::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h00  :  13°C  :  Clair de lune très nuageux
mercredi 30 juillet 2014
 

 > Politique

Vie politique

Brin d’espoir

vendredi 13 mars 2009, par Miary

La journée de mercredi 12 mars, au delà des cris et des tensions, a apporté quelques événements qui constituent un petit brin d’espoir dans un ciel qui en avait bien besoin.

N’exagérons pas la portée des faits relatés mais ils constituent peut-être un début de solution à nos problèmes. Car problèmes il y a eu, en premier lieu les manifestants du 13 mai qui ne reculent pas d’un pas dans leur revendication, puis ces assises qui n’ont pas démarré, citons aussi cette insécurité qui menace les vies et les biens. Arrêtons la liste car elle est interminable.

Sans ordre d’importance

Tout d’abord ces déclarations de représentants de l’armée d’une part et de la police d’autre part sans négliger la gendarmerie. Elles vont dans le même sens à savoir se limiter à un rôle de défense de la démocratie et de rester dans les attributions fixées par les textes en préservant l’unité de leurs corps.

Les magistrats ont joué aussi leur partition en mettant en avant la nécessaire indépendance de la justice et un retour à la défense de la loi. Un fait qui peut faire polémique étant entendu la signification qui lui est attribuée selon le camp où l’on se situe : le Premier Ministre de Ravalomanana a rencontré pendant une heure le Premier Ministre d’Andry Rajoelina. A la sortie les deux hommes se sont serrés la main civilement. Il y a aussi ce conseil de ministres assez surréaliste : retour d’un démissionnaire et surtout déclaration de Marc Ravalomanana qui a même évoqué le pardon demandé, alors que précédemment il n’avait évoqué que des erreurs éventuelles (sauf le respect que l’on lui doit).

Tout cela est un petit brin d’espoir car tout cela va dans la réalisation des revendications réclamées à corps et à cri. Puissent les lendemains ne pas nous démentir.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 19 réactions Lire les commentaires
  • Brin d’espoir- mais on veut assassiner Ravalomanana
    13 mars 2009 05:59, par Menabe (#209)

    Je ne sais pas si on peut se permettre d’espérer quoi que ce soit, j’ai entendu sur radio mada tres tot ce matin que les mutins veulent attaquer le palais d’Iavoloha et assassiner le President.

    Leurs soldats seraient déja aux alentours de Iavoloha dans la porcherie.

    Il y a 2 chars dans la ville pour cette operation d’assassinat.

    Je ne sais pas si c’est de la parnoia, ou la realite mais compte tenu de l’evolution de la situation, meme si je ne peux pas sortir pour aller voir cela, je pense qu’il y ait de fortes chances que cela soit vrai.

    La redation peut elle aussi confirmer cette information ? merci

    • Brin d’espoir- mais on veut assassiner Ravalomanana
      13 mars 2009 07:36, kotobekibo (#990) répond à Menabe (#209)

      Tu me rassures vraiment si il n’y a que 2 chars. Crois moi si ils étaient vraiment nombreux et en position de force, il y aurait plus que 2 chars.
      Je mets ma main à couper que les défenseurs de la légalité et de la vraie démocratie (police, gendarmes et armée) ne tarderont pas à les contrer en temps voulu.
      En tout cas nous sommes en train d’assister à une tentative de coup d’état et on s’en mordra les doigts tous autant que nous sommes (proRavalo, proTGV, neutres) si ils arrivent à leurs fins.
      En tant que malgache et patriote je ne peux laisser faire cela.
      MALAGASY AO et que tout ceux qui comme moi veulent l’ordre et le progrès pour leur patrie le disent et l’écrivent sans retenue.
      MALAGASY AO !!!

    • Brin d’espoir- mais on veut assassiner Ravalomanana
      13 mars 2009 08:04, L’essentiel (#912) répond à Menabe (#209)

      C’est comme la boîte de Pandore ! Même la justice s’exprime maintenant en parlant d’indépendance. Il y a quelques semaines, des requêtes ont été portées à Ambohidahy, à la Haute Cour Constitutionnelle et le président de cette vénérable institution a répondu qu’ils étaient incompétents !!! Je suis donc allé sur le site de la HCC et j’ai lu les Missions et objectifs. C’est maintenant que l’on se rend compte qu’aucun garde fou n’a fonctionné et ne fonctionnera. Mais est ce que les constitutionnalistes peuvent dire VRAIMENT qu’ils ne peuvent pas statuer sur les faits ? Par exemple la nomination du PDS d’Antananarivo ne tombe-t-elle pas sous le coup de 4.2 « autres compétences » ? Bien sûr, il y a la question de la saisine qui bloque et comme le système est bien verrouillé alors beaucoup de lois passent ainsi sans vérification de constitutionnalité
      Le président invoque la légalité, le respect de la Constitution, même la communauté internationale, alors Mesdames et Messieurs, exprimez-vous en invoquant la Constitution

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 08:30, par nyaina (#950)

    si jamais il arrive quoi que ce soit à notre président , ou on tente quoi que ce soit à notre président et sa famille .......

    nous serons visibles....

    nous serons des millions .....

    a bon entendeur, salut !

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 08:45, ton ami (#480) répond à nyaina (#950)

      Nyaina,

      Nous rassemblerons pour protéger notre président légal et legitime selon la communauté internationale.

      Nous avons fait exprès de ne pas réagir face à des menaces, des trahisons, des pillages , ...........mais l’heure est arrivé ou nous n’accepterons plus tous ces actes banditismes des TGVistes.

      Rassemblons nos efforts pour protéger la légalité

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 12:01, zatovo (#998) répond à nyaina (#950)

      Izao mihintsy ilay fahambanian-tsaina izay tokony ialana @fotoana izao.Soratako teny Gasy mba ahafahan’ny rehetra maneho ny heviny.Fantatrao manoratra io fa tsy ho hita ianao dia sahy mandefa zao soratra ataonao zao. Raha fantatra anefa ianao dia tsy ho sahy hanoratra izao. Raha lehilahy ianao dia misehoa ê !(...nous serons visibles...)Ary fadio ny mandrahona olona(...a bon entendeur, salut...).Aza dia ambany saina tahaka zao fa tsy ahavita n’inoninona eo akory ianao.Fa raha te hanitatra ny resaka ianao dia vonona aho...Zao irery dia ampy hifanazava aminao...

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 12:43, titi (#219) répond à nyaina (#950)

      menace et propos haineux ne deservirons que ceux qui les profèrent.
      que dieu protège Ravalomanana et sa famille que je ne souhaite vraiment pas qu’il quitte le pouvoir dans ces conditions

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 15:45, Mimie (#196) répond à nyaina (#950)

      Un jour de 26 janvier, Ra8 a eu la stupide idée de ne pas sortir les forces de l’ordre pour défendre les biens de son peuple et on a découvert avec surprise et effroi qu’un grand nombre de malgaches (toutes classes confondues) sont des voleurs potentiels qui n’attendent qu’une bonne occasion pour le montrer. Jusqu’à maintenant certains se battent encore pour avoir leur chance et prendre leur « part » (mba te haka ny anjarany koa hono e) au grand dam des Emmonat renouveau !

      Mais Nyaina vient de révéler qu’il faudrait aussi s’attendre à découvrir une autre « qualité » cachée de ce peuple : (je n’ose pas la nommer tellement j’ai honte). Rien que pour ca, je souhaite longue vie (mais court règne) à Ra8 !

      >>a bon entendeur, salut !

      J’espère que les autorités judiciaires vous ont entendu !

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 12:30, par baracunda (#285)

    Eh oui, un brin d’espoir et qui est vite éteint. D’après les informations qui nous parviennent, même le Premier-Ministre Ch. Rabemananjara a été contraint de démissionner, il y a deux heures, et que les militaires mutins sont en marche sur Iavoloha pour s’attaquer au Président, que l’ancien président Ratsiraka arrivera à Tanà dimanche (pour prendre le pouvoir ???). Madagascar est en connaissance de cause (mise en garde de la Communauté internationale), malheureusement la grande île a choisit de s’auto-détruire. Courage les Malgaches. Vraiment ... !!!

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 13:07, par meloky (#637)

    Toa ny ignorance foana no entina mikorana eto. Toa dia fahanana honohono hatrany ny akama. Efa hita fa tsy manao ve letsy dia mbola ho tompoina sy fikirana sa tsy mahita safidy hafa ve r’ise de mampitahotra hoe nous serons visible !!! Mampalahelo tokoa fa toa tena ambany dia ambany izany fomba fisainana, kadia mety atao fitaovana sy hampiadiana. Sa ve be loatra ny fitiavan-tena izay azonareo tamin’izao fotoana. Fomban’ny tsy mahavoa rakoto miala na esorina fa io no lalana tsotry ny fiainana eh ! Dia mahereza miady amin’ny ignorance eh ! Ny fifikirana eo amin’fitondrana toy izao misy izao no famonoana ambahibemaso ny mpiray tanindrazana.

  • Liberté d’expression
    13 mars 2009 13:21, par Lucie (#101)

    - 1 )Le droit à l’expression
    Les malagasy de tous bords ont le droit de s’exprimer.A la fois dans leur douleur,leur colère,leurs frustrations,leurs angoisses au quotidien ou tout simplement de poser
    leur opinion.Cette liberté d’expression est l’un des premiers fondamentaux de cette fameuse « démocratie » dont on nous rabat tant les oreilles en la pervertissant à toutes les sauces.Elle en devient si indigeste que nous voudrions parfois la vomir.Les évènements actuels sont le résultat d’une absence de communication,de dialogue et plus généralement de considération de personnes ou de groupes de personnes jugés négligeables . Parler,se parler ne suffit pas . Il faut aussi écouter ,entendre et agir dans le sens de la prise en compte des doléances .Expliquer les décisions que l’on prend n’est pas seulement œuvre pédagogique, c’est une question de respect mutuel.
    - 2)Dans notre culture
    Les malagasy adorent les « kabary », ces discours-fleuves traditionnels qui sont faits lors des grandes occasions de la vie :circoncision,mariage,enterrement…De cet amour immodéré du verbe , ils aiment les beaux parleurs qui leur promettent monts et merveilles et sont (telle une jeune vierge succombant à son séducteur) prêts à tomber en pâmoison et à encenser le premier venu qui aura tourné la plus belle phrase ou sorti le meilleur proverbe,les promesses les plus folles, le jeu de mots le plus spirituel.Plus les promesses sont folles et plus on y croit, comme si en croyant aux contes de fées nous voulions faire revivre la mythologie de notre passé.L’Histoire de nos origines explique sans doute ce particularisme .La tradition orale est une composante incontournable de l’Histoire de Madagascar.Très peu de documents écrits existent et attestent des faits. On note quelques sorabe ,traces laissées par les conseillers arabes d’Andrianampoinimerina. Les vraies preuves de nos origines se voient dans nos visages,nos us et coutumes,notre langue et dialectes régionaux .
    - 3)Et aujourd’hui ?
    Il faudra corriger ce travers dû à l’essence même de ce que nous sommes , en exigeant pas à pas que les promesses de tous les beaux parleurs soient tenues.Ne pas donner de crédit illimité aux paons de passage qui font la roue. Expression , manifestations : fort heureusement c’est encore le signe que les malagasy sont vivants.

    • Liberté d’expression
      13 mars 2009 15:35, titi (#219) répond à Lucie (#101)

      On commence à communiquer maintenant, le gouvernement à déclaré que les étrangers n’étaient pas des mercenaires mais des conseillers militaires.
      Bientôt on saura comment à été financé force one two, et dans quel conditions les terre malgaches seront négocié au étranger, comme quoi il n’est pas trop tard pour bien faire

      • Liberté d’expression
        13 mars 2009 22:30, Lucie (#101) répond à titi (#219)

        Bonjour,
        Oui,vous avez raison.
        C’est un bon début.Nous ne devons pas avoir peur de demander des comptes à ceux qui nous dirigent,car après tout : c’est notre argent, notre pays,notre présent et notre avenir.

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 13:22, par LalaBe, de la majorité silencieuse (#723)

    LE RENVERSEMENT DE RAVALOMANANA PAR LA FORCE N’EST PAS UNE SOLUTION

    D’après les dernières nouvelles, il ne manquerait plus que le ralliement aux putschistes de l’ensemble de la gendarmerie et de la police, pour que Ravalomanana soit renversé.

    Mais les putschistes savent-ils que le renversement de Ravalomanana par la force ne sera pas une solution durable, ni sur le plan local, ni vis-à-vis de la communauté internationale ?

    Sur le plan local, je ferai partie de ceux qui trouveront cet acte contestable dans un Etat de droit, et mettront tout en œuvre pour le contester. Cela n’apportera donc nullement le retour au calme escompté.

    La communauté internationale, par la voix de Jean Ping de l’UA a prévenu que toute prise de pouvoir par la force sera inacceptable. Et d’ailleurs, y a qu’à voir où en sont aujourd’hui la Mauritanie et la Guinée équatoriale, qui ont connu des coups d’Etat militaires. Il faudra attendre 2 ou 3 ans, pour que les bailleurs de fonds (à commencer par le FMI) consentent à redonner l’aide financière. Et ceux qui estiment que Madagascar peut se passer de l’aide financière internationale trahissent leur ignorance de la misère de ce pays devenu un des plus pauvres au monde !

    Pour qu’une solution à la présente crise (y compris le renversement éventuel de Ravalomanana) soit incontestable, donc durable, il faut qu’elle soit légale et légitime.

    Pour qu’elle soit légale, il faut qu’elle repose sur des dispositions de la Constitution malagasy. Et en démocratie, c’est le peuple qui confère la légitimité.

    Nous sommes un Etat de droit, régi notamment par une constitution.

    Que nous dit la Constitution malagasy ?

    « Article 6 : La souveraineté appartient au peuple, source de tout pouvoir, qui l’exerce par ses représentants élus au suffrage universel direct ou indirect ou par la voie référendaire (...) ».

    Notre constitution prévoit donc bien le recours au référendum.

    C’est ce que confirme l’article 54 :« (...) Il [le Président de la République] peut, sur toute question importante à caractère national, décider en Conseil des Ministres de recourir directement à l’expression de la volonté du peuple par voie de référendum.(...) ».

    Je suggère donc qu’un référendum soit organisé le dimanche 7 juin 2009 (cela laissera environ 3 mois aux protagonistes pour faire campagne).
    La question posée serait la suivante :

    « Mety ve ny hanohizan’i Marc Ravalomanana ny asan’ny filoham-panjakana ? » (« Marc Ravalomanana peut-il continuer son mandat de Président de la République ? »).
    Si le « oui » l’emporte, on le laisse terminer son mandat, et même se représenter éventuellement une 2ème fois.
    Si le « non » l’emporte, on organise une nouvelle élection présidentielle 3 mois après : 1er tour le dimanche 6 septembre 2009, et application des dispositions de l’article 47 de la Constitution relatives à l’élection présidentielle.

    Le référendum se déroulerait sur toute l’île.

    Et pour que les putschistes (et leur chef Andry Rajoelina) sachent ce que pense le peuple de leur action, le même jour (dimanche 7 juin 2009) un référendum serait aussi organisé uniquement à Antananarivo, avec cette fois-ci la question :

    « Ankasitrahanao ve ny fomba hanatanterahan’i Andry Rajoelina ny asan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo ? » (« Approuvez-vous la façon dont Andry Rajoelina accomplit son mandat de Maire de Tananarive ? »).
    Si le « oui » l’emporte, on le réhabilite maire, et on le laisse continuer son mandat.
    Si le « non » l’emporte, on organise une nouvelle élection municipale à Antananarivo 3 mois après : 1er tour le dimanche 6 septembre 2009.

    Tous ceux qui se proclament « champions de la démocratie » ne devraient pas craindre le verdict populaire !

    Bien entendu, tout sera mis en œuvre, pour que ces 2 référendums se déroulent de la façon la plus libre, transparente et irréprochable qui soit.

    Pour conclure, voici un article de la Constitution destiné à faire réfléchir les protagonistes : article 43 : Les fonctions au service des Institutions de l’Etat ne peuvent constituer une source d’enrichissement ni un moyen de servir des intérêts privés.

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 14:17, ton ami (#480) répond à LalaBe, de la majorité silencieuse (#723)

      O RY ZATOVO A !

      Matatesa lesy valikintsaka a ! nandroro ny fanana’olona sy namono mahay a ! de mbola hamono ny présidentnay.

      JAMAIS

      Anl’a ny aller fa ny retour tatazo fa oavy sy oela

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 16:09, par nofy (#668)

    Hatramin’izao aloha dia tsy mbola nisy ny hoe fanomezana fitenenana ny tena vahoaka, milaza ho miteny amin’ny anaran’ny vahoaka avokoa ireo afaka manao izany : Rajoelina, ny miaramila sns... Ny tena marina dia ireo olom-bitsy no milaza ho vahoaka, soa ho an’izy ireo manokana hahafahany manao izay rehetra tiany atao, izany ve no tia ny vahoaka Malagasy sy ny tanindrazana, maninona no tsy asiana ny fifidianana izay tena hevitry ny vahoaka, fa dia atao fitaovana sy fahazarana fotsiny ilay anarana hoe : « vahoaka » raha ny miaramila no hitondra inty firenena ity, ny vahoaka ve no nisafidy izany ? tsia, ny miaramila sy ireo mpanongam-panjakana namany rehetra ; dia samia mizaka ny vokatry ny tolona avokoa, izao maika ho mafy kokoa noho ny tamin’ny nitondran’i Ravalomanana, dia hatomboka indray ny tantaram-pitolomana fitadiavana ny democratie Malagasy afaka fotoana vitsivitsy,c’est une habitude, on a que ça à faire ? Dieu seul est parfait,noho izany bon courage Ramalagasy.

  • Brin d’espoir
    13 mars 2009 16:25, par ratiarivelo (#131)

    la réalité :MADAGASCAR devient le HAITI de L’AFRIQUE point barre ????

    • Brin d’espoir
      13 mars 2009 19:09, nofy (#668) répond à ratiarivelo (#131)

      Effectivement Ratiarivelo, la difference encore ce que les Malgaches ne mangent pas la fameuse galette de terre, mais on risque d’en arriver là un jour, à force de chercher le meilleur président qui sera parfait, bon courage !

  • Pro-Ravalomanana,Pro-Rajoelina ou neutres
    13 mars 2009 22:26, par Lucie (#101)

    - 1)en tant que malagasy, nous avons l’habitude de réfléchir avant d’agir
    Les malagasy ont la réputation d’être posés et réfléchis.Celà agace même parfois l’interlocuteur étranger qui ne les comprend pas .Ils ont l’habitude de « tourner 7 fois leur langue dans leur bouche avant de parler ».Cela leur permet d’argumenter d’une façon plus sage et équilibrée.
    - 2)retrouvons donc cette réflexion qui est notre intelligence culturelle
    Supposons que Ravalomanana parte,soit destitué ou pire :tué. Croyons-nous que ceux qui en veulent à sa place sauront mieux faire que lui et qu’il ne leur faudra pas au moins 10-20 ans pour relever Madagascar économiquement ? Les candidats à la place de chef ont-ils un programme concret de développement, lequel ? Pendant ces 10-20 ans de tâtonnements, qui va le plus souffrir de la hausse du coût de la vie,du chômage etc… ?
    Une compatriote que j’ai rencontrée par hasard me disait que : « Du temps de Ratsiraka,elle était obligée de se lever très tôt le matin (4h) pour faire la queue et acheter 1 kapoaka de riz à un prix très élevé.Elle pouvait à peine s’acheter 1 barre de savon qu’elle faisait durer pendant des semaines pour laver les couches de son bébé. Actuellement, sa famille peut s’acheter 1 gony de riz et arrive à s’habiller et se chausser correctement. »
    Quels que soient nos « alahelo » et « hatezerana » : pensons-nous que, de violer la Constitution comme nous le faisons régulièrement depuis des années amènera la stabilité dont nous avons besoin pour prospérer ? Les investisseurs fuient les pays instables .A chaque fois que nous relevons la tête, des manifestations mettent par terre des années de travail. Ravalomanana n’est pas parfait : demandons-lui des comptes , mais dans le cadre légal .
    - 3)pour arrêter cette spirale infernale en faisant tourner notre pays en rond
    C’est comme si nous avions réduit la vie de notre pays à celle « du chien qui tourne en rond en se mordant la queue » . Pour quel résultat ? Le temps passe : nous aspirons tous à vivre dans une société apaisée,plus juste, prospère . Alors faisons les choses légalement , car si aujourd’hui encore nous participons au « fanjakan’ny baroa » : nous ne serons jamais prêts pour une vraie société démocratique et çà , nos enfants nous en rendront responsables.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 161  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360