Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Articles du 24 février 2020

  • Pluies torrentielles

    Montée inquiétante des crues de la rivière Sisaony

    lundi 24 février | Fano Rasolo | 7 commentaires |  2594 visites
    Avis de menace de danger. La plaine d’Antananarivo est en état d’alerte de vigilance jaune (menace de danger), selon le premier bulletin d’annonce des crues de la rivière Sisaony publié par l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (Apipa) , hier, à 17 heures. Les pluies torrentielles des derniers jours ont provoqué la montée des eaux de la rivière Sisaony qui traverse la plaine d’Antananarivo, selon les explications. « A la hauteur d’Andramasina, le niveau du (...)
  • Sécheresse

    Les autorités au chevet de la population du grand Sud

    lundi 24 février | Mandimbisoa R. | 68 commentaires |  2448 visites
    La situation dans le sud de Madagascar est tellement difficile qu’il a fallu une importante intervention de l’Etat malgache et de ses partenaires. Samedi dernier, le président Andry Rajoelina, fraichement nommé par la Banque africaine du Développement « Champion de la lutte contre la malnutrition», accompagné de la représentante de la Banque mondiale Marie-Chantal Uwanyilagira et de l’ambassadeur de l’Union européenne, Giovanni Di Girolamo s'est rendu dans le Sud. Objectif de cette mission : mener des (...)
  • Projet Tana-Masoandro

    La Présidence ne reculera pas, selon Rinah Rakotomanga

    lundi 24 février | Mandimbisoa R. | 74 commentaires |  3437 visites
    Le ton monte d’un cran à Ambohitrimanjaka. Après la déclaration de la directrice de communication de la présidence, Rinah Rakotomanga, sur la détermination de l’Etat à y réaliser le projet d’extension de la ville, Tana-Masoandro, et de le finaliser avant la fin du mandat du président Andry Rajoelina, les habitants de cette commune s’offusquent. Lors de leur mouvement hebdomadaire de contestation de la tenue de ce projet dans leur commune, ils ont répondu par un « non » catégorique et sans appel. Pour (...)
  • Internet

    Huit jeunes sur dix victimes de violence en ligne

    lundi 24 février | Fano Rasolo | 1 commentaire |  1876 visites
    « J’ai rencontré mon premier amour sur Facebook. Il m’a demandé de le rencontrer et j’ai accepté. Je ne connaissais pas encore son caractère ni son comportement. Notre vie amoureuse se déroulait normalement, puis il commençait d’exiger que je lui donne des vidéos et des photos nues de moi, mais j’ai refusé. Puis devant son insistance et ses mots doux et son charisme, j’ai fini par céder, car je l’aimais tant. Mais trois mois après l’envoi de ces photos, il m’a sollicité un rapport sexuel, mais j’ai refusé, (...)
 

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS