Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2019
Antananarivo | 22h26
 

Diplomatie

Diplomatie

Après Véronique Vouland-Aneini, Harld Gehrig va également partir

vendredi 21 juin | Arena R.

Après Véronique Vouland-Aneini, ambassadrice de France, Harld Gehrig annonce aussi son départ de Madagascar. Cet ambassadeur d’Allemagne dans le pays a effectué sa visite d’adieu au Premier ministre, Christian Ntsay, au palais de Mahazoarivo hier. Ce départ de ces diplomates intervient, rappelons-le, peu de temps avec les rencontres du président malgache, Andry Rajoelina avec ses homologues français, Emmanuel Macron et allemand, Angela Merkel.

Diplomatiquement parlant, Harld Gehrig, est arrivé au terme de sa mission à Madagascar. Arrivé au pays en août 2014, il va alors quitter la Grande île après cinq ans de mission dans le pays. Discret en apparence, Harld Gehrig, est en réalité un diplomate très actif dans les coulisses, notamment à travers les actions de l’Union européenne à Madagascar, car l’Allemagne étant l’un des principaux contributeurs de l’UE. 

Autre temps autre mœurs, l’arrivée d’Andry Rajoelina au pouvoir coïncide alors avec la fin de mandat de Harld Gehrig. Il en est de même avec l’ambassadrice de France à Madagascar qui, en 2015, avait déclaré publiquement que « Les Iles Eparses appartiennent à la France ». Quatre ans plus tard, la donne commence à changer après que les deux chefs d’Etat, malgache et français, ont abordé le sujet et ont conclu à la mise en place d’un comité mixte pour étudier les possibilités de cogestion de ces îles. 

Lors de sa rencontre avec le chef du gouvernement malgache, le diplomate allemand a fait, entre autres, savoir que l’Allemagne reconnaît les changements instaurés par le régime actuel, et ce, sous le leadership du gouvernement, surtout en termes de protection de l’environnement, de restauration de la justice, et de politique économique. L’ambassadeur a également mis l’accent sur les efforts menés par le gouvernement malgache dans la lutte contre la déforestation et l’exploitation illicite de bois précieux dont les résultats commencent à émerger. 

En effectuant son bilan, Harld Gehrig a également parlé des avantages procurés par la politique économique, sur laquelle le pays a opté. Constatant les récentes rencontres entre les dirigeants Malagasy et les dirigeants Allemands, il a affirmé son optimisme pour les perspectives, en parlant de la consolidation des relations diplomatiques et économiques entre Madagascar et l’Allemagne.

Christian Ntsay rapporte que « les échanges ont permis de passer en revue la réussite de la coopération bilatérale ainsi que les progrès constatés dans le processus de développement ». Il a mis en exergue les initiatives prises par le gouvernement, dans divers secteurs tels que la sécurité et la mise en place de la décentralisation effective, qui figure dans la vision du Président de la République, une politique de proximité au bénéfice du peuple malgache.

Le Premier ministre a également touché mot sur les efforts entrepris dans la diminution des infractions dans l’exploitation des richesses naturelles.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 21 juin à 10:11 | Liberty (#3679)

    Tout le monde se barre
    Le navire va bientôt couler ?
    Partez pendant qu’il est encore temps disait le capitaine

    • 21 juin à 12:07 | betoko (#413) répond à Liberty

      Du n’importe quoi votre intox

    • 21 juin à 16:04 | Houpert Claude (#10595) répond à Liberty

      De Claude Houpert,

      Je pense normal que l’ambassadrice de France soit relevée de ses fonctions suite à sa prise de position au sujet des îles éparses . Lors de rencontre du Président Malgache avec le président Macron il avait été évoqué une solution satisfaisante dans le règlement de cette affaire et l’ambassadrice ne pouvait pas rester en fonction du fait de sa prise de position mais dictée par la position du gouvernement Français . Cette position ayant évoluée , il fallait donc en guise de cohérence , nommer un nouveau négociateur qui reprendrait les nouvelles positions de la France à ce sujet . Les négociations vont se faire et il y aura accord entre la France et Madagascar . Il y aura cogestion de ces îles dans un premier temps à cause des ressources en hydrocarbure trouvées par la France . ( Mais c’est mon hypothèse qui demande à être vérifiée sans trop me tromper car dans l’hypothèse ou il n’y avait rien à exploiter , la France aurait restituée ces îles sans problème ) Un accord est un premier pas pour qu’à terme il y ait restitution totale ! Le président Malgache pourra faire état d’une évolution de la situation surtout si la France trouve des gisements à exploiter et à partager ... Je pense ce serait une bonne chose que cet accord qui irait dans ce sens !

  • 21 juin à 13:19 | Turping (#1235)

    Un diplomate ne reste pas éternellement dans un pays ,il faut que ça tourne .En moyenne cette mission dure entre 2 à 5 ans si tout se passe correctement.
    - Cas exceptionnel : En 2008 l’ancien diplomate français Gildas Le Lidec a été renvoyé par l’ex-président Ravalomanana après avoir occupé quelques mois seulement ses fonctions (immixition et ingérence dans l’affaire politique malgache) .Nous connaissions bien la suite , l’incidence sur l’événement de 2009.
    Remarque : La diplomatie française joue encore un rôle important pour soutenir ou évincer un président malgache .
    - Deux ambassadeurs s’en vont ( 2 poids ,2mesures).Deux autres vont venir.
    Vive les bonnes relations diplomatiques !

    • 21 juin à 17:28 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      @Turping 21 juin 2019 à 13:19
      « En 2008 l’ancien diplomate français Gildas Le Lidec a été renvoyé par l’ex-président Ravalomanana après avoir occupé quelques mois seulement ses fonctions (immixition et ingérence dans l’affaire politique malgache) .Nous connaissions bien la suite, l’INCIDENCE sur l’événement de 2009. »

      Le président Ravalomanana a été un imbécile peu au fait de la situation en CÔTE D’IVOIRE, facilement trompé, probablement par son ministre des Affaires étrangères, le général Ranjeva Marcel, membre éminent de la « cinquième colonne » françafricaine à Madagascar. Il s’agissait d’éliminer un diplomate de HAUT RANG, ancien ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, très proche du président GBAGBO et en conflit avec les chefs de la LICORNE, qui, sans aucun doute, aurait pu, et n’aurait pas hésité à mettre un coup d’arrêt au PROCESSUS - visible- du coup d’état en cours pour renverser Ravalomanana et donner le champ libre à la future chargée d’affaires son superviseur. Ravalomanana a payé très cher cette idiotie - qui devrait lui avoir servi de leçon- et malheureusement le peuple Malagasy et Madagascar en ont fait les frais depuis lors.

  • 21 juin à 14:08 | vatomena (#8391)

    ’’cogestion des iles éparses "" ? cela signifie -t-il - que Madagascar participera pour moitié aux frais d’entretien et de sauvegarde des iles éparses ?

    • 21 juin à 14:20 | jules (#2904) répond à vatomena

      Participer aux frais !! Les malgaches vont venir piller ce qui est vendable, tout détruire comme d’habitude. Regardez l’état de mada... une honte.

    • 21 juin à 14:56 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      La France débourse et les défalquera sur les recettes, et puis, on partagera le benef.

      Croyez-vous que c’est juste pour préserver la nature de ces îles, si la France s’y attache ainsi ? Il y a anguille sous roche.

    • 21 juin à 15:19 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Bonjour .
      Madagascar s’ engage à fournir l’ électricité 🕯 et pour l’ 💦 un aqueduc est à l’ étude .😜
      toujours en co/gestion ...
      La valse des ambassadeurs, un part un autre viendra so what ?

    • 21 juin à 16:58 | kartell (#8302) répond à vatomena

      L’idée de co-gestion est devenue l’expression à la mode qui permet de sauver bien des apparences et c’est devenue le sentiment de pouvoir toucher au tiroir-caisse sans à avoir à verser de provisions ...
      C’est aussi une sorte de consensus mou qu’affectionne le héros du Touquet, mais pas sûr que cette éventualité arrive à échéance tant les embruns seront nombreux sur ces îlots...
      La manière dont est présagée l’affaire, comme étant déjà ficelée, en ayant désormais plus que la qualité du lien à choisir semble très réducteur ...
      Beaucoup d’encre et de salive vont être mis à contribution avant de savoir si ce cadeau de la macronie repentante sera dans les poches de cet invité de marque pour fêter les soixante ans d’indépendance et avec peut-être madame Louise Mushikiwabo, présidente en exercice de la francophonie en invitée d’honneur !....

    • 21 juin à 20:13 | Houpert Claude (#10595) répond à vatomena

      De Claude Houpert :
      Il y aura discussion et accord entre la France et Madagascar ! A l’heure actuelle on ne peut pas présumer des résultats de cet accord mais s’il y a volonté d’aboutir , alors on devrait trouver un compromis satisfaisant et équitable pour les deux parties !

  • 21 juin à 15:52 | Milaza (#10526)

    L’Ambassadeur d’Allemagne reconnait les changements instaurés par le régime Andry RAJOELINA pour la lutte contre la corruption et les réformes engagées par le Gouvernement pour atteindre les objectifs de l’Initiative pour l’Émergence de Madagascar pour développer le pays

  • 21 juin à 17:52 | FINENGO (#7901)

    @ vatomena (#8391)
    21 juin à 14:08 | vatomena (#8391)
    ’cogestion des iles éparses "" ? cela signifie -t-il - que Madagascar participera pour moitié aux frais d’entretien et de sauvegarde des iles éparses ?
    ..........................................
    Salut Pierre Rouge.
    En voilà une question interresssante, mais qui en même temps ne mérite pas d’être posée et pour cause..Mdr !!!
    La caisse de la Grande île Rouge est plus que vide.
    A moins que le Fameux et Royal jeune Président y mettra de sa poche.
    Il est permis de rêver comme on dit.
    La cogestion n’est que pour sauver l’apparence d’un Président démuni.
    Bonne soirée Vatomenana !!

  • 21 juin à 19:00 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le roi est mort, vive le roi (Lasa vazaha misolo vazaha).
    NO COMMENT.

  • 21 juin à 20:42 | FINENGO (#7901)

    @ Houpert Claude (#10595
    J’aurais bien voulu vous croire, mais hélas, je ne pourrais.
    Entre ce que l’on croit ou ce que l’on espère et la réalité Politique, il n’y a rien de commun.

    Vous dites, et je vous cite :
    " Dans l’hypothèse ou il n’y avait rien à exploiter, la France aurait restitué ces îles sans problème".
    Détrompez-vous car dans ces îles il y a beaucoup à exploiter, sans même tenir compte de l’éventuel hydrocarbure. Les Zones maritimes couvertes par les trois îles, Glorieuses, Europa et Juan de Nova, sans compter la faune et leurs positions Stratégiques, croyez-moi la France a beaucoup à Perdre en cédant ces îles. Et pour preuve la dernière Manoeuvre Militaire français du plate-forme de la Réunion et celle de Djibouti le Vendredi 25 et samedi 26 mai 2019, sur l’île de Juan de Nova.
    https://freedom.fr/le-2e-rpima-de-pierrefonds-a-juan-de-nova-photos/

    Attendons juin 2020, pour se prononcer sur les sorts exacts que la France accordera à ces îles.
    Car la décision de la rétrocession des îles éparses, n’appartient pas à la seule Personne du Président Macron, le Sénat, la Chambre des Députés et voir le peuple par référendum n’est pas à exclure, car pour l’heure les îles éparses sont des Terres Françaises jusqu’à preuve du contraire.

    Pour ainsi dire, il y aura encore beaucoup d’eau à pouvoir couler sous les ponts, avant d’être fixé sur quoique ce soit.

  • 24 juin à 08:57 | anhuro (#10667)

    Bonjour, une reflexion sur Kartel , connaissez vous Valeurs actuelles ?, cela ne semble pas le cas ,ce ""baveux"" est cul et chemise avec l’’extreme droite et perso je suis TRES loin des idees de Macron pour lequel je nái pas vote et abstenu au 2e tour,pour les Iles Eparses ,continuez a rever cela ""ne mange pas de pain"" , a mon humble avis la restitution est......................LOIN tres LOIN, gardez espoir il parait...... terminez .Bonne journee ?...reverie

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS