Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 27 juillet 2017
Antananarivo | 09h37
 

Société

Permis et carte grise biométriques

Dernier délai reporté au 31 décembre 2017

jeudi 23 mars | Bill

Les longues files d’attente et la corruption qui entoure les services du Centre d’Immatriculation de Madagascar (CIM) sis à Ambohidahy dans la conversion des anciens documents relatifs au véhicule motorisé et au conducteur en biométrique, ont finalement été prises en compte par les gouvernants. Une note ministérielle (note 687MID/SG en date du 22 mars 2017) a été publiée. Elle prolonge le délai de conversion de carte grise et permis de conduire biométriques jusqu’au 31 décembre 2017 s’il devait s’achever ce 31 mars 2017. Au-delà de ce délai, les anciens documents sont invalides. Le report de l’échéance réjouit les motocyclistes et automobilistes lambda qui ont beaucoup de peine à se conformer à ces nouvelles mesures de conversion des documents en leur possession. Il faut dire que sont concernés tous les conducteurs et véhicules motorisés de toute l’île. Or le service de conversion est concentré au seul CIM à Ambohidahy ; ce qui encourage ou facilite la corruption car de longues files nocturnes se sont formées au profit des rabatteurs et complices si les départements officiels et autres grandes entreprises se font servir dans leur établissement, tel le cas de l’ORTM (Office de la radio et télévision) voici quelques jours. En tout cas, la publication du rapport de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) qui est diffusé le 22 mars 2017 est certainement pour quelque chose dans ce report ; un rapport (voir fichier attaché) accablant intitulé «  Observations et enquêtes effectuées auprès des services du Centre d’Immatriculation de Madagascar (CIM)  » sur ce service public, à l’instar de celui effectué à Antsakabary par la même CNIDH qui y a constaté de flagrants crimes et non respect des droits de l’homme.

PDF - 280.2 ko
Communiqué CNIDH

5 commentaires

Vos commentaires

  • 23 mars à 09:59 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le CIM est resté le même depuis l’indépendance alors que les véhicules motorisés et les titulaires de permis se sont multipliés exponentiellement.
    En ce sens et pour aider le CIM des mesures administratives s’imposent :
    Primo : Le CIM doit déléguer au Centre de Visite technique ouvert dans toute l’île l’opération de changer en biométrique les cartes grises en invitant les usagers à présenter les paperasses et les droits à acquitter lors de la visite qui s’effectue au moins une fois par an pour les véhicules particuliers et 3 fois par an pour les taxi-brousse et les taxi-be : Un délai annuel largement suffisant pour réaliser de telles opérations
    Secundo : Pour les permis numérotés, il suffit de faire un calendrier mensuel pour chaque fourchette de numéro : exemple : 00001T à 00900T le mois d’avril 2017 et ainsi de suite jusqu’à la fin des numéros de permis déjà. Les mois de Novembre et Décembre 2017 seront réservés à tous ceux qui n’ont pas pu se présenter dans la période normale. Cette information sera à faire en large diffusion dans tous les mass-médias du pays (journaux et radio et télévision diffusée).
    D’autres suggestions pour plus d’amélioration seront évidemment les bienvenus.
    Il s’agit seulement d’une meilleure organisation pour éviter aux usagers tous ces désagréments.

    Espérons seulement que ces modestes propositions seront prises en compte pour améliorer nos calvaires.

    • 23 mars à 10:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire :... numéro de permis déjà émis.

    • 23 mars à 12:20 | Bena (#494) répond à plus qu'hier et moins que demain

      D’abord, un Centre de visite technique doit faire la visite et non de l’administration. De plus, les gendarmes, en charge du contrôle routier, ne doivent pas être en charge de ladite visite technique (un non sens car juge et partie).
      Et un document en cours de validité, soit ne être remplacé qu’à l’expiration de sa validité, soit être remplacé mais gratuitement. Rie ne va dans le bon sens dans notre pays.

    • 23 mars à 14:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Détrompez-vous Mr BENA car le Centre de Visite Technique travaille étroitement avec le CIM et fait également des travaux administratifs (remplissage des fiches techniques-des cartes de visites techniques et des carnets d’entretien, réception des droits de visite et annotation des droits acquittés, etc.. ) pour lui-même et en cas de besoin pour le CIM.
      A ma connaissance, c’est faisable à moindre coût : Juste un note de service suffit.

  • 23 mars à 13:24 | Gérard (#5118)

    Il est vraiment urgent d’attendre que cette lubie leur passe car ce n’est que pour ramasser de l’argent. Si personne ne le fait, que feront-ils ? Ils vont mettre en prison tous les gasy possesseurs de véhicules motorisés ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 582