Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 21h41
 

Répondre à un commentaire

13 août à 16:36 | Jacques (#434)

L’endémique roublardise.

Dans un pays normal, nul besoin d’être parlementaire pour être chef de l’opposition. L’exemple des pays tels que la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne illustre bien un tel schéma.

À babakotoland on perdure dans la pratique de l’endémisme, à savoir la légendaire roublardise. Une loi afférente à ce statut de chef de l’Opposition existe déjà et créée, par dessus le marché, par le bac-3. Loi qui, jusqu’à présent, n’a jamais été compromise et pour cause l’opportunité quant à un tel contexte n’ayant jamais pu avoir lieu. Et voilà qu’on s’égosille sur le sujet et Tsimbazaza, dans l’une de ses premières sessions, priorise l’accouchement d’une proposition de loi visant à déconsidérer celle signée par le bac-3 sous la Transition et ce non sans arrière-pensée. En effet n’étaient les velléités de Ra8 à endosser ce titre de chef de l’Opposition, le gros et obèse Jean Brunel ne se serait sans doute pas précipité dans cette démarche. Astuce roublarde (pléonasme), compréhensible donc parce que l’olibrius d’en face semble d’une carapace béton armé, pas facile à détruire. Un adversaire de taille. Quoi de plus logique que de l’en empêcher.

L’on ne sait ce qu’en décideront les sénateurs. Ce qui est certain, cette proposition de loi des couards passera sans accroc. betoko (#413) le jomaka d’Ambatomanga en sera heureux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS