Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 20h25
 

Répondre à un commentaire

7 août à 09:18 | kartell (#8302)

l est vrai que depuis huit mois, le bilan est d’autant plus pâlichon que le pouvoir avait promis un quinquennat en fanfare mais seul, le son du pipeau s’est fait entendre comme musique officielle à l’unisson d’une cour très communicative !....
Mais, quoi de plus normal puisque toutes ces promesses ne seront tenues qu’en fonction d’aides appropriées.
Et, c’est ici que l’on touche au talon d’Achille d’une gouvernance trop arriviste avec les moyens des autres et que l’on voit se dessiner une inconsistance d’un discours politique fragilisé en ayant bien du mal à prendre forme, tant l’attente est immense au regard des demandes modestement basiques d’une majorité.....
Et malgré cela, ce ne sont pas ces dévoiements orchestrés par une com omniprésente qui ne cessent de faire d’un sujet anodin une affaire de première importance, voir d’état que l’on entreverra l’éclaircie promise !...
Pourtant, des efforts ont été tentés pour mettre en veilleuse ces mauvaises habitudes sauf que de telles initiatives l’ont été uniquement dans des domaines mineurs tout en évitant de s’attaquer au noyau dur du système de la corruption....
L’échec cuisant relatif à l’organisation des prochains JIOI de 2024 qui a vu la demande explicite de Rajoelina se voir refuser pour la simple raison qu’elle n’avait pas été présentée dans les délais impartis, trop préoccupé qu’il fut en novembre dernier par sa campagne.
Ce couac présidentiel donne la mesure d’un quinquennat où la vision d’avenir claironnée est atteinte d’une certaine myopie contraignant à subir un avenir cantonné aux limites restreintes du quotidien !...
Mais son bilan politique futur reposera surtout sur une seule et même préoccupation, celle de la reconquête des îles éparses voir au pire de sa cogestion, d’ailleurs tout est mis en œuvre actuellement pour harceler l’ancien colonisateur comme dans une recherche forcenée d’un honneur national à redorer à l’image d’une CAN qui constitua la surprise du chef ....
En fait, c’est à la fois un objectif relativement facile à atteindre dans la mesure où tout cela ne lui demandera aucun effort en politique intérieure par comparaison avec ceux qu’exigeraient l’amélioration du quotidien de toute une population.
En cas de succès total, voir même partiel, Rajoelina ne manquerait pas de souligner cette victoire historique est l’oeuvre d’un seul président qui aura réussi à faire plier Paris tout en profitant de la belle occase pour minimiser ses déconvenues et autres revers quinquennaux qui passeront ainsi en pertes et profits...
Une fois encore, son avenir politique dépendra en grande partie de la prise de décision des autres pour servir, le cas échéant, de bouc-émissaires de service si les choses ne lui étaient pas favorables !...
La commémoration du soixantième anniversaire constituera cette merveilleuse opportunité pour exiger de son invité d’honneur ce geste supplémentaire dans cet imbroglio diplomatique qui a connu la crise avant de passer en mode repentance !...
D’un côté, la décision des bailleurs, et de l’autre, celle d’un président français qui laisse tant à espérer d’une issue consensuelle qui offrirait à Rajoelina, sa réélection sur un plateau quasi-assurée, en cas de restitution de ces confettis insoumis ..
Cette première année de pouvoir confirme l’attente pesante d’une population qui reste cantonner dans l’espoir pour solde de tout compte d’un programme de campagne qui peine à confirmer ses promesses de rêve et celles d’un magicien devenu président ....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS