Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 07h12
 

Editorial

Dictionnaire du Demokraty

D comme Démocratie

lundi 8 août | Demokraty

S’il fallait faire le hit-parade des mots que tout le monde (du haut en bas de l’échelle sociale) utilise à tort et à travers à Madagascar, celui de démocratie serait certainement dans le tiercé gagnant. Andry Rajoelina a fait un coup d’Etat au nom de la démocratie. Hery Rajaonarimampianina fait le forcing pour faire passer le Code de la communication au nom de la démocratie. L’opposition actuelle cherche à mettre un terme au mandat électoral du Président en exercice au nom de la démocratie. Les marchands occupent les chaussées au nom de la démocratie. Les adolescents et adultes mal élevés répondent de façon insolente : « ianao izany koa ohatra ny tsy mahatanty demokrasia ».

Tant d’interprétations de ce qu’est la démocratie procède d’une méconnaissance du concept. Il importe donc de rappeler, même si ce sera en vain dans le contexte, que la démocratie réelle n’est pas le droit de faire n’importe quoi, sans limites et sans balises. Cela est vrai à la fois pour les gouvernés, mais aussi pour les gouvernants qui sont également astreints au Droit. Les définitions de la démocratie sont innombrables, et on a l’embarras du choix entre les définitions savantes, ésotériques, techniques, philosophiques, les courtes et les longues etc…. Mais de toutes, celle qui semble être la meilleure à ce jour est celle donnée par Amartya Sen (Prix Nobel d’économie en 1998) : « la démocratie, c’est le gouvernement par la discussion » [1].

Quoique fameuse, la formule de Lincoln est trop simpliste pour être acceptable : « La démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Définition qui pose problème, car il faudrait tout d’abord définir ce qu’est le peuple, et savoir comment s’exprime-t-il. Un regroupement de quelques politiciens en mal de sièges et d’avantages a-t-il une crédibilité quelconque pour exiger un statut de porte-parole du peuple, en-dehors des canaux critiquables mais légaux de la démocratie représentative ? Quelques dizaines de milliers de personnes réunies sur la Place du 13 mai peuvent-elles prétendre être représentatives des 23 millions de Malgaches ? [2]

Dans les pays en voie de développement, beaucoup de dirigeants tentent de présenter l’organisation d’élections comme un gage de démocratie, surfant sur ce que Terry Karl qualifie de « fallacy of electoralism » (cité par Diamond). Or, ce point de vue est très réducteur.

JPEG - 117.1 ko
Image d’illustration tirée du texte « Deuxième mutation de la démocratie en vue » (A. Champagne, 2015, reflets.info)

Rappelons que le PNUD a défini six critères de l’existence d’une démocratie dans l’édition 2002 de son Rapport sur le développement humain consacré à la démocratie :

  • Un système de représentation, avec des partis politiques et des groupes de défense d’intérêts qui soient opérationnels.
  • Un système électoral garantissant des élections libres et non entachées d’irrégularités, ainsi que le suffrage universel.
  • Un système d’équilibre reposant sur la séparation des pouvoirs, avec une branche judiciaire et une branche législative indépendantes.
  • Une société civile active, à même de contrôler les actions du gouvernement et des entreprises privées, et de proposer des modes différents de participation politique.
  • Des médias libres et indépendants.
  • Un contrôle effectif des civils sur l’armée et les autres forces de sécurité.

Pour en revenir aux élections, il faut qu’elles soient organisées de façon fiable, transparente et équitable, de manière telle que les résultats s’imposent à tous, au vainqueur et aux perdants. Des élections libres exigent un contexte qui garantit les libertés civiles et les droits politiques. Grâce au caractère démocratique de l’élection à laquelle ils ont participé, Al Gore (Etats-Unis) et Soumaila Cissé (Mali) ont pu reconnaître leur défaite, sans chercher à monter des Komity miaro ny safidim-bahoaka pour tenter de renverser par la rue ce que les urnes ont exprimé. Or à Madagascar, cette dernière pratique est devenue systématique après chaque élection importante, où les vaincus tentent par principe d’insinuer la présence de fraudes qui ont biaisé le scrutin. alors que dans le camp de pouvoir, il n’y a véritablement pas d’efforts pour démontrer sa bonne fois par les actes, au-delà des discours de bonne volonté.

La suspicion qui règne systématiquement sur tout le processus électoral à Madagascar, de la période de propagande jusqu’à la publication des résultats officiels par la justice électorale montre qu’il y a encore du chemin à parcourir. Il en est de même pour tous les autres points mentionnés ci-dessus par le PNUD. Des partis politiques peu crédibles aux yeux de la population, ce qui fait que le jeu politique se déroule en dehors de ce cercle, à coup de société civile et de « politiciens indépendants ». Des pouvoirs législatif et judiciaire aux ordres de l’Exécutif, et qui se font plus des instruments d’intimidation et de manipulation, que des instruments de régulation. Une société civile inefficace à se faire entendre. Des médias ayant de trop fortes connections avec le milieu politique ou du business pour se prétendre libre et indépendante. Et des forces de sécurité qui inquiètent plus qu’elles ne rassurent.

Conclusion ? Une démocratie aux abonnés absents, malgré les lueurs d’espoirs et les engagements pompeux. La qualification d’Etat « partiellement libre » attribuée à notre pays depuis des décennies par Freedom House est justifiée. Car contrairement à d’autres sujets, la démocratie ne se décrète pas à coups de promesses et de discours.

Bibliographie.

- Diamond, L. (1997). Is the third wave of democratization over ? Working Paper #236. Notre Dame : Kellogg Institute.
- Institut d’Etudes Politiques de Madagascar (2003). Les crises malgaches : un diagnostic pluridisciplinaire. Antananarivo : Banque mondiale / IEP Madagascar
- PNUD. (2002). Rapport Mondial sur le Développement Humain. Bruxelles : De Boeck University.
- Sen, A. (2006). La démocratie des autres. Paris : Payot et Rivages.

P.-S.

Ce texte est le début d’un projet de dictionnaire de la démocratie malgache initié par la Rédaction de Madagascar-Tribune.com avec les auteurs du blog demokraty.net. Pendant plusieurs mois, il présentera tous les lundis un texte qui tentera d’apporter à la situation de Madagascar un éclairage théorique apporté par la science politique, la sociologie, l’histoire ou le droit public.

Notes

[1Ou par le débat, dans certaines traductions.

[2Un document publié par l’Institut d’Études Politiques de Madagascar en juin 2013 a souligné que l’Avenue de l’indépendance, au milieu de laquelle se trouve la fameuse place du 13 mai, ne peut contenir qu’un maximum de 247.000 personnes (ce qui équivalait en 2013 à 3,2% du corps électoral).

44 commentaires

Vos commentaires

  • 8 août à 10:02 | Isandra (#7070)

    Peut on parler de la vraie démocratie dans un pays où la majorité de la population reste illettrée pauvre, n’a pas assez de capacité d’analyser ce qu’ils doivent choisir...?

    Comme au moment de notre indépendance,...laquelle nous amène dans la dépendance,...nous ne sommes pas préparés, non plus, pour la démocratie après presque 20 ans de dictature,...Et voilà le résultat,...

    • 8 août à 10:28 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Eh !

      Aza maika ny hanome tsiny ny hafa foana r’inandra a !

      F’angah t@ faha-mpanjaka sy ny talohan’zany nahay nanoratra sy namaky teny daholo ny olona teo an-tanana ??? Kanefa dia nisy ny teny midina ifampierana sy ny teny miakatra ifampifehezana !!!

      Rehefa ireo mpisavika no mahazo fanjakana dia voahitsakitsaka foana ny demokrasia !!! Rehfa olona volavolain’zany mpisavika izany no mandimby azy dia manao dika/ raikitra izay nataon’ny teo alohany fotsiny izay olona tonga sy tsy niomana taty afara !!!

      Samia velon’aina !

    • 8 août à 10:45 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Dame Isandra

      Quand le peuple malgache a voté pour l’Indépendance était il plus illéttré ,plus pauvre, avec moins de capacité d’analyse qu’aujourd’hui.
      Votre réponse ?

    • 8 août à 11:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      « F’angah t@ faha-mpanjaka sy ny talohan’zany nahay nanoratra sy namaky teny daholo ny olona teo an-tanana ??? Kanefa dia nisy ny teny midina ifampierana sy ny teny miakatra ifampifehezana !!! »

      Mila verifenao kely hoe oviana io fitenena io no noforonina,...

      Satria tsy nisy ny demokrasia tamin’izany fotoana izany, izay tsy manaraka ny tenin’ny mpanjaka dia tapa-doha,...

      Ny vahoaka natao hanantateraka izay didim-panajakana,...Mazava,...?

    • 8 août à 13:45 | takaka (#8449) répond à Isandra

      Des garabola que tes cliques profitaient avec ANRadomelina de Dubaï. Vous les avez promis un avenir plein de souffrances et de toxines !

    • 10 août à 10:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ory Ta-Kaka,...

      C’est Ra8 qui avait commencé à pourrir le jeu démocratique à Madagascar, en achetant les électeurs avec le tee-shirt et pots d’yaourt,...et quelques billets de banque,(on appelle ça, profiter les malheurs(la pauvreté) des autres,...)...

      De ce fait, le monde politique est actuellement pourri, à chaque élection, presque tous les candidats essayent d’acheter des voix, en utilisant cette méthode...et que les électeurs dont la plupart analphabètes choisissent les candidats en fonction de l’abondance de tee-shirt et des dons, de la grandiosité des spectacles organisés lors de leur meeting...et n’ont plus tendance à écouter, ni analyser leur programme,...

    • 13 août à 02:39 | rayyol (#110) répond à Isandra

      La démocratie est une fin en soi un objectif a atteindre. Ce peut être aussi la limite de notre liberté le point ou celle des autres commence
      Le mot en lui même n est qu un mot qui correspond a une certaine vision très difficile a définir Le principe c est que la majorité s y sente a l aise Et que la minorite accepte parce qu ils n ont vraiment pas le choix si ils préfèrent la paix
      Je sait car souvent on est convaincu d avoir raison mais la majorité ne voient pas les choses a travers notre prisme donc différemment souvent par une très faible marge Première réaction humaine colère et finalement effort d acceptation pas satisfait mais l on preserve la paix .
      Et quand la poussière retombe l on se rend compte que c est quand même vivable .Tout comme l autre situation aurait aussi pu l être
      Quand on dit tout les chemins mènent a Rome lequel est le meilleur impossible a dire car il faudrait les essayer tous

  • 8 août à 11:12 | Dadabe (#9116)

    Bla, bla, bla,

    L’initiative de MT.com est bonne. Attendons de voir les prochains épisodes...
    A Madagascar, à l’évidence, il n’y a jamais eu de démocratie. Voilà un constat simple et clair.
    Celle-ci pourra éventuellement intervenir et guider les actes et les pensées des uns et des autres, le jour où il existera une véritable république (ou une monarchie constitutionnelle, si vous le souhaitez) avec des institutions en état de marche, une armée digne de ce nom et aux ordres (et non le contraire), le refus de toute corruption et un ETAT de DROIT (ce qui implique une justice totalement indépendante du pouvoir politique).
    Y’a du boulot ! Et ce ne sont pas les populations « illettrées et pauvres » qui sont responsables de l’état catastrophique où se trouve Madagascar depuis trop longtemps car un certain nombre de Malgaches ont été INCAPABLES de relever le défi de l’Indépendance et ne souhaitent surtout pas abandonner leurs petits privilèges, en particulier celui de piller la richesse des autres.
    On peut être pauvre, n’avoir pas été à l’école, et être en mesure d’analyser avec intelligence les événements qui font l’histoire d’un pays. Je n’en dirai pas autant de certains « pseudos » sur ce forum qui se révèlent, jour après jour, aussi incultes qu’ignobles et uniquement guidés par leurs petits intérêts minables.

    • 8 août à 12:04 | kartell (#8302) répond à Dadabe

      Ce blabla est réservé à ceux qui n’ont rien à dire ou qui veulent monopoliser un temps de paroles, laissé en jachère, par ceux, absents, qui devraient avoir des idées et des initiatives …
      Nous sommes assaillis par des balivernes de toutes sortes, des querelles de clans, de classes qui laisseraient pantois l’observateur extérieur qui oserait perdre son temps !…
      Des propos historiques approximatifs sont jetés en pâture comme des vérités de première importance avec insistance et naïveté qui frisent le ridicule sans cesse renouvelé !
      Hélas, là aussi, le fond du trou a été atteint et il se porte bien, à en croire et surtout à lire ces récidives avec l’insistance notoires de ces songe-creux !…
      La maison Madagascar a été désertée par les plus brillants d’entre nous, laissant la place aux charognards qui se disputent un présent délabré tout en revisitant un passé, à leur sauce aigre !
      Et comme le bilan est d’une maigreur absolue, ces prébendiers de la corruption font durer leur plaisir à tenir le haut du pavé jusque au bout de la nuit, « inter….minable » !….
      La concurrence n’existe plus, ils sont entre eux , comme des caïmans qui se respectent mutuellement parce qu’ils se craignent mais qui fondent sur tout nouveau arrivant, le dépouillant de ses idées et du reste….
      La messe est dite mais l’audience aux offices ne faiblit pas, nous avons trouvé notre nouvelle religion, celle qui promet sans jamais tenir son sermon, la quête est miraculeuse !….

    • 8 août à 12:20 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Bonjour Kartell,
      Vous êtes lucide, comme d’habitude, mais tristement lucide...
      Je pianote un peu sur mon blog et divers autres, dont MT.com. Y’a pas : ce sont les vacances ! A la vérité j’attends une petite séquence skype avec l’un de mes grands, à Madagascar. Je patiente... (Trouver une connexion digne de ce nom à Morondava relève de l’exploit à certaines heures...).

    • 8 août à 13:28 | liliquilit (#7755) répond à Dadabe

      L’Ambassadeur Châtaignier disait « les élections sont nécessaires pour qu’il y ait démocratie mais ne suffisent pas à faire la démocratie ». Une démocratie représentative veut dire que le peuple est souverain et exerce le pouvoir par l’intermédiaire de ses représentants qu’il désigne et contrôle. A Madagascar, les élus se comportent en potentats et ne se sentent nullement redevables à l’égard de ceux qui l’ont désignés. A partir du moment où le contrôle citoyen est inexistant à Madagascar, on peut difficilement parler de Démocratie... Je me répète peut-être mais dans une démocratie, la structuration de l’espace politique se fait à travers les partis politiques, qui se définissent à partir d’une idéologie, d’un programme politique et fonctionnent sur une base démocratique (tenue d’AG, élection d’un bureau, contrôle des élus...). La loi sur les partis politiques à Madagascar exige que ces derniers respectent ces règles, se dotent d’un programme politique et fassent de l’éducation citoyenne. Comment bien de partis politiques à Madagascar ont un vrai programme politique et font de l’éducation citoyenne ???Je suis entièrement d’accord avec Dadabe lorsqu’il dit que ce n’est pas à cause des populations pauvres et illettrées que le pays se trouve dans cette situation catastrophique. Ces populations sont peut être illettrées mais sont tout à fait capables d’avoir un point de vue et de faire des propositions sur les questions qui les concernent directement, à savoir l’éducation, la santé, l’économie, l’environnement etc... Le rôle des techniciens c’est de décliner ces propositions en politiques publiques qui soient viables et acceptées par le corps social. Le problème est qu’une fois élus, les politiques n’ont aucune intention de consulter la population car les décisions qu’ils prennent servent avant tout leurs intérêts particuliers et non l’intérêt général. Pour conclure, je n’accorde aucun crédit à l’opposition qui s’agite et réclame des élections anticipées. Leur seule motivation est de prendre la place de ceux qu’ils critiquent et je doute qu’ils fassent mieux. Plutôt que s’agiter devant les caméras, ils feraient mieux d’aller sur le terrain, de recueillir l’avis et les propositions des populations et de travailler sérieusement sur un programme politique qu’ils pourront défendre aux prochaines élections. Ca serait un bon début, mais on peut toujours rêver...

  • 8 août à 11:21 | Jipo (#4988)

    DD comme dent de diamant
    La dictature c ’est : fermes ta gueule , la démocratie c ’est : causes toujours !

    • 9 août à 18:47 | Gérard (#7761) répond à Jipo

      la démocratie ?

      n’était ce pas quand les députés Joseph Ravoahangy et Joseph Raseta siégeaient à l’assemblée nationale ?

    • 13 août à 02:44 | rayyol (#110) répond à Jipo

      Ah ah c est vraiment réduit a sa plus simples expressions. Certains l ont vraiment .L on ne doit pas s ennuyer avec vous

  • 8 août à 11:34 | Jipo (#4988)

  • 8 août à 11:39 | Isambilo (#4541)

    La démocratie européenne suppose l’existence de l’individu en tant qu’être politique responsable. Cette conception politique convient à l’Europe, et encore...

    • 8 août à 12:06 | Jipo (#4988) répond à Isambilo

      Bonjour .
      La démocratie est un leurre, vaste sujet qui englobe beaucoup trop de paramètres pour en parler ici.
      La démocratie, Etienne Chouard en parle magistralement bien, la démocratie c ’est le peuple qui dirige et gouverne : normalement.
      Mais quand vous entendez certains dirigeants dire : ce n’ est pas la rue qui gouverne " vous aurez presque tout compris.
      Ou, une segolène Royale qui dit : nous ne ferons pas la même erreur que les Anglais et demander aux Français s’ ils veulent rester dans l’ Euro, est la démonstration magistrale : que la démocratie a été confisquée, monopolisée par cette caste dirigeante à la botte des lobbying financiers, regardez ou est baroso, d’ ou vient bunker ?
      La démocratie est une poupée chiffon agitée par les banques, et groupes dans le style Bilderberg , pour nous assujettir toujours un peu plus tels des animaux pucés, des citrons pressés, de la chair à produire.
      Certains qualifiés de dictateurs ont assurément raison de se foutre royalement des « démocraties », que ce soit les Chinois, les Russes, ou simplement les Egyptiens, sans parler des islamistes, tous se moquent des zimbéciles qui se font leurrer comme des moutons, qui ne méritent que d’ etre saignés, ce que à quoi nos dirigeants s’ emploient avec une assiduité sans faille .
      La démocratie, c ’est comme le mur des C-N : un piège à kons .

  • 8 août à 11:52 | I MATORIANDRO (#6033)

    Miala tsiny @ MT.com aloha fa efa lasa fomba demokratika sy kolon-tsaina zao ny hala-bato @ fifidianana !!!

    Izay olona te-hitondra ka tsy mangala-bato na mampangala-bato de zay no tena vendrana sy bado indrindra !!!

    Samia velon’aina !

    • 8 août à 12:09 | Jipo (#4988) répond à I MATORIANDRO

      @ jipo :
      « D’ ou vient :Jean-Claude Juncker »

  • 8 août à 13:02 | olivier (#7062)

    @ Jipo

    « La démocratie est un leurre, »

    Ce qui est intéressant avec la démocratie, c’est qu’elle rend chacun libre de s ’exprimer..

    Elle présente donc les défauts de ses qualités..car il est souvent douloureux voire insupportable pour certains de s’entendre dire certaines choses...

    « La démocratie, c ’est comme le mur des C-N : un piège à kons »

    Allez savoir si les « moutons » dont vous parlez préfèrent un retour à Staline, à Mao, à Adolphe , à Pol Pot...à Khomeiny..liste non exhaustive...

    La démocratie Cher Jipo...elle peut être critiquée, mais de là à espérer la voir disparaître au nom d’un totalitarisme quel qu’il soit ( Fasciste, Islamiste ou les 2..)...Je doute que les moutons suivent Panurge Dieudonné et le Berger National zozializte Soral jusqu’au précipice..

    Ce qui n’empêche bien évidemment pas de se poser des questions... de mesurer l’urgence et la dramaturgie du moment..

    Jusqu’à preuve du contraire, on n’a jamais fait mieux que la démocratie..

    Je suis Charlie...

     :)

    • 8 août à 14:12 | takaka (#8449) répond à olivier

      Adolf, pas Adolphe.

    • 8 août à 20:29 | Jipo (#4988) répond à olivier

      Je ne suis pas : charlie ...

  • 8 août à 14:34 | olivier (#7062)

    taka47 pas takaka

     :)

    • 8 août à 14:38 | olivier (#7062) répond à olivier

      MDR

      « Dramaturgie ... »

      La honte ...

      Rien à voir avec le théâtre tout cela..

      LOL

    • 8 août à 14:38 | olivier (#7062) répond à olivier

      MDR

      « Dramaturgie ... »

      La honte ...

      Rien à voir avec le théâtre tout cela..

      LOL

  • 8 août à 17:51 | Mihaino (#1437)

    Merci pour l’initiative de MT.com de développer ce mot trop savant que beaucoup de littératures ont déjà défini depuis longtemps !
    Au fait , que signifie exactement ce mot ???
    - du grec dêmockratia : de démos, peuple, et de kratos, autorité.Gouvernement du peuple par lui-même(Larousse)
    - La démocratie est une forme d’organisation dans laquelle le pouvoir effectif est détenu par le peuple au lieu de l’être par un seul ( monarchie, dictature) ou par une minorité( aristocratie, oligarchie) « ENCYCL. »
    - Le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple remonte à l’Antiquité. L’élection, principe de base de la démocratie , n’y occupait qu’une place secondaire. On préférait avoir recours au tirage au sort pour désigner les magistrats et les hauts fonctionnaires, pour une durée généralement courte, afin de permettre aux citoyens, par une rotation des tâches, d’exercer à tour de rôle une fonction gouvernementale ( cf Larousse).
    - J’étais encore gamin quand le grand parti de la 1ère République s’appelait : Parti social DEMOCRATE ( Pisodia izahay mandrapahafatinay) ! Tsiranana à sa tête restait plus de 10 ans !
    Venait ensuite la République DEMOCRATIQUE de Madagascar , Ratsiraka à sa tête régnait presqu’un quart de siècle ! Arrive Ravalomanana avec la République de Madagascar tout court ! Andry prend le pouvoir au nom de la démocratie ,
    semble-t-il, avec sa révolution orange ! Aujourd’hui , Hery est élu Président grâce à une élection démocratique , crie-t-il haut et fort !
    Avec tout ce que j’ai vu depuis ma tendre jeunesse , je me pose la question suivante : La démocratie , au sens strict du terme, existe-t-elle à Madagascar ??!!
    En suivant les infos internationales et avec toutes les crises actuelles,je m’interroge également quel est le Pays au monde qui respecte la vraie démocratie ???

    • 8 août à 20:28 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Bonsoir Mihaino.
      Le démocratie, c ’est comme la perfection elles n’ existent pas, mais on tend vers, du moins certains : prétendent s’ y employer ...

  • 8 août à 22:36 | Mihaino (#1437)

    « Certains prétendent s’y employer... » dites-vous Jipo et je rejoins votre idée que la démocratie n’existe nulle part en observant toutes les situations dans le monde ! C’est un mot creux, vidé de son sens initial que les puissances occidentales et/ou orientales véhiculent pour maîtriser le monde ! Démocratie par ci , démocratie par là, mais est-ce que le Peuple a son mot à dire dans toutes les décisions prises par ses Dirigeants !

    • 8 août à 23:13 | Turping (#1235) répond à Mihaino

      La démocratie doit -elle être universelle ?
      - La diffusion de l’idée démocratique n’est pas sans soulever le problème de l’occidentalisation de l’ordre international. Sous prétexte de développer la fraternité de l’égalité et du droit, n’impose-t-on pas les traditions politiques de l’occident ?
      - Avec l’indépendance octroyée sous dépendance, la question se pose de manière encore plus précise avec l’apparition de formes de solidarité explicitement transnationales, celles de l’aide humanitaire, qui se donne pour but de secourir les êtres humains lorsqu’ils se retrouvent, à la suite de castrophes, naturelles ou politiques dans une détresse qui les affecte collectivement,...
      - À vrai dire, la démocratie à l’occidentale n’est qu’une copie/collée des apprentis sorciers des dirigeants au pouvoir sans répondre à sa vraie définition initiale.
      - Tout simplement, on se pose la question, qu’en plagiant bêtement tout ce qui se passe ailleurs, sans faire régner les vraies réglementations sans balises, on devient un pays le moins avancé du monde. La constitution plagiée à celle de reny Malala n’a accouché que des dictateurs en bafouant le droit du peuple, la paupérisation ainsi engendrée. Alors que paradoxalement beaucoup de forumistes parlent sans cesse d’un état de droit, d’institutions fortes en prenant même comme référence ceux qui ont mis les misères au fil des ans,les dictateurs,... C’est pathétique !
      - Le soatoavina à la malgache et le fihavanana... deviennent des sujets de moquerie ancestrale car il n’y a plus de valeur d’identité nationale.
      Masina ny tanindrazana !

  • 9 août à 09:44 | Turping (#1235)

    A liliquilit,
    Le contenu de votre post suscite de bon sens quant au devoir censé d’être accompli par les politicards.
    - Le paradoxe se situe au niveau de l’accomplissement pour relever le défi quand l’instabilité politique se succède après les coups d’état répétitifs. Géopolitiquement, on ne peut pas dire que la France n’en est pour rien dans cette histoire pour contrôler les situations, pour ne pas dire « le cepamafotisme ».
    - Justement, vous avez évoqué Jean Marc Châtaignier comme le donneur de leçon à la tête de la diplomatie française en soutenant le Dj Rajoelina peu après le renvoi de son prédécesseur le Lidec par Ravalomanana. Est -ce le hasard du calendrier pour donne une leçon démocratique en sa convenance ?
    - Depuis, la mondialisation les chinois prennent le terrain, avec les turcs qui essaient de construire des mosquées partout pour former des djihasistes,.... C’est le foutoir total !
    - Posez la question concernant la définition de ce que c’est la souveraineté même si cette dernière est complexe et polysémique.
    - Qu’est -ce que l’Etat -nation ? ( je ne vais le développer ici car mon post devient trop long).
    - Hormis toutes ces problématiques, en dehors la bonne transition effectuée par le Général Ramanantsoa, et la présidence sous tutelle depuis l’avènement de Tsiranana au pouvoir, il n’y a jamais eu de vrais partis politiques avec ses programmes pour diriger Madagascar.Sinon citez moi en un seul.
    Si quelqu’un parvient à donner un contre exemple sur ce que le venais de dire sur l’existence des vrais partis politiques avant d’accéder au pouvoir, je ne participe plus sur ce forum.
    - Force est de constater, que malgré les gabegies de nos politicards sans les cautionner, le sort de Madagascar, les politiques internes ne se décident pas à l’intérieur du territoire mais surtout depuis l’extérieur par les immixitions exogènes.

  • 9 août à 09:51 | Turping (#1235)

    Lire :pour donner, je venais,... m’excusez pour les erreurs de frappe car il ne s’agit pas du copier /coller. Même en mangeant, des miettes tombent parfois sans faire exprès. L’adage malgache dit :mihinam-bary aza misy latsaka..

  • 9 août à 18:40 | zanadralambo (#7305)

    Désolé, mais pour moi, dans le contexte actuel, Démocratie est un gros mot pour Madagascar.
    Le petit peuple, pas les faux intellos qui débattent (j’en suis, j’en suis, les gars, ne vous offusquez pas) sur ce faux rhum n’en a rien à cirer de mots savants come la liberté ou la démocratie. Comment leur expliquer que la priorité des priorités est ce machin abstrait ? Ils ne mangent plus à leur faim, ils assistent impuissants à l’agonie programmée de leurs enfants, chaque jour que Dieu fait, ils luttent pour leur survie.. Quand des parents de ce pays, pour qui la chair de leur chair est le bien le plus précieux, en arrivent à livrer eux-mêmes leurs filles à la prostitution…quand nos vieillards commencent à passer pour des bouches inutiles, à être abandonnés dans des cas certes extrêmes, ce serait une indécence que de leur parler de démocratie. Ce qui est presque le Graal en occident n’est qu’un vulgaire artifice pour nos compatriotes qui rampent depuis le paradis socialiste.

    Il n’ y a pas de liberté sans sécurité, la 1 ère des libertés est la sécurité. La démocratie, je ne me rappelle pas qui l’a dit (je crois que c’est Jipo) est un leurre, surtout de ce côté de la planète.

    • 10 août à 12:47 | Isambilo (#4541) répond à zanadralambo

      Je rappelle que la démocratie est une trouvaille grecque et qu’elle excluait les métèques (étrangers) et les esclaves.
      Démocratie ne rime donc pas automatiquement avec égalité et liberté de tous ceux qui habitent un territoire donné.

  • 10 août à 12:53 | olivier (#7062)

    « Place de la démocratie » est quant à elle une trouvaille malagasy...

    LOL

    • 10 août à 13:05 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Non. Tapez « wikipedia », en cas de panne de culture générale.

  • 10 août à 13:20 | olivier (#7062)

    Question Culture Générale :

    Qui est le créateur du site WIKIPEDIA ?

    LOL

    • 10 août à 13:38 | Saint-Jo (#8511) répond à olivier

      Qui est le créateur de WIKIPEDIA ?
      Moi, je sais !
      C’est RAMBO !

  • 10 août à 15:07 | kartell (#8302)

    La démocratie, c’est un poil comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale !

    C’est un peu en résumé, la situation régnante dans un pays qui ne sait plus à quel saint se vouer !...
    La démocratie est apparemment un truc des pays riches, de ceux qui savent ce que solidarité veut dire, ce qu’impunité implique, impose et que toute corruption peut conduire, un jour, à la case prison...
    Bref, tout un tas de valeurs qui ne sont plus que des coquilles vides mais que nous continuons à agiter pour donner l’illusion qu’elles sont accessibles alors qu’elles reculent de jour en jour….
    Ici, c’est le vrai kere, c’est aussi celui de la culture emporté par le tsunami d’une corruption à tous les étages de la société, cave et grenier, compris !….
    Ici, on parle de démocratie sans l’avoir jamais vécue, juste imaginée comme un mirage qui s’efface au fur et à mesure qu’on fait mine de s’en approcher….
    Ici, on parle et on s’enrichit aux noms des autres qu’on estime représenter (grâce à un tee-shirt donné) sans qu’ils soient défendus, ni secourus !
    Il faudrait cesser d’utiliser un vocabulaire prétentieux qui ne nous est pas adapté, laissons-le à ceux qui font l’effort d’y parvenir, ne jouons plus au petit jeu malsain de la comédie des mots et des faux-semblants !….
    C’est vrai que c’est rassurant de parler de valeurs qui nous ont quittés, cela donne une fausse épaisseur à nos discours délavés tout en redonnant des gages de bonnes volontés à l’extérieur : « je voudrais bien, mais je peux pas ! »…
    Restons modestes, attendons les premiers résultats au lieu de chanter, avant de commencer, à qui voudrait bien l’entendre, « que demain sera un autre jour » !...

    • 10 août à 15:38 | olivier (#7062) répond à kartell

      Bonsoir Kartell

      On n’a jamais fait mieux que la démocratie depuis l’AREMA.

      Vous savez pourquoi ?

      Parceque du temps de l’AREMA..il n’y avait PAS DE CONFITURE...

      LOL

  • 10 août à 15:59 | Ibalitakely (#9342)

    La démocratie c’est toute act° visant à améliorer la vie d’un peuple sans le moindre usage de fa force, c’est de Ibal, mais suivez le lien suivant pour la démocratie à la foza [nommer jardin de la démocratie le jardin d’Ambohijatovo tout en interdisant son accès], mijere finaritra :
    www.youtube.com/watch?v=CzuIg6TNcI8

  • 10 août à 23:05 | takaka (#8449)

    Comment la démocratie peut-elle exister à Dago ?
    Sachant qu’on ne peut pas s’exprimer publiquement si on n’est pas un orateur agréé ou un mpikabary. Le kabary est une forme de ségrégation au sein de la société gasy. Prendre la parole est réservé à des érudits du langage sans tenir compte des corpus.
    Les idées, on s’en fout. Bien agencer ses paroles, c’est l’important dans les joutes verbales. Et les politiciens ne font qu’utiliser ce fait sociolinguistique.

  • 11 août à 15:19 | Vary-Manta (#2623)

    Voilà un article que j’ai bien apprécié, qui incite quelques reflexions serieuses aux lecteurs. On constate aux commentaires, la nécessité de redefinir en commun, certaines notions populaires, qui de par leurs popularité ont souvent perdu leurs semantiques. Par exemple ici, lorsqu’on parle de democratie, faudrait-il d’abord qu’on parle de la même chose.
    Merci à toute la redaction.

  • 12 août à 07:58 | tsimbamarina (#9480)

    TSY EFA BETASAKA LOATRA VE NY DIKITSIONERA FA NY ASA MANAVOTRA NY TANINDRAZANA TOKONY HO SAHANINA FA LASA RESAKA AMBONY VAVAHADY FOTSINY !!!!

  • 13 août à 21:25 | Cohen (#6972)

    Il y a democratie et democratie : a Madagascar et dans certains pays republique bannaniere c’est la mob-o-cratie, politique et justice de la rue. Vous aviez mentione Al Gore : Le system Americain n’est pas un system democratique, c’est un systeme de republique, democratie constitutionnelle si vous voulez. Completement different.
    Cohen

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 217