Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 11 août 2020
Antananarivo | 10h48
 

Infrastructure

Industrie pharmaceutique

Une usine de transformation d’artemisia en gestation

lundi 4 mai | Fano Rasolo

Propos très optimistes. Malgré une brusque augmentation du nombre de cas confirmés de coronavirus le week-end dernier, le président de la République, Andry Rajoelina a tenu un discours des plus optimistes hier lors de son allocution consacrée à la crise sanitaire du coronavirus à la télévision nationale.

Il a ainsi annoncé, hier, à partir du palais d’Etat d’Iavoloha, la construction d’ici un mois d’une usine pharmaceutique transformant notamment l’artémisia, la fameuse plante, pour traiter des maladies comme le coronavirus.

« Grâce à cette usine pharmaceutique que nous allons ériger d’ici un mois, nous pourrons produire des médicaments malgaches en transformant l’artémisia. Il est mondialement prouvé que cette plante peut guérir le cancer de la prostate, la bilharziose, le paludisme et d’autres maladies. Nous avons acquis l’expérience du traitement et de la guérison du coronavirus par le tambavy Covid-Organics obtenu à partir de cette plante. Madagascar possède la plus grande quantité d’artémisia en Afrique et aussi la meilleure qualité. Notre production annuelle d’artémisia dépasse les trois mille (3 000) tonnes », se targue le Chef de l’Etat. En effet, le taux d’artémisinine trouvé dans les plantes malgaches est plus élevé (entre 1,3% à 1,5 %) que celui trouvé dans d’autres pays (entre 0,8% et 1% en Chine).

En tout cas, Andry Rajoelina y croit dur comme fer et parie sur l’artémesia pour relancer le développement du pays. « La transformation de cette plante médicinale permettra l’accélération du développement économique du pays et fera de Madagascar un des pays les plus émergents d’Afrique », affirme-t-il.

Injection

Le Chef de l’Etat a encouragé la population malgache à produire l’artémisia. Depuis plusieurs années, Madagascar a exporté l’artémisinine, le principe actif extrait de l’artémisia annua vers les laboratoires pharmaceutiques comme Sanofi et dans le monde entier, comme en Inde, en Chine. « A partir de maintenant, l’artémisia ne sortira plus de Madagascar et nous nous chargerons de sa transformation. Dans ce domaine, Madagascar exercera sa propre souveraineté », annonce Andry Rajoelina.

« De nombreux scientifiques étrangers marquent un grand intérêt à coopérer avec Madagascar concernant l’artémisia. A partir de la semaine prochaine, nous allons collaborer avec des scientifiques provenant des États-Unis pour élaborer une forme injectable de l’artémisia (non plus de tambavy) pour guérir le coronavirus, et nous allons procéder à des essais cliniques », a-t-il souligné.
Des chercheurs malgaches collaboreront avec les chercheurs et laboratoires étrangers dans le cadre de ce projet.

Pour rappel, en 2016, 1 800 tonnes métriques de feuilles d’artemisia annua sèches ont été produites par la société Bionnex, de quoi fournir 1,8 tonne d’artemisinine par mois. Près de dix mille agriculteurs cultivent cette plante pour le compte de Bionexx, sur plusieurs centaines d’hectares répartis sur différents sites, à travers l’île.

66 commentaires

Vos commentaires

  • 4 mai à 08:54 | elena (#3066)

    Par Injection ?
    Et sniffer, on peut ?
    Ça soigne même le cancer !

    Chouette, Madagascar va être la plaque tournante de l’Artemesia.

    • 4 mai à 09:05 | betoko (#413) répond à elena

      Vous êtes sceptique , d’accord , mais si vous voulez avoir plus d’information sur l’artémisia je vous invite à visionner sur You Tubes tous les reportages concernant cette plante , Il y a même un médecin chercheur africain qui avait eu des problèmes avec les grandes firmes pharmaceutiques ou les laboratoires occidentaux selon France 24

    • 4 mai à 09:27 | MALIBUC (#9345) répond à elena

      Bonjour Elena
      Le pire ce serait que les cultivateurs se mettent à produire de l’Artemesia délaissant le riz, qui selon le Prm vaut 10 fois plus !
      Alors on connaitra la plus grande famine jamais vue.
      Mais tout ça reste une grande farce tout comme Tanamasoandro, LeTrain, Miami, les Stades, l’autoroute...... , enfin je l’espère.

    • 4 mai à 17:11 | André (#8563) répond à elena

      Encore ce elena..
      qui raconte ..comme d habitude ses stupidités

    • 4 mai à 17:15 | André (#8563) répond à elena

      elena ... son intelligence ... peut décidément tenir dans le cocon d’un vers a soie

    • 5 mai à 01:37 | Shalom (#2831) répond à elena

      @ 4 mai à 17:15 | André (#8563) répond à elena ^
      elena ... son intelligence ... peut décidément tenir dans le cocon d’un vers a soie


      André (#8563) ... son intelligence ... peut décidément tenir dans le cocon d’un bébé vers a soie

  • 4 mai à 09:03 | Maestro (#7313)

    une forme injectable de l’artémisia

    Lol.

    • 4 mai à 09:17 | betoko (#413) répond à Maestro

      Pour quoi pas , est ce que vous aviez regarder le reportage de France 24 concernant l’artémisia ou chez vous tout est bon pour que ce tambavy et plus tard un médicament ne voit pas le jour ? Seriez vous à la solde des grands laboratoires pour le dénigrer ?
      Cette plante avait sauvé des milliers de vie au Viet-Nam quand ce pays était en guerre contre les américains . Pour pouvoir soigner la paludisme l’armée américaines prenaient de la chloroquine où on en trouve du molécule issu du l’artémisia .
      C’est une course contre la montre que Madagascar doit défier actuellement pour qu’un médicament soit mis sur le marché avant les autres laboratoires des pays industrialisés

    • 4 mai à 09:19 | Maestro (#7313) répond à Maestro

      @ Bekoto

      Vous pensez m’apprendre quelque chose ?

      L’Institut Max Planck de recherche sur les colloïdes de Potsdam, en Allemagne, a annoncé le 8 avril 2020 le lancement d’une étude cellulaire afin de tester les effets de l’Artemisia annua sur le Coronavirus. Certains de ses dérivés comme l’artemisinine vont également être étudiés. Cela est rendu possible par un accord avec la société américaine ArtemiLife qui fournira les plantes. En effet, ArtemiLife cultive l’Artemisia dans le Kentucky et développe la commercialisation de tisanes et cafés à base d’armoise annuelle.

    • 4 mai à 09:21 | Maestro (#7313) répond à Maestro

      @ Bekoto

      Je soutiens le vrai test clinique dans les normes internationales car je ne veux pas qu’un Gamin ingurgite un produit Sorcier, Basile dirait Point Barre .

    • 4 mai à 09:26 | Maestro (#7313) répond à Maestro

      @ Bekoto

      Des études in vitro ont montré que cette plante agit sur de nombreux virus, comme les virus de la famille de l’herpès, du VIH et le Coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère. Le Coronavirus à l’origine de l’épidémie de 2003, le SARS-CoV-1, est très similaire génétiquement au Coronavirus actuel, dénommé Sars-CoV-2. Or une étude qui a testé l’effet antiviral de plus de 200 plantes contre le SARS-CoV-1, a montré que l’Artemisia annua était la deuxième la plus puissante, après le Lycoris radiata. « Vu les similarités entres les deux virus, les extraits de la plante et ses dérivés doivent être testés contre ce nouveau coronavirus », a estimé le directeur de l’Institut Max Planck.

    • 4 mai à 10:32 | vatomena (#8391) répond à Maestro

      Malibuc---Le méchant Colon avait introduit chez nous la Vanille qui apparut tres vite comme une culture de rente.Le paysan lacha l’angady pour planter de la vanille et le riz vint à manquer .les rizières avaient été délaissées. Il en sera de meme avec la culture de l’artémisa.

  • 4 mai à 09:43 | Shalom (#2831)

    Sous forme injectable ? Paf ! La boucle est bouclée !
    C-à-d que c’est un médicament avec prescription médicale. Oh ! la la (comme en 1972 avec Maître Willy), le produit serait un médicament ! Formidable !
    Un point très important, à qui appartiendra l’usine ? A l’état malagasy ? Pour concurrencer l’IMRA ?
    Pauvre IMRA, n’étant qu’un outil de propagande pour des larbins du pouvoir.

    D’ici un mois ! Le début de la construction ou l’usine montée prête ?
    Parce que je ne trouve pas quels individus 1/2 confinés avec l’état d’urgence sanitaire puissent monter en un mois une usine pharmaceutique ? En prenant date : échéance les 05 juin 2020.

    Le Rova, le stade, Ambohitrimanjaka ne sont plus prioritaires ...
    Michel Sardou : "Je m’enfuis pas je vole, comprenez bien je vole ...."

    La magie et le bizn dans l’air.

    • 4 mai à 09:51 | Maestro (#7313) répond à Shalom

      @ Shalom.

      Un point très important, à qui appartiendra l’usine ? Bonne question.
      Moi j’ai la réponse mais je me la réserve car il y a un circuit d’argent qui mérite je pense quelques éclaircissement. Pour faire simple " est ce que sortir de la pauvreté est vraiment le but de chacun ? ".

    • 4 mai à 13:35 | RABEKOTO (#10955) répond à Shalom

      Donnez les références des publications scientifiques que vous citez, autrement, vos affirmations ne seront pas crédibles

    • 4 mai à 14:33 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      @ 4 mai à 13:35 | RABEKOTO (#10955) répond à Shalom ^
      Donnez les références des publications scientifiques que vous citez, autrement, vos affirmations ne seront pas crédibles


      Excusez-moi, de quelles publications scientifiques parlez-vous ?
      Je n’ai pas de souvenir dans ce post d’avoir parlé de PS.
      Désolé !

  • 4 mai à 09:53 | betoko (#413)

    4 mai à 09:21 | Maestro (#7313) répond à Maestro ^

    @ Bekoto

    Je soutiens le vrai test clinique dans les normes internationales car je ne veux pas qu’un Gamin ingurgite un produit Sorcier, Basile dirait Point Barre .
    Ah quand même , mais la lutte sera vive et longue , même si des testes cliniques seront positifs à Madagascar ou ailleurs , jamais les grandes firmes et surtout l’OMS vont l’accepter car il y a des milliards de dollar en jeu .Un médecin chercheur africain en a fait l’expérience (à voir sur You Tube et sur France 24
    Pour le moment notre tambavy pourrait sauver des vies , et jusqu’ à ce jour aucun gosse aucune personne adulte en meurt en le buvant du moins d’une façon préventive .
    Une question , pourquoi la demande de l’artémise est très forte dans les pays industrialisés ?

    • 4 mai à 10:09 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      Une question , pourquoi la demande de l’artémise est très forte dans les pays industrialisés ?

      Ça !!! Il faut poser la question à Bac -7, ou à celui qui veut profiter de la Pandémie actuelle pour s’enrichir sur le dos des Malgaches car ils savent que tout produit à base de plante dont l’efficacité est très discutable a sa Mafia partout c’est pas la Maison d’Artemisia qui me contredirait.

    • 4 mai à 11:59 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      jusqu’ à ce jour aucun gosse aucune personne adulte en meurt en le buvant du moins d’une façon préventive

      C’était une image ! Un médicament répertorié comme tel et reconnu internationalement a un circuit bien précis sinon à la Poubelle. Quand un Technicien habilité consulte le produit sur le site sécurisé il doit pouvoir remonter tous les " scan " du produit depuis l’arbre jusqu’à la pharmacie. Désolé mais Covix Nada !

    • 4 mai à 19:49 | Eric (#9949) répond à betoko

      Chine mamokatra artemesia 5000 T par an ary tany io no nipoitra, efa voafehy ny fanamboarana artemisinin Synthetique ary afaka manao any izany daholo ny firenena matanjaka. Vao hita hoe manasitrana ny COVID-19 ny artemisinin dia manao ireo firenena ireo ary hosahirana eo isika fa tsy hividy aty ireo fa ny afrikana ihany angamba no market hoa antsika. Tokony tsy be tabataba fa manao mangina dia vita.

  • 4 mai à 10:11 | kartell (#8302)

    « Artemisia ne sortira plus de Madagasikara !..... »
    .....L’armoise annuelle, Artemisia annua, est originaire des hauts plateaux de Chine où elle pousse dans une végétation de steppe à une altitude de 1000 – 1500 mètres. Cette herbacée annuelle, de la Famille des Asteraceae, atteignant environ 2 m de hauteur et offrant un parfum particulièrement intense, s’est propagée vers le sud de la Sibérie, au Vietnam et dans le nord de l’Inde, puis a été introduite en Europe de l’Est d’où elle s’est disséminée sur tous les continents. Elle pousse également sur des terrains vagues, en bordure de route, sur les berges des fleuves, etc. de quelques départements de l’hexagone.....

  • 4 mai à 10:53 | lancaster (#10636)

    Ce qui est encourageant, c’est que Mada pour une fois, ne va plus exporter des produits bruts . ´
    Les plantes d’artemesia seront transformées à Mada, créant une valeur ajoutée localement. Ceci devrait être valable pour beaucoup d’autres produits comme le bois de toutes sortes, certains minerais, les produits halieutiques et végétaux, là viande bovine, et bientôt le gaz et le pétrole.

    Les lois sur les investissements doivent s’adapter à cette nécessité de créer une valeur ajoutée globalisée dans le pays. La préférence nationale , mesure appliquée même aux USA, doit être de mise à Mada.

    • 4 mai à 11:19 | betoko (#413) répond à lancaster

      Tout à fait Lancaster . Lors de cette conférence de presse , Andry Rajoelina disait en substance , nous ne faisons que quémander depuis des années , maintenant avec cette plante nombreux seront les pays qui vont nous en demander

    • 4 mai à 11:32 | akam (#7944) répond à lancaster

      - ha !ha !ha le vieux clou ne voudrait pas manquer ca avant de disparaitre...precise petites khouilles "les bois de rose", c est pas tabou au babakoutoland.
      - ca y est tu vas imiter les US et adieu "reine mere" : t as oublie l eau de javel et son promoteur.
      - redige plutot ton testament car tes voeux seront exauces. Mada fera un super bond comme avait promis le khon dit-da qu il preterait plutot des pepetes a la banque mondiale.

    • 4 mai à 11:54 | Shalom (#2831) répond à lancaster

      Tant mieux, mais ne sifflons pas trop avant de sortir complètement de la forêt.
      Les questions : qui peuvent exploiter cette plante ? Et ceux qui exploitent déjà cette plante mais à d’autres fins, ma famille travaille sur une propriété familiale de 5ha d’Artemesia annua ? A qui appartiendra l’usine dont parlait le monsieur ? Abandonnons-nous la culture du riz au profit de cette plante ?

    • 5 mai à 08:12 | NTMO (#10005) répond à lancaster

      @ Lancaster,

      Bah, l’artémisia plantée à Madagascar est déjà totalement transformée dans le pays près de Fianarantsoa. Seule l’artémisinine purifiée est exportée. Sa plantation procure des revenus complémentaires à 10 000 cultivateurs malagasy et l’usine donne du travail à des malagasy...
      Et du coup, l’usine dont parle le PRM fera double emploi et viendra couper l’herbe sous les pieds de celle qui a tant investi pour en arriver là.
      Une histoire tellement malagasy...

  • 4 mai à 11:32 | Maxim (#5960)

    Efa misy ny tambavy , ny infusion zay fantatra ankehitriny fa tsy ampy daozy. Afaka 1 volana dia hatsangana ny orinasa hanamboatra ny tsindrona.
    Efa ela nga no nisy ny orinasa manao sigara @ ity Artemisia ty fa toa mampanonofy tsara tokoa izy zany ?
    Aiza no ahitana ilay artemisia fohana fa mety hahatsara ny olona @ izao fahasahiranana be izao le izy.

  • 4 mai à 11:47 | kartell (#8302)

    Vouloir transformer l’artemisia en « panda Malagasy « est une hérésie majeure parce que le pays n’a pas l’exclusivité de cette plante étant présente dans de nombreux pays même en Europe..
    C’est prendre aussi tous les chercheurs crédibles pour des blaireaux notoires et considérer que la voie royale est celle psalmodiée urbi et orbi par qui de droit ...
    Le danger de voir le politique s’immiscer dans le domaine médical est réel en lui octroyant la possibilité de guérir, nous sommes plongés dans un monde dont l’existence persistante ira en croissant ...
    D’autant qu’il est relayé par des adeptes pour lesquels on peut se poser des questions sur leurs réelles capacités à trier le vrai de l’intox ...
    L’implantation des 200 sectes n’aura été qu’un terreau favorable et un encouragement majeur pour le politique opportuniste d’œuvrer dans ce sens, la piste sinueuse s’est transformé en autoroute !....

  • 4 mai à 11:52 | anhuro (#10667)

    Quand je pense qu’en France à chaque printemps les départements du sud est dépensent un maximum de vola pour supprimer cette merde qui envahit les cultures et étouffent celles-ci , alors qu’il aurait suffit de prendre un A/R pour Madagascar et demander à rencontrer les cadors 😢de l’IMRA qui du haut de leurs connaissances auraient trouvés un remède pour éradiquer cette plante.... dommage 🥴.
    Veloma

  • 4 mai à 11:55 | Vohitra (#7654)

    « …Il est mondialement prouvé que cette plante peut guérir le cancer de la prostate, la bilharziose, le paludisme et d’autres maladies. Nous avons acquis l’expérience du traitement et de la guérison du coronavirus par le tambavy Covid-Organics obtenu à partir de cette plante. Madagascar possède la plus grande quantité d’artémisia en Afrique et aussi la meilleure qualité. Notre production annuelle d’artémisia dépasse les trois mille (3 000) tonnes »…

    Quelle magie !

    En l’espace de peu de temps, et le fait d’un concours de circonstance particulière, de nombreuses maladies peuvent être guéries, et subitement, à partir d’une plante introduite dans le pays depuis une quarantaine d’année et existante partout dans le monde depuis des siècles déjà !

    Pour ceux qui avaient eu l’occasion de lire dans les temps les bouquins séries SAS de Gérard de Villiers, dans de drôles de situation parfois rocambolesques, une phrase ne manqua jamais à chaque parution, et qui sied parfaitement à la conjoncture, « l’ange passa, les ailes lestées de mensonges et de honte… ».

    Et oui, même Goebbels, le ministre de la propagande du 3ème Reich pourrait en mourir de honte avec de telle affirmation…

    Il ne faudra pas perdre à l’esprit que l’Artemisia est une plante qui peut bien s’adapter à des sols pauvres en nutriments, et facile à cultiver même en jardinage familial, il suffit de disposer de ses petites graines, et de pouvoir faire l’arrosage…

    Et que les spécialistes agronomes arrivent sans beaucoup de difficulté avec des techniques culturales à améliorer par voie de sélection variétale les richesses en composantes chimiques d’une plante…et qui avaient fait ses preuves dans d’autres plantes aromatiques de grande consommation…

    Avec sa verve de prédicateur aguerri, même le pasteur communiste d’antan et ancien haut conseiller révolutionnaire Malagasy des années 80 n’avait pas osé s’aventurer à franchir de telles énormités…

    Oui, on est tombé vraiment très bas…au ras des chiendents…
    Mais qui sont les manipulateurs et spéculateurs derrière qui profitent de l’ignorance de l’orateur ? Jusqu’où ces menamaso pourraient s’aventurer ?

    • 4 mai à 12:04 | Maestro (#7313) répond à Vohitra

      @ Vohitra

      Mais qui sont les manipulateurs et spéculateurs derrière qui profitent de l’ignorance de l’orateur ?

      Revisionnez toutes les Photos juste avant les élections jusqu’à maintenant et je pense que vous brûlez.

    • 4 mai à 14:09 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      @ Vohitra

      Vous forcez le trait mais il est vrai que nous sommes proches du « mistral gagnant « en voyant se dérouler sous nos yeux un scénario que l’on pouvait croire impensable, voici un mois passé...
      Mais le discours politique filanzané par la com donne à la propaganda une vigueur insoupçonnée d’autant que le terreau humain boit son eau comme des végétaux après une saison sèche sévère ...
      On aurait pu imaginer que les premières annonces se tressent ne cantonner à une approche limitée de cette découverte sauf que le phénomène s’est amplifié en ayant eu son écho urbi et orbi africain...
      Fort de ce succès local devenu continental,l’opportunité à passer la seconde est devenue une nécessité absolue, étant certain de retrouver ainsi l’honneur perdu de la nation....
      Mais en multipliant les effets d’annonces avec cette dernière en injectable, l’investigateur en chef ne saurait désormais tolérer qu’à la marge la critique jugée être une atteinte à la sûreté de l’état ou plutôt de son dépositaire...
      La parole prononcée se confond ainsi à celle du pape,infaillible, dès lors où il ne peut se tromper dans son pouvoir ordinaire et extraordinaire en matière de foi et de morale...
      Nous voici donc arrivés à un moment démocratique délicat où un chef d’état se prend pour un chef religieux, voir une sommité médicale laissant de côté ce pour quoi il a été élu ....
      En vous laissant le soin d’investiguer davantage ....

  • 4 mai à 12:35 | dominique (#9242)

    En PHOTO vous avez Astérix et Panoramix en pleine action de fabrication de la citerne de potion magique ; j’espère pour lui qu’il ne va pas tomber dedans ; il risquerai a coups sur la noyade !!! ça c’est une certitude scientifiquement prouvée !!!

  • 4 mai à 12:41 | Besorongola (#10635)

    Le président tanzanien a déclaré qu’il allait envoyer un avion à Madagascar pour importer un "traitement à base de plantes" qui a été présenté comme un remède contre le coronavirus par le président du pays, Andry Rajoelina.

    Le président du Congo-Brazzaville a également promis d’importer ce "remède".

    Elle est produite à partir de l’artémisia, une plante utilisé dans un traitement contre la paludisme.

  • 4 mai à 13:24 | RABEKOTO (#10955)

    voici un article scientifique publié dans PubMed.gov
    US National Library of Medicine National Institutes of Health

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31545251
    Inhibition of AKT enhances the anti-cancer effects of Artemisinin in clear cell renal cell carcinoma.
    Yu C1, Sun P1, Zhou Y1, Shen B1, Zhou M1, Wu L1, Kong M2.
    Author information

    Abstract
    Given studies have shown that Artemisinin (ART) reduces cancer cell proliferation, migration, invasion, tumorigenesis and metastasis. In this study, we evaluated the roles of ART in clear cell renal cell carcinoma (ccRCC) progression. We measured the eff ;ects of ART on cancer cell proliferation, colony formation, migration, invasion and tumorigenesis. CCK-8 assay demonstrated that ART inhibited cell growth with IC50 values 31.30 ± 0.73 μM in UMRC-2 and 23.97 ± 0.92 μM in CAKI-2, respectively. Colony formation assay shown that ART inhibited cell colony formation. Transwell migration and invasion assay shown that ART inhibited RCC migration and invasion. Realtime-qPCR assay shown that ART decreased the mRNA levels of proliferation related genes c-Myc, cyclin D1 and PCNA, and reduced the mRNA levels of mesenchymal genes N-cadherin, Vimentin and Snail, but increased the mRNA levels of epithelial marker E-cadherin. Moreover, ART inhibited AKT signaling pathway. In the presence of AKT inhibitor VIII, a pan-AKT inhibitor, ART reduced more cell proliferation, migration and invasion than in the absence of AKT inhibitor VIII, suggesting combination of ART and AKT inhibitor enhanced the anti-cancer effects of ART. Furthermore, the in vivo xenograft tumor model results suggested that ART decreased tumor size and weight, and suppressed AKT signaling. Taken together, our results indicated that ART inhibited ccRCC cell proliferation, colony formation, migration, invasion and tumorigenesis. Combination of ART and AKT inhibitor enhanced the anti-cancer cell proliferation, migration and invasion.
    Copyright © 2019 The Authors. Published by Elsevier Masson SAS.. All rights reserved.
    KEYWORDS :
    AKT ; Artemisinin ; Cancer progression ; Clear cell renal cell carcinoma
    PMID : 31545251 DOI : 10.1016/j.biopha.2019.109383

  • 4 mai à 13:32 | rayyol (#110)

    Si je ne me trompe on avait bien parler de recette et alors quels sont les ingredients de cette recette Beaucoup de parler mais peu de precision Quand on parle d un sujet on parle de son entier sinon tout ce que vous dite ne rime a rien

  • 4 mai à 13:36 | rayyol (#110)

    Moi j ai si mon guerit tout qui guerit vraiment tout Composer de quoi Je voit des feuilles d artemisia sur le pot mais rien d autres surement quel qu un sait ce que c est mais personne ne parle que conclure Et a Tana les pharmacies en vendent depuis longtemps C est quoi l idee

  • 4 mai à 13:38 | Tsisdinika (#3548)

    Teny diso hono tsy mba kabary ka mba ampitao amin’ Atoa filoha fa tsy vao tamin’ny herinandro akory ny Institut Max Planck any Alemaina no nanao fikarohana nomba ny artemisia fa efa tamin’ny fiandohan’ny volana Aprily. Midika izany fa tsy naka tahaka ilay tambavy velively ny rainiboto.

    Toa izao no nosoratan’ny tenanay momba azy io :

    20 avril à 15:28 | Tsisdinika (#3548) répond à Vohitra ^

    Efa hatramin’ny volana Martsa ny Institut Max Planck des Colloïdes et Interfaces ao Potsdam ao Allemagne no nikaroka ny mety hampiasaina ilay artemisia annua hiadivana amin’ny kaovidy 19 miaraka amina laboratoara amerikanina ka tsy vaovao ho an’i Eoropa io.

  • 4 mai à 13:40 | rayyol (#110)

    Et l autre question pourquoi big pharma n a jamais pousser plus loin Je crois que la reponse s impose d elle meme pas assez compliquer trop facile a realiser PAS assez payant

  • 4 mai à 13:42 | rayyol (#110)

    encore theorie du complot pour les pauvres d esprit Pour ceux qui peuvent voir sans lunettes Vous ne vous etes jamais rendu compte que presque tout les intellectuels ont des lunettes Pourquoi d apres vous Car sans ils ne voient rien

  • 4 mai à 13:47 | Tsisdinika (#3548)

    Teny diso tsy mba kabary, tapany faharoa :

    Tsy nahazo medaly volamena velively i Jean-Louis Ravelomanantsoa tany amin’ny lalao ôlaimpika tany Mexico tamin’ny 1968 fa faha-8 tamin’ny dingana famaranana na finaliste. Mbola ny fotoana vitany tamin’io ihany anefa no fotoana tsara indrindra amin’ny hazakazaka 100m hatramin’izao : 10s 18. Nodimandry ny taona 2016 itompokolahy JL Ravelomanantsoa.

  • 4 mai à 13:50 | rayyol (#110)

    Et qui sont ceux qui n ont qu un but discréditer sans argument vraiment valable Ne soyez pas inquiet ils se connaissent ils ont leur agenda N est ce pas facile a deviner qui

  • 4 mai à 13:54 | rayyol (#110)

    Pour essayer de discrediter certains sont des experts mais facile a identifier manque de precision argument trafiquer

  • 4 mai à 14:36 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    On est au mois du Ramadhan, le mois pour les musulmans pratiquants, en bonne santé et qui ne sont pas en déplacement de jeûner, de prier et de s’abstenir de beaucoup d’autres pratiques (médisances, mensonges, etc...).
    Nos plats de résistances en général se composent du riz et de la viande mais avant de les servir il faut les cuire.
    Pour la cuisson, les malagasy des brousses utilisent généralement les feux de bois, des villes le charbon de bois, le pétrole, les gaz butanes, l’électricité sous différente forme, etc...
    Le point commun entre tous ces éléments utilisés est qu’on ne sent la chaleur qu’à moins de 5centimètre contrairement au feu de paille dont la chaleur se sente à plus de 50centimètre donc il chauffe mais personne n’utilise le feu de paille pour cuire ses repas (même s’il s’agit d’un œuf ) : Pour quoi ?
    C’est pareil pour le développement d’un pays car tout ce qui brille n’est pas l’or, idem pour ce covid 19 et nos remèdes voire tambavy "covid organics", ce ne sont que des feux de paille mes amis car ils ne vont pas durer donc miser la cuisson de nos repas voire le développement de notre pays sur ce genre de phénomène (disons épiphénomène) est une erreur grave dans tous les domaines : C’est la raison pour laquelle les USA et la Chine ne se sont pas bronchés concernant les collectes de fonds souhaités par l’UE concernant le covid 19 et ses vaccins voire ses traitements.
    Tout le monde connaît l’or qui se décline en or noir, or bleu, or vert, or rose et que sais-je encore ? Tant que notre remède "covid organics" ne porte pas un titre de noblesse pareil, il ne pourrait jamais être un facteur de développement pour notre pays.

  • 4 mai à 14:41 | lancaster (#10636)

    En lisant les critiques et les dénigrements, on a l’impression qu’il y a une certaine panique chez les traîtres à la nation, chez les valets de bigpharma, chez les esclaves de l’occident.
    Ils mettent la pression pour obtenir la composition exacte de CVO. Doliprane ne marche plus. Discovery n’avance pas. Le vaccin c’est pas avant 1 an.
    Mais on n’est pas là pour calmer leur stress et leurs angoisses. Ils continueront à compter leurs morts du covid19. Pour une fois que les rôles sont inversés.

    À Mada, aucun décès du covid19. À Mada les guérisons augmentent.

    Bientôt une usine de production que cela plaise ou non aux traitres à la patrie. Planter de l’artemesia Ne veut pas dire abandonner la riziculture. Les deux cultures ont leurs places et ce ne sont pas les surfaces aménageables qui manquent à Mada.
    La panique gagne le camp des traîtres car ils craignent que la Reunion et Mayotte ne seront plus approvisionnés en riz et autres légumes de Mada le fameux grenier de l’ocean Indien. En fait pourquoi la métropole ne leur envoie pas le surplus agricole que les paysans déversent sur les routes.

    Quant à ce kretain d’akam, l’effet boomerang se fracassera à sa figure. S’il n’a pas d’arguments autres que les insultes , alors il apprendra vite en mieux les réponses qu’il mérite.

    • 4 mai à 14:48 | Maestro (#7313) répond à lancaster

      @ Lancaster

      Le vaccin c’est au plus tard au mois de Septembre. Test clinique déjà effectué via SRAS etc donc déjà validé car plus d’un an .

      Si tout se déroule comme l’espèrent les chercheurs, des millions de doses de "ChAdOx1 nCov-19" pourraient être disponibles dès septembre 2020, soit plusieurs mois avant les autres expérimentations annoncées. "Le meilleur scénario est que d’ici l’automne 2020, nous pourrions obtenir un résultat d’efficacité de l’essai de phase III pour montrer que le vaccin protège contre le virus", a détaillé Sarah Gilbert, professeur de vaccinologie à l’université d’Oxford qui développe le vaccin.

    • 4 mai à 14:55 | Shalom (#2831) répond à lancaster

      Je réponds à ce kretain de Lancaster :
      Mais de qui parlez-vous en écrivant les "traitres à nation, ... à la patrie".
      Vous avez bien 67 ans ? Donnez-nous des preuves de ce que vous avez fait pour cette nation pendant toutes ces années à part palabrer ici comme un kretain ?
      Ce n’est pas parce que certaines personnes écrivent sous des pseudo que vous les traitez de crétins, désolé mais il y en a qui ont œuvré et travaillé dur et très dur pour ce pays.
      Mais les types comme le flibustier jamba, comme DJ ont fait tout pour les casser et encore pire des types comme vous, complices à ces deux truands et qui lancent à tout va de tels posts de mensonge à faire vomir.

    • 4 mai à 15:03 | Maestro (#7313) répond à lancaster

      @ Lancaster

      des traîtres

      No comment ! Je vois des pauvres toujours plus pauvres et des Gens qui VENDENT leur Pays, et je pèse mes mots car je pense BRADER, pour s’assurer un bon compte bancaire. Moi j’ai choisi mon camp et j’accepte d’être Pauvre bien armé pour bien Niquer les Traîtres plus tard.

    • 4 mai à 15:35 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Madagascar sera le grenier de l’océan indien,comme il l’était dans un passé révolu ,quand il sera de nouveau gérés par des gens compétents ,intègres et honnêtes !
      Autant dire quand les poules auront des dents !
      Pour l’artémisia ,des tas de pays peuvent en cultiver et faire de la tisane !
      C’est vrai le gourou ,président fondateur l’a dit ,faut-il le croire pour autant ?
      Je rappelle que cette île a aussi le surnom de "cimetière des projets "
      Au niveau de l’efficacité et cela dans tous les domaines ,sauf ceux qui demandent des défauts(vols détournements ,spoliations en tous genres ) ,c’est vraiment pas cela !
      Sans doute l’héritage de l’esclavage ou le maître se contentait de profiter !
      Ah le paradis perdu et puis quand on avait besoin d’argent on faisait une petite razzia et on vendait quelques esclaves !
      Ce serait intéressant une enquête sur les raisons de inefficacité et ses raisons de la caste dirigeante !
      Non ?

    • 4 mai à 15:36 | vatomena (#8391) répond à lancaster

      ""à l’heure actuelle ’’le fameux grenier ’’ de l’océan indien n’arrive pas à se nourrir lui meme !!il ne faut pas vivre d’illusions .la terre malgache ne donne plus comme avant .. le paysan déserte

    • 4 mai à 16:38 | dadasamy (#10220) répond à lancaster

      Les traitres et pas patriotes sont tristes et malhereux d’avoir des dirigents démocrates avec ses amis comme vous ,exploités cette pandemie graves et la pauvreté des gens pour faire du buseness.
      Je vous demande d’écouter, un petit peux, les gens et ouvrir très grand les yeux car ce que nous disons sont très importants aussi pour l’amour de notre compatriote et de notre pays.
      Vous dites que la panique nous gagne,vous avez bien dit, car nous voyons le danger avenir qui va nous frapper, mais pour vous ce sera la belle vie et la richesse devant la pauvreté et la détresse des gens . Heureusement ou malheureusement l’avenir nous le dira.

    • 4 mai à 19:44 | akam (#7944) répond à lancaster

      - L aborigene a invente le boomerang de facon methodique...T es en 2020 et tu te montres violent envers moi afin de fracasser ma figure ! hou ! quelle violence ! n imagine surtout pas que t es plus intelligent que ton idole car d un, tu utilises encore un outil qui blesse certes mais qui ne tue pas et de l autre, niais comme t es, tu crois detenir les formules de ton elixir alors que le charlot directeur de l IMRA a revele ce qu il y a dedans...
      - Rate ! mais t as fait le buzz quand meme t as recu 6 boulets que t as fortement desires. tu ne fais pas le job, bonhomme, ni celui de "grosses levres" ni meme celui des 2 freres-soeurs siamois qui ne cessent de retropedaler dans la semoule . Desole pour le vrai-faux salafiste PQM...qui devra preparer son coucous dans la soiree malgre son ramadan...mais la vie est une roue qui tourne.
      - Ce que ton conhil fait n a rien a voir avec la science. Celle-ci obeit a un axiome inviolable qui repose sur 3 points clefs, la definition du produit, la demonstration et les conclusions. C est un edifice applicable de facon universelle et reproductible. Les mecanismes anti-covid cad antivirus reposent sur la connaissance du virus. Je n ai lu aucune intervention pertinente ici et notamment des scientifiques gasy. Ce ne sont pas des donnees theoriques. Les technologies actuelles rendent inviolables toute decouverte.
      - Si t annonces que tu detiens ce qu il faut contre le covid, le monde va reconnaitre cela et accourt chez toi afin de soigner immediatement les autres hommes comme toi qui vivent dans l hexagone ou ailleurs. Pourquoi Macron qui est tres peine de ce qui frappe son peuple ne pousse pas Bouchard ( c est l ambassadeur a s accaparer de ton elixir). En 2009 t as bien eu la chargee d affaires de Sarkozy qui a herberge ton defroque.
      - Le mensonge a ete incube ici durant le mois d avril…comme t evoques, ce sera ecrit dans le marbre au babakoutoland . Ca suffit...le peuple souffre de ce confinement sans fondement. Mada ne se restreint pas a Tana, Tamatave et Fianar.

  • 4 mai à 14:53 | Isandra (#7070)

    « La transformation de cette plante médicinale permettra l’accélération du développement économique du pays et fera de Madagascar un des pays les plus émergents d’Afrique »,

    Vous avez raison Mr le Président, il faut battre le fer tant qu’il est chaud.

    On ne profite pas des malheurs des autres pour faire de fric, mais, on joint le sauvetage de vie à l’économie, en saisissant notre chance.

    • 4 mai à 15:01 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      ... " Madagascar un des pays les plus émergents d’Afrique ..."
      où il n’y aura plus de 4-mi, ni de "mitrongy vao homana", ni de "mitady rahampitso ny ho hanina anio", ni de "tsy an’asa", ni de peste, ni de dengue, ni de palu ...

      Ma conclusion : un pays où DJ n’existera plus ! Amen !

    • 4 mai à 15:55 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Shalom,

      On a besoin d’un DJ pour mettre la musique un peu rythmé, afin que ces habitués de kalon’ny fahiny, slowly se réveillent,...Il va changer nos habitudes pays de moramora en pays de TGV, comme il a changé le vita gasy en manara-penitra.

    • 4 mai à 18:50 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      J’aimerais avoir un aperçu de la modélisation économique du CVO pour que le président puisse affirmer que la transformation de cette plante fera de Madagascar un des pays les plus émergents d’Afrique. Un homme d’affaires (ou des finances comme dirait Isandra) comme lui devrait être capable d’y répondre.

      À mon avis, sans parler tout de suite d’émergence, pour pouvoir déjà influer sur le Pib et "accélérer le développement", la filière artemisia devra au moins satisfaire deux facteurs clés de succès (FCS) préalables :

      a) Une augmentation spectaculaire du niveau de vie d’une dizaine de milliers de producteurs d’artemisia, devenue culture de rente, du fait d’un cours stratosphérique du produit (plusieurs multiple de celui de la vanille).

      b) Les industries de transformation et d’ exportation du CVO sont compétitives et monopolisent le marché international pendant suffisamment longtemps puisque l’artemisinine, au même titre que la vanilline, peut être synthétisé en cas de cours déraisonnable.

      On voit tout de suite que c’est pas gagné. Mais soyons optimistes et envisageons la suite.

      Les étapes suivantes de l’émergence consisteraient à imprimer un effet d’entrainement sur l’économie en général. La prospérité sectorielle devra pénétrer les autres strates et composantes socio-éco de la société et les mécanismes de "redistribution de richesses" et de transversalité doivent donc bien fonctionner : les producteurs consomment des biens et des services sans compter ; les industriels quant à eux déclarent ou/et rapatrient leurs revenus et paient leurs impôts.

      C’est pas gagné encore une fois.

      Un facteur d’échec évident de l’autre côté sera que la demande mondiale d’artemisia restera marginale, hors utilisation très théorique et surtout très ponctuelle face au covid 19. Il ne s’agit donc ni plus ni moins que d’une fenêtre, voire une lucarne spéculative et non quelque chose sur lequel le pays va pouvoir s’appuyer sur le long-terme.

      Par ailleurs, le flou entretenu par le pouvoir sur la participation étatique ou non dans l’entreprise avec cette annonce de construction d’usine n’est pas fait pour aiguiser l’appétit des investisseurs du privé.

    • 4 mai à 19:39 | Maestro (#7313) répond à Isandra

  • 4 mai à 17:47 | Isandra (#7070)

    Ce remède a rempli tous les critères pour être utilisé en tisane, c’est la raison pour laquelle le ministère de la santé a pu délivrer l’AMM, pour qu’on puisse la mettre sur le marché, même titre que toutes les tisanes ou raokandro que nous pouvons trouver sur le marché(pharmacie, grande surface, etc).

    Le point important que le Président a soulevé hier, c’est le fait que ce sont les professeurs et les spécialistes qui ont expliqué aux dirigeants Africains toute la démarche que les chercheurs ont suivie, jusqu’à cette conclusion favorable, mais, pas lui tout seul.

    Par ailleurs, je vous ai déjà prévenu, elle ne s’arrête pas là, après cette tisane, ce sera un véritable médicament, les procédures continuent, jusqu’à l’obtention de l’homologation.

    En attendant, nous devons satisfaire les commandes de tisane de nos amis Africains. Ils croient en nous, comme nous comptons sur eux pour défendre ensembles nos intérêts communs.

    • 4 mai à 19:18 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      L’AMM est délivrée au bout d’un certain nombre de procédures en faveur de médicaments ayant subi des tests reconnus de toxicité. Il n’y a aucune mention d’AMM sur les produits de parapharmacies ou de naturothérapie genre homéopharma. Donc, CVO, médicament ou pas médicament ?

    • 4 mai à 19:30 | Jacques (#434) répond à Isandra

      " Je pense que même ce doyen a changé d’avis, maintenant, ce n’est pas à cause de pistolet sur le tempe comme les détracteurs font croire, mais, suite aux explications scientifiques qu’ils ont reçu. "

      Où et quand le Pr.Ralandison a-t-il changé d’avis ?

      Elle se fait attendre, votre réponse.

    • 4 mai à 19:33 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsisdinika,

      C’est une tisane améliorée, plus qu’une simple tisane genre mandrava sarotra, moins qu’un médicament.

      Il reste quelques étapes à franchir pour que ce remède soit officiellement qualifié médicament. Le formalisme occidental s’imposant au sein de l’OMS oblige,

    • 4 mai à 20:28 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Tisane améliorée, donc. Pas une simple tisane, (même normalisée comme chez Homéopharma), ni un médicament.

      Un semi-médicament en somme à ce stade, mais un médicament en devenir, d’où l’AMM "anticipative". Que c’est compliqué tout cela.

      Si j’ai un conseil à donner c’est qu’il faut évacuer toute forme d’approche hybride entre médicine formelle formaliste et médicine alternative. Laisser le CVO dans son domaine naturel de remède "traditionnel" et ne solliciter la caution des scientifiques divers que lorsque toutes les étapes sont franchies.

  • 4 mai à 19:27 | Isandra (#7070)

    Noua avions fait état dans l’une de nos précédentes éditions d’une vaste campagne médiatique de dénigrement du Covid-Organics (CVO), le remède mis au point par l’Institut malagasy de recherches appliquées (IMRA) en guise de réponse au nouveau coronavirus. En effet, il est évident que cette solution « made in Madagasikara » ne fait absolument pas l’affaire de ce qu’il convient de désigner par « mafia pharmaceutique internationale », un conglomérat qui fait de la santé publique mondiale un véritable « pharmacobusiness » et qui comprend, outre bien évidemment les multinationales de l’industrie pharmaceutique, des autorités sanitaires de certaines grandes puissances ainsi que, last but not least, certains grands noms de la presse internationale agissant pour le compte des précédents. Ces derniers, en première ligne actuellement dans cette mission d’élimination de la course du CVO, ne s’embarrassent plus de scrupule et vont jusqu’à faire preuve de mauvaise foi manifeste dans le traitement des informations relatives à ce remède.
    L’on constate en effet que tout ce qui peut discréditer le CVO est amplifié à outrance alors que, à l’inverse, toute information plaidant en faveur de ce remède est totalement occultée. C’est ainsi par exemple que, jusqu’à la date d’hier, certains articles de la presse étrangère continuent à reprendre les réserves émises dans son premier communiqué par l’Académie nationale de médecine de Madagascar (ANAMEM), en omettant de signaler qu’entretemps, cette dernière a déjà publié un second communiqué soutenant ouvertement le CVO. De même, on est prompt à dénicher et à rapporter abondamment les quelques publications sur les réseaux sociaux faisant état d’effets secondaires de ce remède mais bizarrement, on fait l’impasse sur les chiffres qui plaident en faveur du CVO depuis qu’il a fait l’objet d’une large distribution et qu’il a été utilisé dans le traitement des patients du Covid-19.
    On pourrait, à la limite, comprendre cette attitude à sens unique de la part des médias étrangers dans la mesure où ces derniers ont d’évidents intérêts communs avec ceux qu’ils servent. Mais que dire de certains Malagasy de chair et de sang qui, l’on ne sait dans quel but, se mettent à jeter tout de suite le doute sur une découverte malagasy en train de faire ses preuves. « Il serait honteux que les effets produits par le CVO soient plus désastreux que les ravages causés par le Covid-19 lui-même », avait en effet prédit Ketakandriana Rafitoson, déléguée générale de Transparency International, dans une déclaration relayée récemment sur les réseaux sociaux. Un avertissement qui vaut ce qu’il vaut de la part d’une Malagasy sur un produit malagasy. » la vérité.mg.

    • 4 mai à 20:06 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      En commençant ma lecture, je me suis dit : Wow ! qu’est-ce que cette personne écrit assez bien son français !
      Et à la fin Psssssshit ! Mince, quelle déception ! C’était une récitation de "La vérité.mg" !

    • 5 mai à 03:21 | Eric (#9949) répond à Isandra

      Remdesivir a obtenu l’autorisation de FDA donc les USA vont avoir leur premier medicament.

      Tsy hividy COVID ORGANICS indray izany ny any USA fa efa hanao dose maro be @ Remdesivir, izay natao clinical trial t@ olona marary mafy mihisa 1000 mahery ary nilana ventilateur. Ry zareo koa mahay manao artemisinin aminy bioengineering mafonja be.

      I Chine mamokatra 5000T /an artemesia ka haharesy any ireo ve isika ?

      Raha hilaza indray hoe tena fanafody vaovao mihitsy fa avy aminy artemesia dia mbola mila lazaina ny principe actif ary mbola handalo phase maromaro (I, II, III) clinical trial vao hahazo ny autorisation ny OMS (validation des medicaments internationale).

      Hatarmin’izao tsy fantatra inona ilay principe actif ilay fanafody vao ho vokarina.

      Raha variana eo isika efa mivoaka eo ny fanafody any ivelany dia adino eo io projet io

      Tsy tokony be resaka fa tonga dia notanterahana dia vita.

  • 5 mai à 13:45 | Rakoto (#10929)

    Les Malagasy qui habitent au fond de madagascar (Morombe, Ampanihy, Malaimbandy, ...) auront ils vraiment besoin d’une usine de médicament de covid-19 ?

    Je ne suis pas égoïste mais il faut aimer son prochain (africains, ....) comme soit même, mais ZÉRO mort de covid-19 à Madagascar !
    Très bonne nouvelle : d’après le journal Madagascar Tribune du 05 mail l’hopital d’Anosiala est presque vide.

    Il vaut mieux construire une usine qu’on aura vraiment besoin et avec une vrai retombée pour tous les Malagasy.
    Pout notre découverte qui étonne le monde entier, la solution sans payer aucun Ariary : c’est la vente de brevet, royalité, .... au Bayer, Hoheopharma, Djama ??

    Projetons sur l’avenir : le covid-19 va t-il rester éternellement ? au moins que les pays riches vont jeter l’éponge sur la recherche.

    J’ai lu sur les médias étrangers que la France et les Americians sont sur le point de trouver une solution sur le covid-19.

    Occupons nous sérieusement des vrais besoins vitaux des campagnards Malagasy, leur quotidien, .... on a besoin de manger du riz et de l’eau propre.

    Bonne santé au monde entier.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS