Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 14h27
 

Société

Peste

Des mesures incohérentes

mercredi 26 novembre 2014 | Bill

La peste ne sème pas seulement la mort, elle provoque aussi la discorde entre habitants d’un même quartier. Elle sème le trouble, la pagaille et les suspicions entre les habitants de la capitale. Elle affecte les esprits. Dans les foyers qui ont recours à des gens de maison, on prend soin soudain de demander à son employé où habite-t-il exactement ; au cas où c’est à Ankasina, on imagine la suite. Depuis des établissements scolaires aux fokontany, on prend des mesures d’exclusion contre les habitants du fokontany d’Ankasina. Les élèves issus de ce fokontany limitrophe de celui de 67ha nord ouest sont interdits d’entrée au CEG 67ha nord ouest où ils étudient ; des affichettes collées sur les murs et le portail de cet établissement scolaire font comprendre cette exclusion ou cette mise en quarantaine non déclarée. Les portails d’entrée dans des ruelles du fokontany 67ha nord ouest sont fermés aux habitants d’Ankasina ; le président du fokontany le confirme. Mais les marchés, en bordure de la portion de route du Boulevard de l’Europe, sont ouverts au 67ha nord ouest et les dalles y sont trop souvent béantes et les ordures et les flaques d’eaux parsèment les allées et les trottoirs. Les mesures prises par les fokontany pour se prémunir et préserver leurs habitants contre la transmission éventuelle de la peste ne sont qu’épouvantail ou du moins des mesures incohérentes.

On notera cependant qu’à la suite du décès d’un habitant d’Ankasina, les autorités ont aspergé de pesticide les quartiers de ce fokontany d’Ankasina et sensibilisé les habitants sur cette maladie de la pauvreté, transmissible, mortelle mais guérissable. Elles sont aussi montées au créneau contre certain média et ont approché les chancelleries étrangères contre la mauvaise publicité dont les produits d’exportation, en l’occurrence le litchi, sont victimes en raison de la peste (voir article par ailleurs).

8 commentaires

Vos commentaires

  • 26 novembre 2014 à 09:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Pour les gens de maison :
    - « ON DEMANDE A SON EMPLOYE DE MAISON==où habite-t-il exactement » ?

    Quelle bande d’hypocrites !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 26 novembre 2014 à 15:39 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En ce qui vous concerne , vous personnel qualifié de maison, concierge de son état parfois balayeur de trottoir d’Ambassade à l’occasion , pas de mystère , tout le monde sait où vous résidez bien à l’abri de la peste et d’Ebola .

  • 26 novembre 2014 à 09:52 | valoha (#7124)

    Te aloha teo toa nalaza nisy ny satanista tany Antsirabe. Nampihorohoro ny ankizy vavy mpianatra sy ny RAM ! Nanaraka an’io ny sobakaka misy poizina tsy fanta-piaviana ! Dia tonga ny hala-jaza ! Kidnapping isan-karazany ! Fanapahan-doha zazakely ! Dia izao ny pesta rehefa avy niazo Faritra vitsy, ary namono Malagasy vitsivitsy !
    Etsy an-daniny moa dia mitohy hatrany ny vaky fasana, ny asan-dahalo, ny fanagonan’ny tera-tany vahiny tany Malagasy @ fomba maro samihafa, ny tsy fisian’ny asa, vidim-piainana misondrotra lava, ny entana miditra eto lany daty mankarary sy mamono olona miadana !
    Raha toa aho ka mana-katoraka dia henatra be ny mahita ny Renivohitr’i Gasikara feno fako, maloto, ny dala rehetra misokatra mitatao loza, maimbo ny tanana !
    Tsy hisy dikany amiko velively ny miaina amina trano goavana mijoalajoala raha mahita ny taniko sy ny Malagasy mpiara-belona amiko ho maloto, mahantra, noana, tsy an’asa !
    Tsy hoe kamo izy ireo, fa tsy afa-manohatra, tsy fidiny !
    Izany hoe atao daholo izay fomba rehetra tsy ampandroso ity Gasikara ity. Izao indray isika dia ho variana @ ny pesta sy ny fampihavanana ny manan-tsiny mpitondra teo aloha rehetra sy ny tariny ! Tsy misy fijerena ny tany, ny valalabemandry, izay fandiovana ny tanana - izay tokony ho laharapahamehana ! Handrasana lava ho re-tany re-danitra vao hikoropaka ny raharaha mandoza toa izao. TIP TOP lava ! Tsy ity fitondrana ity ihany fa fomba fitantanana efa hatr’izay mihintsy. Ratsy ny tsy mendrika. Ny lehibe rehetra dia migalabona @ fiara vaventy tsy mataho-dalana, mandeha mivezivezy any ivelany mamonjy fivoriana lava, mandefa ny zanany mianatra any ivelany, mihinana sakafo in-telo isan’andro miampy ny « gouter » !
    Izany no atao hoe Madagasikara vao ! Samia mijery ny azy ! Aza miraharaha ny tany iombonana fa tsy anjarako io !
    Hiandry lava fanampiana avy any ivelany ! Hangataka lava @ ny mpanambola ! Izany no Malagasy Vaovao !
    Tsy mba misy fiaraha-mikaon-doha ! Fifarimbonana manomana paika mba nisorohana ny tranga toa izao ! Fifanomezan-tanana mba handeha an-tsakany sy an-davany isan’andro ny fandiovana ny tanana rehetra manerana ny Nosy ! Ny fikajiana ny fahasalaman’ny Malagasy isany ! Ny fandinihana miaraka ny mety hiteraka asa ho an’ny Fokontany isany !
    Izao lasa hitady vola hiarovana ny tenany avy indray ny Malagasy ! Aiza no hahita fanafody ? Ny hanina ho hanina aza tadiavina androany !

  • 26 novembre 2014 à 10:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    Voilà où nous en sommes avec la vantardise de nos dirigeants qui se disent prêt pour la lutte contre le virus Ebola alors qu’une maladie moins contagieuse comme notre peste endémique montre déjà leurs insuffisances non seulement en prévention mais également pour la circonscrire.
    Imaginons un peu ce qui se passerait, si par malheur le virus Ebola faisait son apparition dans notre pays, ce serait le pire catastrophe qui pourrait nous arriver.

    • 26 novembre 2014 à 10:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire ...qui pouvait nous arriver.

  • 26 novembre 2014 à 10:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Le Directeur de l’Institut Pasteur de Madagascar==bien installé==rassure que la peste de Madagascar ne représente pas==un danger==pour les voyageurs et les produits exportés,y compris le « LETCHI »,en campagne d’exportation ce jour-ci.

  • 26 novembre 2014 à 11:36 | Raanona (#8467)

    A ce qu’on constate, il n’y a que les présidents de fokotany qui se sentent au moins responsables pour agir contre le fléau de la peste et pour préserver leurs quartiers contre les pestiférés.

    De toute façon, tant que le mal ne sera pas éradiqué depuis sa racine = enlever les ordures, la peste sera toujours présente. ça ne sert strictement à rien de mettre des insecticides sur des monts d’ordures si celles-ci restent là où elles sont. Les rats avec leurs puces seront toujours attirés par ces saletés.

    Avec la mentalité des gens à jeter leurs déchets dans les caniveaux ou dans les ruelles, ce n’est pas étonnant si leur environnement est sale. Ce sera tant pis pour eux s’ils ont ensuite la peste, car ils ne vont pas attendre que le maire ou les agents communaux viennent après eux pour nettoyer leur m.erd.e.

    • 26 novembre 2014 à 20:06 | EffetMere (#8653) répond à Raanona

      Je prie pour que notre pays trouve la force de se lever de nouveau dans ces moments où trouver à manger est déjà difficile, s’organiser pour avoir un environnement propre n’est pas aisé. C’est le peu de chose que je puisse faire.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 360