Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 février 2018
Antananarivo | 08h48
 

Gouvernance

ARMP

Des milliards d’Ariary incompréhensible

jeudi 8 février | Ny Aina Rahaga

Après les correspondances du ministère des affaires étrangères trahissant les membres de la délégation malgache, le décret qui démentait l’information selon laquelle le premier ministre partait pour effectuer un bilan de santé, voici maintenant que l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) est sous le feu des projecteurs. Un document sensé être la liste des marchés attribués au titre de l’année 2016 avait circulé sur les réseaux sociaux hier et en a interpellé plus d’un. Ceci du fait que la majorité des montants exprimés dans ce document de 955 pages se chiffrent en milliards ou en centaines de millions d’Ariary. Alors que certaines marchandises ne justifient pas les prix engagés. A titre d’exemple, l’achat de fournitures et articles de bureau pour le Cisco Ambato Boeny à 13 milliards 450 millions d’Ariary ou des pièces détachés de véhicules à plus de 7 milliards d’Ariary pour le ministère de la sécurité publique. Pourtant, la règle en matière d’attribution de marchés publics est que l’offre la moins-disante l’emporte. C’est-à-dire l’offre qui convient le mieux avec le prix le plus raisonnable. Les citoyens qui ont eu accès à ce document se sont donc interrogés sur le pourquoi de ces sommes astronomiques pour l’achat de marchandises comme de l’encre ou des fournitures de bureaux. Des documents qui convergent dans le même sens sont également disponibles sur le site de l’ARMP. Et les dépenses totales par ministères sont incompréhensibles. Pour le ministère auprès de la présidence en charge des projets présidentiels, le total général s’élève à 203 565 767 370,08 Ariary. Le ministère de la sécurité publique qui dépense énormément en fournitures de toutes sortes et pièces détachés devance ce premier avec 213 358 890 929,80. En tout, l’Administration aura dépensé via les marchés publics pour l’année 2016 un total de 1 111 871 552 694,16 Ariary.

Faux ou pas

Selon une personne au sein de l’ARMP, le document serait un faux fabriqué de toute pièce pour salir la réputation de cet organe de l’Etat. Pourtant, les chiffres dans le document qui aviat circulé sur les réseaux sociaux sont identiques à celles qui se trouvent dans le rapport disponible sur le site de l’ARMP. Et malheureusement, beaucoup ne croient pas en cette version donné par les concernés. Car bien que certains montants soient incompréhensible, d’autres sont tout à fait imaginable. Mis à part cela, la réputation de l’attribution des marchés publics comme source d’enrichissement et de corruption à Madagascar précède avec beaucoup d’avance l’ARMP. Enfin, des antécédents d’attributions de ce genre de marchés juteux pèsent dans la balance. En effet, c’est ce genre d’affaire combiné avec la corruption qui a fait tomber l’ancienne conseillère spéciale du président de la République Claudine Razaimamonjy. Et cela à cette même période de 2016. Aussi est-il difficile de croire qu’il s’agit d’un faux et que les 955 pages aient été fabriqués ligne par ligne. D’autant qu’à chaque fuite de document, le réflexe de l’Administration est de nié la véracité de celui-ci. La question est maintenant de savoir si des enquêtes seront menées en ce qui concerne l’attribution de ces marchés.

48 commentaires

Vos commentaires

  • 8 février à 11:29 | oceano nox (#10209)

    Quelle surprise quand on sait que les Malgaches sont champions du monde de malhonnêteté toutes catégories ! ....et de l’hypocrisie comme tous ceux qui font semblant de s’étonner et de s’indigner !

    vive « l’émergence » de cette nation moderne et prospère ! MDR !

    Répondre

    • 8 février à 11:56 | elena (#3066) répond à oceano nox

      oceano nox prenez du NUX VOMICA pour vous soigner !

    • 8 février à 12:20 | oceano nox (#10209) répond à oceano nox

      elena

      pas besoin.... les gasy me font gerber naturellement !

      par contre j’vous conseille « 3 grains d’ellébore » pour vous purger les boyaux de la tête !

      vive la nation gasy prospère et moderne ....etnonmoins émergente !

    • 8 février à 16:23 | elena (#3066) répond à oceano nox

      Vous êtes à combien de pseudos maintenant ? Combien de fois avez vous été banni ?
      Bravo, continuez sur votre lancée : le modérateur finira bien par purger définitivement le forum de votre personne si attachante, qui aime et respecte le peuple malgache !!!

    • 8 février à 20:57 | Raleva (#10094) répond à oceano nox

      Il y a ceux qui paient honnêtement leurs impôts. Il y a ceux qui paient par le truchement de rapt de personne. Mais au final, les autorités bouffent l’argent sans ménagement et surtout pas pour l’intérêt de la nation.

    • 8 février à 21:01 | Tsisdinika (#3548) répond à oceano nox

      Elena,
      Je sais pas vous mais ça me dépasse pourquoi quelqu’un qui ne voie en nous que des déchets, des ordures ne peut laisser passer une semaine sans venir visiter ce forum dédié à Madagascar. À moins qu’il aime ça les déchets, un fouilleur d’ordures quoi.

  • 8 février à 11:30 | Jipo (#4988)

    Détournements , une spécialité devenue endémique , et caractéristique des irresponsables sensés montrer l’ exemple .
    @ Ny Aina Rahaga : relisez-vous, faute de revoir les participes passés & infinitifs 👎.

    Répondre

  • 8 février à 11:31 | Isandra (#7070)

    « Selon une personne au sein de l’ARMP, le document serait un faux fabriqué de toute pièce pour salir la réputation de cet organe de l’Etat. »

    C’est simple pour savoir la vérité, il faudrait des enquêtes de Bianco que je trouve plus en plus indépendant,...

    Ces genre des magouilles vont se multiplier et sur différentes formes à la proche des élections,...le fond de campagne oblige,...

    Vivement Madagascar manara-penitra...!

    Répondre

    • 8 février à 14:47 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Indépendant Vous allez devoir m expliquer ou vous voyez l indépendance
      Pour moi c est le pitou de son maitre Il aboie sur demande
      Il faut de l imagination pour voir le contraire
      Dans cette république bananière tout les elements se tiennent
      Plus corrompu les uns que les autres

    • 8 février à 15:36 | manga (#6995) répond à Isandra

      Isandra,
      Ayez au moins l’indulgence de peser le pour et le contre avant de vous prononcer.
      Je connais quelqu’un qui approvisionne l’administration publique en matière de fournitures de bureaux et autres. En d’autres termes, la teneur de l’édito ne m’est aucunement étrangère sur le fait que les chiffres n’ont rien à voir avec la réalité ; tout en sachant qu’il faut aussi engraisser l’économe. Et il y en a combien sans compter celles et ceux qui ont délivré l’agrément.
      C’est du faux et du faux en écriture ma chère Isandra et cela mérite une poursuite pénale pour tout ce qui est concerné.
      Vous reconnaissez vous même qu’Houcine ARFA n’est plus entre les quatre murs d’Ambalatavoangy et a pu s’exprimer librement devant les médias et qui a fait la une de tous les journaux métropolitains.
      Donc, vous rêvez encore que c’est tout simplement dans le but de ternir l’image de notre justice locale.
      Réveillez-vous...

    • 8 février à 15:53 | manga (#6995) répond à Isandra

      Isandra,
      Ny Aina RAHAGA tient particulièrement vous informer de ce que comment l’état utilise ’impôt que vous lui devez.
      Si vous avez le strict minimum de réveiller les neurones qui continuent à vous tourner inconsciemment en ridicule, vous arriverez à rendre vos commentaires plus lisibles (au propre qu’au figuré).
      Répondre au post d’Arsonist vous oblige à vous adresser à Arsonist et non à quelqu’un d’autre.
      Io no mahavoa anareo milaza fa mino an’Andriamanitra ka manangana izao trano fivavahana isan-karazany rehetra izao dia mieritreritra fa manaja azy.

    • 8 février à 16:17 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rayyol,...

      Croyez vous que si le Bianco devait attendre les ordres de Hery,...ils auraient pu interpeller Ikala Claudette, bien que jusqu’à maintenant soit en suspens...ainsi qu’entamer les enquêtes sur les affaires de la Villa Elisabeth et H. Arfa,...???

    • 8 février à 16:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga,...

      « Si vous avez le strict minimum de réveiller les neurones qui continuent à vous tourner inconsciemment en ridicule, vous arriverez à rendre vos commentaires plus lisibles (au propre qu’au figuré). »

      C’est valable aussi pour vous,...car vous imitez Masin-Joany, vos posts sont misavaobaona,...!!!

      Balayez devant votre porte, avant de réveiller les neurones des autres,...Hihihi !!!

    • 8 février à 19:35 | manga (#6995) répond à Isandra

      Masin-Joany est un pseudo que vous même avez inventé ; donc arrangez-vous avec, je n’en ai rien à cirer.
      Mais quand vous osez me faire croire que je ne suis que son ombre : ne regarde que vous.
      Je ne fais que répondre selon mes acquis sans vouloir demander à autrui de m’épauler sur quoi que ce soit, puisque je ne suis pas comme vous à soutenir des 1Bcil ayant ruiné ma patrie.
      Vous demandez ensuite à BIANCO de mener son enquête ; mais est-ce que vous savez au moins que ces magouilles sont pratiques courantes depuis l"ère Ratsiraka et jusqu’à ce jour.
      Non Isandra, tout ce que vous racontez sur cette plateforme n’est que l’oeuvre d’un écervelé ayant comme but de vouloir se faire entendre par je ne sais qui : ce n’est pas mon problème...
      Un conseil : changez le fusil d’épaule tant que l’envie vous incite encore de participer, vous n’atteindrez jamais la cible de cette façon.

  • 8 février à 11:44 | arsonist (#10169)

    En regardant les chiffres qui indiquent les montants en ariary des banales sommes d’argent utilisées ordinairement dans la Grande Île, on a l’impression que les Gasy sont des millionnaires et que bon nombre d’entre eux sont milliardaires.
    Cela explique peut-être le fait que depuis quelques temps on exprime très rarement les sommes d’argent en franc mofo gasy (fmg).
    Mais même dire ou écrire ces montants en ariary commence à faire lourd. Et on constate que cet alourdissement a vocation à augmenter très rapidement d’année en année.
    On se demande quand ce pays atteindra-t-il le même niveau que l’Allemagne avait atteint à l’époque de la grande crise de 1929 pendant laquelle des historiques photos montraient des Allemands pousser une brouette pour transporter le tas de billets de banque qu’il fallait pour payer son pain quotidien. On sait où cela avait fini par emmener l’Allemagne et le monde.
    La Grande Île s’achemine-t-elle vers la même situation que l’Allemagne de la crise de 1929 ?
    Gare !

    Répondre

    • 8 février à 12:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à arsonist

      Bonjour,

      Pourquoi l’Allemagne de 1929 mais pas le Zimbabwe sous Robert Mugabe ?

    • 8 février à 12:04 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      On peut voir ces hallucinantes photos sur Google en tapant hyperinflation allemande 1923. (et non 1929, désolé pour l’erreur).
      A l’heure actuelle les Gasy courent-ils tout droit vers la même chose ?

    • 8 février à 12:12 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-Joany,...

      C’est nouveau ! L’intelligence suprême utilise maintenant google comme source d’arguments, je croyait que seuls les illuminés ayant du mou dans le cerveau le font,...

    • 8 février à 12:50 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Certaines personnes feraient mieux de continuer à jouer à la poupée.
      Plutôt que de se couvrir de ridicule
      en tentant d’utiliser des outils
      qui contiennent des info dont l’existence même
      leur est ignorée,
      à cause de leur piètre niveau d’instruction.

      Piètre niveau d’instruction que les illuminés fidèles inconditionnels partagent avec leur « charismatique » .

      Même sur Google on n’est absolument sûr de trouver que les choses dont l’existence est connue à l’avance par l’utilisateur.
      Trouver des choses dont l’existence même est hors des limites du domaine de l’instruction que l’utilisateur(e) a reçue au préalable relève du pur hasard .

    • 8 février à 13:49 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-Joany,...

      Prouvée, le Masin-Joany est fidèle à lui-même,...ce n’est pas parce que le pseudo est nouveau que cela change,...son post continue de misavaobaona,...

      Cette intelligence suprême a ironisé quand nous avons utilisé google...finalement, lui aussi a besoin de recourir son aide,...

    • 8 février à 14:50 | rayyol (#110) répond à arsonist

      Gare ils vont enflammer la planète avec une me boite de petard chinois mouille bien évidemment

    • 8 février à 15:04 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      L’intelligence suprême,
      devant les illuminés fidèles inconditionnels de leur « charismatique »,
      n’a pas vocation à dire à ces mous du cerveau
      qu’est-ce que Google
      ni qu’est-ce que Wikipedia, la source des copier/coller avec lesquels ces tristes gugus ont l’habitude d’inonder ce forum.

      Quelqu’un aurait-il obligé ces gens-là à s’abstenir de s’instruire ?
      A tel point que les mêmes ne savent même pas faire la différence entre Google et Wikipedia.

  • 8 février à 11:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Où sont passés tous les organes de contrôle et de lutte contre la corruption (IGE-COUR DES COMPTE-LES PARLEMENTS sans oublier BIANCO et SAMFIN) ?
    Qui a eu cette idée folle de rattacher l’IGE à la présidence ? Administrativement parlant, on est en présence d’une confusion impardonnable entre juge et partie.
    C’est la partie émergente de l’iceberg de la mauvaise gouvernance et on s’attend à plus de révélation de ce genre jusqu’à la fin de cette année 2018 d’autant plus qu’on a plus besoin de faire des investigations pour les avoir car la fuite vient de l’intérieur même du système.

    Répondre

  • 8 février à 12:26 | arsonist (#10169)

    Une question bête et méchante :

    est-ce que le fait d’avoir à la tête de l’État
    un expert-comptable
    et en même temps ex-ministre des finances
    contribue-t-il à gonfler les chiffres
    de toutes les sommes d’argent qui coulent
    (oui ! oui ! qui coulent ! et c’est le cas de le dire)
    et circulent à la vitesse grand V
    dans ce pays réputé à tort ou à raison avoir
    de grandes richesses naturelles
    mais dont les populations n’en voient rien de rien ?

    Répondre

  • 8 février à 13:00 | FINENGO (#7901)

    Bonjour

    Mais Purée.
    C’est incroyable que certaines Personnes ici blatèrent à tue tête d’un étonnement, qui n’a pas lieu d’être.
    Les Dirigeants Malgaches de tous bords, sont les rois de la falsification et du détournement, ceci tous ici le savent, à moins que je me trompe.
    Alors de quoi peut-on être surpris de ce qui est dit et de ce qui se passe.
    A croire que les interrogations de certains ici, ne sont que pures hypocrisies.
    Certaines news ici, pour ne pas dire beaucoup de news, ne peuvent surprendre, car se ne sont que des répétitions de ce que tous savent depuis des lustres.
    En réalité rien de surprenant, pour ce qui se passe à Madagascar.
    C’est du déjà vu, et que l’on verra encore et encore.
    Malheureux Pays..!!!

    Répondre

  • 8 février à 13:24 | kartell (#8302)

    Le pays de faux, de la contre-façon, du collé/copié avec cette apothéose, montante, à la veille des élections, où le pouvoir en place tente grossièrement de justifier l’injustifiable en faisant prendre des vessies pour des lanternes, les dépenses à vau-de l’eau d’un état, devenu ingérable !….
    A la veille d’une émergence promise, la situation financière de l’état est chaotique, vache à lait qu’on trait de force jusqu’à la dernière goutte de peur d’en laisser pour les suivants qui procéderont de la même façon !…..
    Les enquêtes bidons se succéderont vers un non-lieu général d’autant que les donateurs seront se montrer généraux et compréhensifs, au possible !….
    Les prédateurs veillent au grain, ils savent que l’impunité les attendent, c’est une valeur sûre, une compagne à l’esprit large et au coeur généreux d’autant qu’on pardonne à tour de bras dans les confessionnaux de la république, c’est écrit dans la bible !…
    Ne faisons pas de cette histoire une affaire d’exception, elle n’est, en réalité, qu’un rituel, bien rodé, qui montre à quel point, nous sommes loin de l’émergence que certains confondent avec une immersion en eau profonde et trouble, la preuve !…

    Répondre

    • 8 février à 13:46 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      La réalité est que l’ensemble de l’administration Malagasy est infestée de requins voraces qui ne font que servir les quatre volontés des politiciens au sommet tout en raflant des commissions astronomiques pour cause de services rendus...
      Ces requins restent invisibles aux yeux du public mais ils sont là toujours en poste depuis le régime de Deba jusqu’ à maintenant, et ils aiment bien arborer le titre ronflant de « grand serviteur de ’Etat »...
      Les purges devraient commencer depuis les directions ministérielles pour atteindre le sommet de l’Etat si on voudrait assainir ce système, au bas mot, il faudrait jeter dehors les trois-quarts des fonctionnaires gasy...

    • 8 février à 15:22 | kozobe (#7754) répond à kartell

      Bonjour Vohitra,
      « ... Saiky ny olom-panjakana rehetra ve izany no voatery ho roahiko ? » Vous vous rappelez ?
      (Source : Lysnorine).

    • 8 février à 15:29 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Vohitra

      Vous avez, hélas, tort d’avoir raison !
      Nous sommes dans un système politique, constipé, où les purges n’ont jamais fonctionné, la consanguinité du milieu ne permet plus la sanction mais impose l’immunité permanente, comme seule garante de la pérennité des institutions vérolées …
      Nous n’avons pas beaucoup évolué depuis le Ratsirakisme, détrousseur d’état, aujourd’hui, la méthode est plus light pour un résultat, quasi-identique !…
      La vache à lait, qu’est devenue l’état, voit la grosseur de ses pis se rétrécir à vue de nez, mais, qu’importe que la bête soit squelettique, elle aura toujours suffisamment de lait pour satisfaire les faussaires de l’émergence !….

  • 8 février à 13:30 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    A quand il y avait-il eu la dernière loi de règlement passée devant le Parlement ?

    Répondre

  • 8 février à 15:43 | harmelle (#5862)

    Ohé ohé j’ai un scoop ....je sais pourquoi le peuple gasy , à l’insu de son plein gré , fait partie des populations les plus déshéritées au monde :(

    Répondre

  • 8 février à 17:04 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba ry namana Kozobe,

    Tsy fantatro raha sahala amiko ianao, mahatsiaro menatra sy mangaihay rehefa mahita ny vahiny mitsikera sy mampiseho ny fahalovana sy ny fahasimban’ny fitantanandraharaha arapanjakana eto amintsika, indrindra ireo tsikera marimpototra sy miharihary toy ny vay ankandrina.

    Topazo maso anie ny fanehoankevitra voalohany amin’ ity lohahevitra misy antsika eto ity e !
    Efa nanomboka tany amin’ny 1975 tany no nisy ny kolikoly sy fanodikodinana vola mivantana na ankolaka, ny fanaovana hosoka sy fisolokiana, ny fitantanana mibirioka ny volapanjakana mankany amin’ny tombotsoan’olombitsy...

    Ny fanontaniana mipetraka dia hoe :
    - Fa inona no mba nataontsika Malagasy amin’ny ankapobeny nentina namongorana izany hatrany amin’ny fotony hatrizay ka mandrak’ androany ?
    - Efa mihanaka any amin’ny vahoaka tsy ankanavaka, na mpitondra ambony na olontsotra fehezina, ny toetsaina vonton’ny fankamamiana kolikoly sy fanekena ny harena maloto, dia mba nisy vahaolana nampiharina ve teto ka mba nahafahana mitsabo sy mifehy izany aretimandoza ara-piarahamonina efa mby ankoditra izany ?

    Tsy azo omentsiny mihintsy ny vahiny raha manao tsikera toy io satria zavamisy iarahana mahita no lazainy, ary notsoriny fa ny toetsain’ny Malagasy mihintsy no efa raiki-tampisaka sy mankato ary miondana amin’ny fanaovana kolikoly sy hosoka. Raha ny heviny no dinihina, dia tokony tsy handaniana andro akory no hiresahana izany satria heveriny fa « zavamisy mahazatra ekentsika ary fombatsika hiainantsika ny kolikoly sy halatra » .

    Omentsiny tokoa ve izy raha miteny izany ?
    Jerempotsiny eto amintsika ny olona lasa manankarena tampoka tsy fanta-pototra, ny fampiasan-kery tsy ara-drariny sy tsy ara-dalàna, ny olona sady tsy manana fahalalana sy fahaizamanao nefa omena andraikitra sy fahefana, ny fitondrantena mamoafady, ny amboadia sy devoly milanja soratra masina, ny hosoka sy hafetsena entina hangalarana tany...

    Fa inona no mba nataontsika teto ka nandraisana andraikitra hisorohana izany sy hamongorana izany ? TSY MISY , FOANA, VERY ANJAVONA.

    Ny antony dia tsotra amiko : izay ezaka kely mba atao dia alaina tahaka amin’ny zavamisy any ampita, fa saingy ezaka tsy mifanaraka sy tsy miorimpaka mihintsy amin’ny fomba Malagasy .

    Ity resaka zon’olombelona sy finoana ity dia mitaiza sy mikolokolo ny toetsaina tsy maty manota eto amintsika.

    Izay tratra sy voaporofo miharihary fa mangalatra sy manodina vola ary fitaovampanjakana dia avy hatrany omena sazy anterivozona mandrapahafaty ary tsy azo omena famotsorankeloka intsony e. Izany ihany no làlantokana nentin’ ireo razantsika nandaminana ny fiarahamonina hatrizay, ary izay ihany no vahaolana amin’io. Tsy tokony asiana resaka fitsinjovana ny zon’olombelona sy resaka fivavahana izany fa rehefa vita ny fitsarana tsy mitanila dia ampiharina io sazy io, na iza na iza no tratra, ary na ohatrinona na ohatrinona no nangalariny.

    Asio fitsarana sy fonja isaky ny distrika dia handeha io, ary terena hanao fanambaram-pananana ho fanta-bahoaka ny mpitsara sy ny mpitondra ara-panjakana rehetra. Ataovy lalàna ange ny hoe ny fanaovana hosoka amin’ny fanambaram-pananana dia atao ho voasokajy ho halatra amin’ny fanjakana, ireo no mitambatra asiana fampiharana dia ho hita fa tsy haharitra ela ny hamongorana ireo meloka.

    Eto amintsika, entina hiarovana ny mpangalatra sy mpisoloky ny resaka zon’olombelona, ny fivavahana, ny fihavanana ary...ny foko sy fihaviana.

    Mankasitraka ry namana Kozobe

    Répondre

    • 8 février à 18:02 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,...

      « Eto amintsika, entina hiarovana ny mpangalatra sy mpisoloky ny resaka zon’olombelona, ny fivavahana, ny fihavanana »

      Miala tsiny raha miditra amin’ny resakareo aho, satria toa hitako fa eritreretinao fa ny zon’olombelona sy ny fivavahana no lasa entina hiarovana ny mpangalatra.

      Tsy mitovy hevitra aminao aho raha ny amin’io, satria ny zavatra hitako eto amintsika raha ny mikasika ny zon’olombelona ohatra, dia tsy voa haja akory izy io, satria maro ny olona iharan’ny tsirariny sy voahosihosy ny zo maha olona aza. Noho izany tsy mitombona ny voalazanao,...

      Raha ny fivavahana indray, tsy hiditra amin’ny fivavahana akoatran’ny kristianina aho eto, dia hita sy misongandina fa ampiasain’ny olona sasany fotsiny, hitadiavana ny tombintsoany, sy voninahitra sy fahefana, fa tsy ampiharina araka izay baiko nomen’ilay namorona ny fivavahana kristianaina azy, dia ny fametrahana ny fiaraha-monina feno fifankantiavana sy firahalahiana, ary fanajana ny hafa, sns. Mazava ho azy rehefa ampiasaina amin’ny tsy izy ny zavatra iray, dia mihatonga zava-dratsy eo amin’ny fiaraha-monina.

      Toy ny fitsipika(règle) izy io, hanitsiana sy handrefesana ny fahitsiana no namoronan’azy, kanefa misy ray amandreny, na mpampianatra mampiasa azy io ho fikapohana, maharary amin’ireo iharan’izany izany, ka mety hahatonga azy hatahotra na hankahala ny règle, ary mety ho souvenir ratsy ho azy raha vao mahita azy ireny. Nefa tena ny règle ve no diso...? Mazava hoazy fa tsia.

      Dia toy izany koa ny fivavahana amin’ny toe-javatra sasany, ka lasa ilay fivavahana no voa soketa, kanefa ny olona no mampiasa azy amin’ny zavatra tsy mety.

    • 8 février à 18:37 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Noraisinao tany amin’ilay zon’olombelona ara-piarahamonina voahitsakitsaka ny fanjoriankevitro, fa ny tiako navoitra dia tsy izay, fa ny fampiharana ny didy fanamelohana sazy anterivozona mandrapahafaty ho an’ny meloka amin’ny resaka halatra sy hosoka ary fanodinkodinana vola sy fitaovampanjakana.

      Ohatra vitsy no handeha horaisina :
      - raha tratra any amin’ny jiolahy nanao heloka ny basy iray, ka voaporofon’ny fitsarana dia helohina amin’io sazy io ilay mpiasampanjakana tompon’ny basy nanome na nampindrana ilay jiolahy ny basiny
      - raha nanao hosoka tamin’ny tolobidy amin’ny tolotrasa avy amin’ny fanjakana ny mpiasa iray, rehefa voaporofo ara-pitsarana fa nanao izany izy, na inona na inona ilay fotodrafitrasa, dia avy dia ampiharina io didy io
      - rehefa voaporofon’ny fitsarana fa nahavita heloka fanodinana solika nampiasainy tsy amin’ny asa amandraharaha niantsorohany ilay mpiasa, rehefa voaporofon’ny fitsarana izany, dia avy hatrany dia ampiharina io didy io.

      Tsy eken’ny mpiaro ny zon’olombelona izany fampiharana didy mavesatra izany !

      Ny mikasika ilay resaka fivavahana indray dia izao ilay hevitra tiako navoitra : ny mpivavaka dia tsy maintsy hiantso foana hoe « mba mamindra fo aminy e, mamela ny helony e, mba diniho ihany fa sao dia mavesatra loatra izao sazy izao e, izy anie efa mba nanaiky ny helony e.... », sy ny hoe « tsy mitombona ny fanamelohana sy fiampangana fa olona matahotra an’ Andriamanitra iny ve dia hahavita izany... »
      Ireo fomba fijery miainga amin’ny finoana ireo no tiako hambara.

      Amiko efa tandra vadikoditra ara-piarahamonina ity halatra sy hosoka ity, ilaina atao henjana ny famongorana azy, ary tsy asiana fietanampo mihintsy.

    • 8 février à 23:00 | kozobe (#7754) répond à Vohitra

      Bonsoir namagna Vohitra,
      Misy fandinihagna laligny sady mari-pôtotro ny zavatra nikoragninao io. Nohon’izegny, miombo-kevitry tanteraka aminao zaho. Marigny fa, amin’ny maha tera-tany malagasy zaho, mahatsiaro megnatra zaho mahita ny sasany mitsikera, magnaratsy faobe izao aza. Ka nefa, tsy azoko atao ny tsy agneky fa mari-pototra ny tsikera ataony. Heloko nakahy ndraiky miantefa, indrindra indrindra, amin’ny tompon’andraikitry isan-tsokajiny, isan-karazany, mitantagna ny firenena ary tsy magnatanteraka sy tsy mahatanteraka ny andraikitry masigny mipetraka aminy.
      Zaho kosa tsy agnisan’ny mpiray tanindrazagna sasantsany, izay mivôlagna sady mihevitry fa ny firenena vahiny, na ny orin’asa vahiny, na koa ny vahiny tsotra izao no tompon’antoko sy tompon’andraikitry amin’ ny jaly jiaby tsy manjary, tsy vagnono hiaignan’ny ankamaroan’ny malagasy izao. Atsika malagasy no tompon’andraikitry voalohany, na ino na ino ny sehetra hikoragniny. Izikoa atsika tsy tia hahatsapa, na tsy hagneky zegny toa-javatra zegny, sarotro amintsika, mba tsy hivolagnana fa tsy ho mety foeky, ny hialantsika amin’ny tsigny (malédiction) mahazo atsika sady hihaignan’ny be sy ny maro.
      Tantely nafa-drakotra marigny i Madagascar, ka anjakan’ny adala. Misy fagnazavagna mitombogno (explications rationnelles) anefa ny mahazo atsika izy eo ty, ny naha avy ny toe-javatra misy amintsika ankehitriny. Atsika jiaby mahay zegny, nipetraka tsikelikely raha jiaby tsy manjary io. Nohon’ny tsy fisian’ny fe-petra henjagna noraisin’ny tompon’andraikitry ( sady tsy mifandray na mifanadrify amin’ny tombon-tsoany malaky koa dônko zegny), dia nahay nihanaka ny fomba ratsy fanao, izay naha avy atsika amin’ny toeragna misy atsika izy eo ity.
      Tsy fomba nenti-paharazantsika velively no nitairaka sy nahatonga ny raha jiaby tsy manjary, tsy vagnono, maha megnatra mahazo Madagascar sy ny mponigny ao agnatiny. Zara aza mbôla misy ny magnaja sy magnamia lanja, hasigny, ny fômba aman-panao zegny, karazagna fefy farany hiadivagna amin’ny tsy mety nanjary fahazaragna.
      Na dia nisy aza ny tsy nety, tsy nanjary taloha, tsy azo lavigny, hifamaragna, fa nanomboko tamin’ny vanim-potoagna 1975 no niaratsy bebe miandalagna ny fitantàgnana ny raharaham-mpirenena, ny fiovagna amin’ny lafy ratsiny ny toe-tsaigny ny mpitondra, ny tompon’andraikitry isan-tsokajiny, sy isan’ny ambaratonga. Dia niafara amin’ny misy atsika izy eo ity.
      Haitsika, fantatsika tsara, amin’ny atsika tia tanindrazagna, magniry fivoaragna, magniry ny hialagna amin’ny jaly sy ny tsy mety jiaby, ino raha tôkony atao, làlagna tokony harahigny, hizoragna. Ka nefa, amin’ny maha olon-tsotra atsika, ino azontsika atao, ino raha tôkony atao ? Indrindra, indrindra fa tsy mifandray amin’izay eo amin’ny fitondragna, eo am-pahefagna, ny vaha olagna mety harôso. Lava be, maro be raha azo koragniny mikasiky zegny.
      Anjarantsika tsiaraiky araiky magnano zay mety amin’ny toeragna misy antsika.
      Samy mandry maha fôha vatagna.
      « Dia volan-kolava zegny izy ity, kilalao mbola ho ela ».
      Mahereza.

  • 8 février à 17:10 | arsonist (#10169)

    Devant les habituels ténébreux textes des posts d’une illuminée fidèle inconditionnelle de leur « charismatique » quelqu’un d’autre a avoué que les écrits de cette illuminée sont incompréhensibles à cause des maladresses de cette inconditionnelle du ridicule « manara-penitra » cher aux fidèles de leur « charismatique ».
    Alors ce quelqu’un d’autre a envoyé un post conseillant à l’illuminée de « réveiller ses propres neurones » avant d’écrire. Mais comment une fidèle inconditionnelle de leur « charismatique » pourrait-elle réveiller ses neurones à elle ? C’est chose impossible pour une femme qui, pour cacher son évident manque d’instruction, crie invariablement au « misavaombaona » dès qu’elle est incapable de comprendre le texte d’un post.
    Cette illuminée tenterait-elle d’abaisser le niveau de tout le monde au déplorable niveau d’instruction de leur « charismatique » ?

    Répondre

  • 8 février à 17:11 | Gérard (#7761)

    pour ceux qui préféreraient comprendre, plutôt que d’aboyer....

    https://transparency.mg/assets/uploads/page_content_document/TI-IM_CLMPM_web.pdf

    Répondre

    • 8 février à 21:21 | Babah (#9347) répond à Gérard

      Merci, Gérard.

  • 8 février à 21:33 | Tsisdinika (#3548)

    Perso, j’aurais attendu l’opinion de quelqu’un de familier avec les marchés publics, un ancien CDE, un Inspecteur d’État à la retraite (pour le devoir de réserve, dans le sens que l’on veut prendre)...au lieu de relayer un buzz lu sur Fb. Aina Rahaga a raté une occasion de se démarquer.

    Mon premier réflexe eprès avoir pris connaissance de ce post Fb hier a été de vérifier à la fois dans la Loi des finances 2016 et la LFR rectificative le montant du crédit attribué au Ministère de la sécurité publique. Il se trouve que ce montant est d’environ 100 milliards d’Ariary. Il s’avère donc impossible que l’achat des pièces détachées et des pneumatiques pour un même véhicule 4x4 ait atteint environ 9 milliards, soit presque 10% du budget de tout un ministère. Inconcevable que le PRMP (responsable des marchés publiques) et l’ordonnateur puissent prendre le risque de lancer un appel à manifestation d’intérêt avec ce montant, que l’ARMP aurait jugé tout cela conforme et que l’Inspecteur d’État qui contrôle ces dépenses engagés ait mis a posteriori son visa, aussi corrompus que ces gens puissent être (et croyez-moi, ils le sont tous dans tous les ministères).

    Répondre

  • 9 février à 00:03 | Mihaino (#1437)

    Je dirais « Des milliards d’Ariary incompressibles » mais non incompréhensible Ny Aina Rahaga ; Pourquoi dites-vous ? C’est très simple : Tant que le système des marchés publics ne change pas , les Responsables au pouvoir percevront toujours leurs commissions de x% . Les contrôles en amont et en aval n’existaient pas depuis la 1ère République .Les plus offrants sont toujours les copains / connaissances qui savent bien corrompre les vrais décideurs en haut lieu .
    Je me souviens qu’un ministre célèbre de la 1ère République, poète et patriote, fut surnommé Monsieur 10% , taux de ses commissions dans les grands marchés publics. Tous les dirigeants successifs n’ont fait que continuer ce mode de fonctionnement jusqu’à la 4è République. Nous assistons actuellement à l’émergence de nouveaux riches qui côtoient de près ou de loin les tenants du Pouvoir . Inutile de développer le système de surfacturation en vue de garder les devises à l’extérieur .
    Madagascar ne connaîtra jamais l’émergence tant criée ici et là si les candidats aux élections restent toujours les mêmes têtes connues et méconnues par le Peuple .
    Enfin , je tiens à rappeler la phrase suivante : « Misy olona vonona nefa tsy vanona ary misy olona vavona nefa tsy vonona » noho ny antony samihafa .

    Répondre

    • 9 février à 00:05 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Lire vanona au lieu de vavona

  • 9 février à 08:41 | lysnorine (#9752)

    @ Mihaino 9 février à 00:03
    « Les contrôles en amont et en aval N’EXISTAIENT PAS pas depuis la 1ère République »

    Mahavariana anay ihany io ambaranao io sy koa ilay pentsompentsonan’ny mpanoratra iray etsy aloha hoe : « Qui a eu cette idée folle de rattacher l’IGE à la présidence ? Administrativement parlant, on est en présence d’une confusion impardonnable entre juge et partie. » [plus qu’hier et moins que demain, 8 février à 11:57]

    Manarak’izany dia tsy mahalala mihitsy izay mombamomba an’ity « Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) » izahay : IZA no namorona na NAMPANORINA azy ? Oviana ? Ao AMBANY FAHEFAN’iza ? HANAO INONA marina no andraikiny OHARINA amin’ny an’ny andrim-PANJAKANA HAFA efa nisy hatrizay hatrizay ?

    Misy zavatra iray aloha nahatalanjona anay raha vantany vao nandray ny fitondrana Ingahy Ratsiraka na taloha kely raha mbola Itpkl. jeneraly Ramanantsoa no nitondra, dia ny FANDRAVANA ny « DIRECTION du CONTRÔLE FINANCIER » nisy teo aloha, ary niantomboka tamin’izay ny GABORARAKA teo amin’ny fivoahana na famoahana ny volam-panjakana ! Tsahivina fa FRANTSAY no lehiben’izy io nandritra ny fitondran’Itpkl. Tsiranana ary mampahatsiaro ny NIAHIAN’NY misiônera prôtestanta vazaha ny amin’ny fitantanan-dRamalagasy ny vola ka notanany teo am-pelantanany foana izany. Manarak’izany, taorian’ny Mey 1972, noheverin’ny mpitondra vaovao angaha fa rehefa manana izao mari-pahaizana ambony rehetra izao, vita vazaha, dia avy hatrany dia mahay mitantana raharaham-panjakana, indrindra ny fandehan’ny fitantanana ny volam-panjakana, koa natao an-kila bao sy nobantibantina izaitsizy ny administrateur civil za-draharaha, sy ny hafa.

    Fa mba hafahan’ny mpamaky mandanjalanja tsara ny nahatonga anay ho talanjona tamin’ireo andalan-tsoratra notonononay etsy am-piandohana, dia ataonay fa mety ny hampafantarana sombintsombiny amin’ ny ZAVA-NISY tamin’ny andron’ny fitondran’Itpkl. Tsiranana, araka ny famelabelarana nataon’i Michel MASSIOT, conseiller du tribunal administratif, hita ao amin’ny boky nosoratany mitondra ny lohateny hoe « L’organisation politique, administrative, financière et judiciaire de la République Malgache », Les codes bleus malgaches, Éditions de la librairie de Madagascar, 1970, « Le contrôle de l’exécution des budgets de l’État » pp.379-391.

    « Les différents contrôles [de l’exécution des budgets, budgets de l’État, budget provincial, budgets des communes, budgets des établissements publics] qui interviennent SUCCESSIVEMENT sont les suivants :
    « Le Contrôle financier, l’Inspection Général de l’État, Services relevant du Président de la République.
    « Le conseil de DISCIPLINE financière, organisme d disciplinaire.
    « La Chambre des Comptes de la Cour Suprême, juridiction.
    « Le Parlement (Assemblée Nationale et Sénat) intervient pour le contrôle du budget de l’État ; les assemblées ADMINISTRATIVES (Conseil Général et Conseil Municipal ou Communal pour les COLLECTIVITÉS DÉCENTRALISÉES ; les conseils d’administration des ÉTABLISSEMENTS PUBLICS pour les budgets des différents établissements publics. »

    Mety angamba eto raha topazana maso kely ny antony isian’ny « Contrôle financier » sy ny « Inspection Générale de l’État » , ny firafiny mbany ny andraikitra sahaniny, lehibe dia lehibe, satria tena iankinan’ny aim-panjakana sy ny an’ny Firenena, koa tsy mahagaga raha tsy maintsy eo ambany fahefan’ny prezidàn’ny Repoblika, izay FILOHAN’ny FANJAKANA.

    « Le contrôle financier [qui] a pour rôle de contrôler l’EXÉCUTION des différents budgets publics [s’exerce] A PRIORI, c’est à dire qu’il intervient AVANT, à la DIFFÉRENCE des contrôles exercés par l’Inspection Générale de l’État, par le Conseil de discipline financière et par la Chambre des Comptes qui s’effectuent APRÈS.

    « Ce contrôle s’exerce AVANT L’ENGAGEMENT des dépenses ; c’est un contrôle PERMANENT, alors que celui de l’IGE est INTERMITTENT ; il s’exerce sur PIÈCES.
    .
    « [ Le contrôle financier ] a compétence sur
    « - le budget de l’État, les budgets annexes, les comptes spéciaux du Trésor, les comptes d’emprunts, les plans de développement économique ;
    « - les budgets des collectivités décentralisées
    « - les établissements publics :[ le commissaire du gouvernement qui exerce le contrôle] est choisi parmi les AGENTS DU CONTRÔLE FINANCIER
    « - les autres organismes publics (Sociétés d’État) et semi-publics (Sociétés d’Économie mixte).
    « [Il] a compétence uniquement sur les ADMINISTRATEURS DE CRÉDIT : utilisateurs, gestionnaires, sous-ordonnateurs ou ordonnateurs délégués. »
    (Hofaranana)

    Répondre

    • 9 février à 08:50 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Mihaino 9 février à 00:03
      « Les contrôles en amont et en aval N’EXISTAIENT PAS pas depuis la 1ère République »
      (Tohiny sady farany)

      « Organisation du Contrôle Financier

      « ...service rattaché directement à la Présidence de la République, dirigé par un Directeur nommé par décret, [il] a autorité sur les SERVICES CENTRAUX du CF et sur les délégations.
      « Les délégations centrales du CF auprès des Ministres et Secrétaires d’État sont confiées à des DÉLÉGUÉS nommés par arrêté du Président de la République parmi les fonctionnaires du cadre A en service au CF, notamment parmi les INSPECTEURS D’ÉTAT affectés au CF. [...] . [Ils] sont placés auprès des Ministres ORDONNATEURS de leur budget. [...]

      « [Ils] résident en PERMANENCE dans les Ministères où ils sont affectés...sont placés sous l’autorité du Directeur du CF et effectuent le CONTRÔLE PERMANENT des opérations des différents budgets, comptes, fonds, caisses notamment les caisses d’avances, dépendant du Ministère où ils sont affectés ; ils exercent les fonctions de COMMISSAIRES DU GOUVERNEMENT auprès des établissements publics, Sociétés d’État et Sociétés d’économie mixte relevant du ministère où ils exercent leurs fonctions...

      « Les délégués PROVINCIAUX du CF...contrôlent les budgets des provinces et des communes situés dans la province.

      « MODE D’EXERCICE DU CF
      « Ce contrôle repose ESSENTIELLEMENT sur le VISA qui doit être apposé PRÉALABLEMENT à tout ENGAGEMENT de dépense ou à tout ORDONNANCEMENT par le contrôleur financier.[...]

      « Le visa des engagements »
      « Aucun acte engageant une dépense ne peut être accompli sans VISA PRÉALABLE du CF.
      [Il s’agit de] contrôler la RÉGULARITÉ budgétaire de la dépense, c’est-à-dire à vérifier si la dépense est bien imputée sur un CRÉDIT CORRESPONDANT à cette dépense, si le crédit est suffisant et si l’engagement correspond à la dépense réelle. [...]
      « L’examen du CF peut conduire ...à un refus de visa.[...]

      « Doivent également être visés PRÉALABLEMENT AVANT SIGNATURE LES PROJETS DE MARCHÉS, DE CONTRATS et les CONVENTIONS ayant une incidence financière [...]

      « Le visa des mandats ou des ordres de paiement »

      « Les MANDATS DE PAIEMENT ou ORDONNANCEMENTS DOIVENT être adressés AVANT PAIEMENT, pour VISA au CF, accompagné des PIÈCES d’engagement revêtus du VISA d’ENGAGEMENT [...]

      « Contrôle général de l’EXÉCUTION des BUDGETS
      Les DÉLÉGUÉS du CF reçoivent des COMPTABLES principaux (trésoriers payeurs et payeurs principaux) les situations MENSUELLES de recettes et de dépenses du budget de l’État, des collectivités publiques, des budgets annexes, des établissements publics et de tous organismes semi-administratifs.[...]

      « Les DÉLÉGUÉS du CF établissent à l’aide de ces renseignements des RAPPORTS MENSUELS sur l’exécution du budget qu’ils adressent aux ministres auprès desquels ils sont placés et aux chefs de province, pour les délégués provinciaux, ainsi qu’au Ministre des Finances et au Président de la République.

      « En outre, le Directeur du CF doit établir annuellement un RAPPORT ANNUEL D’ENSEMBLE sur la SITUATION ÉCONOMIQUE et FINANCIÈRE de la République Malgache, des collectivités secondaires et des établissements publics ainsi que des organismes semi-publics. Ces rapports sont adressés aux Ministres intéressés notamment aux Ministres des Finances [...]

      Les PROJETS de LOIS présentés au Parlement ayant une incidence financière comme les projets de budget (lois de finances), les comptes (lois de règlement), les lois PROGRAMMES de développement économique et social et les tranches annuelles du PLAN QUINQUENNAL, les EMPRUNTS, prêts, subventions, avances, garanties et avals donnés aux collectivités secondaires ou aux établissements publics sont communiqués pour avis à la Direction du CF.[...]

      Le CF qui relève du Président de la République peut se voir confier comme l’IGE une mission de vérification ou de contrôle, selon des instructions spéciales, sur les différents services ou établissements publics, collectivités publiques ou organismes administratifs ou para-administratifs.
      À la suite des VISITES D’INSPECTION pendant lesquelles le représentant du CF peut demander tous documents financiers, comptables ou d’ordre économique, celui-ci rédigera un rapport donnant les conclusions de ses observations.

      Toy izao kosa ny teny kely momba ny INSPECTION GÉNÉRALE DE L’ÉTAT :

      « Elle a une COMPÉTENCE PLUS LARGE que le CF, car elle s’étend à TOUS LES SERVICES ADMINISTRATIFS et ÉTABLISSEMENTS PUBLICS, y compris l’ARMÉE et la gestion financière des TRIBUNAUX.
      « Elle exerce son contrôle à la fois sur les ADMINISTRATEURS DE CRÉDITS et sur les COMPTABLES PUBLICS.
      « Son rôle DÉPASSE les QUESTIONS FINANCIÈRES mais s’exerce sur l’ENSEMBLE DE L’ADMINISTRATION. C’est pourquoi elle est placée DIRECTEMENT sous l’autorité du Président de la République. »

      Ny fiasan’ireo andrim-panjakana roa ireo fotsiny- ny CF sy ny IGE dia efa ampy hitarafana ny fisian’ny fanaraha-maso – nandritra ny fitondran’Itpkl. Tsiranana – ny fitantanana ny fivoahana sy fidiran’ny volam-panjakana sy ny fampandehanana tsara ny raharaham-pitondram-panjakana amin’ny ankapobeny. Ao anatin’izany ny APPEL D’OFFRES na ny MARCHÉS PUBLICS rehetra. Araka ny fitarainan’ny mpanao fanjakana za-draharaha, ela nihetezana, renay, dia natao mosalahy ny asa aman’andraikitr’izy ireo niantomboka tamin’ny 1975 hany ka nanjaka ny gaboraraka.

    • 9 février à 10:26 | Mihaino (#1437) répond à lysnorine

      Bonjour Lysnorine ,
      Merci de vos commentaires ci-dessus . L’ article de ce jour sur les irrégularités des marchés publics , écrit par le même auteur d’hier , Ny Aina Rahaga, confirme mes soucis du manque de contrôle à l’amont et à l’aval du système actuel .
      En résumé , ce système reste trop lourd administrativement avec de nombreux intervenants tout au long du processus . Je ne suis pas le seul à soulever que des responsables à tous les niveaux réclament leur part du gâteau ! Où est ma part ? (Mapar), leur 1ère question avant d’apposer la signature !!Plusieurs commentaires ci-dessus ont décrit le phénomène .
      Je suis persuadé qu’à notre ère du numérique , on peut alléger le système des contrôles en supprimant certaines Directions actuelles . Nous avons des experts et des spécialistes pour étudier un nouveau programme et proposer de nouveaux logiciels en la matière . Toutefois , le manque de VOLONTE politique reste le vrai problème dans notre Pays .
      Cordialement,

    • 9 février à 17:57 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Mihaino 9 février à 10:26

      Miarahaba anao koa !

      Marina dia marina ireto teninao ireto :

      1) « ce système reste trop lourd administrativement avec de NOMBREUX INTERVENANTS tout au long du processus ».

      Tsy vitan’izany fa noforomporonina daholo izao sampan-draharaha isan-karazany rehetra izao - hoe tsy miankina ! - natao HANDEVONANA ny Fanjakana (BIANCO, CENI, SAMFIN sns.). Fandaniam-bolam-panjakana fotsiny hanomezana toerana ny namana fotsiny, ambonin’ ny FIBAIKON’ireto hoe mpamatsy vola azy ireo,.
      Vao notsikerain’ny mpanoratra iray ny amin’izany [9 février à 11:57 Jipo, http://www.madagascar-tribune.com/Des-illegalites-aussi-dans-les,23600.html, « Cet ARMP, comme la ceni, est TOTALEMENT INUTILE , il faut un gendarme pour mettre au pas tous ces profiteurs, car il n’ y a pas d’ autres mots ! »

      Araka ny fanoharana fanaon’ny Ntaolo dia « tahaka ny FASANA ity » sisa ny Fanjakana eto amintsika, « ny avy any ivelany indray no miraharaha ny tompon-trano. »

      2) « on peut alléger le système des contrôles en supprimant certaines Directions actuelles »

      FANAFOANANA TANTERAKA ny karazana directions REHETRA (Directeurs généraux, directeurs) ao anaty ministera, fampitomboana ny isan’ ny « chefs de service » sy ny « chefs de bureau » izay omena fahefana mandidy sy manapaka avy hatrany amin’ny fampandehanana ny raharaham-panjakana andavanandro (tena « décentralisation » izany !). MORA kokoa ny FANARAHA-MASO ny TOMPON’ANDRAIKITRA, sy ny fanasaziana azy rehefa ilaina.

      Mifanindran-dalana amin’izany koa ny FANAFOANANA ny TAMBIN-KARAMA REHETRA isan-karazany fomena ny mpanao fanjakana ambony sy ny mpitsara (Avantages en nature, indemnités isan-karazany : tahaka ny indemnités de logement-, lasantsy, saofera, mpiasa an-trano sns..).

      Asondrotra fotsiny ny karama raisin’izy ireo ho setry ny fanafoanana ireo tombon-tsoa manokana tsy hita velively fomena azy ireo, izay isan’ny tena MAHA-BANKIROMPITRA ny Fanjakana sy MAMPAHANTRA ny firenena. Tsofina rano hiala amin’ny Fanjakana izay REHETRA tsy mankasitraka izany, hitady any an-kafa izay mahasoasoa azy kokoa. Izany FITSITSIANA izany angamba no VOALOHAN-JAVATRA amin’ny antsointsoina lava hoe « BONNE GOUVERNANCE . Kabary ambony vavahady ny ankoatr’izany tsy hamonatra na inona na inona.
      Soàva tsarà

    • 9 février à 18:03 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Fanitsiana : Kabary ambony vavahady. Ny ankoatr’izany tsy HAMOKATRA na inona na inona.

    • 9 février à 18:06 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Fanitsiana ihany aza fady ! : Kabary ambony vavahady ny ANKOATR’IZANY izay tsy HAMOKATRA na inona na inona.

  • 9 février à 10:12 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Beaucoup se cachent derrière l’absence de procédure ou de contrôle mais également cause de l’incompétence de certain ,mais c’est de la pure façade de dissimulation .
    Ce qui prévaut chez les grands prédateurs de l’état et cela depuis l’indépendance ,c’est justement le flou artistique ,le désordre et surtout de museler les gens nommés aux postes importants qui doivent être au moins incompétent et surtout docile .
    L’entreprise qui perdure depuis le jour de l’indépendance pour le détournement des fonds publiques est donc sciemment voulue par une minorité qui repaît de ce pays comme le font les vampires en suçant le sang de leurs victimes .
    Cette minorité presque exclusivement tananarivienne est à l’origine des maux profond de ce pays et notamment de son appauvrissement général .
    Combien de fois va t-il falloir le dire ?

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 248