Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 juin 2022
Antananarivo | 03h20
 

Répondre à un commentaire

14 mai à 10:59 | Isandra (#7070)

En attendant le compte national, qui nous rapportera sûrement le taux de croissance très favorable, j’estime minima 7%.

Voici le rapport de BFM pour l’année 2021 :

« Poursuite de la relance des activités économiques durant le dernier trimestre de 2021, exprimée dans l’Enquête de Conjoncture Économique (ECE) de janvier 2022. À l’instar du précédent trimestre, les grandes entreprises et celles de taille moyenne ont enregistré des accélérations d’activité favorisées par la hausse saisonnière de la demande. L’agrégation des soldes d’opinion et de perception des entreprises sur leur vente, leur carnet de commande, leur investissement, leur embauche et leur bénéfice a atteint 23,3 pour cent au quatrième trimestre, contre 5,4 pour cent au troisième trimestre et -14,0 pour cent au deuxième trimestre de 2021 ;
- Accélération du rythme trimestriel des crédits bancaires au quatrième trimestre de 2021, soit 10,5 pour cent, après 5,7 pour cent au trimestre précédent. Les Crédits à Court Terme ainsi que les Crédits à Moyen et Long Terme ont respectivement participé à cette croissance à hauteur de 7,4points de pourcentage et de 3,2 points de pourcentage. À fin décembre 2021, les crédits bancaires se sont accrus de 19,6 pour cent, contre 14,3 pour cent en décembre 2020 ;

Évolution des principaux indicateurs monétaires :

- En 2021, appréciation nominale de l’Ariary de 4,6 pour cent par rapport à l’Euro et dépréciation nominale de 3,4 pour cent par rapport au Dollar US ;
- Hausse de 414,4 millions de dollars US des réserves officielles de change en 2021 dont 16,7 millions de dollars US au dernier trimestre de 2021. Cette variation est surtout attribuée à l’acquisition de l’allocation de DTS émanant du FMI au cours du troisième trimestre de 2021. Ainsi, leur encours s’est chiffré à 2 286,7 millions de dollars US à fin 2021, équivalant à 5,8 mois d’importations de biens et services non-facteurs ;
- Après intervention de BFM sur le marché monétaire, raffermissement du Solde en Compte Courant des Banques (SCB) au cours du quatrième trimestre de 2021 (-19,1 milliards d’ariary), ramenant son niveau à 1 303,1 milliards d’ariary à fin décembre 2021. L’écart moyen (SCB – RO) s’est chiffré à 73,6 milliards d’ariary à fin 2021, contre 90,7 milliards d’ariary à fin 2020 ;
- Accroissement de 7,4 pour cent de la base monétaire en 2021, contre 10,8 pour cent en 2020, expliqué par les Créances Nettes sur l’État (CNE) de BFM de 4,2 points, les Avoirs Extérieurs Nets (AEN) de 2,1 points et les Créances sur les Banques (CBQ) de 1,9 point, modéré par les Autres Postes Nets (APN) de 0,9 point ;
- Expansion de 12,2 pour cent de la masse monétaire en 2021, soutenue principalement par les Crédits sur l’Économie (CE) de 10,9 points de pourcentage, contre une croissance de 12,1 pour cent un an auparavant.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS