Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 juin 2018
Antananarivo | 17h40
 

Répondre à un commentaire

30 novembre 2017 à 20:44 | diego (#531)

Bonjour,

Mihaino demande mon avis sur la mauvaise gouvernance.

Mon avis sur la mauvaise gouvernance n’a jamais été un mystère ! En effet, je ne cesse de fustiger et dénoncer l’incompétence et l’inexpérience des élus et de l’élite malgache, dans presque tous les domaines.....novice en politique, mauvaise volonté et peu de connaissance ou pas du tout en droit et approximation des décisions en économie.......et dire les choses de cette manière, quand on connaît dans quel état le pays se trouve aujourd’hui, est assez gentil je trouve.

Avec tous ces ingrédients seulement, il est presque impossible de faire fonctionner normalement l’État et les services dont il est le garant. Une bonne gouvernance n’est absolument pas à la portée de main...

Maintenant si le Droit était observé :

- un, une crise Institutionnelle serait impossible ;

- et deux, si les processus électoraux, les calendriers électoraux et les financements des élections et des campagnes électorales étaient clairement définis, le pays pourrait faire face à une multitudes crises politiques et il serait, mécaniquement, capable de corriger la mauvais gouvernance.

La corruption sévit dans un pays où le droit est fragilisé, ou alors la séparation des pouvoirs est non effective, ou encore les pouvoirs sont entre les mains des clans à caractère mafieux.

La mauvaise gouvernance, par définition n’est pas illégale. Mais ses conséquences sont multiples et assez néfastes, même pour les grands pays......Panama quelque chose, et les dossiers mettant à jour pour échapper de payer des impôts, en sont quelques exemples flagrants......faute morale, plus grave qu’une faute politique.

Je ne mets pas les difficultés politiques et économiques de Madagascar et la gravité de la corruption sur la mauvaise gouvernance. Ce serait trop facile.

Il suffirait une bonne gouvernance et une lutte efficace contre la corruption, dirait-on alors et voilà, le pays sortirait de la pauvreté ? Et tous les pays africains deviendraient riches ?

Ainsi, la baisse de pouvoir d’achat de la classe moyenne en Europe est attribué essentiellement à une mauvaise gouvernance et l’incompétence des élus....et accessoirement, si j’ose dire, à une lenteur des réformes, purement administrative, bien exploiter légalement par les grandes entreprises pour payer moins de taxes, par exemple.....

La bonne gouvernance est impossible si les lois et la Constitution ne sont pas scrupuleusement gardées, respectées.

Si la Constitution était observée, un pays se rapprocherait mécaniquement d’une bonne gouvernance........et encore, si une volonté politique existait !!

Le dernier président français qui a réussi à équilibrer le budget de l’État, mécaniquement a pu conduire des réformes, est le président Giscard, le Front National a pesé vulgairement moins de 5%, le chômage était bien en dessous de 10% et les entreprises françaises étaient compétitives, la dette bien moins de 50% de PIB :

- c’est n’est plus le cas aujourd’hui, autrement dit, il n’y a plus, depuis Giscard, une bonne gouvernance en France !!!

Ce n’est qu’un avis.....

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 266