Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 octobre 2018
Antananarivo | 11h07
 

Politique

Fianarantsoa I

Yvan Randriasandratriniony, mal élu

mardi 25 septembre 2007 | Eugène R.

Le score de 37,7% réalisé par le candidat vainqueur à Fianarantsoa I, Yvan Randriasandratriniony remet en cause l’avenir politique de celui-ci. On dirait que ce pressenti président national du TIM est mal élu.

Le candidat du TIM Yvan Randriasandratriniony a remporté l’élection à Fianarantsoa I, certes, mais le score qu’il a réalisé risque de remettre en cause son avenir politique. En effet, l’actuel ministre de la Décentralisation et de l’Aménagement n’a obtenu que 37,7% des voix, le plus bas des scores de victoire affichés jusqu’ici aux tableaux du coupole du ministère de l’Intérieur. Plus d’un s’interrogent donc sur l’avenir politique de ce futur président national du TIM et de cette personnalité dont le nom figure parmi les pressentis présidents de l’Assemblée nationale. Quoi qu’il en soit, le ministre Yvan Randriasandratriniony est en passe d’obtenir son ticket d’embarquement pour Tsimbazaza, à l’instar des gros calibres du TIM comme les Jacques Sylla à Sainte-Marie, Radavidson Andriamparany à Tana IV, Donat Olivier Andriamahefamparany et Razoarimihaja Solofonantenaina à Tana V et Ramiaramanana Patrick à Tana I, Jean Louis Robinson à Amparafaravola, Koto Bernard à Ifanadiana ou Mahafaritsy Samuël Razakanirina à Toliara II.

Déjà des contestations

Déjà, les résultats provisoires affichés aux tableaux du coupole du ministère de l’Intérieur font l’objet des contestations. En effet, des candidats de l’opposition se plaignent de certaines statistiques qui ne sont pas conformes à la réalité. Certains parlent de la combine entre des chefs de district et des candidats du parti au pouvoir, une combine tendant à manipuler l’opinion publique. En tout cas, certains résultats complets provisoirement affichés au ministère de l’Intérieur sont favorables aux candidats de l’opposition. A Marovoay par exemple, l’indépendant Brun-Ly a battu avec 47,95% des suffrages exprimés le candidat du TIM, non moins PDS de la circonscription administrative de Mahajanga, le Col Toto Vincent. A Vohémar, l’ancien vice -président de l’Assemblée nationale, Abdilah devance le candidat du TIM avec 51,64% des voix. A Ambalavao, l’autre ancien vice-président de la Chambre basse, Rajomalahy Samuël est en tête avec 45,96% des suffrages exprimés contre 41,84% pour le candidat du TIM. L’ancien ministre du Commerce, Rafanomezantsoa Roger Marie a réalisé un médiocre score de 7,77%. Ce ne sont, entendons-nous bien, que des résultats provisoires. La Haute Cour Constitutionnelle aura encore ses mots à dire à partir des requêtes déposées par les candidats qui se sentent victimes des fraudes. D’ailleurs, la mission d’observation de la SADC, qui a sorti hier son « communiqué préliminaire sur les élections parlementaires à Madagascar », a encouragé tous les partis politiques et les candidats à déposer toutes les plaintes auprès de cette plus haute juridiction électorale en cas des fraudes ou d’irrégularités.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 231