Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 26 février 2021
Antananarivo | 00h34
 

Répondre à un commentaire

13 janvier à 17:10 | Jacques (#434)

Dans un pays normal cet événement aura tout simplement fait l’objet de chiens écrasés ou, si vous voulez, de faits divers. Des bandits qui se font la malle avec plusieurs kilos d’or et qui se font appréhender par les autorités de leur pays de transit, en l’occurrence ici l’Afrique du Sud qui, de fait, devra instruire cette affaire. On ne peut plus logique.

Sauf que...oui, sauf que les autorités du pays (Madagougou) du méfait, au premier rang duquel le bac-3 bokassa gasy en personne, ne l’entendent pas de cette oreille et pour cause leur implication y est certainement pour quelque chose. Pourquoi un tel remue-ménage pour une affaire de banditisme, donc de droit commun ? Il n’y a pas de fumée sans feu, l’affaire sent un gros fumet d’oseille à l’instar de celle des bois de rose (https://fr.mongabay.com/2010/11/le-president-de-madagascar-lie-au-trafic-illegal-de-bois-rose-video/) et il faut à tout prix que les langues ne se délient pas parce que cela risque de salir l’image déjà écornée du calife. Les 3 lascars arrêtés en AFS et qui, aux dernières nouvelles ne seront nullement extradés, tentent de travestir l’histoire avec cette version malienne tandis qu’à Madagougou on interpelle à tout va.

Le bac-3 n’est pas à son premier coup, les précédents, quand bien même n’ayant jamais fait l’objet de poursuites judiciaires, avaient beaucoup assaisonné les commentaires, notamment les mallettes vers Dubaï. Lorsqu’il est question d’histoire de pèze ou de flouze son pif n’est jamais loin.

Evidemment ses flagorneurs vont encore piailler quant au défaut de preuves, je m’en contrefiche. À Madagougou il n’est pas nécessaire d’en disposer, les politicards du bled sont tous des gens "honnêtes".

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS