Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h17
 

Répondre à un commentaire

28 juin à 02:20 | la mite railleuse (#10900)

radio Pangolin : à 1667 km d’
Andoharanofotsy

rubrique (hors- sujet) :
quoique ...

la rivière OMO lave t-elle plus blanc que blanc ?

j’ai eu souvent l’occasion de comparer les excès du gauchisme culturel à une forme de plus en plus aiguë de maladie mentale. Je ne pensais pas avoir à ce point raison

d’abord parce qu’elle fonctionne par obsession maniaque (en l’occurrence, une obsession raciste focalisée sur la couleur de peau des gens, dont en fait on se fiche si l’on est à peu près sain d’esprit). Ensuite parce qu’elle fonctionne, comme toutes les psychopathologies collectives, selon le paradigme exponentiel de la surenchère

je ne pensais pas avoir un jour la chance de connaître ce type de phénomènes fascinants qui me semblaient relégués aux temps anciens, aux convulsionnaires de Saint-Médard, ou, plus récemment aux détournements pervers de la révolution dite culturelle maoïste

je pensais qu’on avait fait le tour de ces gogoleries.
L’affaissement de l’intelligence aux États-Unis, auquel nous assistons, comme une sorte de gros pudding qui s’écrabouillerait au sol, est assez saisissant, et je le dis d’autant plus que j’ai aimé beaucoup ce pays avec lequel j’ai des liens forts et où j’ai vécu dès ma prime jeunesse

il ne s’écoule plus un seul jour sans qu’une initiative délirante n’émerge dans une sorte de course en sac pour cinglés, qui fait honte à la CIVILISATION à laquelle je conseillerais provisoirement de fermer ses frontières d’avec ce cluster de folie furieuse, le temps soit qu’il disparaisse de sa belle mort -après tout, on ne peut pas empêcher les gens de vouloir se suicider-, mais sans moi, ou qu’ils reprennent leurs esprits

après les incultes déboulonnages de statues, les pitoyables autoflagellations publiques, l’abaissement grotesque du monde dit intellectuel, culturel, universitaire et médiatique, voici venir des initiatives encore plus ridicules qui devraient nous inciter à la prophylaxie la plus stricte d’avec ces contrées manifestement touchées au cerveau par le covid

la censure, comme je le dis depuis longtemps, est l’outil favori de cette folie. Avec ses petites initiatives insolites, qui viennent pimenter ce mauvais spectacle hollywoodien de fin de l’Empire américain

ainsi de la plateforme HBO qui se soumet en offrant sa petite croupe avide aux islamistes en censurant les épisodes représentant le prophète mahométan dans la série animée South Park. On avait déjà le si bien pensant New York Times l’an dernier qui avait supprimé définitivement les caricatures de presse. On a pu suivre les mésaventures de certaines œuvres culturelles, comme le mythique Gone with the Wind que certains idiots utiles résumaient à une simple « contextualisation » quand on constate chaque jour qu’il s’agit de quelque chose autrement plus grave.
A présent, les Simpson’s ne feront plus doubler les personnages noirs par des blancs, et comme le faisait remarquer quelqu’esprit drolatique sur les réseaux sociaux, on espère aussi qu’afin de ne pas froisser les antispecistes, on pensera bien à faire doubler les voix de chiens qui parlent par des vrais chiens qui parlent, et les fleurs qui s’expriment idem, histoire de coller toujours au mieux au réel

les pressions des entreprises sont très fortes, dans cette offensive psychologique, contre les réseaux sociaux, afin de peser directement sur la campagne politique en renforçant la censure anti-trumpiste. Quoi qu’on pense du bonhomme, nous sommes ici désormais complètement sortis du champ démocratique. Des sociétés comme Unilever ou Coca-Cola se sont clairement engagées dans la pression inquisitrice, demandant aux réseaux davantage de censure

en France, c’est l’Oréal qui, pathétiquement, emboîte le pas à ces dingos, en décidant d’éradiquer de ses publicités et de son vocabulaire tous les termes renvoyant à la blancheur et à la clarté. Si vous êtes blanc et que vous aimez avoir une belle peau et un teint clair, c’est rapé : passez-vous le plutôt au brou de noix afin de manifester votre bonne volonté, encore qu’on aura tôt fait de vous accuser de l’inverse, donc en fait débrouillez-vous, mettez une cagoule

ces gens ont donc définitivement perdu le sens commun. Au-delà du fait qu’il convient évidemment de censurer les censeurs en les boycottant sur le champ, je me pose quelques questions annexes... Si l’on souhaite se faire blanchir les dents, on va décider plutôt de se les passer au charbon et à la chique, ou faudra-t-il dire, par convention, qu’on voudrait un noircissement des dents, ou alors on en fait une sur deux, une noire une blanche un peu comme un piano sans demi-ton pour ne pas faire de jaloux ? D’autre part, je n’ai pas souvenir que les pratiques de blanchiment et de transferts d’argent plus ou moins occultes (je n’ose dire sombres) aient jamais trop dérangé ces entreprises aussi hypocrites que décérébrées et dangereuses à tous points de vue

après cette folie furieuse, le paysage, je le redis, sera plus propre, on y verra, comme en tous temps de collaboration et de résistance, plus CLAIR

prenez soin de vous et bonne vie

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS