Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 juin 2019
Antananarivo | 13h30
 

Répondre à un commentaire

20 mai à 12:27 | reviv (#9830)

@ lysnorine
vous citez avec pertinence ce qui suit :

Malagasy Minerals (Maurice) possède le permis d’exploiter le graphite à Fotodrevo (sud) FOTADREVO et non fotodrrvo
avec Energizer ressources depuis 2012.

- Toliara Sands (Australie) : Exploitation de l’ilménite. Production estimée à terme à 600 000 tonnes par an. Région sud à Ranobe, Ankililaoka, Basibasy et Morombe. Permis octroyé en 2012, pour 40 ans renouvelable, avec World Titanium Resources.

- Asia Thai Mining (Chine) : charbon de la Sakoa, permis octroyé en 2012.

- Varun Ennergy Corp group (Inde) détient des permis, licences et droits de bail pour l’extraction d’or, de platine et d’autres pierres précieuses en majorité dans le sud (Fort Dauphin) depuis 2009.
- Petrochina (Chine) : Da Qing Oil Field Co, qui a racheté à l’Indien Varun Group 51% de son bloc malgache n° 3101. Le bloc comprend les zones de Besalampy, Barevo et Tambohorano, dans la région de Morondava (sud ouest), sur une superficie de 6884 km2. A noter que l’attribution de ce bloc en 2009 a suscité de vives oppositions de la population locale contrainte qui a été contrainte de quitter la région.

- Tantalus Rare Earths (Allemagne) : depuis 2011, le groupe allemand possède une concession de 300 km2, comportant plusieurs villages, et 20 km2 de forêt primaire pour l’exploitation des terres rares dans le nord ouest. Il prévoit d’en extraire 15 millions de tonnes. Il est par ailleurs le fournisseur exclusif du chimiste français Rhodia dont le contrat porte sur une production de 15 000 tonnes par an.

- Pan African Mining (filiale du groupe thaïlandais Italian Thaï Development) : depuis 2009, le groupe dispose de 10 000 km2 de concession. Il exploite l’uranium (Pan Atomics) sur son site de Maromby, équipé d’infrastructures conséquentes dont un aérodrome. Il y exploite aussi le mica, la citrine, le cristal et le charbon de terre à Sakoa. Le groupe appartient au thailandais Premchai Karnasuta (35ème fortune mondiale, selon le magazine Forbes).

- Mainland Mining (Chine) : Le groupe a obtenu la concession de plus de deux millions d’hectares pour l’exploitation de l’ilménite et du zircon pour une production annuelle estimée à 900 000 tonnes d’ilménite pur, 35 000 tonnes de zircon et mille tonnes de rutile. Par ailleurs, le groupe travaillerait avec un bras droit de Rajoelina, Mamy Ravatomanga, pour le trafic des bois précieux (selon Malango Actualités n° 582 du 14 novembre 2012, http://www.malango-actualite.fr/imprime_article.php?id_article=9173 ).

- Aziana Ltd (Australie) : le groupe dispose d’un permis d’exploration de la beauxite [bauxite] de 219 km2 à Manantenina, dans le sud, depuis 2011.

- Tozzi Green (Italie) : spécialisée dans le secteur agricole et agrocarburant (culture du Jatropha), le groupe disposera à terme de 100 000 ha dans la région de l’Ihorombé en bail emphytéotique. Très récemment, le Vice-ministre chargé de l’Aménagement du territoire, Hajo Andrianainarivelo en personne, s’est déplacé dans la région pour faciliter le bornage de 7000 ha de terrain, au grand mépris des paysans impuissants pour protéger leurs terres, en avril 2013.

D’autres STN présentes à Madagascar dans le domaine des mines depuis plus longtemps sont également accusées de polluer les terres et le fond marin au sud du pays. Il s’agit de : Total, groupe pétrolier français, dispose 60% du champ pétrolifère de Bemolanga (Ouest, sud Ouest), une des plus grandes réserves mondiales d’huile lourde actuellement connue. Sheritt Intl, compagnie canadienne, exploite du nickel et du cobalt. Rio Tinto/QMM, compagnie anglo-australienne, exploite de l’ilménite dans la région de Taolagnaro.
(à suivre) "
...............................
- ceci équivaut à un dépeçage du Sud et
Sud-Ouest de Madagascar.
le comble du malheur et sans aucune exagération, ce sont deux régions le plus démunies et les plus pauvres de Madagascar dont le kere sévit de plein ses populations.

et permettez de rajouter à la liste le pillage des ressources de mer du Sud et Sud-Ouest de Madagascar.
le razzia des zébus avec la création des " fahalo"
tout ceci fait partie de l’anéantissement des autochtones.

jugez-en avec un esprit sein.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS