Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 22h47
 

Répondre à un commentaire

30 novembre 2019 à 11:12 | Vohitra (#7654)

C’est le comble de la honte pour le pays !

Il n’est pas superflu de marteler que ces deux sinistres individus avaient été incarcérés sur ordre de la justice avant même le début de campagne électorale lors de la dernière élection législative dans le pays, alors quel que soit la tournure des évènements d’après, l’Assemblée Nationale, institution dotée du pouvoir législatif n’a rien à voir sur ces affaires, l’un pour cause de forte suspicion de corruption et l’autre pour cause de meurtre et destruction de patrimoine public.

Que fait l’Assemblée Nationale dans des affaires pénales qui touchent deux individus rattrapés par la justice de son pays pour des cas de suspicion d’infractions vis-à-vis des lois en vigueur ?

Ainsi donc, 45 députés, sur les 151 que comptent cette institution, ont décidé de suspendre la détention de ces deux individus, osant ainsi mettre en défi la justice et l’ensemble du système judiciaire ?

Et dire que des législateurs pareils vont voter prochainement les lois des finances initiales pour le pays, le doute quand à l’efficacité et la pertinence de leurs apports est permis…

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS