Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 17h49
 

Environnement

600 000 sinistrés climatiques par an à Madagascar

mercredi 2 décembre 2015 | Léa Ratsiazo
PNG - 860.6 ko

Lors de sa prise de parole dans le cadre de la grande conférence des Nations Unies sur le changement climatique, le Chef de l’Etat malgache Hery Rajaonarimampianina s’est déclaré porte parole des « 600 000 sinistrés climatiques que Madagascar enregistre chaque année ». Il précise que ce sont les victimes des destructions des infrastructures sociales et de production, ainsi que de la perte de récoltes par milliers de tonnes, due à l’ensablement des surfaces cultivées.

Sur le plan national, la Grande Ile s’est engagée à réduire de 14% nos émissions de gaz à effet de serre et ambitionne d’atteindre l’objectif de réduction de 30%. Dans cette même ligne, Madagascar, augmentera de 32% sa capacité d’absorption d’ici 2030 et s’efforcera de consolider un puits de carbone compatible avec son essor économique. Les dirigeants comptent surtout bénéficier du Fonds vert dont la mise en place devrait être décidée au cours de cette grande conférence. La France a déjà annoncée qu’elle débloquera 2 milliards US$ pour les pays africains pour développer les énergies renouvelables sur le continent noir.

111 commentaires

Vos commentaires

  • 2 décembre 2015 à 09:35 | sanois (#8546)

    quand on brule et deforeste a tour de bras la terre s erode sous les pluies !!

    et ............

    • 2 décembre 2015 à 16:46 | Noue (#2427) répond à sanois

      Il n’y a pas que ça ! Antananarivo par exemple est irrespirable aux heures de pointe. Les vielles voitures roulent toujours faute de moyen.

      Je me demande comment il va faire ce gouvernement , attendre les aides surement sinon quoi...?

  • 2 décembre 2015 à 09:40 | Dadabe (#9116)

    600.000 « sinistrés climatiques » (et non « réfugiés » !) par an, sans oublier les plus de 20 millions de « sinistrés économiques » malgaches (je mets de côté les quelques « sinistrés mentaux » qui sévissent sur ce forum). Ben, mon colon, il y a du boulot ! Pas sûr que le PM fatigué et le président coupeur de rubans inauguraux puissent assurer... D’autant, que faut-il être bête pour ne pas s’en être rendu compte avant, c’est « l’ensablement des surfaces cultivées » qui font mourir de faim des milliers d’enfants (et leurs parents) dans le grand Sud. Il y a des petits matins, comme ça, où je ne me sens pas très bien réveillé...

    • 2 décembre 2015 à 10:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      DADABE
      Toujours prêt à flinguer les « AUTORITES MALAGASY »/
      Bon séjour à l’étranger ou « BON RETOUR CHEZ VOUS ».

      Cordialement,

      Basie RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 11:33 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous savez ce que j’en pense des « autorités malagasy » que je ne confonds strictement pas avec le « peuple malagasy » ? Bon, il est encore tôt, ici en France, je ne vais pas me fâcher tout de suite...
      Merci pour mon séjour qui est à la fois chez moi et désormais ailleurs. J’attends avec impatience mon retour à Mada, auprès de ceux que j’aime.
      Bonne journée à vous aussi.

    • 2 décembre 2015 à 15:54 | rayyol (#110) répond à Dadabe

      De toute façon il n y a plus rien a en penser tout a été dit les mots sont maintenant superflu . Hormis que vous aimiez raboter sans fin .Comment se convaincre plus .Une seule action reste et les malgaches ne sont pas capable s organiser pour l entreprendre . Dans les autres pays se lèvent des hommes .Mais a Madagascar ils rampent a plat ventre

    • 2 décembre 2015 à 16:19 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      L’hôpital qui se fout de la charité.

      Après toi mon vieux ! bon retour à Dago !

      D’ailleurs qu’est ce qui t’en empêcherait ?

      Y a bien une bonne raison pour que tu n’y pointes pas ton nez !

      tu as peur du choque ! car t’en auras un , je te le dis !

      Rien à voir avec 1960 !

    • 2 décembre 2015 à 17:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à DIPLOMAT

      Diplomat !
      - « Y a bien une bonne raison pour que tu n’y pointes pas ton nez » ?
      NON !
      Seulement,il y a des « MALGACHES CAPABLES »,à Madagascar mais il faut :
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
      ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »++
      Nous nous remettons à l’heure malagasy.
      Diplomat :
      - il m’est arrivé de crier sur l’histoire de gratuité des touristes temporaires sortant des « PAQUEBOTS ».
      Maintenant,je suis satisfait que cette vignette touristique soit mise en place,dès janvier 2016.
      D’autre part,pour l’histoire des salaires dans les « HOTELS » pour touristes,je suis scandalisé quand le salaire d’une femme de ménage ne dépasse même le prix d’une nuit/personne.
      Et les zones franches..,il y a des questions à revoir.
      Les aires protégées,des questions se posent.
      - « ON PRIVE LES POPULATIONS DE....POUR SATISFAIRE LES CURIOSIT2S TOURISTIQUES ».

      Diplomat :
      Ne vous inquiétez pas,je suis mieux à l’extérieur qu’à l’intérieur.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramùahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 17:49 | Paulo Il leone (#6618) répond à Dadabe

      Et comme toujours depuis l’indépendance la stratégie de l’état malgache se résume à « donne-moi l’argent vazaha ! donne...! »

      pendant ce temps les valeureux généraux des « forces de développement » (XMDR !) ayant moultes fois versé leur sang pour la nation, et leurs compères depiote et ministres se pavanent au volant de véhicules trop gros pour passer à 2 sur une rue couverte d’immondices ....

      Tonga soa au pays du fihavanana !

    • 2 décembre 2015 à 18:44 | Dadabe (#9116) répond à Paulo Il leone

      Ca, pour le fivahanna, faut avouer qu’il a du plomb dans l’aile... Mais ça fait encore rêver les touristes qui, du coup, se font plumer comme des enfants de choeur. C’est tellement chic, l’éco-tourisme responsable en lodges de luxe à 150 ou 200 euros la nuit et ils sont si gentils, si serviables, ces larbins malgaches qui travaillent 60 heures par semaine pour 35 euros par mois ! Hé oui, le président Hery aurait pu évoquer les « sinistrés économiques » de son pays, c’est à dire de son peuple.

    • 2 décembre 2015 à 20:33 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      les iles vazimba ,les iles éparses : aucun réfugié climatique !

  • 2 décembre 2015 à 09:53 | jangobo (#8776)

    Des promesses sur ce qui sera
    Sans parler de ce qui a été
    Pour pouvoir bénéficier déjà
    De ce que la France a annoncé

    A force de promettre
    On oublie ce qu’on avait
    Si bien qu’on ne peut se démettre
    De ce qu’on a soi-même agréé

    Durant la période des propagandes
    Et maintenant l’on se tait
    Sur ce que le peuple demande
    Les îles éparses, où sont-elles passées ?

    Et modus vivendi, bouche cousue
    Ont-elles déjà été vendues ?
    Et puisque la roue tourne
    Il adoube et il ajourne
    Pour pouvoir bénéficier
    De nouvelles mannes à acclimater

    Ce Rajao si fin et si sage
    Sur ces émissions de gaz
    Son plaidoyer est magnifique
    Sur ces sinistrés climatiques

    Car il table sur 2030 qui est si loin
    Et les fonds auront changé de main
    Ils seront au diable vauvert
    Le budget ce ce Fonds vert

    Sur 2030, il ose parrainer
    et il ignore ce qu’est continuité
    ou bien une part des fonds est déjà passée
    pour ces cinquante vacanciers
    ou bien pour une question de pub
    ont-ils été cautionnés par le club
    qui a envoyé Velo se prélasser
    dans un hôpital pour Premier ?

    • 2 décembre 2015 à 11:31 | Isandra (#7070) répond à jangobo

      Une fleur matinale,…
      C’est très gentil,
      Même si n’est pas en langue natale,
      On t’en remercie,

      Ca change un peu,…
      Des insultes de Dadabe,…
      De prise de bec de Basile et Jipo,…
      De la rhétorique de St-Jo,…

    • 2 décembre 2015 à 11:34 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      ... et des conneries d’Isandra ou de Betoko (à ce propos, avez-vous des nouvelles du « papa colonel français » du petit con ?).

    • 2 décembre 2015 à 13:16 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      La nostalgie,…
      pousse à faire des conneries,…
      Il est très loin Dadabe,…
      Loin de la douceur d’Antsirabe,…

      Le froid et la grisaille,…
      Bien sûr sans soleil,…
      Lui font perdre la tête,…
      lui dépasse, et ça pê…te,…

    • 2 décembre 2015 à 16:25 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Je note que tu as omis de lui répondre ?
      Sais tu où il es d’ailleurs le rejetons du Colonel.
      On dirait qu’il a déserté le pays et qu’il se lance dans les études.
      Après le 1er ministre qui se soigne en France, voici le putchiste qui vient prendre de la graine à l’étranger .

      Elle est où la fierté nationale soudain ?

    • 2 décembre 2015 à 17:26 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      Pas grave, Diplomat... Les petits fachos du web sont à bout de course. Déjà qu’ils manquaient d’arguments, les voilà incapables de répondre à une question très simple : pourquoi Betoko la donneuse, la copine à Isandra et quelques autres débiles du forum, qui sait tout et me traite de con parce que j’ignore le grade du papa du fiston Bac-8, ne répond pas ? Est-ce si difficile de reconnaître s’être trompé ? Alors, j’attends..
      Betoko, je crois que tu es un menteur ! Un con, passe encore, mais un menteur ! Betoko, c’est pas bien ! Même caché derrière ton écran tu as honte, Betoko. Tu te sens minable, Betoko, et tu as raison, Betoko : t’es minable.
      Ps - Faut dire que je reviens à l’instant de ma petite promenade quotidienne (sous le soleil, Isandra ! Sous le soleil !) et que je me sens en pleine forme en buvant mon petit thé vert à la menthe. Ca va, Betoko, toujours vivant ?

    • 2 décembre 2015 à 18:05 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      « Je note que tu as omis de lui répondre ? »

      Parce que la question a été adressée à Betoko,...

    • 2 décembre 2015 à 18:49 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      Bien, Isandra, faux-cul maintenant ! D’ordinaire tu t’immisces dans toutes les conversations pour déverser tes opinions bien-pensantes qui puent le troisième Reich mais, là, soudain, silence radio. Ben alors ? Aucun soutien à Betoko la donneuse ? Pas gentil, ça, pas solidaire du tout. Au coin, Isandra, va coucher.

    • 2 décembre 2015 à 19:49 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      facho par ci ,facho par là
      connaissez vous le point Godwinn ,dadabe

    • 3 décembre 2015 à 01:13 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Ben voyons... t’as pas honte ?
      Tu crois pouvoir me tourner en bourrique ?

    • 4 décembre 2015 à 08:19 | rakotoson (#8023) répond à Dadabe

      PRM et COP 21 : DE QUI SE MOQUE - T - ON ?

      Ce qui me répugne , aujourd’ hui - et j’ espère que je ne suis pas le seul - c’ est cette boutade du PRM , à l ’ endroit des journalistes et de l’ opinion publique , à son retour de Paris , après un « acte de présence seulement de quelques heures à l’ ouverture solennelle du Sommet COP 21 et avant de repartir sous d’ autres cieux comme si est le seul à pouvoir s’ occuper des dossiers Madagascar . » Pourquoi me poser des questions sur COP 21 ? a répondu le PRM. Et celui - ci de renchérir avec son sourire narquois habituel , accompagné d’ un geste du pied à l’ appui non moins classique .

      « A l’ ère du développement rapide de la Technologie - internet , audio - visuel , presse écrite ; téléphone et ordinateur portable et autres tablettes ... - tout le monde a accès aux informations de cette importance ... » . Je laisse aux lecteurs seuls juges du bien - fondé d’ une telle réponse lance - pierre qui plus est de la part d’ un Président de la République.

      Bref , visiblement , celui ici est complètement déphasé . Il oublie que les 23 millions de Malgaches ne sont pas tous logés à la même enseigne . D’ après lui , donc , ils ont tous accès aux informations de France 24 , TVM , CNN et autres médias audiovisuels . Sans parler des blogs !

      Et , puis , Monsieur le Président , au moment des informations radio - télévisées , vous oubliez que la JIRAMA nous joue des tours . Les délestages , vous connaissez au moins ? Les dégâts commencent à bien faire .

      A propos de PRM , un exemple - type de la mauvaise gouvernance dans notre pays . Que représente pour les contribuables et le public , ces accueils - de jour comme de nuit - juste pour serrer la pince au PRM et à la Première Dame , à leur arrivée de / ou à leur départ de/ pour l’ extérieur ? Tous les chefs d’ institution civils et militaires , les ministres , les directeurs généraux sont , là , dans le salon d’ honneur de l’ aéroport d’ Ivato .

      Pendant ce temps , dans les bureaux , les secrétaires mentent innocemment à qui veulent les entendre au téléphone (« Monsieur le Ministre est en réunion / ou en tournée » - pour changer ! ) . Une demie journée de gaspillée au moins . Et , les chèques - carburants de tous ces hauts commis de l ’ Etat ? Qui les paient ? Normal si les impayés de l’ Etat s’ acculent dans les statons - services

      Monsieur le Président y avez - vous pensé ?

      Et le PM à son retour de ce voyage dit « Contrôle - Santé - Mission » à Paris ( Quels responsables français discuteraient aussi avec un PM diminué physiquement même pour quelques jours ? )

      Tout ce beau monde était encore là , à Ivato , comme à l’ accoutumée ,dans tous les régimes à Madagascar . Mais , actuellement , c’ est pus flagrant qu’ avant . Et, l ’ on s’ étonne que le Budget de la Présidence sera encore étoffé en 2016 !

  • 2 décembre 2015 à 09:58 | Dadabe (#9116)

    A tout hasard, et sans polémique en vue, un petit détour par ce site (il y en a des milliers d’autres !) : http://www.linternaute.com/science/environnement/oasis-artificielles/sahara-forest-project.shtml
    Ce n’est qu’un exemple mais, avec des puits artésiens et des « fermes » solaires, tout est possible sur le sable, même dans le sud de Madagascar. C’est la volonté politique qu’il faut et des gens qui retroussent leurs manches et se mettent à travailler au lieu d’attendre des subventions à bien planquer dans les paradis fiscaux.
    Bonne journée !

    • 2 décembre 2015 à 12:42 | Stomato (#3476) répond à Dadabe

      A tout hasard ?
      Le hasard, dit-on, fait bien les choses... sauf à Madagascar ou seul le génie Malagasy est capable de grandes choses.
      Les petites choses sont laissées à l’initiative des zétrangers chers à saint glé.
      Ou encore des ONG pour lesquelles il a une tendresse pour le moins particulière.
      Mais le pire est certainement la haine quasi viscérale que les Malagasy manifestent à l’égard des membres de leur diaspora !
      Et jamais ils n’auront l’idée de regarder ce qui se passe avec la majorité des pays Africains pour les relations entre les diaspora et les pays d’origine.

      Alors plutôt que d’écrire « à tout hasard » j’ai de plus en plus tendance à écrire « à quoi bon ? »
      C’est quand même formidable de penser aux énormes qualités des Malagasy pris individuellement et de voir à quel point il n’en ont aucune à titre collectif.

    • 2 décembre 2015 à 12:49 | Dadabe (#9116) répond à Stomato

      Malheureusement, il y a du vrai dans ce que vous dites. Le « collectif » malgache est un rien désespérant (jalousie, quand tu nous tiens !). Mais, il est important de le dire, effectivement : pris à part, de très nombreux Malgaches sont particulièrement fins, sensibles, intelligents et ouverts aux autres. Quant au « à quoi bon »... C’est parfois tentant, mais il faut résister à ce genre de tentations. Soyons optimistes, que diable ! Enfin, il serait peut-être intéressant que la diaspora se bouge un peu plus le cul... pour son pays d’origine (et pas seulement pour aider la famille via Western Union).

    • 2 décembre 2015 à 12:53 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      L’URL que vous donnez est significative du problème.
      Combien de visiteurs qui vont voir cette réalisation ou ce projet vont commencer par penser : Mais nous n’avons pas les moyens de faire ça.

      Alors à quoi bon donner des exemples ?

      Le cas cité plus bas par Saint Jo est symptomatique !
      Il a fallu que des VSN français viennent sur place, écoutent les villageois et les entrainent dans un projet après qu’il ait été « vendu » aux villageois.
      Le projet ne s’est pas contenté de creuser le puis, mais des conseils ont été donnés pour entretenir et assurer la pérennité de ce puit.

      Au nom de quel principe un ingénieur Malgache n’aurait pas été capable de faire ce qu’on fait ces VSN ?
      Faut-il toujours que ce soient des vazaha qui fassent travailler des malgaches pour réaliser de l’utile aux citoyens et du durable ?
      Et pourquoi l’expérience citée ne s’est elle pas reproduite dans le village voisin après le départ des VSN ?

    • 2 décembre 2015 à 12:59 | Stomato (#3476) répond à Dadabe

      Malgré toutes les déceptions causées par Madagascar en 50 ans, je ne perd pas espoir...
      Et la diaspora commence a se bouger. Soyez présent en France en juillet 2016...
      Mais hélas j’ai commencé à me faire mal voir en demandant s’il s’agissait d’UNE diaspora, ou bien de 22 diasporas Malagasy autour du monde...
      Sur ce point aussi il faut des changements, mais pas que au niveau de/des diaspora(s), il faut également que le regards posé par les malagasy sur leurs compatriotes ayant émigré change du tout au tout. Spécialement du point de vue légal !

    • 2 décembre 2015 à 13:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Dadabe,
      il m’arrive de passer assez souvent des vacances à « FON-ROMEU ».J’étais toujours attiré par les expériences « SOLAIRES »,près de ce site climatique des Pyrénées.
      Un rêve pour Madagascar...

    • 2 décembre 2015 à 14:34 | Dadabe (#9116) répond à Stomato

      Juillet 2016 ? Vous m’intriguez... Dites en plus. A l’évidence vous mettez le doigt là où ça fait mal. Parfaitement d’accord avec vous : il n’y a qu’une diaspora répartie dans plusieurs pays dans le monde. L’aspect tribale (ethnique disent les anthropologues...) est totalement désuet, réactionnaire et pour tout dire criminel (dans la mesure où exclure une personne en raison de son origine est un crime contre l’humanité, n’est-ce pas ?). Il y a donc du chemin à parcourir, des deux côtés. Et vous avez raison : ne perdons pas espoir !

    • 2 décembre 2015 à 14:36 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ce n’est pas un rêve. Ce sera une réalité. Le prix des panneaux solaires a été divisé par quatre ou cinq en moins de six ans ! C’est de l’énergie propre et renouvelable à l’infini (du moins jusqu’à l’extinction de notre Soleil, autant dire... dans un certain temps). Et puis, il FAUT REVER !

    • 2 décembre 2015 à 16:29 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Fonremeu, j’ y ai fait un stage commando grand froid... là bas !

      Rien à voir avec Dago

    • 2 décembre 2015 à 16:52 | Menalahy (#9072) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe,

      « Enfin, il serait peut-être intéressant que la diaspora se bouge un peu plus le cul... pour son pays d’origine (et pas seulement pour aider la famille via Western Union) ».

      Nous avons eu trois témoignages de Malagasy de la Diaspora qui ont essayé d’aider leur pays autrement que par l’intermédiaire de Western Union.

      C’est peu par rapport au nombre de Malagasy de la Diaspora qui ont terminés leurs études et qui travaillent à l’étranger.

      Mais, ces témoignages, sans refléter les réalités de cette Diaspora, ont montré qu’il n’est pas facile de donner ce qu’on voudrait à son pays et à ses compatriotes restés au pays.

      Stomato a raison de se poser la question : une ou plusieurs Diasporas ?

      Les Malagasy de la Diaspora ont importé à l’étranger tout ce qui constituent nos tares et nos défauts ; jalousie (ory hava manana), racisme tribal, ...

      Dans un de mes anciens posts, j’avais écrit que les Malagasy candidats à la Diaspora devrait jeter dans le Canal de Mozambique tous ces défauts car dans leur nouvelle vie, ce seront des handicaps pour acquérir une mentalité d’ouverture. N’est-ce pas un des buts recherchés quand on vient faire le mandrato-fianarana any am-pita ? Sinon, on serait resté chez soi, bien au chaud et bercé par ces défauts qui sont presque des modes de vie pour certains.

      J’ai fini par ne plus fréquenter les communautés malagasy, à force de n’y voir qu’une caricature.

      Les quelques Malagasy que je fréquente encore ne font plus partie de cette Diaspora qui se complaît dans une xénophobie envers la population autochtone et qui cultive le racisme tribal envers leurs propres compatriotes.

      Je ne trouve pas normal qu’une jeune fille merina s’étant amourachée« d’un Malagasy originaire de la côte soit traitée de »pute" par des garçons merina. Peut-^tre suis-je trop open mind ou réellement colonisé mentalement et culturellement par les autochtones qui préconisent la lutte contre le racisme (ordinaire ou pas).

      Quant au Malagasy qui n’arrive pas à donner des ordres à d’autres Malagasy, c’est peut-être la concrétisation de l’expression que j’ai aussi entendu à mon égard : « dia samy gasy izao ve rangahy ity dia hifampi-baiko â ! »

      Si c’était cela, alors le Malagasy est réellement dans une « mentalité de colonisé » et il faut trouver vite un remède à cette colonisation des esprits avant de proclamer urbi et orbi la souveraineté nationale qui devrait être dans la tête avant d’être sur les lèvres.

    • 2 décembre 2015 à 17:37 | Dadabe (#9116) répond à Menalahy

      Bonjour Menalahy,
      Evidemment qu’il y a des cons partout et que la jalousie et le racisme tribal (pour ne parler que de cela) sont deux des grands défauts des Malgaches, d’où qu’ils soient et quel que soit leur niveau d’étude ou d’éducation. Mais il y a tout de même des gens bien partout ! Toutes les diasporas (juives, musulmanes, chrétiennes ou bouddhistes, chinoises, italiennes ou guatémaltèques), ont les mêmes défauts « communautaristes ». C’est effectivement à fuir. C’est au sein de ces « diasporas » que se recrutent les extrémistes en tous genres. Même sur ce forum, il est patent que les plus nationalistes, les plus patriotes, les plus va-t-en-guerre, les plus cons aussi sont des aigris d’andafy. Des petits coincés de la petite retraite avec la petite sécu et une petite mutuelle. Des petits, quoi.
      Autrement, bonne soirée à vous et votre famille.

    • 2 décembre 2015 à 17:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Dadabe,
      - « Même en France,on ne trouve des solaires que dans cette région et encore pour des »RESIDENCES SECONDAIRES".
      Il y a des ONG qui veulent s’aventurer pour l’Afrique et Madagascar mais « MANQUE » de suivi.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 17:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT
      C’est FONT ROMEU,
      J’ai fait une erreur de trancription..
      C’est un endroit magnifique,même l’HIVER.
      OUI,c’est le grand froid sec ,l’hiver,un hiver sain ;
      Un centre d’entraînement des « SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ».

    • 2 décembre 2015 à 17:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - transcription...

    • 2 décembre 2015 à 18:05 | Menalahy (#9072) répond à Dadabe

      Il y a des gens « bien » et des gens « pas bien » partout. Mais la Diaspora malagasy tient le pompon.

      Vous parlez de diasporas religieuses et non de diasporas ethniques : ce n’est pas la mêmem chose, pour moi.

      Quand je regarde certaines diasporas africaines, malgré les dissensions d’ordre politique ou autres qui les divisaient « au pays », ces Africains auxquels nous ne voulons pas être comparés, se retrouvent en France unis dans la même galère et le même bateau.

      Ce n’est pas le cas de notre diaspora qui est « très spéciale » et qui préfère le kitranotrano du pays. C’est peut-être rassurant psychologiquement mais ce n’est pas une mentalité à avoir si on veut s’améliorer et voir autre chose que ce qui est habituel. Sinon, on serait resté au pays car pourquoi perdre du temps et de l’argent si c’est pour revivre ce qu’on connaît déjà ?

      Basile se moque, à juste titre, de cette Diaspora utilisée par les politiciens en mal de vitrine extérieure. Alors qu’elle est cocue dès que ces politiciens sont assis dans leur seza. Diaspora qui change d’opinion politique comme elle change de slip ou d’autres linges intimes (si elle en change tous les jours, mais je n’ai pas vérifié).

      Il existe même une fraternité entre Algériens, Marocains et Tunisiens. Une fraternité qui n’est pas d’ordre religieux mais une fraternité en tant qu’immigrants ou immigrés.

    • 2 décembre 2015 à 19:04 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      "Enfin, il serait peut-être intéressant que la diaspora se bouge un peu plus le cul... pour son pays d’origine (et pas seulement pour aider la famille via Western Union).

      Une fois n’est pas coutume, je suis tout à fait d’accord avec vous,...

      On dirait le choc thermique est parti,...

    • 2 décembre 2015 à 19:11 | Dadabe (#9116) répond à Menalahy

      Vous avez à la fois tort et raison. En France, tout au moins, il est ridicule de parler d’une diaspora israélienne (elle existe pourtant), mais on parle de la diaspora juive car leur religion est un ciment bien plus fort que leur nationalité qui n’est que l’expression concrète, visible, géographique, de leur appartenance religieuse. Je pense qu’il en est de même pour les musulmans (du moins, les arabes entre eux, les Turcs entre eux, les Iraniens ou Indonésiens entre eux etc...). S’agissant des Africains, le problème est sensiblement différent : il s’agit ici moins de diasporas que de regroupements familiaux ou villageois, voire linguistiques (quelques milliers de langues, tout de même). Mais, peu importe. C’est globalement le communautarisme qui me semble dangereux (d’où l’erreur magistrale des regroupement ethniques dans les banlieues de Paris et d’ailleurs où, au nom de la paix sociale, on a créé des foyers de tensions et de haine dont on voit les résultats aujourd’hui). Les Malgaches expatriés ont pris avec eux ce que la colonisation avait si parfaitement réussi à conserver et à encourager à la suite de la monarchie malgache : l’opposition entre ethnies. Un fâcheuse nostalgie d’un ordre des choses prétendu immuable. A Madagascar, cette tendance s’affaiblit d’année en année et c’est heureux.

    • 2 décembre 2015 à 19:15 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      Je pense cela depuis plus de quarante ans. Mais je suis très heureux qu’un éclair de lucidité traverse enfin votre esprit. Comme quoi, il ne faut désespérer de rien.

    • 2 décembre 2015 à 19:24 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le plus grand parc photovoltaïque (panneaux solaires) d’Europe a été inauguré hier, en Gironde (près de Bordeaux qui n’est pas la ville la plus ensoleillée de France). Production estimée : l’alimentation d’une ville de 50.000 habitants. Pas mal, non ? Les Chinois, eux, ont pris de l’avance : ce sont les plus grands producteurs d’énergie solaire au monde. Etc, etc... Les ONG, à Madagascar, font ce qu’elles peuvent. Elles montrent en tout cas le bon exemple. Reste à savoir si Madagascar saura ou non, un jour, se doter d’un président, d’un gouvernement, d’une Assemblée nationale et d’un Sénat ainsi que de tous les autres élus, autres que mafieux, escrocs, voleurs et criminels. That’s the question !

    • 2 décembre 2015 à 19:26 | Isambilo (#4541) répond à Menalahy

      La chose est quand même un peu plus complexe.
      La plupart des Malgaches vivant à l’extérieur n’ont qu’un connaissance approximative de leur histoire. Ils ne se rendent même pas compte qu’il n’y a qu’une seule langue à Dago. Combien ont séjourné ailleurs que dans leur petit canton avant de prendre l’avion ?
      Cette opposition entre Haute Terre et périphérie ne peut être dépassée que par la culture, la fréquentation d’autres cultures. Et quand on n’est pas trop sûr de soi...on reste entre soi. Et on ne connait rien d’autre. Il y en a qui ont séjourné pendant des dizaines d’années en France et qui n’ont rien connu d’autre que leur milieu d’origine. juste une parenthèse dans leur vie.
      Quant au problème des « pseudo-castes » (c’est ainsi que je les qualifie faute de mieux), c’est un problème sérieux que l’Inde n’est pas prête de régler. Et figurez-vous que les Zafiraminia avaient une conception hindouiste de la société (Flacourt le reporte clairement).
      Je ne justifie et ne cautionne rien en écrivant tout cela, juste pour nuancer un peu.
      Ayant un peu traîné partout, j’ai une certitude : la proportion de con est la même sous tous les latitudes. Pour les longitudes, on verra plus tard.
      Cordialement.

    • 2 décembre 2015 à 20:27 | Dadabe (#9116) répond à Isambilo

      Très bien Isambilo. En plus, vous le faites rire, donc merci. Pour les longitudes, il est à craindre qu’elle recoupent les latitudes...

    • 2 décembre 2015 à 20:29 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Vous ME faites rire. Sorry.

    • 3 décembre 2015 à 14:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Lire :
      - Font Romeu..
      toutes mes excuses ;

  • 2 décembre 2015 à 10:02 | manga (#6995)

    Devant honorer de sa présence pour les trois « longues » minutes d’allocution accordées à chaque délégation,notre cher héros national pense avoir pu soudoyer la Communauté Internationale avec un si maigre (voire inexistant) résultat de développement enregistré depuis son accession au pouvoir.
    Et sur les 2 Milliards pour le grand continent, et si les bailleurs combien compte-t-il espérer en soutirer compte-tenu des indicateurs macroéconomiques « assez » décevants prolongés jusqu’à la veille de son quinquennat ?
    Il ne s’agit surtout pas de nourrir des animosités, loin de là...

    • 2 décembre 2015 à 11:15 | Eloim (#8244) répond à manga

      Merci Manga.
      C’est la honte à nous tous !
      Insupportable !

    • 2 décembre 2015 à 13:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Quelle honte ?
      Expliquez-vous ?
      Merci de votre future explication !
      Cordialement.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 16:57 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous ne vous rendez pas compte, tout au long du discours de SEM le PRM que ce COP21 est une bonne occasion pour nous afin de montrer au monde entier que nous nous étions sentis victimes des actes irresponsables des grands pays et en retour il nous faut être dédommagé ??

    • 2 décembre 2015 à 17:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Premier acte de la FRANCE :
      - "ELLE VA DEDOMMAGER L’AFRIQUE et cetera

    • 2 décembre 2015 à 18:14 | Menalahy (#9072) répond à Eloim

      Il est tout à fait normal que les pays qui subissent de plein fouet les effets de la déréglementation climatique reçoive une compensation.

      Idem pour les pays à qui on demande une maîtrise de leur immigration vers l’Europe.

      Ce qui n’est pas normal et scandaleux, c’est que ces deux raisons deviennent des prétextes pour « rançonner » les Européens en vue de s’en mettre plein les poches en se disant : par ici le fric, je vais pouvoir m’enrichir encore plus.

      Quémander est devenu un mode de vie, mais le plus scandaleux c’est de quémander pour se remplir les fouilles. c’est l’arrière pensée derrière la demande qui est le plus condamnable.

  • 2 décembre 2015 à 10:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Excellence,Mesdames et Messieurs,
    Si les frontières==en tout genre==nous inclinent parfois à l’égocentrisme,il nous faut garder à l’esprit que le changement climatique, LUI,ignore nos frontières.
    Il nous appartient de prendre des décisions==immédiates==,contraignantes pour TOUS et inscrites sur la Durée.
    Entre autres,
    - celle de limiter à moins de 02 dégrés Celsius l’augmentation de la température « mondiale »,à la fin du siècle.
    Le principe 21 du Droit International de l’Environnement stipule :
    - « que les Etats ont le DEVOIR de faire en sorte que les activités exercées dans les limites de leur juridiction ou sous leur contrôle ne causent pas ==de dommage==à l’Environnement dans d’autres Etats ».
    Madagascar,entièrement acquis à ce principe,souhaite ainsi parvenir à un « ACCORD » incluant les==dédommagements équitables==au regard des pertes et préjudices engendrés par== le réchauffement==climatique qu’il subit".
    J’appelle ainsi notre « SOLIDARITE » et notre « PRISE DE RESPONSABILITE » pour (que)cette COP21puisse aboutir à un engagement politique plus ambitieux.
    Je suis convaincu que NOUS, TOUS ,ici présents,avons le « POUVOIR » et le « DEVOIR » de rendre la justice climatique à 7 Milliards d’humains qui nous regardent et nous écoutent.
    JE VOUS REMERCIE DE VOTRE ATTENTION.
    SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA
    - Président de la République Malgache,
    - Chef d’Etat de Madagascar
    - Chef Suprême des INSTITUTIONS ;
    - « VIVE MADAGASCAR »
    et
    - « VIVE LA FRANCE »..

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    Source :
    - Présidence de la République de Madagascar
    COP21-Bourget/PARIS FRANCE.
    décembre 2015.

    • 2 décembre 2015 à 13:20 | veve (#8831) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pédé va !!

    • 2 décembre 2015 à 14:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à veve

      Merci.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 2 décembre 2015 à 11:13 | Isambilo (#4541)

    « Destructions des infrastructures sociales et de production, ainsi que de la perte de récoltes par milliers de tonnes, due à l’ensablement des surfaces cultivées. »
    Quelles infrastructures sociales et de production détruits par le réchauffement climatique ? Où ? Selon quel mécanisme ?
    Un ensablement est un long processus produit par la déforestation sur les bassins versant comme dans l’Alaotra.
    Commençons par préserver la mangrove du nord-ouest au lieu de l’exporter vers les Comores.

    • 2 décembre 2015 à 11:39 | Dadabe (#9116) répond à Isambilo

      Excellent ! Pourquoi Isandra et Betoko ne cherchent-ils pas à être aussi pertinents que vous ? Le forum y gagnerait (je suis sérieux !). Bien sûr que la phrase de Hery ("la destruction des infrastructures sociales etc...) est du pipeau écrit par un vague conseiller analphabète accro à wikipédia. Pitoyable président, lamentable discours (il y en avait d’autres, avouons-le, tout aussi nuls).

    • 2 décembre 2015 à 14:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isambilo

      Exporter vers COMORES..
      Vous voulez parler des ressources naturelles de « MANGROVE »,bref les crabes !

    • 2 décembre 2015 à 16:34 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais non pôv naze ... on parle des Malgaches qui s’exilent par bateau entier , chez les Mainty . On y vis mieux que chez nous , comme quoi la roue tourne !

      Tu sais ceux la même qu’on a massacré à coup de machettes en 1976 ; tu as oublié ???

    • 2 décembre 2015 à 18:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à DIPLOMAT

      Diplomat..
      Qui sont-ils ces candidats à l’éxil vers « MAYOTTE » pas pour les COMORES ?
      Ce sont des nantis pouvant==payer==des millions MGA,pour la traversée.Point barre !
      - « QU’ILS PERISSENT EN MER » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 18:08 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Renseigne toi avant d’écrire n’importe quoi !

      Ils s’exilent même pour les grandes Comores !

      Qu’ils périssent en mer ... dit il le vieux gâteux .... alors qu’il est Malgache et qu’il s’est lui même exilé en France... cherchez l’erreur !

    • 2 décembre 2015 à 18:50 | Menalahy (#9072) répond à DIPLOMAT

      Isambilo a écrit : « Commençons par préserver la mangrove du nord-ouest au lieu de l’exporter vers les Comores. ».

      Où est-ce que Isambilo parle de Malagasy qui s’expatrient aux Comores ?

    • 2 décembre 2015 à 19:36 | Isambilo (#4541) répond à Menalahy

      Les 2 mon capitaine. Mayotte tourne en grande partie grâce aux Mzungu et aux Shibushi.
      Le bois de la mangrove part dans les autres îles des Comores pour faire du charbon. Le plus sinistre avec tout ça, c’est qu’à quelques kilomètres de distance il y a une ONG qui sensibilise à la protection des mangroves pour que la population puisse continuer à pêcher pour se nourrir
      Ce qui me fait penser que les Comoriens pensent aussi qu’il y a du pétrole dans leurs eaux. C’est peut-être une épidémie ?

  • 2 décembre 2015 à 11:13 | elena (#3066)

    Discours bateau, insignifiant, sans surprise
    On a déjà des doutes sur l’engagement des grandes puissances pollueuses
    Alors l’engagement du président malgache face à une assemblée clairsemée ?
    Il va juste rejoindre la queue des pauvres pour obtenir « quelques dédommagements »
    Combien de carbone CO2 dépensés pour une délégation de 40 personnes ? Est-ce qu’ils ont pensé à ça quand ils envisageaient de venir à 100 ?
    Nous attendons avec impatience ce qu’il en ressortira pour Madagascar.

    • 2 décembre 2015 à 11:45 | Dadabe (#9116) répond à elena

      Bonjour Elena,

      Agréable surprise de ce matin, je viens de lire, avec le vôtre, quelques commentaires intelligents. Cela me met de bonne humeur. Merci.

    • 2 décembre 2015 à 20:19 | elena (#3066) répond à Dadabe

      Vous êtes trop bon, cher ami. Ce n’était qu’une petite apparition, mon billet d’humeur du jour !

  • 2 décembre 2015 à 11:22 | Jipo (#4988)

    Merci Léa .
    S’ il lutte contre le réchauffement comme l’ insécurité, et ses copains qui commencent dans le BDR, pas de blême vous pouvez dormir tranquille, particulièrement les 15 prochaines années, sachant que dans 2 ans il aura été éjecté de son siège d’ aisance , on ne peut que compter / lui pour cette lutte jusque’ en 2030 !
    Mais non on ne se fout pas de votre gueule, on s’ y entraine au quotidien ...

  • 2 décembre 2015 à 11:36 | Saint-Jo (#8511)

    La non-connaissance de la culture gasy par Rajao est lamentable.
    A part Namehana, à environ 10km de Tana sur la route d’Ambohimanga, je me demande quelle genre de campagne gasy Rajao connaît..
    Et même le candidat de Rajao aux dernières municipales de Sabotsy, région dont Rajao paraît-il est originaire, a été boudé par les électeurs zanadralambo.
    D’ailleurs je ne suis même pas sûr que Rajao connaît bien cette région d’Avaradrano proche de Namehana.

    « Réfugiés climatiques » , dit Rajao.
    Mais à qui exactement pensait Rajao en disant ça ?
    Pensait-il aux victimes des cycliques kere du Sud et inondations en Imerina et vents violents et grosses pluies des dépressions tropicales dans toute l’ile ?

    Je suis sûr que Rajao est totalement ignorant de l’efficacité du fokonolona ( je n’ai pas dit fokotany, bien sûr ).

    Le village Ambavahaditokana, enclavé au cœur de l’Imerina, subit tous les ans les assauts des grosses pluies de la saison humide. Très souvent, les canaux d’irrigation et les rizières appartenant aux villageois sont gravement endommagés pas les eaux de pluie qui arrosent cette région.
    Et croyez-vous que ces villageois se plaignent des sinistres qu’ils subissent tous les ans aux autorités ? Jamais ! Entre la mi-juillet et la mi-août, ces villageois consacrent, de leur propre initiative, au maximum deux jours de travaux collectifs pour réparer les éventuels dégâts. S’ils attendent les autorités pour venir à leur aide, ils seraient comptés par Rajao comme des victimes climatiques.

    Ce village merina n’est pas un cas unique. Dans le Grand Sud, au cœur du pays Mahafaly, il y a deux villages enclavés dont les noms m’échappent pour l’instant.
    Deux jeunes Français VSN (Volontaires du Service National) , l’un ingénieur agronome et l’autre infirmier, avaient aidé les villageois à creuser des puits pour leur consommation en eau potable, et voire plus. Les puits étaient creusés au-dessus d’une rivière souterraine. Ces deux jeunes gens avaient appris au fokonolona de ces deux villages la façon d’entretenir les puits afin que ceux-ci durent le plus longtemps possible. Ces villageois sont devenus indépendants des autorités officielles pour leur consommation en eau potable et en production de certaines cultures vivrières. Un technicien officiel gasy, délégué par les autorités d’Antananarivo, était venu soi-disant pour enseigner à ces villageois comment « survivre » dans leur région. Il a été accueilli poliment par les villageois. Mais ces Mahafaly étaient réellement soulagés quand ce technicien d’Antananarivo quitta leurs villages.

    Comme quoi, Rajao devrait apprendre à mieux connaître notre pays, dont semble-t-il il est le filoha en exercice.

    • 2 décembre 2015 à 11:42 | Dadabe (#9116) répond à Saint-Jo

      Deux exemples édifiants qui me font répéter ce que je viens d’écrire à Basile : surtout ne pas confondre les « autorités » malagasy et le « peuple » malagasy. Merci à vous.

    • 2 décembre 2015 à 11:55 | sanois (#8546) répond à Saint-Jo

      culture gasy en disparition comme la culture , la cul ture et la quulture et la kultur

      le monde peut changer mais jamais le malgache ne changera

      donc la perfection est atteinte ici

      ne bougeons plus

    • 2 décembre 2015 à 12:06 | Dadabe (#9116) répond à sanois

      Ne bougons plus... C’est ça. C’est reposant, au moins. C’est chiant, mais c’est reposant. On dirait la mort, non ? Allons ! Noël approche ! Soyons un peu optimistes !
      PS - Plus sérieusement : la culture gasy n’est pas en voie de disparition, elle doit tout simplement évoluer, comme toute chose. Observez et interrogez de près un ado de 15 ou 16 ans (fille ou garçon), si possible scolarisé et ayant accès à un minimum de nouvelles technologies : vous serez surpris de comprendre à quel point il en sait plus que vous sur le monde tel qu’il va, ses enjeux et son avenir. Je défaitisme appartient aux vieux !

    • 2 décembre 2015 à 14:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Dadabe,
      - avec tous mes respects,veuillez m’expliquer « LE PEUPLE MALAGASY ».
      j’ai tendances à marteler :
      - « LES POPULATIONS DE MADAGASCAR »-
      Un mauvais souvenir de mon début à la « PREMIERE REPUBLIQUE ».
      Il faut connaître et respecter les us et coutumes de chaque POPULATION".
      Et maintenant,je crie :
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
      ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »++
      Remettons notre pendule à l’heure Malagasy !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 14:32 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
      ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »++
      Remettons notre pendule à l’heure Malagasy !

      L’espoir fait vivre ! Çà fait un An que vous criez sans succès, bientôt c’est le moment de prendre de Bonnes résolutions Mister Bazila.

    • 2 décembre 2015 à 14:49 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le « peuple malagasy », car l’unité territoriale et linguistique de Madagascar ne date pas d’hier et n’est surtout pas le fait de la colonisation qui n’aime rien tant que de diviser pour mieux régner. Or un peuple se reconnaît sur un territoire et une langue et, ensuite, une culture commune qui n’exclut pas les particularismes traditionnels locaux ou régionaux.
      Le « peuple malagasy » (y compris sa diaspora ! N’en déplaise aux fâcheux d’un bord comme de l’autre) car parler de « populations malgaches » c’est entretenir un conflit tribal permanent entre ceux du nord et ceux du sud, ceux de l’est et ceux de l’ouest, ceux des hauts plateaux et ceux des côtes. Les politiciens malgaches les plus pourris et racistes de la planète ont largement utilisé ce concept « ethnique » pour tenter d’être élus et, aujourd’hui encore, on se dit que le prochain Premier ministre devra être plutôt côtier que merina. Et s’il est très con ? Il sera quand même désigné PM ? Il réfléchit avec la couleur de sa peau, le PM ? Il pense avec ses cheveux crépus ou raides, le PM ?
      Bref, je pense vous avoir répondu.

    • 2 décembre 2015 à 15:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Ayant vécu à Madagascar,ayant eu la chance de visiter==presque tous les districts==de Madagascar,je suis resté raciste (-pour certains-) et adepte de l’expression :« LES POPULATIONS » de Madagascar.
      Même ,après 50 ans d’exil volontaire,tout en restant malgache de nationalité,j’ai du mal à croire que les « MALGACHES » ont la même langue,c’est pour ça que je m’accroche à la langue française,langue de communication.
      - "TROP D’HYPOCRISIES CHEZ LES MALGACHES et LES RELIGIONS N’ONT PAS CHÔME,SANS OUBLIER LES SECTES.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 16:43 | DIPLOMAT (#846) répond à Saint-Jo

      Enfin, j’avoue que vous lire sur ce sujet est un vrai plaisir .

      Merci

    • 2 décembre 2015 à 17:55 | Dadabe (#9116) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je ne suis pas un spécialiste de la langue malgache, ça se saurait. Mais j’ai la curiosité d’interroger les personnes que je rencontre, ici où là. Il y a 50 ans, peut-être qu’un Merina ou un Betsileo ne comprenait rien aux propos d’un Sakalava ou d’un Antandroy. Mais le monde bouge... Les « ethnies » malgaches se mixtent entre elles, via les mariages, les déplacements d’un bout à l’autre de la Grande Ile, et la langue s’unifie davantage, chaque jour (avec d’ailleurs de plus en plus de néologismes issus du français et de l’anglais). Il y a un Etat et un seul (nul à chier, peut-être, mais ça ne durera pas éternellement), une Constitution et des lois applicables à tous (bon, d’accord, à certains plus qu’à d’autres... Mais cela aussi changera un jour), un drapeau et un seul ! Pour communiquer, on peut utiliser la langue qu’on veut, si possible la mieux comprise par le plus grand nombre. Mais l’unité malgache, en malgache, existe dans les coeurs comme dans les textes. Elle est inscrite dans l’Histoire et seuls de grands fous criminels peuvent espérer rediviser tout cela pour créer leurs petits royaumes mafieux de haine et de mort. Je ne veux pas que mes fils et mes petits-enfants vivent dans cette haine-là. Puis-je être entendu ?

    • 2 décembre 2015 à 18:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Maestro

      - « Petit à pétit, »ON" avance,j’ai de l’espoir.
      La seule solution qu’on se mette à table et on crache tout,une bonne fois pour toute.
      Maestro..
      - « J’AI CONFIANCE EN L’AVENIR DE MADAGASCAR ».
      - « HR/FH » : même combat !
      2015
      2016
      2017
      2018
      - « NOUS GAGNERONS » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 18:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      Dadabe
      Par curiosité,j’ai posé la question de la « REPUBLIQUE MALGACHE ».
      Plus question de marquer quelque chose concernant le 14 octobre.
      Si quelqu’un se manifeste,oh là là,l’insulte tombe...
      - de PDESM et cetera..

    • 2 décembre 2015 à 18:26 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le 14 Octobre 1958 ? Mais vous rêvez Basile. Tous les jeunes savent à quoi correspond la date du 26 juin 1960 mais l’autre date a été effacée de la mémoire des Malagasy.

      Par qui ?

      Pourquoi ?

      C’est comme les chrétiens qui considèrent que la naissance de l’Eglise chrétienne commence avec la Pentecôte. Comme si la Nativité et Paques ne sont pas des dates majeures pour le christiansme.

    • 2 décembre 2015 à 19:37 | Dadabe (#9116) répond à Menalahy

      L’Histoire, à Madagascar (et en particulier l’Histoire de Madagascar) n’a jamais été objectivement enseignée aux enfants malgaches. C’était le cas partout au temps des colonies (françaises ou autres) mais à Madagascar c’est toujours le cas 55 ans après l’Indépendance. De quoi s’interroger.
      Bref, pour la jeunesse malgache (ne serait-ce que mon plus jeune fils qui ne s’intéresse qu’aux filles, à l’hydroélectricité (!), à sa moto et beaucoup au foot) voici une petite piqûre de rappel :
      « Après l’adoption de la Constitution française de 1958, Madagascar devient, le 14 octobre 1958, une République membre de la Communauté française. Le Congrès français (députés et sénateurs) approuve la proclamation de la République malgache par 208 voix pour, zéro contre et 26 abstentions, 6 membres étant absents. Une première Constitution est adoptée et entre en vigueur le 29 avril 1959. L’indépendance de Madagascar est proclamée le 26 juin 1960 ».

    • 2 décembre 2015 à 20:16 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      un avis différent :
      pour lutter contre le Colon qui s’attardait chez nous les malgaches ont eu un instant d’union-les plus évolués se sont sentis nationalistes.-L’Indépendance revenue chacun est retourné à sa chère tribu .le gouvernement central se montrant incapable d’assurer le bonheur de tous

    • 2 décembre 2015 à 20:43 | Dadabe (#9116) répond à vatomena

      Ai-je dit le contraire ? Je regrette, simplement, à la fois l’incurie de l’Etat malgache et ce repli frileux et mortifère des Malgaches vers leur ethnie et leurs petites particularités linguistiques, culturelles, vestimentaires, alimentaires et funéraires. Ces « particularités » (autant de richesses patrimoniales) sont à préserver, bien sûr, et à faire connaître de tous (donc au voisin de l’autre ethnie, de l’autre côté du fleuve et qui ne porte pas un lamba de la même couleur). Cela n’interdit pas d’être avant tout Malgache et ouvert au Monde entier.

    • 3 décembre 2015 à 00:29 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Gagner ? Bien sur !
      Moi j’ai un autre calendrier qui est plus plausible que le votre et qui fait un peu froid dans le dos mais n’oubliez pas : « l’avenir appartient à ceux qui osent » .

  • 2 décembre 2015 à 12:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    A travers le discours du président, notre tare de tout copier-coller vient de franchir la frontière en s’invitant à la COP 21, une nouvelle étape regrettable avec ce discours qui ne répond même à la question COMMENT (Croyez-moi c’est le contraire qui va se produire, rien que pour lutter contre le délestage encore et toujours des groupes électrogènes donc des émissions de CO2 en hausse de façon exponentielle).

    Trop c’est trop, cette facilité d’accuser à tort et à travers le changement climatique de tous nos maux.

    • 2 décembre 2015 à 12:42 | Takebo Ramasy (#9258) répond à plus qu'hier et moins que demain

      DECEMBRE 2015— DISCOURS SUR L’ENVIRONNEMENT AU COP 21 — PRESIDENT vise à réaliser quoi exactement et comment ?
      DECEMBRE 2018 — MEME DISCOURS MAIS CETTE FOIS CI POUR SON RECOMMENCEMENT

      600 000 victimes sociales/production SIGNIFIE l’ INEFFICACITE DES POLITIQUES ENTREPRISES DEPUIS PLUSIEURS DECENNIES ---

      MEME SI LE GOUVERNEMENT VEUT LES CORRIGER — MAIS TOUJOURS AVEC DES DETTES EXTERIEURES ??? P°°°°°°°°

      SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

    • 2 décembre 2015 à 14:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire ...même pas à la...

    • 2 décembre 2015 à 16:54 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      100% d’accord ;

      D’autant qu’il ne s’engage pas , au nom de Madagascar à prendre des mesures sur la destruction de la forêt , les cultures sur brûlis ,de l’alternative au feu de bois pour que 96% des Malgaches puissent manger du riz cuit ... et se chauffer

      Et je ne parle même pas des objets flottants dans l’Ikopa quand ce dernier passe à proximité d’une agglomération.

    • 2 décembre 2015 à 18:00 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomat,

      Hery ne s’engage à rien, jamais. C’est un petit comptable, avec un crayon et une gomme, qui fait là où on lui dit de faire. C’est tout et c’est peu.

  • 2 décembre 2015 à 14:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Vignette touristique.
    - « Chaque voyageur ==non-résident==qui veut entrer à MADAGASCAR==devra s’acquitter==à partir de l’année prochaine 2016 (-dans un mois-) d’une »VIGNETTE" de 10 euros (-enviro 33 000 MGA-) auprès des guichets spéciaux ==mis en place==dans les aéroports et dans les ports.
    Merci d’avoir instauré cette vignette touristique.
    Pour Moi :
    - « LE TOURISME APPAUVRIT LES POPULATIONS ».

    Si les prix de séjour==des touristes==sont rapatriés « REGULIEREMENT » à Madagascar,on pourrait payer ==plus que le prix d’une nuit==le salaire d’un employé.

    BONNE CONTINUATION ..Monsieur le Ministre des Finances et du Budget. :
    - Gervais RAKOTOARIMANANA.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 17:01 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si le tourisme appauvrit Madagascar, pourquoi compter sur des touristes pour payer 10€ .

      Je te rassure : compte tenu de l’état deplorable du pays, il est préférable que les touristes aillent en Indonésie, au Sri Lanka, en Birmanie ou à Zanzibar.

      Ces pays (ou règion) préfèrent « s’appauvrirent » ... avec les devises des touriste ! pôv naz !!

    • 2 décembre 2015 à 18:08 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      Sans oublier la Républicaine Dominicaine et la... France ! Mais, oui ! La France, premier pays touristique du monde avec plus de touristes par an qu’il n’y a de Malgaches dans le monde entier ! Et, en même temps cinquième ou sixième puissance mondiale (je ne fais pas de politique, en ce moment, c’est un constat).
      Par ailleurs, à défaut d’un statut de résident, passer trois mois à Mada coûte bien plus de 10 euros de visa d’entrée. Et la vignette touristique se paye dans les hôtels (certains ne les facturent pas, c’est vrai, et la quasi totalité ne verse pas cet argent au Trésor public... Mais le montant des visas, il va où, à votre avis ?). C’est peut-être par là qu’il faudrait commencer : lever les impôts et taxes et les verser à l’ariary près dans les caisses de l’Etat qui, à l’ariary près, doit rendre compte de l’usage des fonds devant les électeurs et la Haute cour de Justice). Mission impossible ? C’est à craindre, en effet...

    • 2 décembre 2015 à 18:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à DIPLOMAT

      - « Diplomat ».
      Madagascar aura toujours des visiteurs :
      - la mafia italienne,
      - les francophones pour se dépayser,
      - la dispora,en mal du Pays (-pas pour s’intaller mais pour passer leurs vacances scolaires -)
      IL Y AURA TOUJOURS DES TOURISTES A MADAGASCAR,MAIS IL FAUT REGLER LES SITUATIONS SOCIALE et SALARIALE.
      D’autre part,
      les frais des touristes rentrent-ils dans l’économie de Madagbascar.
      C’est encore à voir.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 décembre 2015 à 19:31 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A ta question : Les « frais » des touristes rentrent ’ils
      Pour les visas , évidemment que non..il faut entretenir bobonne et son popotin. Par contre
      Quand un touriste fait appel à un Taxi ... selon pôv naz , qui paiera mieux la course entre un autochtone et un touriste ?
      Quand un touriste achète un boulier, ou une nappe brodée... selon toi , cela appauvrit qui ?

    • 2 décembre 2015 à 19:49 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      C’est très vrai ! J’achète peu de bouliers ou de nappes brodées (en fait, jamais !) et je ne prends plus de taxi depuis que mon aîné a sa voiture. Mais, j’avoue que j’adorais voir mon plus jeune garçon (même à 14 ou 15 ans) diviser les prix par quatre ou cinq ! Effrayant ! Du grand art. Et, en plus, ça marchait ! Parfois (je le fais encore au grand marché d’Antsirabe lorsqu’il m’y accompagne) je modérais ses ardeurs en lui faisant valoir que tout le monde doit gagner sa vie et que je devais assumer mon air de vazaha en goguette (avec une canne et les cheveux blancs, certes). Mais, tout de même, il y a de l’abus. Le vazaha est bonne poire, jusqu’à un certain point et, surtout, s’agissant des touristes, il raconte tout à ses proches et collègues de travail. A mon avis, ces récits d’arnaques coûtent quelques milliers de touristes par an à Madagascar...

    • 2 décembre 2015 à 20:00 | manga (#6995) répond à Dadabe

      Dadabe,
      Je suis de nature à ne pas m’élargir sur des points qui ne méritent même pas sauf que certains de vos propos attirent mon humble attention.
      - En ce qui concerne le tourisme, le voyagiste ne pourrait se permettre de diversifier ses activités (en dehors du légal : sexuelle, trafics en tout genre) si la situation ne lui donne l’occasion. A commencer par la façon dont disparaît mystérieusement la cotisation de tous les employés, origine de la grève du personnel de la plus « prestigieuse » société d’état.
      - Vous avez un peu plus haut évoqué le point exact de ce qu’est la diaspora malgache et j’en ai connu au Quebec, à l’Ile de laRéunion qu’en France.
      1- Là où je voudrai en venir et que vous savez pertinemment c’est qu’à quel point ces gouvernants l’utilise comme bouc pour accéder au pouvoir avec tous les moyens les plus inimaginables que cruels (...)
      2- J’ai eu une promotion de Lycée Laurent Botokeky que j’ai croisé pour la première fois vers Notre Dame de Grâce (banlieue de Montréal) me disant avec fierté de rentrer parce que son frère, je cite, a été nommé en haut lieu.
      3- Quant à la façon dont certains brouillent le chemin pour des fins purement narcissiques, je ne cite que le cas de ce qui se trame souvent du côté de la Capitale - anecdote : fameuse rencontre dont Betoko se vante d’avoir eu avec -8.
      4- Et si je peux interpréter cette soif de vouloir être auprès de mes concitoyens des quelques minutes que je peux consacrer après cet inévitable et inconsumable M-B-D., je n’ai que cette conclusion (peut-être hâtive pour vous) à vous partager : je me sentirai mieux entre mes 4 murs à la sortie du boulot.
      5- En résumé, je ne vous dévoilerai le nombre de cartes de visite en ma possession suite à des rencontres professionnelles qu’hasardeuses.
      Ceci dit, et avec tout le respect que je vous dois, permettez-moi de ne pas vouloir partager certains de vos avis du jour.

    • 2 décembre 2015 à 20:50 | Dadabe (#9116) répond à manga

      Je vous en prie, Manga. Il est bon que les avis divergent. Il est bon aussi que chacun défende ses convictions avec force, malgré l’adversité de certains forumistes qui font exprès de ne rien comprendre. Je vous avoue que je n’ai pas très bien compris l’ensemble de vos propos. Mais peu importe. Je vous sens poli et digne. Cela seul compte.

  • 2 décembre 2015 à 16:39 | lanja (#4980)

    600 000 sinistrés climatiques, otran ny tsy dia betsaka ihany raha dinihina ami n ny fandripahana ny ala eto, ripaka hatramin ny andramena any à faritra voaharo, mazava fa matoa tsy manenjika ny mpitondra eto dia complice, tsy ilaina fanazavana lava be izany

  • 2 décembre 2015 à 17:22 | diego (#531)

    Bonjour,

    La pauvreté grandissante à Madagascar n’a rien avoir avec le changement climatique.

    Le changement climatique n’a pas abîmé :

    - les forêts ;

    - les écoles et les universités ;

    - les hôpitaux ;

    - les infrastructures ;

    Le changement climatique n’a pas détruit :

    - l’État malgache et les institutions du pays ;

    - n’a pas vidé la caisse de l’État.

    Et instituer une instabilité politique n’est certainement pas la solution.

    Le changement climatique est une chose, l’incapacité de la classe politique malgache de gouverner son pays en est une autre.

    On peut comprendre et c’est plutôt bien joué que le président veut lier ces deux sujets, mais les problèmes malgaches sont avant tout politique et l’affaiblissement de l’État et des institutions.

    Mettre de l’ordre dans nos institutions, instaurer une stabilité durable pour obtenir la confiance des investisseurs potentiels et les Banques. Ce sont les clés pour obtenir des financements pour investir dans les secteurs qui nous sont importants pour développer rapidement notre économie :

    Il faut investir massivement dans :

    - l’agriculture, obtenir rapidement l’auto suffisance alimentaire ;

    - l’école et les universités ;

    - les infrastructures routières et ferroviaires ;

    - et dans la santé, si c’était le cas, nos hommes n’iraient plus à Paris se faire soigner pour une petite fièvre......

    Voilà comment il faut agir quand on est un pays souverain. Ai-je dit souveraineté ?

    On constate aujourd’hui l’ idiotie et l’immaturité de ceux politiciens qui ont voulu parler nationalement des îles éparses !

    • 2 décembre 2015 à 18:11 | Dadabe (#9116) répond à diego

      Parfait. Rien à redire.

    • 2 décembre 2015 à 19:03 | Menalahy (#9072) répond à diego

      Les discussins sur les Isles Epars(es) Pillées étaient « un os à ronger » (expression juste, de Dadabe) jeté dans cette arène en surchauffe.

      Certains se sont jetés dessus pour faire valoir un patriotisme de bon aloi qui n’existe que dans les mots et les fatawas prononcés ici.

      Quant à cette souveraineté qui n’existe pas encore dans les faits,nous nous rejoignons car j’ai écrit : la souveraineté devrait d’abord exister dans les têtes avant de se trouver sur les lèvres.

      Pour ceux que ça intéresse, un rassemblement aura/aurait lieu à Ambohijatovo le 12 Décembre prochain en souvenir de la date du 12 Décembre 1979. Avec ou sans l’accord des autorités compétentes.

    • 2 décembre 2015 à 19:44 | Isambilo (#4541) répond à Menalahy

      Et on ne me dit rien ? Qu’est-ce qui s’est passé ce jour là ?

    • 2 décembre 2015 à 20:11 | Dadabe (#9116) répond à Isambilo

      Hé, ho ! J’suis pas historien, moi ! Bon voilà pour la jeune classe :
      « Le 12 décembre 1979, l’assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution ordonnant à la France de restituer, à Madagascar, les îles Eparses. L’année suivante, face à la non exécution de cette résolution onusienne, la même assemblée a demandé au gouvernement français d’entamer d’urgence avec le gouvernement malgache des négociations en vue de trouver une solution conforme aux buts et principes de la Charte des Nations Unies ». Voilà, c’était au temps de Giscard d’Estaing (un habitué des safaris coquins chez les « rois nègres », entre autres le fameux empereur Bokassa en République Centrafricaine). Et avec un bla-bla-bla de ce genre, naturellement, rien n’a bougé d’un iota depuis 36 ans et, à mon avis, ce n’est pas près de bouger. Précisons qu’une « résolution » n’a rien de contraignant et que les Casques bleus ont autre chose à faire dans ce monde de paix et d’amour... Autre détail : au moment de leur Indépendance, ni Madagascar, ni Maurice, n’ont revendiqué la propriété territoriale des îles Eparses qui, depuis, sont devenues l’un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), territoire d’outre-mer français. Et je ne vois pas trop la France se priver d’une belle réserve de gaz et de pétrole... Sauf à imaginer, bien-sûr, que tous nos gros généraux malgaches couverts de breloques montent au front à bord de pirogues à balancier... Peu probable. (Là, je sens que ce petit propos historique va faire plaisir à quelques braves nationalistes en mal de causes à défendre ! J’entends déjà les dents crisser...)

    • 2 décembre 2015 à 20:33 | Isambilo (#4541) répond à Dadabe

      Merci . Je savais pas. C’était donc en pleine« révolution socialiste » de la petite bourgeoisie pro Kim Il Soung (le petit fils assume vaillament l’héritage !), Enver Hodja, Ratsiraka fils de padesm, et Manandafy devenu pro-libéral entre temps...
      Les résolutions de l’ONU n’ont jamais engagé personne. Et les Casques Bleus servent surtout e cibles aux Palestiniens et Israëliens. Occasionnellement de vecteurs de maladies contagieuses comme à Haïti.

    • 2 décembre 2015 à 21:10 | Dadabe (#9116) répond à Isambilo

      J’adore quand vous faites « l’âne pour avoir du son »... Passons. La « petite bourgeoisie pro-Kim Il Sung », cela me plaît bien aussi. Quant à Henver Hodja, je ne savais pas que le régime albanais avait pu séduire quelqu’un, hormis quelques égarés de l’association des Amitiés franco-albanaises (véridique !) qui organisait des camps de travail (!) pour jeunes intellos parisiens en mal de coups de pieds au cul. Très drôle. Mais c’est vieux, tout cela. Faut avouer que le Boky-Mena de Ratsiraka, valait aussi son pesant d’or (Rappelons que ce « petit livre rouge » à la manière de Mao Tsé Toung, était la charte de la révolution socialiste prônée par le futur dictateur et qui obtint l’assentiment d’une écrasante majorité de la population malgache). C’est ça qui est embêtant, avec l’Histoire. Elle n’oublie pas...

  • 2 décembre 2015 à 17:35 | Turping (#1235)

    C’est rigolo d’entendre les discours demagogiques,logorrheiques du PRM comme étant le porte parole des 600 000 sinistrés climatiques tous les ans.
    - Hélas ! Sans qu’on veuille critiquer systématiquement ,la politique gouvernemental sur côté « préventif » est quasi nul sur tous les domaines (social,santé, économique, environnemental,paupérisation,..
    )Constatation qui démontré une causalité les uns des autres
    De quoi s’étonne t-on si on parle de perte de récoltes par milliers de tonnes due à l’ensablement des surfaces cultivées ? sans remettre en cause la politique de la terre brûlée ni la pratique de la culture du brûlis ? C’est pathétique !
    Peut-on parler de la réduction d’émission de gaz à effet de serre depuis le processus de Kyoto,Cop 21,etc sans prendre des
    mesures courageuses comment résoudre tous les problèmes liés aux pollutions à l’émission des gaz à effets de serre ? Citons quelques exemples : les émissions des gae toxiques par les véhicules hormis le Co2 durant les embouteillages ! les conséquences sanitaires ainsi engendrées alors que la vraie protection ne concerne qu’une frange infinitésimale de la population en général.
    Force est de constater que dans la situation extrême (inondation,sécheresses,...) le pays ne peut faire face pour résoudre le vrai problème en commençant par les entretiens routiers,renforcement des digues,....
    sans parler d’une nouvelle perspective d’urbanisation alors que beaucoup datent encore de la période coloniale.
    La tendance comme d’habitude c’est de quémander de l’argent pour payer les emplois fictifs des fonctionnaires,les Ambassades,etc.
    Tout ce qui touche le collectif est utopique afin de promouvoir les valeurs communes pour des intérêt s communs.Néanmoins la foi et l’espoir font vivre !

    L
    A

    • 2 décembre 2015 à 18:03 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : gaz toxiques... Je rajoute,une étude faîte il y a quelques années déjà avait démontré que les pics de pollution à Antananarivo ville pendant la saison chaude et pluvieuse dépassé largement le triple du seuil acceptable,provoquant toutes sortes de maladie respiratoire.
      Conclusion:le problème socio-economique et santé sont inhérents.

  • 2 décembre 2015 à 18:47 | diego (#531)

    Bonjour Dadabe,

    Le président est tout simplement hors sujet !

    • 2 décembre 2015 à 19:54 | Dadabe (#9116) répond à diego

      Notez bien que cela m’arrive aussi... Mais je ne suis président de rien !

  • 2 décembre 2015 à 20:56 | diego (#531)

    Bonjour Menalahy,

    Produire ce qu’on mange, reboiser la grande Île, et assurer ses productions énergétiques , voilà trois secteurs qui renforceront la souveraineté du pays :

    - Si j’étais sur place, voilà quelques exigences qui me feraient descendre dans la rue.

    Madagascar est un pays agricole, il faut en être conscience et y investir massivement. Voilà comment il faut, à mon sens, aborder la souveraineté. C’est cette richesse là qui sauvera le pays.

    Nous avons la terre, l’eau et l’espace et bien sûr et pas le moindre, un peuple :

    - il faut que les Malgaches se les approprient. Pour se faire, il faut que l’État s’enrichit d’abord et pour cela, il faut qu’il soit présent et fort.

    Le premier signe d’un danger imminent pour un pays :

    - c’est l’affaiblissement de l’État.

    À terme, l’État disparaîtrait !!!!!!

  • 2 décembre 2015 à 22:02 | diego (#531)

    Bonjour Dadabe,

    Je pense que le président devrait être rigoureux, minutieux, méticuleux et très consciencieux de ce qu’il allait dire au monde entier !

    Il ne pouvait pas être le porte parole des 600 milles sinistrés malgache. J’ai bondi quand j’ai lu cette phrase :

    - il est mon président, aucunement mon porte parole !

    Et c’est bien pour cela que le peuple doit le pousser, encourager à plaider nos causes et obtenir :

    - que les investisseurs nous aident à atteindre rapidement l’auto-suffisance ;

    - assurer l’indépendance énergétique ;

    - et le reboisement de la grande Île.

    À mon sens, il aurait tapé juste

    Cela exigera une stabilité politique....et cela.....tabou Gasy

    ...bref, on lui fait dire n’importe quoi à Mr R. Hery, dès le jour même de son élection.....et ça continue......

    Et pourtant on sait bien que Madagascar pourrait obtenir des milliards des institutions internationales et des investisseurs si la stabilité durable était durablement acquise :

    - il faut que les Malgaches le sachent tout de même !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 3 décembre 2015 à 08:55 | sanois (#8546) répond à diego

      Question :
      Investir ou donner ?

      il y a une confusion certaine de ces 2 termes dans la pensee malgache.

      si quelqu un investit il espere recuperer sa mise. Ce genre de pensee n est pas ancrée ni encrée dans l esprit gasy.

      qui donne des bien s appauvrit s il n a pas de retour.

      par contre la bonne parole rapporte toujours a son emetteur

      Si la terre doit se rechauffer elle se rechauffera et ce ne sont les quelques zinzins elucubrateurs qui y changerons quelque chose

      S il est bien quelque chose de mondial c est la betise et la desinformation
      (on le voit bien ici)...

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 266