Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 2 juillet 2016
Antananarivo | 08h09
 

Divers

Vie d’entreprise

Ambatovy éduque et sensibilise sur la viande de brousse

vendredi 16 septembre 2011
JPEG - 211.5 ko
Sensibilisation sur les lois et règlements sur la consommation de viande de brousse.

Onze villages riverains de la mine d’Ambatovy à Moramanga dont Sahavarina, Ampangadiantrandraka, Ambohitranivo, Ambohimanarivo, Marovoay, Antaralava, Berano, Ampihelemana, Maromahatsinjo, Ampitambe, Befotsy ont été sensibilisés en 2010 sur les lois et règlements sur la consommation de viande de brousse. Cela s’inscrit dans le cadre des mesures de conservation de la faune menacée des forêts environnant la mine et ayant comme objectif final la préservation des écosystèmes forestiers.

Les communautés ont non seulement été sensibilisées sur les espèces animales protégées, gibiers et autres animaux dévastateurs ou nuisibles mais aussi sur les lois régissant les activités de chasse et la protection des animaux sauvages. Il s’agit maintenant pour Ambatovy de développer des plans d’actions permettant de parvenir à des solutions durables. Des enquêtes sur la consommation de viande de brousse ont été ainsi réalisées en collaboration avec l’Ong Madagasikara Voakajy et des scientifiques de l’Université de East Anglia, Royaume Uni, dans la conduite d’études comparatives dans la zone d’influence de la mine et d’autres sites de référence à travers le monde. Les résultats de ces recherches aideront à optimiser les approches d’Ambatovy et apporteront des leçons utiles pour le reste de Madagascar. Ce mois de septembre 2011, Ambatovy a entrepris un suivi-évaluation des connaissances de la population et un rappel des lois et règlements au niveau des zones périphériques. Les évaluations ont commencé dans les villages de Ambohibolakely, Marovoay, Ambohitranivo, Ambatomainty, Ambohimanarivo et Befotsy, et se poursuivront dans les 5 villages restants.

La campagne d’éducation-sensibilisation à la viande de brousse, entamée en 2010, devait permettre aux populations de distinguer, photos et noms à l’appui, les espèces animales protégées des autres gibiers pouvant être exploités de façon légale et de réduire le braconnage, ce qui contribuera à la gestion durable des ressources naturelles.

Recueilli par Valis

2 commentaires

  • 16 septembre 2011 à 09:44 | nash (#4185)

    ce serait bien si ambatovy faisait la meme opération dans les villages de mahazoarivo, ambihitsorohitra et iavoloha dans la sensibilisation aux lois sur la conservation des forets de bois de rose.

    • 16 septembre 2011 à 16:27 | Jipo (#4988) répond à nash

      Nash bonjour , vous m ’enlevez le mot , sous les pieds , et me permettrais de rajouter , les reptiles et batraciens , en un mot la faune , en plus de la flore, , mais j ’ ai bien peur qu ’il soit déjà trottoir , surtout en faisant feu de tous bois...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 258