::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 10h44  :  17°C  :  Très nuageux
mercredi 23 juillet 2014
 

 > Politique

Elections communales

C’est parti pour les vraies propagandes !

mardi 27 novembre 2007, par Eugène R.
JPEG - 29.1 ko

Le duel entre Rafalimanana du Tim et Andry TGV à Tana, peut être le reflet de la lutte entre les Tim et les indépendants dans autres les régions. (Photo d’Archives)

On s’acheminera vers des duels sans merci entre les candidats du TIM et les indépendants, et ce à cause de la « démission » des partis d’opposition.

Maintenant c’est officiel. La propagande pour les élections des membres des Conseils et des maires des communes urbaines et rurales du 12 décembre prochain est ouverte ce matin à 7 heures. Ladite campagne clôturée le mardi 11 décembre à 7 heures du matin, les candidats et leurs partisans auront donc 15 jours pour convaincre les électeurs à voter en leur faveur. Pour les élections des maires, on s’achemine vers des duels sans merci entre les candidats du parti au pouvoir et les indépendants. Les enjeux sont grands au niveau des six anciens chefs-lieux des provinces Antananarivo, Toamasina, Mahajanga, Antsiranana, Fianarantsoa et Toliara. Les organisations politiques sont cependant présentes dans les élections des conseillers municipaux. Rares sont toutefois les partis politiques qui ont présenté des candidats à ces élections du 12 décembre. Du côté des partis d’opposition, ils ont opté dans certaines circonscriptions pour des soutiens plutôt passifs aux candidats qui s’érigent en challengers des poulains du TIM. De l’autre côté, des partis de la mouvance ont affiché leur soutien aux candidats du TIM comme le Grad Iloafo, d’autres ont choisi le mutisme stratégique.

Vers une razzia du TIM ! Malgré la présence des indépendants qui ont la forte chance de gagner la bataille, force est déjà de constater qu’on assistera pour la deuxième fois de cette année 2007 à la razzia du parti au pouvoir. Le TIM est présent dans toutes les circonscriptions de l’île. A rappeler que lors des Législatives du 23 septembre dernier, le parti au pouvoir a raflé 2/3 des sièges à pourvoir, soit 106 députés sur 127. Cette fois-ci, le TIM entend améliorer cet exploit. D’ailleurs, au cours de la cérémonie de passation entre Razoarimihaja Solofonantenaina et le nouveau président du TIM, Yvan Randriasandratriniony, ce dernier a lancé son premier défi : au moins 3/4 des communes seront pilotées par le TIM. En tout cas, la chance des candidats du parti au pouvoir varie d’une circonscription à une autre. Dans la Capitale, plus d’un s’attendent à un duel serré entre le candidat du TIM, Hery Rafalimanana et l’indépendant, Andry TGV. Une partie de l’opinion prévoit cependant une victoire indiscutable et sans appel du PDS d’Antananarivo dont le score risque de ne pas atteindre celui réalisé à l’époque par l’actuel président de la République, Marc Ravalomanana (ancien maire de Tana) à cause de la présence de Marc Ramiarinjatovo, candidat du MDV, pourtant connu pour être un militant du TIM. L’avantage de Hery Rafalimanana, ce sont ses « Zava-bita » durant ses huit mois à la tête de la délégation spéciale à la mairie de la Capitale.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 691  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360