrochage de 30 min. En france un fantassin est equipé d’un gilet tactique en opération avec 8 chargeurs + 1 dans le FAMAS à lunette. une gourde pleine, un casque lourd, un sac à dos avec une ration pour 3 jours et parfois un gilet pare éclats appelé à tord , gilet pare balles. Et... une unité de soutien en permanence à moins de 5 min de l’engagement.

      Avec les moyens dont on dispose à Dago, face à des Dahalo nous ne pouvons qu’opposer une tactique de guerilla , et n’entamer que des accrochages. Ne pas tomber dans les accrochages. Le soucis ? Avoir des unités autonomes acceptées et aidées par la population. Est ce le cas aujourd’hui non, c’est exactement l’inverse qui se produit. CONCLUSION : echec

    • 10 octobre 2015 à 00:08 | caro (#7940) répond à DIPLOMAT

      Quand vous avez une armée malgache qui bouffe plus de 90% de son budget rien que pour les soldes, avec quel miracle l’équiperez-vous correctement des 10% qui restent ?

      90% juste et rien que pour les soldes, et pourtant ils ne sont même pas nombreux.

      Vous trouverez la réponse dans le nombre des parasites porteurs d’« étoiles imméritées » dont les activités ou les services rendus à la nation ne justifient pas !

    • 10 octobre 2015 à 08:59 | Eloim (#8244) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,
      D’abord, il ne faut pas comparer l’incomparable.
      Ensuite, l’opération engagée qu’on a menée jusqu’à maintenant dans le sud est peu significative par rapport aux entraînements qu’on a passés quand nous étions à l’école ou dans d’autres stages pratiques.
      Ce qui manque c’est la volonté d’aboutir à des bons résultats. Une vraie opération militaire pour traquer les dahalo, normalement, n’a pas le droit à l’échec.
      Prenons l’exemple : les dahalo ne sont pas équipés des armes lourdes ; Certes, ces malfaiteurs ont été évidemment entraînés par des ex-militaires mais la différence qu’ils n’ont rien à perdre, mort ou vif. La plupart d’entre eux ne portent que des sagaies, les coupe-coupes, des fusils de chasse puis avec des moara. Alors une équipe bien entraînée avec des bonnes tactiques arrivent bien à démanteler ces dahalo là, sauf si on se laisse faire comme ce qu’ont fait jusqu’à maintenant. Aucune reproche à se faire quand même pour ces hauts responsables.

    • 10 octobre 2015 à 13:54 | vatomena (#7547) répond à caro

      Plantez des choux sur les iles ,vous dis je

    • 10 octobre 2015 à 13:56 | vatomena (#7547) répond à caro

      Je nirai pas planter des choux sur les iles avec vous ,Caro . Excusez moi

    • 10 octobre 2015 à 14:00 | vatomena (#7547) répond à caro

      Quand irez vous planter des choux sur les iles éparses ?à défaut vous pourriez financer le creusement de trous de puits dans l’androy ou creuser par vous meme .Pour l’instant ce sont des ONG étrangères qui s’en chargent .Vous n’avez pas honte !?

    • 10 octobre 2015 à 14:02 | vatomena (#7547) répond à caro

      Avant de me faire mourir ,Caro ,allez donc planter des choux ou creuser des puits chez les Mahafaly ;
      La patrie reconnaissante

    • 10 octobre 2015 à 18:02 | vatomena (#7547) répond à caro

      Nos iles éparses " certainement sauf que vous n’etes pas encore en partance pour y aller planter des choux ,Caro . si je comprends bien .Refuseriez vous d’etre la première héroine malgache à vouloir fonder un foyer national sur une des iles ? Je ne vois aucune personne autre que vous ayant cette vocation .Courage !

    • 10 octobre 2015 à 18:31 | vatomena (#7547) répond à caro

      Oui ,c’était présomptueux . il n’avait pas l’assentiment de tous les Betsimisaraka pour s’installer .C’est par la guerre que radama a atteint la mer . Il a profité des divisions qui affaiblissaient les betsimisaraka apres la mort de Ratsimilaho

    • 10 octobre 2015 à 21:18 | DIPLOMAT (#846) répond à Eloim

      Bonsoir Eloim,

      Qu’entendez vous par armes lourdes ?
      Les armes lourdes sont les canons, les mortiers, et les mitrailleuses 12,7 .
      Les RPG sont considérés comme une arme lourde.

      Je vous confirme qu’à ce jour les Dahalos n’ont pas ce type d’armes.
      Ni à ma connaissance les unités de gandarmeries ou de l’armée Malgache engagées.

      Par contre, des Dahalos qui sont en mesure d’infliger dans un accrochage
      12 morts en UNE journée, mon cher Eloim, cela ne peut se faire qu’avec des armes d’assaut AK 47, FSA ou AKM. 

      Je crains qu’il y ait une filière structurée d’approvisionnement en arme pour ces bandits.
      Je crains qu’une véritable guerre civile ait trouvé son origine dans une règion dont il serait pertinent d’en connaitre le sous sol .

    • 11 octobre 2015 à 04:18 | caro (#7940) répond à vatomena

      Votre connaissance de ce pays ne vous sert que pour justifier vos impostures, vous prenant pour un malgache alors que vous n’êtes qu’un colon nostalgique de votre passé dominateur, critiquant sans cesse nos gouvernants, notre histoire en nous enfonçant la culpabilité d’avoir revendiqué notre indépendance.

      Honte à vous, colon imposteur !

    • 12 octobre 2015 à 11:13 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux colon nostalgique du passé !

      Retournez d’où étaient vos ancêtres, les gaulois, au lieu de nous donner des leçons !

    • 12 octobre 2015 à 11:15 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux colon nostalgique du passé !

      Retournez d’où étaient vos ancêtres, les gaulois, au lieu de nous donner des leçons !

    • 12 octobre 2015 à 11:16 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux pourris colon nostalgique du passé !

      Retournez d’où étaient vos ancêtres, les gaulois, au lieu de nous donner des leçons !

    • 12 octobre 2015 à 11:18 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux colon nostalgique du passé !

      Retournez d’où étaient vos ancêtres, au lieu de vous incruster dans un pays que vous dénigrez sans cesse.

      Honte à vous !

    • 12 octobre 2015 à 11:19 | caro (#7940) répond à vatomena

      Vous êtes démasqué vieux colon nostalgique du passé !

      Retournez d’où étaient vos ancêtres, au lieu de vous incruster dans un pays que vous dénigrez sans cesse.

      Honte à vous !

  • 9 octobre 2015 à 10:36 | Saint-Jo (#8511)

    J’ai dit et je maintiens qu’il y a une guerre civile qui ne dit pas son nom dans le Sud !

    A cause de la répétition de leurs échecs, les fotaka en sont arrivés au fameux :

    « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! »

  • 9 octobre 2015 à 11:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    La Présidence de la République Malgache confie ==« SA PROMOTION »==au CABINET FRANCAIS « ESL » pour l’aider à attirer les investisseurs sur Madagascar ;
    Ceux du « CABINET ESL »
    Laurence Boone,
    Sherpa économie et Finance à l’Elysée.
    Pour une conseillère de l’Elysée,Laurence Boone a un parcours atypique :
    - elle n’est sortie ni de l’ENA,ni de Polytechnique,ni de Normale Sup.
    C’est en Grande Bretagne ,à la LONDON BUSINESS SCHOOL,puis à MEDDING qu’elle a fait toutes ses études d’Economie.
    Economiste de l’OCDE de 1998 à 2009,elle entre ensuite comme Analyste Dans le Monde de la FINANCE.
    A Barclays Capital Finance (-jusqu’en 2011-) puis à la CITY,chez Menil Lynch jusqu’à ce qu’elle rejoigne l’équipe du Président Français François HOLLANDE ’-FH-).
    SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA (-HR-)
    - Président de la République Malgache,
    Chef d’Etat de Madagascar
    fait appel au « CABINET ESL » pour la promotion de Madagascar auprès des Investisseurs potentiels pour Madagascar.
    Bref :
    - « HR et FH:même combat »

    - « CABINET ESL »

    • 9 octobre 2015 à 20:06 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Comme mission désespérée il n’y a pas pire .
      Il ont du prendre cher ,c’est normal avec des abrutis !

  • 9 octobre 2015 à 15:36 | diego (#531)

    Bonjour,

    Cela veut tout simplement dire que les institutions qui devraient renforcer la sécurité dans le pays en sont incapables !

    Cela veut surtout dire que le régime est incapable d’imposer la sécurité. La sécurité ne doit pas être discutable, elle doit être imposée et avec autorité.

    Vous ne pouvez pas parler sérieusement de l’économie si le pays est insécure. Et il n’y a pas de développement économique sans une stabilité politique et sécurité.

    Le régime demande beaucoup d’efforts aux contribuables. La politesse demande à Mr R. Hery de protéger les gens et les entreprises qu’il veut saigner !

    • 10 octobre 2015 à 12:09 | kartell (#8302) répond à diego

      @ diego

      L’insécurité n’a jamais été une priorité du pouvoir pour de multiples raisons dont la principale est qu’elle n’entrave nullement la marche de son fonctionnement : au quotidien, elle touche essentiellement le petit peuple, les plus nantis disposant de gardes du corps et les politiques ,eux, sont protégés par leur étiquette d’élu et certains disposent de milice privée...

      Lutter contre demanderait des moyens que l’état n’a pas à sa disposition tant en hommes formés et motivés qu’en budget qu’il préfère affecter à d’autres missions plus urgentes encore et moins médiatiques....

      Cette insécurité est une source de profit pour ces auteurs ainsi que ceux qui couvrent leurs actions à l’image des trafics, toute une économie souterraine est née et surtout s’est installée en incrustant profondément ...

      Vouloir qu’elle cesse, c’est imposer à une multitude de réseaux leur arrêt,obliger que ces délinquants se reconvertissent dans des activités normales aux salaires de misère,faire que ces diplômes parfois chèrement acquis puissent éviter si souvent la voie de garage alors que l’usage de la kalachnikov permet, désormais, de belles espérances !....

      Qui pourrait croire un instant que ce mauvais scénario ait une fin ?

      L’insécurité d’aujourd’hui a planté ses racines tentaculaires dans une société avec un pouvoir politique inactif plus préoccupé à entretenir des fréquentations pas toujours limpides, aux collusions ambigües ....

      Les efforts ne suffiront pas à stopper le phénomène, peut-être à le freiner et encore car il faudrait prendre le mal à la racine sans se contenter de mesures de surface, inopérantes comme un coup d’épée dans l’eau....

      Tout est réuni pour que cela continue de plus bel, l’absence du rôle de l’état englué dans ses luttes intestines du pouvoir, un chômage démentiel, une vision obsessionnelle du vola, tout est réuni pour que cela dure malgré les protestations incessantes d’un public inquiet mais impuissant à convaincre des autorités inopérantes ....

      Nous savons tous que ce qui s’installe progressivement dans le pays est fait pour durer et que les incantations verbales n’ont jamais d’effet concret, il faudra vivre avec, du mieux que l’on pourra parce que la solution miracle n’est pas dans les bonnes intentions affichées mais uniquement dans l’action, la grande absente !

    • 10 octobre 2015 à 14:38 | vatomena (#7547) répond à kartell

      ceux qui nous gouvernent depuis 50 ans ont su créer dans le pays un tel réseau fait de connivences et de complicités qu’il est presque impossible de les renverser . Si la foule tananarivienne Renverse un président il sera remplacé aussitôt par un frère en magouilles et en duplicité. Le président déchu est assuré de recevoir sa villa ,son 4x4 ,ses gardes du corps et ses bons d’essence . C’est l’impunité absolue .Seule une insurrection générale peut tout changer mais cela est improbable .Souvenez vous de la rébellion de 1947 .Seule la cote est s’est sacrifiée dans une lutte armée contre le colonialisme . La jeunesse estudiantine de Tananarive s’est tenue dans la réserve ;Elle n’a pas rejoint en masse les forets de l’Est . Toutes les provinces
      Sont restées dans la prudence et ont attendu que ça finisse .La rébellion s’est arrétée d’elle meme faute de secours ,faute de rebelles .

    • 11 octobre 2015 à 03:29 | diego (#531) répond à kartell

      Bonjour,

      Je pense que la réponse la mieux adapté à la crise serait l’école pour les futures électeurs.

      Le pouvoir peut dire tout ce qu’il veut, mais je peux vous dire une chose :

      - les aides que nos hommes pleurent ne viendront pas tant et aussi longtemps que Madagascar n’a pas des institutions fiables. Les aides passent par des canaux légaux. Autrement dit, par les institutions.

      Un moment donné les élus n’auront plus le choix, si les ordres ne viendraient plus du peuple :

      - ils viendront des MENA SOFINA !

      Les MENA SOFINA ne vont pas laisser les petits Gasy mourir tout seul comme un chien errant....il y en a qui ne sont pas gentils, mais beaucoup en sont des femmes et des hommes responsables.

    • 11 octobre 2015 à 12:52 | kartell (#8302) répond à diego

      @ diego

      Vous avez raison mais il y a pas de bonnes écoles sans un état fort, responsable et stable....nous sommes loin d’en arriver à ce stade, aujourd’hui !..

      Le monde de l’éducation est un domaine qui demande énormément d’investissements avec en premier lieu, celui la formation longue et couteuse de ses éducateurs.....

      Des institutions stables ? mais cette revendication légitime est devenu un véritable serpent de mer dans la mesure où la stabilité exige un personnel politique responsable, respectueux de ses propres institutions mais aussi un comportement sinon exemplaire au moins acceptable aux yeux de tous...

      Bref, tout ceci reste à construire en mettant un terme définitif aux dérives actuelles et passées, une tâche qui semble difficile voir presque inaccessible à obtenir..
      .
      L’erreur majeure serait de copier/coller ce qui se fait à l’extérieur en imaginant que tout est applicable ailleurs doit l’être, ici !....

      Mais, la question,qu’il faudrait se poser, serait de se demander à qui profite cette situation chaotique ?

      Et qui a intérêt à ce que cela ne change pas ou très peu ?...

      Je suis persuadé que tout le monde n’oeuvre pas dans le sens de vos interrogations, que l’intérêt des uns va à l’encontre du souhait de changement des autres...

      Mais, sans que cela soit dit publiquement mais l’inertie coupable de ces gens, montre clairement qu’ils ne sont pas chauds pour de tels bouleversements afin de préserver leurs intérêts à un blocage de la situation...

      L’argent est le moteur de tout mais la volonté de changement peut néanmoins se concrétiser par des actions de terrain sans que cela demande des finances et nous ne voyons pas d’initiatives dans ce sens...

      Le discours politique est immuable « sans argent, nous ne pouvons rien faire », le monde politique se protège derrière cela pour masquer son laxisme légendaire et son besoin inné de percevoir sa dîme au passage de toute action nouvelle...

      On tourne en rond tandis que le monde bouge et creuse l’écart qui nous sépare de lui, le fossé est aujourd’hui, conséquent, le combler me semble être une tâche plutôt surréaliste.....

    • 12 octobre 2015 à 11:16 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ vatomena

      C’est en fait, la clé du problème : faire du neuf avec du vieux, une sorte de recyclage du prédateur en honnête berger !....

      Ceux qui, hier, furent les fossoyeurs de la nation deviennent, aujourd’hui, grâce à une impunité collective, les hommes promis au renouveau et à la nouvelle future gouvernance du pays !....

      La spirale infernale s’alimente d’elle-même dans une sorte de consanguinité funeste....

      Chaque camp reconnaît les effets prédateurs de l’autre sans faire aucune auto-critique personnelle !...

      Le renouvellement politique des élites est aux abonnés absents parce que ces potentats d’hier et de demain verrouillent et veillent au grain avec l’appui d’une communauté internationale qui dans un souci de non ingérence finira toujours par soutenir l’un d’entre eux !

      Chacun tire la couverture à soi, la réconciliation envisagée a été jetée avec l’eau du bain, nous assistons à une comédie de démocratie qui n’annonce rien de bon.

      J’ai lu que vous faites l’objet d’une « fatwa », pourquoi notre liberté de s’exprimer devrait-elle donc nous imposer des procureurs à la petite semaine ?....

    • 12 octobre 2015 à 11:29 | caro (#7940) répond à vatomena

      « ceux qui nous gouvernent… » : NOUS gouverne !

      Vous n’êtes qu’un imposteur : vous vous prenez pour un malgache depuis ce 07.10.2015 en disant :

      • notre grand roi (en sous entendant Andrianampoinimerina),
      • merci aux colons de nous avoir laissé nos terres…
      ceux-ci veulent dire tout simplement que vous induisez volontairement en erreur les forumistes, et durant nos longs échanges où je vous ai demandé si vous êtes malgache ou pas, vos réponses essayaient toujours de dissimuler que vous êtes vazaha :
      • affirmant que vous êtes natif d’Ankadivato et y vivez encore, ce qui ne fait pas pour autant de vous un malgache ;
      • en m’attaquant que je me trouve sur un territoire français ;
      • que je suis un expatrié … ,
      pour en somme :
      • rejeter que les malgaches ne doivent pas revendiquer les îles éparses ;
      • vous moquer qu’aucun malgache n’a sur sa carte d’identité Juan de Nova comme lieu de naissance ;
      • vous moquer qu’il n’y a pas de Rova qui se trouve dans Juan de Nova ;
      • vous moquer des Résolutions des Nations Unies en vous servant du Général de Gaulle qui disait que c’est un « machin » ;
      • qu’aucune goutte de pétrole ne s’y coule encore…
      La pire des choses c’est l’utilisation de vos connaissances de Madagascar pour tromper tous ceux qui vous lisent, et pas seulement mais encore pour inciter à la rébellion :

      « … il est presque impossible de les renverser » : c’est une pure incitation à la rébellion.

      Si ce pays ne vous convient pas vous n’avez qu’à le quitter au lieu d’y semer vos venins !

      Honte à vous !

    • 12 octobre 2015 à 13:31 | vatomena (#7547) répond à caro

      Caro -----Juan de Nova ! Alefa

    • 12 octobre 2015 à 14:03 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Soyez bien assuré qu ’aucune « fatwa » ne saurait m’alarmer ; Cela me conforterait plutot ;Je sais bien que la fatwa est la dernière arme de celui qui se sait dépassé ,qui n’a plus d’arguments audibles , qui s’enferme dans le non sens ,C’est un esprit qui date du moyen age ,qui subsiste dans les religions éculées et dans les partis ayant perdu tout crédit populaire .
      Je suis plus pessimiste que vous . Autrefois il y avait un roi et sa cour de Hovas et d’Andriana bon teint . Le pouvoir se transmettait par hérédité ou par complot .Aujourdhui chaque député fonde une dynastie qui entend bien puiser éternellement dans le trésor public .Et ils sont plus nombreux qu à la maison royale .Dieu merci ,l’abolition de l’esclavage est intervenue Il n’y a plus d’acheteurs. Sinon Ils auraient été fort capables de vendre des esclaves pour renflouer les caisses de l’Etat comme autrefois . Ils sont gens sans foi ni lois.Ils ferment les yeux quand de pauvres jeunes filles vont se louer en Arabie . Ils comptent déjà les devises que cela peut rapporter .

    • 13 octobre 2015 à 00:54 | caro (#7940) répond à vatomena

      Le colon imposteur que vous êtes n’a pas à vous occuper du sort des malgaches.

      Continuez plutôt à affûter vos armes pour nous dépouiller de ce qui nous reste, nos îles éparses.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 313