Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 avril 2017
Antananarivo | 12h17
 

Société

Cyclone Enawo

Appel des Nations unies pour 20 millions de dollars

vendredi 24 mars | Bill

Les Nations Unies et les partenaires humanitaires ont lancé ce 23 mars 2017, un appel pour une aide de 20 millions de dollars pour faire face aux conséquences dévastatrices du cyclone Enawo à Madagascar. Violette Kakyomya, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar a déclaré : « Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités nationales et locales pour répondre aux besoins des personnes touchées par la tempête ». Le cyclone Enawo a frappé les côtes de Madagascar en tant que cyclone de catégorie 4, le 7 mars, causant des dégâts considérables à cause des vents violents et des inondations dans le Nord-Est du pays. Entre le 8 et le 10 mars, le cyclone a tracé un arc tout au long de la grande l’île, apportant de fortes pluies et des inondations dans les régions du Centre et du Sud-Est. Au moins un quart de million de personnes dans les zones les plus touchées ont besoin d’une aide humanitaire et d’une protection urgentes pour sauver des vies. Le Gouvernement a déclaré un état de sinistre et a demandé un appui international.

En plus de fournir une assistance en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène à 168 000 personnes, 20 millions de dollars serviront à financer une aide alimentaire à 170 000 personnes et aideront plus de 230 000 agriculteurs dans le repiquage des cultures perdues et le remplacement du bétail disparu. Quelques 20 000 familles qui ont perdu leur maison ont besoin d’un refuge d’urgence et plus de 100 000 enfants dont l’accès à la scolarité a été compromis par des dommages causés par les tempêtes quelques jours auparavant, ont besoin d’espaces d’apprentissage temporaires.

Dans certaines régions, les pertes agricoles atteignent jusqu’à 85 pour cent des cultures de subsistance, alors que plus de 1300 puits - la principale source d’eau des ménages - sont inondés et contaminés. Les dommages causés au niveau des infrastructures de santé et d’éducation sont importants, avec plus de 100 centres de santé et 3 300 salles de classe ont été endommagés. Sur les quelques 250 000 personnes qui ont cherché refuge dans les centres d’évacuation pendant la tempête, plus de 5 300 des plus vulnérables restent dans les sites de déplacements, n’ayant aucun foyer où retourner.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mars à 09:56 | vatomena (#8391)

    La vie est belle ! il suffit de demander aux autres de se priver pour vous aider.Ce sera la fete chez les intermédiaires.
    Au Soudan ,il y a déjà une famine plus ancienne et plus généralisée et de plus les soudanais endurent une guerre civile interminable avec son cortège de massacres et d’horreurs.
    Il y a plusieurs années la France fut frappée d’une longue période de sécheresse qui accabla toute la paysannerie.Quelle fut la réponse du gouvernement ? Il leva un impot spécial :l’impot sécheresse.Le peuple des contribuables répondit à l’appel sans rechigner.
    Oui ,mais voilà ,la France est une nation unitaire.C’est le moment de montrer pour nous à la face du monde que nous sommes nous aussi une Nation et non un agrégat de tribus

    • 24 mars à 10:19 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      Malgré l’amour que j’ai pour ce pays, et l’amitié sincère pour ses habitants, je n’arrive plus à m’émouvoir devant la série de « mauvais coups du sort » qui frappent Madagascar.

      C’est à croire que cela devient un outil de gouvernement de ce pays, outil destiné à alimenter les finances du pays pour partie, remplir des coffres off-shore pour le reste.

      Vous parlez de la famine au Soudan en oubliant de dire que la CI a fait ce qu’il fallait pour permettre l’établissement de conditions d’une paix entre les parties. Mais le tribalisme a eut vite fait de balayer tout ce travail et replonger dans une situation fortement génératrice d’appel à financements...

      Ces financements « humanitaires » n’existent que pour donner faussement bonne conscience à des européens ignares et abrutis par des discours mensongers.

      Vatomena, vous parlez de l’Impôt sécheresse de 1973 initié par Giscard d’Estaing. Il ne fut pas accueilli ni accepté sans rechigné ! Loin de là. Et le système fiscal français est tel qu’il n’est pas possible de se soustraire à l’impôt, mais il permet aux plus riches de faire de l’optimisation fiscale qui réduit fortement les montants à payer...
      Mais il fut très bien distribué aux plus riches céréaliers des plaines de la Beauce qui souffraient nettement moins que les agriculteurs de montagne.
      Mais c’est de l’histoire...

    • 24 mars à 11:55 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Oui, la dolce vita des pouvoirs successifs est belle en se succédant depuis 73, à l’instar des cyclones ravageurs du pays mais ces anciens maîtres baignent, eux, dans une opulence secrète, à l’abri du besoin, mais, dans un luxe discret !….
      Aujourd’hui, ils sont adulés en fonction des camps respectifs comme du temps royal de nos anciennes idoles, l’un d’entre eux, même, s’est auto-singé à faire des pompes sur le tarmac d’ivato alors que dans un pays démocratique, on lui aurait passé les…menottes, manu-militari !….
      Dans ce décor apocalyptiquement démocratique, profitant de cette belle occasion cyclonique, le pouvoir, sur un siège éjectable, tente de convaincre à une aide substantielle des secours après avoir échoué lamentablement dans le contexte économique auprès d’investisseurs dubitatifs …
      Voici, bientôt un demi-siècle que la recette reste toujours la même : profiter des circonstances pour alimenter les caisses de la corruption et cela marche toujours !…
      En agissant ainsi, la communauté internationale entretient les dérives ancestrales de nos pouvoirs en les contraignant pas à retrousser ses manches pour répondre à l’appel de sa population, prise en otage par un état irresponsable et immature !…
      On peut, d’ores et déjà, imaginer que le réseau des profiteurs se soit, déjà, mis en action pour tirer le meilleur profit de cette aide onusienne !….
      Une fois encore, notre misère et nos malheurs serviront à ceux qui, n’attendent que cela pour prélever leur « dû » dans un contexte bien huilé et dans une impunité, toute endémique !…..

  • 24 mars à 10:53 | Isambilo (#4541)

    Pourquoi 20 millions et non 21 ou 2 ? Ce montant repose sur quoi et pour faire exactement quoi ? Y-a-t-il des structures et du personnels pour les utiliser d’une manière efficace ?
    L’ONU passe son temps à mettre des pansements sur des jambes de bois. Et il y a saturation comme on le constate pour le cas de l’Afrique continentale : l’ONU a du mal à trouver les fonds.

    • 24 mars à 12:32 | Houpert Claude (#9408) répond à Isambilo

      Le Gouvernement ne peut pas être le dépositaire de cet argent : Avec le concours du gouvernement et
      pour qu’il n’y ait pas de contestation possible quant à la bonne utilisation de ces sommes, les donnateurs devraient verser cet argent à des organismes /structures chargés de la mise en chantier de : maisons, routes, réseaux d’adduction d’eau /électricité . Ces sommes seraient versées comme pour des contrats classiques : 1/3 à la commande 2/3 à 75 % de l’achèvement des travaux et le solde à réception des travaux . De cette façon : on ne pourrait pas accuser le gouvernement de détournement de fonds et la transparence totale serait acquise quant à la bonne utilisation des fonds versés... Au profit des sinistrés !

  • 24 mars à 11:00 | atavisme premium (#9437)

    Pour ceux qui sont vraiment informés ,que fait véritablement le gouvernement de ce pays pour aider les populations .
    Apparemment quelques chiffres sont avancés dans cet article ,mais qui les a fournis ,l’état ou les ONG ou autres organisations étrangères ?
    Si vous avez des informations fiables .........

  • 24 mars à 12:19 | vatomena (#8391)

    Qui doit etre prioritaire ? Le malgache qui a reçu de l’eau et du vent sur son toit et dans sa rizière ou le Syrien affamé lui aussi mais qui avec femmes et enfants fuient les bombardements ,les fusillades ,les décapitations.Le malgache sinistré est chez lui.Il peut encore compter sur sa famille (et surtout pas sur son gouvernement )tandis que le réfugié est sans toit ,sans revenu ,dépendant en tout de la charité européenne .

    • 24 mars à 12:42 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Hélas, vous posez les bonnes questions !….
      La priorité, répond-elle, à un statut particulier ou doit-elle se faire sans ordre préférentiel ?….
      Il semblerait, d’évidence, que certains devraient être prioritaires , obligés de faire face à des épreuves aux origines trans-nationales alors que pour d’autres, le contexte national est une des causes essentielles de nos déboires répétés !….
      La légèreté avec laquelle ce pouvoir, comme ces prédécesseurs, bottent en touche, pour faire croire à la responsabilité unique du cyclone, démontre notre infantilisme à prendre notre avenir en main et notre belle culture du bouc-émissaire !…
      Aujourd’hui, ce ne sera que la ième confirmation !…...

    • 24 mars à 15:30 | betoko (#413) répond à vatomena

      )tandis que le réfugié est sans toit ,sans revenu ,dépendant en tout de la charité européenne .
      Pas seulement européenne . ERDOGANE essaie de se débarrasser des réfugiés syriens selon le journal La lettre de l’Océan Indien , Il a négocié avec Hery Rajaonarimampianina pour les accueillir moyennant 60 millions d’Euros .
      Déjà nous n’arrivons pas à satisfaire notre population et pour 60 millions d’Euros , notre président risque gros
      Hélas la communauté internationale ne peut pas donner des leçons , mais si c’était possible , je dirai à notre président de plus plus jeter de l’argent pas la fenêtre . Exemple le banquet du nouvel an avec 1400 invités dont le traiteur fut l’hôtel Colbert ,

    • 24 mars à 16:34 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ betoko,

      Nous avons toujours été plus au moins, mais plutôt plus, dépendants de l’extérieur, certes moins visible à l’ordinaire qu’aujourd’hui, avec ce cyclone qui rappelle à l’ordre notre fierté nationale écornée !….
      le deal turc d’Erdogan est un marché de dupe car cet argent est promis pour l’expulsion des enseignants turcs ( ce qui est en cours de réalisation ), le reste n’est que baliverne et attrape-couillon !…
      L’éradication des instituts Gülen a été l’objectif essentiel du voyage africain d’Erdogan, la réussite semble totale en terre malagasy où les 6O millions d’€ seront les bienvenus à l’approche des présidentielles pour grossir une cagnotte présidentielle, momentanément plate face à des investisseurs méfiants en dehors des chinois !…
      Pour le pouvoir, ce petit service à rendre est du pain…. béni !, facile à dire et à faire, une occasion qui ne se représentera pas de sitôt, le pouvoir est si éphémère !…
      Inutile de tenir des comptes d’apothicaires avec un expert comptable, notre président sait passer outre et le clapotis de ce forum résonne dans le silence, l’important, pour lui et son entourage, sera de mener leur barque percée à bon port : réélection et enrichissement, un gros deal bien plus complexe à réaliser que le jeu d’enfant proposé par le calife turc, à un pouvoir visiblement affamé mais présomptueux !…..

  • 24 mars à 12:31 | atavisme premium (#9437)

    Hallucinant ,ce sont les services internationaux de l’ONU qui sont obligés de demander l’aide pour aider la population .
    La caste dominante se fout complètement du problème
    Je rappelle que cette procédure onusienne est utilisée quand un pays est en guerre !
    Et en ce pays aucune réaction de personne,donc les broussards ,et ben,ils peuvent crever !
    Faut-il que cette caste prédatrice est si bien œuvrer pour déresponsabiliser ainsi chez les gens les sentiments honorables que sont l’empathie et le don de soi pour les autres
    Faut dire que pour 95 % de la population le quotidien est déjà très difficile ,donc nous pouvons comprendre .
    Mais les possesseurs de 4X4 rutilants ,les fréquentistes de magasins de luxes ,que font-ils pour ce peuple qu’ils harassent et pillent sans vergogne depuis des décennies ?
    Isandra et Rambo8 que faites vous donc ?

  • 24 mars à 14:23 | ratiarivelo (#131)

    Salama e !! Miandry LAVA faona***** dia mitovy tsy hafa ISIKA sy HAITI**** miandry lava ny mana avy any IVELANY****ny tohiny ???????????????????????????????????MAHONENA !! 8TAONA izao ***me-mahantra ny MALAGASY **** ny TOHNYYYYYYYYYYYYYYYYYY**************andraso eo i PAOLYYYYYYYY !!!!!!!!!!!!!

  • 24 mars à 18:42 | betoko (#413)

    Kartelle
    Vous êtes en retard , les enseignants turcs ont demandé l’asile politique et ils les ont
    Maintenant ils sont protégés par l’ONU et ils peuvent continuer à enseigner .
    Ce dont j’ai peur c’est qu’ils pourraient être assassinés par des agents turcs

    • 24 mars à 20:41 | kartell (#8302) répond à betoko

      Merci de cette précision qui a son importance, mais remarquez comme moi, qu’elle n’est pas à l’initiative des autorités malagasy mais onusienne dont le poids sait faire plier le roseau malagasy comme le cyclone avec l’épi de riz de la rizière boueuse ! …..
      Mais, vous avez raison d’être dubitatif sur l’avenir de ces enseignants, leur meilleur avenir sera dans l’exil mais où pourraient-ils aller en dehors de la Turquie ?….
      Mais, le but recherché par Erdogan est atteint, faire table rase dans cet institut et y installer ses propres enseignants, côté malagasy, le travail a été exécuté et mérite, désormais récompenses et carotte promise ! …...

  • 25 mars à 15:58 | dominique (#9242)

    de l’aide ???? pour qui ????? tous les dirigeants qui vont se remplir les poches acheter des4X 4 dernier modèle et des belles maisons bord de mer ?? si argent il y a donnez moi le nom des nécéssiteux qui toucherons seulement un billet ? il ne sont pas près d’en voir la couleur croyez moi ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 463