Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 23 mai 2022
Antananarivo | 14h33
 

Répondre à un commentaire

14 janvier à 11:47 | kartell (#8302)

Comment reconnaître la propagande d’Etat ?
Les politiciens du monde entier manipulent les opinions afin d’influencer leurs pensées, aussi bien dans les dictatures que les démocraties.
Manipuler et influencer
Pour comprendre l’impact de la propagande, il faut remonter un peu le temps. Durant la période du national-socialisme en Allemagne, les méthodes de propagande étaient ouvertement utilisées pour endoctriner la population.
Aujourd’hui, elle est utilisée de manière plus subtile notamment via des nouveaux médias tels que les réseaux sociaux.
Piers Robinson, politologue à l’Organisation pour les études de propagande (Organisation for Propaganda Studies) explique que "le but de la propagande est essentiellement d’essayer d’influencer les croyances et de déterminer l’attitude à adopter."
Et les exemples sont nombreux : Meta (anciennement Facebook) a ainsi annoncé avoir supprimé une vaste campagne de désinformation menée par les autorités nicaraguayennes.
Le président Daniel Ortega a été ainsi soutenu pendant plus de trois ans par des sites Web et de nombreux comptes de réseaux sociaux tandis que l’opposition était en permanence discréditée.
Autre exemple : en septembre, la chaine russe Russia Today a été bloquée sur YouTube car elle diffusait de fausses informations sur le coronavirus. La chaine est considérée comme un outil de propagande du gouvernement russe.
Selon deux universitaires d’Oxford, le principal objectif du média russe est de faire croire que les médias occidentaux mentent.
Les politiciens utilisent la propagande pour influencer la façon dont les gens pensent, agissent et perçoivent les informations.
Les démocraties aussi concernées
Selon Pavel Koshkin, chercheur à l’Institute for US and Canada Studies de l’Académie des sciences de Russie, et ancien rédacteur en chef de la plateforme en ligne russe Russia, l’objectif principal de la propagande politique est de créer une image positive du pouvoir et de discréditer ses adversaires.
Elle vise donc parfois non seulement à présenter son propre pays sous un bon jour mais aussi à mettre d’autres pays, cultures ou valeurs sous un angle négatif.
L’expert en communication Piers Robinson souligne cependant que la propagande n’est pas seulement menée dans des pays comme la Russie, la Chine ou la Corée du Nord mais aussi par des pays considérés comme démocratique.
Les médias peuvent aussi véhiculer de la propagande consciemment, mais aussi inconsciemment. Il est donc recommandé par exemple, sur un sujet donné, de poser des questions critiques aux politiciens et de recueillir aussi l’avis d’experts indépendants.
Auteur Carole Assignon, Wesolowski Kathrin pour Deutsche Welle

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS