Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 janvier 2021
Antananarivo | 15h03
 

Forces Armées

Ministère de la défense

Une pluie de promotion dans l’armée

jeudi 24 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

L’heure de la récompense a sonné pour les forces de l’ordre, militaires et gendarmes en cette fin d’année. Le conseil des ministres du 23 décembre a confirmé la promotion d’une dizaine de généraux et de contre-amiraux et celle d’une trentaine de colonels et de capitaine de vaisseaux aux rangs pour l’année 2020.

L’effectif de l’armée malgache est estimé à 13 500 individus, dont 12 500 de l’armée de terre, 500 de l’armée de l’air, et 500 des forces navales. La gendarmerie, est estimé à 8.100 personnes. Chaque année de nouveaux généraux sont toujours nommés pour grossir le rang des officiers supérieurs. Une pluie d’étoiles qui commandent pourtant de moins en moins de soldats.

D’après le classement 2020 des armées dans le monde, publié par le Global Fire Power, un site américain spécialisé dans le secteur de défense, Madagascar se situe au 125è rang sur les 138 pays recensés en terme de puissance militaire.

- Généraux

  • Armée de terre
    • Général de Brigade RAKOTONIAINA Jean Aimé
    • Général de Brigade MAROTIA René
    • Général de Brigade DERAMASINJAKA Rakotoarivelo Manantsoa
    • Général de Brigade RAMIARAMANANA Joseph
  • Armée de mer
    • Contre-Amiral ASSANY Bemarivo Jeannot
  • Gendarmerie nationale
    • Général de Brigade RAMANOELINA Fanantenana Holison David
    • Général de Brigade KASSIMO Arona Besony
    • Général de Brigade RAKOTONIMPARANY Yves Olivier Nirina
    • Général de Brigade RAKOTONDRAZAKA Andriatsarafara Andriamitovy 2
    • Général de Brigade RAZAFINDRAKOTO Hermelan Serge

- Colonels

  • Armée de terre
    • Colonel RAHAJANDRAINY Dieudonnée Jeannot Parfait
    • Colonel RASOLONIAINA Herintsoa Gabriel
    • Colonel IBRAMDJEE Zafiny Janin
    • Colonel RAKOTOMANANA Lovasoa Nantenaina
    • Colonel BEMAMY Bemanjary
    • Colonel ANDRIAMASINORO Fanjanirina
    • Colonel RAYMOND Boringa
    • Colonel MAMORISOA
    • Colonel SAIDI Sylvain Modeste
    • Colonel RAFIDIMANANA Teddy Francis
    • Colonel RAFALIMANANA Léonard Gabriel
    • Colonel RAFARALAHY Lala Nomenjanahary
    • Colonel ANDRIAMBAO RAMISA Nantenaina
    • Colonel ROBENARIMANGASON Herimamy
    • Colonel John Fitzgerald Montrouge
    • Colonel RANDRIAMIZARA Jean Pierre
    • Colonel RAHARISON Patrick Michel
    • Colonel RANDRIANANTENAINA Félicien Arthur
    • Colonel RAHARIJAONA Faly Michel
    • Colonel ELIASY Andrianandrasanomenjanahary Jules Ducret
    • Colonel RAKOTOARIMANANA Heritiana Daniel
    • Colonel RAKOTOZAFY Andriandraozy Derandraibe
  • Armée aérienne
    • Colonel RANDRIANASOLO Fils Hyppolite
  • Armée de mer
    • Capitaine de Vaisseau GA Jacquy Honoré
    • Capitaine de Vaisseau RAKOTOARISON François Hubert
    • Capitaine de Vaisseau TSIRINIAINA Gabriel
  • Gendarmerie nationale
    • Colonel RAVOAVY Nandrasanarisoa Zafisambatra
    • Colonel RAMASITERA Ny Haingo Zafinirina
    • Colonel MIANDRISOA Olivier
    • Colonel MAMELISON Mbina Nonos
    • Colonel BOTOTSARA Nathanaël James

19 commentaires

Vos commentaires

  • 24 décembre 2020 à 10:14 | Besorongola (#10635)

    O LERETSY E ! MBA NOHEVERIKO FA VITA HATREO IZANY SAINGY !

    38 +65 +10 =113 GENRAUX PROMUS ENTRE 2018 ET 2020 !

    Forces armées
    Une pluie de promotion dans l’armée
    jeudi 24 DÉCEMBRE 2020 | Mandimbisoa R.
    L’heure de la récompense a sonné pour les forces de l’ordre, militaires et gendarmes en cette fin d’année. Le conseil des ministres du 23 décembre a confirmé la promotion d’une dizaine de généraux et de contre-amiraux et celle d’une trentaine de colonels et de capitaine de vaisseaux aux rangs pour l’année 2020.
    Cinquante huit nouveaux généraux promus
    mardi 23 janvier 2018 | Ny Aina Rahaga
    Les Généraux nouvellement promus au titre de 2017 ont reçu leurs drapeaux du Chef de l’Etat hier au Palais d’Etat d’Iavoloha. Au nombre de 58 dont 38 nouveaux généraux de Brigade et 20 nouveaux généraux de division auront pour tâche de renforcer la sécurité notamment et surtout en milieu rural a souligné Hery Rajaonarimampianina. « Vous devriez faire montre de solidarité pour relever les défis et atteindre les objectifs fixés pour cette nouvelle année. Entre autres, la lutte contre les vols de bovidés et le trafic des ressources naturelles, la défense de nos côtes, et la réforme du secteur de la sécurité. Pensez surtout à la population rurale, pilier du développement, pour qu’elle puisse travailler en toute sécurité » a-t-il déclaré. Le grand chantier qui attend l‘armée sera les prochaines élections de 2018.
    Ministère de la Défense

    Soixante cinq officiers promus généraux
    mardi 11 septembre 2018 | Arena R.
    La cérémonie de remise de grade à un nombre d’officiers supérieurs, conformément au décret adopté au dernier conseil des ministres dirigé par Hery Rajaonarimampianina, le 6 septembre dernier, a été effectuée hier à Ampahibe. En l’incapacité du président par intérim, Rivo Rakotovao, de diriger l’événement, c’est le ministre de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofonirina qui l’a présidée.

  • 24 décembre 2020 à 10:27 | Turping (#1235)

    Sans blague ,Madagascar en nombre a plus de généraux qu’aux états -unis dont la plupart à 90% sont des généraux pacotilles .Ce qui est honteux c’est d’avoir constaté qu’un pays pauvre où l’insécurité galopante n’est pas maîtrisée et les hordes de Dahalo font leur loi .
    - Les militaires qui sont grassement payés (budgétivores) ne servent à rien que pour faire le koudeta ou renforcer uniquement le piédestal du pouvoir en place .Parallèlement la population qui baigne dans la pauvreté est terrorisée quotidiennement car les militaires sont impuissants pour faire régner l’ordre public avec les gendarmes et policiers . Vu ,que les armes pullulent ,le non avancement s’explique par les locations ou ventes d’armes pour semer les terreurs quelques parts .
    Conclusion : Pourtant Madagascar ,une grande île n’a pas eu la menace d’être attaqué par les comoriens ni par les voisins africains lointains aux alentours .Quelle décadence !
    Au début des années 70 ,Madagascar ne comptait que 3 Généraux seulement : Le général de Divion Gabriel Ramanantsoa ; le Général de Brigade Ramarolahy Philippe ; le général de Brigade Gilles Andriamahazo. Pourtant ,le pays avançait encore avant l’assassinat de Colonel Ratsimandrava. Enfin c’est pour dire ,le pays avait des vrais militaires non pacotilles comme ce qui se passe actuellement .Le méfait de l’ère Ratsirakiste continue toujours de faire ses ravages.

    • 24 décembre 2020 à 10:56 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire ; division

    • 26 décembre 2020 à 12:21 | ragola (#10806) répond à Turping

      @Turping
      Le prénom du Général de Brigade Ramarolahy était Philibert et non Philippe.
      Sinon OK avec votre post.

  • 24 décembre 2020 à 11:02 | bekily (#9403)

    A se taper les fesses quatre fois par terre : pire que l’armée mexicaine

    RECORD D’ILLUSTRATION D’UN PAYS DETRUIT PAR LA CORRUPTION INSTITUTIONALISEE

    • 26 décembre 2020 à 12:27 | bekily (#9403) répond à bekily

      C’est période de trêve

      Mieux vaut il dire "DOUX JESUS" en levant les yeux au ciel ???

      ou putain de Dieu ???? en tapant des pieds ???

  • 24 décembre 2020 à 11:11 | lafu_ny_su_krill (#10001)

    Et dire qu’il y a des fonctionnaires qui ne sont pas payés.
    Des employés d’entreprises d’état type Kraoma depuis 1 an.

  • 24 décembre 2020 à 11:14 | nez_gros (#10715)

    Que font La banque Mondiale et le FMI, qui nous imposent des restriction budgétaires, sur la santé, sur l’éducation, sur l’investissement public...

    - Partout en Afrique cela se passe comme cela , pour cause d’ajustement structurel

    - Mais, partout en Afrique aussi, et à Madagascar, quand la présidence augmente le Budget de l’armée, pour protéger son pouvoir, ou opprimer le peuple... La banque Mondiale et le FMI restent silencieux...

    - Qu’est ce qu’on veut pour l’Afrrique...

    Il faut sortir de ce cadre de l’ecole de Jules Ferry ...

  • 24 décembre 2020 à 11:28 | Vohitra (#7654)

    Aza variana na mivanàka, fa teo daholo ny olona no naka...

    Izany no fomba fitenin’ireo olona faingan-tànana rehefa misy ny gaboraraka sy ny kitapo latsaka...fotoana fanararaotana ny dikany...

    Tsy fantatra izay mety hitranga rahampitso aloha, fa ataovy fotsiny izay hisian’ny kintana eny antsorokao e !

    Mila anao izy rahampitso hanoto vodibasy sy hively kanota ny vahoaka, dia mba mahaiza manararaotra izany filany izany e !

    Hano ny hanina fa tsy hay izay mbola hitranga rahampitso ve ?

    Fa rahampitso, dia ilay voatoton’ny vodibasy sy lanaky ny setroka krimozenina ihany no tsy maintsy handoa ny hetra mba hanomezana fahafahampo ireto be kintana ireto...aloavy ny hetra mba hivadika kintana e !

    • 24 décembre 2020 à 11:49 | nez_gros (#10715) répond à Vohitra

      @vohitra, ho tiasanao, "tsy fantatra izay mety hitranga rahampitso". Tsia, fantrara ny hitranga rahampitso, depuis Ratsiraka, et même avec Tsiranana et Ravalomanana, Ny vola ho an’ny Miaramila sy ny herimpamoretana, dia nitombo hatrany...

      - Niarake t@ Andry , Ratsirake, Rajao, de maki lakolakone.

      - Amin’akahy zegny, mila antsika, mibôaka ny rafitsô (na cadre) misy izy zao ty.

      - Ny tolotr’i Lysnorine : foananan ny Armée
      - Ny tolotr’i Vohitra : Ankinina @ presidence sy ny Minister ny defense ny Armée,
      ces 2 propositions ne sont pas les bonnes...

      Sortir du cadre de l’école de jules ferry, créer un nouveau paradigme pour la sécurité intérieure et extérieure, c’est la seule solution ...

    • 24 décembre 2020 à 18:15 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Nez gros, bonsoir

      Il me semble que vous n’avez pas bien saisi le fond de mes points de vue exprimés dans ce sens il y avait quelques semaines de cela.

      D’abord, la nécessaire réforme que je crois utile et impérative de mettre en place, compte tenu du contexte de politisation à outrance de l’administration publique dans le pays actuellement, est d’ insérer dans le cadre d’une décentralisation effective l’autorité publique ainsi que le pouvoir de décision en matière de politique de développement dans le pays…

      Le cœur de ma suggestion, est de transférer la responsabilité et la tutelle de la sécurité publique au niveau des Régions Autonomes, sous l’autorité directe des élus dans les Régions autonomes, en l’occurrence l’exécutif régional dirigé par le Chef de Région et sous le contrôle de l’autorité délibérative du Conseil Régional. Ainsi, la Gendarmerie et la Police seront à fusionner dans un seul corps, une Force de Sécurité Publique, au sein de chaque Région…les membres de cette Force font partie de l’administration publique, et sous la tutelle de chaque Région…

      Tandis, que la défense nationale sera assurée par l’Armée (Terre, Mer, Air) qui sera sous l’autorité administrative directe du ministère fédéral de la défense nationale dont le chef hiérarchique reste le Président de la République Fédérale, et entendre par défense nationale, la protection de la patrie contre toute agression venant de l’extérieur ou en cas de cataclysme naturel d’une grande envergure couvrant une grande partie du territoire du pays…et il n’y aura plus que cinq ministères dans ce gouvernement fédéral (Finances et Budget, Défense Nationale, Justice et garde des sceaux, Affaires Etrangères, Fonction Publique), et évidement, le Chef de l’Etat est à la fois le chef du gouvernement fédéral dans cette proposition…

      Et il est judicieux d’intégrer dans la Constitution, après refonte ou amendement, l’interdiction absolue, pour les membres de l’Armée et de la Force de Sécurité Publique, d’exercer des attributions et fonctions politiques, d’intégrer des formations politiques, sauf après la démission volontaire du corps de l’administration publique, ou à la retraite administrative.

      Et enfin, la suppression du Tribunal militaire et de la fonction de juge militaire, et mettre sous le même régime juridique et judiciaire que tous les citoyens du pays les membres de ces deux corps…

  • 24 décembre 2020 à 11:44 | Shalom (#2831)

    arsonist m’a fait la remarque que ça ne sert à rien de se justifier vis à vis des foza.

    En revanche, je reprends ce qu’il a écrit hier et l’appuie dans ses dires : j’encourage toujours de mon côté les militaires partis faire des stages ou suivre une formation à l’étranger de ne plus rentrer au pays, acte que j’ai fait depuis 2009 : quand j’étais en France, j’ai toujours aidé ces frères d’armes et leur ai expliqué d’abandonner le navire et de mener une autre vie dans un autre pays en attendant et en se préparant pour un retour plus juste.

    Voici le cas d’un jeune ingénieur naval sortant de l’École Navale de Brest.
    Après l’école, il est rentré au pays.
    A la Base Navale d’Antsiranana, on lui a demandé de faire un Audit du fonctionnement opérationnel de la Marine malagasy.
    Notre jeune ami a sorti un rapport de quelques 150 pages, énumérant les problèmes rencontrés, leurs causes et remontant plusieurs propositions de solutions avec des estimations budgétaires qui vont avec.
    Quand il est venu remettre le rapport au commandant de la Base, celui-ci a pris le document sans le regarder, a appelé sa secrétaire et lui demande de le classer dans les Archives.
    Notre jeune officier lui lançait la remarque : "Mon Commandant, vous ne le lisez même pas ?", réponse du supérieur : beaucoup sont passé avant toi, je t’ai demandé ça pour t’occuper.
    Notre jeune officier est un bosseur comme tout originaire de Fandriana et Ambalavao ; quand j’ai su cette scène avec son Commandant que je connais très bien, je lui ai suggéré d’aller voir directement le Conseiller militaire de l’Ambassade de France à Antananarivo pour trouver un DEA en Architecture Navale en France. Ce qu’il a fait et l’a eu.

    Une fois que notre jeune officier est revenu en France (sans être boursier), je lui ai dit texto : "maintenant tu bosses et ne penses pas pour le moment rentrer au pays" (j’ai repris exactement la phrase que le Général Henri Aimé Clovis de l’Armée de l’Air m’a dit à Ivato lors de mon départ pour la France au temps de l’Amiral de boue).

    Notre jeune officier est maintenant une des références en physiques des matériaux, il a remplacé le fameux Pr PIC à l’École des Mines de Paris ; il enseigne à l’X, à l’Université de Compiègne, à Tokyo et au Guatemala. C’est un des responsables du Centre des Matériaux de l’École des Mines de Paris à Saclay et c’est lui qui a convaincu l’École des Mines de ne pas s’associer à la fameuse plate-forme de recherche qui devrait naître à Saclay ou à Versailles ...

    Et maintenant, nous pensons avec tous ceux qui ont "déserté", préparer sans l’aide de cet état voyou la création de classes préparatoires Maths Sup / Maths Spé (MP, PC et PSI) à la SEMIPI et les pourvoir dans un premier temps avec nos propres moyens et par le jumelage de l’école avec des grandes Écoles françaises, européennes, canadiennes et américaines. Des négociations sont actuellement menées par ces "déserteurs" anciens de ces écoles.

    Et pendant tout ce temps, que fait le pouvoir ?
    Que nommer des généraux à ne rien faire (les généraux n’ont pas de pension, ils ont le salaire à vie et à leurs décès, leurs épouses en bénéficient intégralement).

    C’est le type d’Armées que les foza souhaitent et qu’ils appellent "Ho an’ny Tanindrazana"...

    • 24 décembre 2020 à 12:12 | Stomato (#3476) répond à Shalom

      >>Notre jeune officier est un bosseur comme tout originaire de Fandriana et Ambalavao <<

      Si j’adhère au ton général de votre post, je ne suis pas d’accord avec la limitation qualitative que vous assénez.
      En plus de 50 ans j’ai connu beaucoup de malgaches pleins de qualité en particulier celle de travailler "correctement" malgré les écueils et chausse trappes que les dirigeants s’obstinent à mettre dans les les pattes de ceux, très nombreux, qui veulent travailler pour le pays, leur pays.

      Par contre je partage totalement le titre que vous avez mentionné : l’Amiral de boue !

      >>Et maintenant, nous pensons avec tous ceux qui ont "déserté", préparer sans l’aide de cet état voyou la création de classes préparatoires Maths Sup / Maths Spé<<

      Vous avez raison, mais vous oubliez que de bons cadres bien formés ailleurs le sont dans un entourage dont ils ne peuvent pas disposer à Madagascar.
      Il manque de bonnes formations aux échelons intermédiaires d’ouvriers spécialisés et techniciens.

    • 24 décembre 2020 à 12:51 | nez_gros (#10715) répond à Shalom

      @shalom, tu encourages les gens de quitter le pays, de ne plus rentrer ? des fonctionnaires en exercice en plus ? Tu es un dangereux personnage mon gros Shalom !

      - Pendant ce temps, qui exploite les ressources du pays ? qui achetent les terres malgaches... qui fait du prosélytisme matiné de religion politique ???
      -et qui aura le rôle de sensibiliser ou de faire de la résistance sur place ...

      - Si totu le monde fait comme toi, Madagascar ne sera plus aux peuple de Madagascar... t’as capté ou pas ???

      - rentrer au pays quand tout va bien, est une utopie, lâcheté, et surtout ne veut rien dire, car tout va ira déjà bien en ce moment là...

    • 24 décembre 2020 à 14:35 | nez_gros (#10715) répond à Shalom

      - J’encourage tout le monde à rentrer à Madagascar en 2021, à faire plus d’Enfant, en s’occupant de ces enfants bien sûr...

      - Chacun à sa manière et à son rythme, mais à commencer par rentrer massivement en 2021... et montrer sa présence partout ... montrer que Madagascar appartient au peuple de Madagascar

      - Ceux qui doivent rester à l’extérieur peuvent se rapprocher du pays, en s’installant à la Reunion, en île Maurice en Seychelles, aux iles Comores, à Maldives, en défendant partout la cause de Madagascar... d’ailleurs ces îles sont de Madagascar avant tout...

      Je sais , il y a le problème de survie, Nez-gros le Chercheur prépare la stratégie de la renaissance,

      - Et ceux qui ne peuvent pas rentrer, doivent aider et solidaire avec ceux qui partent... et pour cela il faut changer carrement de paradigme... l’ecole de jules Ferry n’est pas une modele pour cela, il faut un autre modele .... de renaissance

      La résistance exige d’efforts et de sacrifice... t’as capté ou pas ???

    • 24 décembre 2020 à 15:03 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      nez_gros président, nez_gros président 🇲🇬🇲🇬🇲🇬 c’est vrai, je déconne pas en plus 👍👍👍💪💪💪

  • 24 décembre 2020 à 12:07 | Shalom (#2831)

    Tsetsatsetsa tsy haritra.

    Ho an’ny mpanaky dia sorena fotsiny izy mahita ireto jeneraly lasa foza mameno harona ireto.
    Satria ny daholo be tsy mahalala ny tena zava-misy ary mbola hizingizinina ihany fa kitoatoan’olona ireto titondrana foza ireto.
    Amin’ireo "Général de Brigade" ireo, ahoana no mbola ahazoany jeneraly kanefa efa mihaotra be ny antsoina hoe "limite d’âge" izy ireo ? Jereo ireo rehetra nivoaka ny andiany faha 17 tao amin’ny Akademia Miaramila izay ao amin’ireo lisitra ireo.
    Grady vidiam-bola hoy aho tamintsika tsy ela izay.

    Izao ilay "Ho an’ny Tanindrazana" tatatatain’ny foza tsy ampy solaitra toa ilay olona lelafiny.
    Afa-baraka ny Tafika, afa-baraka ny firenena.

    "Kapao kapao fa manimba ny tany e !" (Laurent Raza)

  • 24 décembre 2020 à 16:23 | diego (#531)

    Bonjour,

    Combien des nominations des officiers supérieurs et généraux ont été faites entre 2002 et 2020 ?

    Il faut compter, me semble-t-il, et ensuite on réagit. Il faut plutôt comprendre pourquoi Ravalomanana, R. Hery et Rajoelina ont promu tant d’officiers supérieurs et officiers généraux ?

    Je pense que les nombres des Armées restent stables depuis des années voir plus, atour de 25 mille hommes à Madagascar.

    Mais il est un peu difficile à comprendre pourquoi les officiers grossissent ?

    L’Armée n’est pourtant pas une Institution politique dans laquelle la promotion ne répond absolument pas à aucun critère militaire, et certainement pas une affinité et fidélité à un leader politique.

    L’Armée ne fait pas allégeance aux dirigeants civiles mais :

    - à la Nation !

    • 28 décembre 2020 à 17:41 | bekily (#9403) répond à diego

      la corruption entretient très chèrement sa milice gouvernementale....

      on entretient très chèrement les PARASITES et ce qui est superflu comme miami beach à Tamatave ou le colysée de pacotille....
      .... au détriment des priorités élémentaires pour la population
      comme :
      * le droit de ne pas mourrir de FAMINE
      * le droit POUR TOUS de s’instruire gratuitement
      * le droit d’avoir accès à des INFRASTRUCTURES DIGNES DE C E NOM
      au lieu de devoir vivre comme des sauvages affamés, sales , en tongs : SANS ESPOIR D’AVENIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS