Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 12h20
 

Répondre à un commentaire

16 août à 14:59 | diego (#531)

Bonjour,

Jirama, une société d’Etat, sous contrôle de l’Etat, au même titre que les élections doivent l’être.

C’est une entreprise qui représente les intérêts vitaux du pays, de la population et cela va de soi, de l’Etat, au même titre que les élections :

- autrement dit, la Souveraineté de la Nation.

Imaginons que cela soit la Chine, l’Inde, la France, le Japon qui :

- contrôlent la Jirama et les élections à Madagascar, et d’autres entreprises sous contrôle de l’Etat.

Madagascar est-il encore un pays souverain dans ce cas ?

Maintenant le limogeage d’un directeur d’une entreprise d’Etat n’est pas en soi un problème, ou une solution.

À Madagascar, la Politique pose mal les questions, les réponses sont forcément erronées. C’est une des origines assez récentes de régression des pays récemment indépendant.

La question que le gouvernement doit se poser, comment rendre la Jirama performante, pour répondre aux besoins des abonnés et à terme, se développer, pour répondre au développement économique du pays, autrement dit, l’électrification du pays et mettre à la disposition de la population des eaux propres à la consommation.

C’est donc une affaire de grand Investissement étatique, de court, moyen et à long terme, et de gestion d’entreprise.

Madagascar se appauvrit parce que l’Etat n’a pas fait un seul grand investissement dans le pays, depuis trop longtemps.

Madagascar n’occuperait pas le 4 rang des pays les plus pauvres au monde aujourd’hui si l’Etat Malgache avait fait des grands Investissements dans les Institutions étatiques de Santé, Energie, Sécurité, et dans les secteurs agricoles et élevages, par exemple.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS