Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 16h29
 

Education

Education nationale

Deux catégories, deux mesures

jeudi 17 novembre | Bill

Pour un même objectif qui est d’éduquer et d’instruire, le ministère de l’Education nationale impose pour un même événement, qu’est le Sommet de la Francophonie, la suspension des cours pour les écoliers et élèves des établissements publics mais laisse le libre choix à ceux des établissements privés et libres. L’Office national de l’Enseignement Privé, les écoles libres et la Direction des écoles catholiques informent ainsi les parents, les élèves et les directeurs d’école, que tout dépend de leur appréciation de l’événement ou des impératifs scolaires. Les élèves des écoles libres et privés ne sont pas contraints de suivre les événements de la Francophonie. Ne méritent-ils donc pas de jouir des événements et des apports directs de l’accueil de ce Sommet de la Francophonie présenté par les autorités comme des plus bienfaiteurs pour la population malgache et le pays ?

En tout cas, le ministère de l’Education nationale estime que le Sommet de la Francophonie est un grand événement d’une importance historique, économique, culturel et social que tous les écoliers et élèves de Madagascar doivent connaître et vivre en temps réel, notamment pour ceux qui fréquentent la capitale. Quant à ceux qui en sont éloignés, ils le vivront autrement par la radio ou la télévision en direct ou en différé, précise le Directeur général de l’Education nationale, Todisoa Andriamampandry.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 17 novembre à 13:06 | Jipo (#4988)

    Vous pensez qu’ en rendant les cours facultatifs, les lycéens & étudiants vont se précipiter au sommet, aux abords des hôtels aux près desquels ils ne sont pas conviés (autre que pour la forme) pour risquer une balle , en échange d’ un autographe ?
    je ne vois absolument pas l’ objectif de suspendre les activités d’ éducation déjà bien en bernes, pour ne pas dire d’ une médiocrité difficilement compétitive, autre que pour dissimuler les lacunes d’ un Pays qui se prétend francophone, mieux : en accueille le sommet .
    Des raisons certainement bien étudiées, par notre élite dirigeante, dont les raisons resteront à jamais classées : secret défense, loin du coeur , plus encore de la raison, les deux mamelles de la sagesse ancestrale .
    Assisterons - nous au fomba incontournable du sacrifice du zébu pour avoir la bénédiction des ancêtres pour le bon déroulement de cette mascarade ?
    Les participants seront-ils invités à une moussakiki party, en souvenir des mémorables touristes qui ont eu la malheureuse initiative d’ outrepasser les fady sur les plages paradisiaques de Nosy be , en présence nous l’ espérons tous, de notre émérite ministre du tourisme : RR .
    La population sera-t-elle conviée à assister à cet exceptionnel évènement qui sera diffusé en boucle / écran géant / l’ avenue de la dépendance, ainsi que sur toutes les télévisions nationale, ou toutes informations en Malagasy seront suspendues pour l’ évènement, remplacées naturellement par des émissions en Français, pour l’ occasion .
    Je proposerai même des jumelages avec certaines villes, pour graver à jamais cet évènement qui fera assurément date, pour les futures générations dans les siècles à venir .
    Une opération ville morte à l’ image de la situation d’ un Pays : agonisant sous l’ oeil bien veillant de tous ces cloportes .

  • 17 novembre à 13:17 | Robby (#9217)

    Amin’ny maha ministera mpiahy dia anjaran’ny ministera no mandray fanapahankevitra amin’ny fampianarana tsy ankanavaka ! Ho an’ny Ray amandReny manana zanaka mianatra amin’ny sekoly tsy miankina dia samy sahirantsaina satria nomena fahalalahana hanao izay tiany ireny sekoly ireny ! Ny fanontaniana mipetraka dia rehefa inona no resahana dia mihatra ho an’ny rehetra ny fanampahankevitra ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 343