Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 23h24
 

Répondre à un commentaire

9 août à 16:45 | diego (#531)

Bonjour,

La manière de faire le bilan d ‘un régime au niveau politique, économique ou judiciaire est assez simple :

- il suffit de noter des investissements étatiques, qui sont bien datés, que les régimes successifs avaient réalisé durant leurs mandats.

Quels sont les grands investissements étatiques à Madagascar durant le mandat de Tsiranana, Ramanantsoa, Ratsiraka, Ravalomanana, R. Hery, Rajoelina, et leurs gouvernements successifs ?

Les grands investissements étatiques restent dans le pays. On ne peut raconter des ânerie sur ces sujets. Les présidents laissent leurs œuvres dans le pays :

- justement les citoyens malgaches doivent prendre connaissance de ces œuvres pour savoir les attribués à qui ils doivent être.

On ne va pas attribuer à Ravalomanana, ou R. Hery ou encore à Rajoelina, la réalisation des Universités dans les provinces, Andrainjato, où le Polytechnique d’Antsiranana, par exemple.

Je ne résiste pas à questionner ces présidents ex Maires d’Antananarivo, quels grands investissements ont-ils réalisé durant leurs mandats.....je pense par exemple, à la gestion de l’eau, des eaux usées, aux logements, à la propreté de la Capitale etc....

Et puis, quand le pays s’appauvrit, cela dénote tout de même la régression des compétences des dirigeants, des jeunes dirigeants.....tout le monde voit bien que le niveau intellectuel des présidents malgaches ne cesse de se dégrader....

Alors, les réformes politiques, économiques et judiciaires, il faut les enterrer pour au moins durant le mandant de Rajoelina :

- il ne sait pas comment s’y prendre, il n’a même un seul grand projet en tête, pas d’annoncer, on entend plutôt des projets présidentiels dont personne ne sait, n’a aucune idée, comment Rajoelina trouverait l’argent.

Iza no financer ces projets tompoko, quels pays, quelles Institutions financières, quelles entreprises ? Rajoelina doit le dire, l’annoncer publiquement :

- cela s’appelle « transparence » !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS