Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h24
 

Partenariat

Partenariat inter-régional

Une première avec Androy et Analamanga

lundi 4 juin 2007 | Volana R.

Solidarité nationale ! La région Analamanga concrétise ce dernier engagement de Madagascar Action Plan par un geste - pas du tout symbolique- envers sa consœur d’Androy avec l’octroi des semences de maïs (3 tonnes), de riz (2 tonnes) et de sorgho (500 Kg), mais aussi 1.000 dindonneaux.

« Sur les 51 communes de la région d’Androy, 26 - soit à peu près le tiers de la population d’Androy - font face à la difficulté alimentaire, explique le chef de la Région, Adrien Hatrifehinjahary. Résultat de la sècheresse qui suit, depuis toujours, un cycle de 10 ans ». De 5 ans ensuite, depuis 2002, malheureusement, le cycle recommence tous les deux ans. « Les partenaires, nationaux et internationaux, nous aident sans discontinuer, ajoute-t-il, mais il serait plus bénéfique pour nous que ce soit la population elle-même qui se prenne en main. La région Analamanga répond à nos besoins ».

Améliorer la saison 2007/08

« Le partenariat entre les deux régions n’est que la concrétisation d’une entraide entre Malgaches, dit le chef de la Région Analamanga, Manganirina Randrianarisoa. Puisque la population, pilotée par l’équipe régionale est prête à sortir du cercle de la sècheresse et de l’insuffisance alimentaire, Analamanga n’apporte qu’une contribution dans ses possibilités ».

Selon le Directeur régional du Développement Régional d’Androy, Evelyne Rejo, les sites productrices de riz de la région ont produit des résultats satisfaisants, aux environs de 6 T/ Ha (candidats concurrents au concours agricole), mais ce n’est pas suffisant pour la population totale. La direction envisage actuellement la diversification agricole, à l’instar de l’amélioration de la production rizicole.

« Aujourd’hui, la relance de la culture du sorgho fait son chemin et les agriculteurs s’y attèlent, d’ores et déjà, avec le concours de quelques bailleurs de fonds. Le sorgho, qui se récolte deux fois par an, remplace aisément le manioc, voire le riz, en cas de pénurie ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS