Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 juin 2016
Antananarivo | 12h47
 

Société

ENMG

50 nouveaux élèves magistrats à recruter cette année

jeudi 17 juillet 2008 | Manjaka Hery

Les 19, 20, 21, et 22 août prochains, un concours direct va être organisé par l’École Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENAM). Ce concours entre dans le cadre d’une sélection de 50 nouveaux futurs magistrats dans les 6 ex-provinces de Madagascar. Le ministère de la Justice vient de publier l’arrêté n°13 009 / 08 du 20 mai 2008, annonçant l’ouverture du concours.

Parmi les 50 postes à pourvoir, 30 sont de la filière judiciaire,10 de la filière administrative et 10 de la filière financière. Toutefois, il y a un déséquilibre entre la filière judiciaire et les deux autres car il y a plus de recrutement du côté du domaine privé que du domaine public. Les tests de ce concours se font en Français, et se divisent en deux : l’admissibilité, un test écrit, et l’admission suivi d’un test oral.

Les tests écrits se dérouleront le 19, 20, 21, et 22 août 2008, tous dans la matinée. Selon l’avis des candidats, c’est la filière judiciaire qui est la plus facile. À cause de cette facilité, elle accueille le plus de candidat par rapport aux deux autres filières.

Pour les candidats qui ont choisi la filière judiciaire, ils ont à passer, le mardi 19 août, une composition portant sur les aspects sociaux, juridiques, économiques et culturels du monde contemporain. Cette composition durera 4 heures avec un coefficient 4. Le lendemain, le mercredi 20 août, les candidats auront à faire à une composition portant sur un sujet de droit civil. Une composition de 4 heures avec un coefficient 4.

Le jeudi 21 août, les candidats de la filière judiciaire devront passer un cas pratique se rapportant sur deux sujets : le droit social et le droit commercial, au choix. L’autre matière, qui ne sera pas choisie, va attendre le candidat à l’épreuve orale. Le test du jeudi 21 août dure
3 heures avec un coefficient 3.

Pour le dernier jour des compositions écrites, le vendredi 22 août, les candidats de la filière judiciaire auront à passer un autre cas pratique de 3 heures avec coefficient 3. Il s’agit d’un cas portant sur le droit pénal général et spécial.

Seuls les candidats qui ont réussi aux tests écrits passeront les épreuves orales, toujours en Français. Les épreuves orales se déroulent en quatre étapes. La première étape consiste pour le candidat à faire un exposé oral de culture générale. Une exposition faite devant un jury, suivie d’une conversation.

La deuxième étape consiste en une interrogation sur un sujet tiré au sort portant sur le droit constitutionnel, et les libertés publiques. La troisième étape est une autre interrogation se rapportant à la matière non choisie à la troisième épreuve écrite de l’admissibilité. A la quatrième et dernière étape, il y a toujours une interrogation. Cette fois-ci, sur un sujet tiré au sort se rapportant soit à l’organisation des juridictions, soit à la procédure pénale et à la procédure civile.

Tout candidat postulant à un poste de magistrat doit avoir une bonne moralité. D’ailleurs, chaque candidat doit faire l’objet d’un contrôle de moralité effectué par le procureur de la république du tribunal de première instance, du lieu de résidence du candidat. Ainsi, le candidat doit photocopier son dossier de candidature.

L’original du dossier d’inscription est à envoyer au parquet du procureur de la République. C’est le double de ce dossier, en photocopie, avec l’original du mandat poste, qui est envoyé à l’ENMG.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 180