Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 07h16
 

Lu ailleurs

International

86,2% de la richesse mondiale appartient à 7,8% des individus

lundi 28 novembre

Trente trois (33) millions de personnes représentant 0,7% de la population mondiale, dont une large majorité vivant dans les pays occidentaux, possèdent 45,6% de la fortune universelle, soit 116 000 milliards $.

Selon le dernier rapport de Credit Suisse Research Institute sur la richesse des ménages, lorsqu’on y ajoute les 7,1% de personnes possédant des avoirs nets situés entre 100 000 $ et 1 million $, on arrive au constat, que 7,8% d’adultes dans le monde se partagent 86,2% de sa fortune totale, soit 220 500 milliards $.

Dans ce tableau très déséquilibré, les adultes africains sont parmi les moins nantis comparés à ceux des autres régions du Monde. Avec une valeur moyenne des avoirs nets estimée à 4260 $ en 2016, les près de 587,46 millions d’adultes africains pris en compte dans le cadre de la septième édition de cette étude, sont juste devant ceux de l’Inde, qui occupe la dernière place de cet aspect du classement. Ce pays continent est pénalisée par une population adulte plus nombreuse (808,14 millions) qui se partage une richesse 3099 milliards $, contre 2503 milliards $ pour la région africaine.

Les données du rapport suggèrent aussi que l’Afrique est la région du monde où la richesse globale des ménages a le plus reculé, tant d’un point de vue général (-5%) que par individu adulte (-7,5%). Ces tendances, pas très positives, ont été aggravées par les variations négatives des taux de change dans presque tous les pays de la région.

Dans ce contexte, le repli des actifs financiers a été plus important en Afrique (-10%), que partout ailleurs. Aussi, bien que les ménages africains soient les plus pauvre, ils sont les moins endettés et ont le plus réduit leur endettement (-6,5%) au cours de la période de production du rapport.

Dans le même temps, la dette des ménages d’Inde et d’Asie Pacifique a bondi respectivement de 12% et 13%. Enfin, même si les ménages européens et nord-américains sont les plus riches du monde avec des revenus moyens par adulte respectifs de 125 460 $ et 337 078 $, ils sont aussi les plus endettés (22 000 $ de dette par adulte en Europe et 59 539 $ dus par chaque américain).

Idriss Linge (Agence Ecofin)

3 commentaires

Vos commentaires

  • 28 novembre à 18:53 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    ET ALORS ? C’est quoi la morale ? Les 7% devraient être dépossédés de leur biens et tout devrait être redistribué aux pauvres malgaches parcequ’ils ne peuvent pas s’en sortir seuls et que les méchants colons font tout pour leur empêcher de se développer !? SI ce genre de mentalité a encore cours après tout ce qu’on a vécu, peut-être que Madagascar mérite réellement de disparaître.

    Répondre

    • 30 novembre à 16:54 | Twinkie (#9611) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      A ce que je sache, l’article ne parle pas uniquement de Madagascar et ni de la France. C’est une étude mondiale.
      Et sinon oui, une trop grande partie des richesses produites dans le monde va de plus en plus chez les plus riches.
      Tout comme la crise de la fin des années 20, ça risque de déboucher sur une guerre mondiale, et on en voit déjà les prémices à l’heure actuelle.
      Pour rappel, la crise de 1929 a permis l’émergence des pouvoirs fascistes qui ont « profité » de la misère des gens pour arriver au pouvoir. Et cette époque a été l’époque des trusts qui avaient déjà pour conséquence l’accaparement de la très grande majorité des richesses par quelques uns.

  • 30 novembre à 12:27 | Stomato (#3476)

    L’Inde pays-continent pénalisé ?
    Comment plaindre un pays qui laisse une grande partie de sa population dans le besoin alors qu’il s’est doté de la bombe atomique ?
    La continent africain est parmi les plus pauvres par habitant... Pourquoi ne parle-t-on pas de la démographie galopante depuis les indépendances ? Cela ne participe-t-il pas à l’appauvrissement de la population adulte ?
    Enfin parler de la répartition des richesses sans mentionner l’écart, pays par pays, entre les plus riches et les plus pauvres est une pollution intellectuelle flagrante.
    Mais bon, il n’est pas de bon ton de critiquer une étude faite par la plus vertueuse des banques mondiales...
    Acceptez mes excuses votre Honneur.

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 226