Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 8 août 2020
Antananarivo | 17h47
 

Santé

Suspicion de coronavirus

Une petite fille chinoise hospitalisée à Anosiala

lundi 10 février | Fano Rasolo

Une petite fille chinoise âgée de 6 ans a été hospitalisée au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, samedi dernier. « La cause de son hospitalisation a été une forte température de 38°C accompagnée d’une quinte de toux sévère dès son arrivée à l’hôpital. Après avoir subi un traitement, sa température a commencé à diminuer et son état de santé s’améliore beaucoup. Nous considérons que c’est juste une forte grippe passagère, mais nous attendons encore le résultat des analyses auprès de l’Institut pasteur de Madagascar (IPM) », selon notre source auprès du ministère de la Santé publique.

Ce sont ses parents qui l’ont accompagnée à l’hôpital pour une prise en charge de cette maladie, car ils sont arrivés de Chine à la fin janvier, selon toujours notre source.

Le résultat des analyses réalisées par l’IPM est attendu ce jour. Le ministère de la Santé publique tente de rassurer qu’aucun cas de coronavirus n’a été confirmé dans la Grande Ile, mais que le ministère restera toujours très vigilant face à la propagation de ce virus.

« La publication dans les réseaux sociaux selon laquelle il y aurait beaucoup de personnes porteuses du virus coronavirus et traitées au Centre hospitalier d’Anosiala, sont des fausses rumeurs », selon le communiqué du ministère de la Santé publié dans sa page facebook, hier.

Le dernier bilan de cette maladie en Chine s’alourdit de jour en jour. Le nombre des personnes décédées monte actuellement à 908 avec plus de 40 000 cas de contamination. Ce bilan dépasse désormais de loin celui de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) de 2002-2003 qui avait tué 774 personnes.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 10 février à 09:15 | lancaster (#10636)

    Voilà un bon exemple de la part de cette famille chinoise qui fait confiance au dispositif mis en place. C’est en suivant les consignes officiels et en étant discipliné que l’on pourra combattre les difficultés.

  • 10 février à 10:31 | ANTICASTE (#10704)

    Lancaster ,
    Des suces boules ,il y en a déja beaucoup sur ce site !!
    Faire confiance aux autorités ,pffff !
    Au secours ,au premier cas vérifié ,l’OMS va débarquer ,heureusement !

  • 10 février à 11:46 | Vohitra (#7654)

    Zavamisy eny anivon’ny fiarahamonina :

    Miova tokoa ny toetrandro, indraindray mafana tena migaingaina, indraindray mangatsiaka mandrivotra, ao ny voan’ny sery sy gripa, ao ny lasa mikohaka…

    Misy indray niharan’ny lalànan’ny fampiasambola (LFI 2020), ka noho ny hetra sy tataonketra dia niakatra be ny vidin’ny sigara, lasa mifoka itony « gauloises » itony ireo tsy mpifoka izany fahiny, tsy zakan’ny tratrany angamba, dia lasa mikohaka ny sasany…

    Ao ny noana sy ny tsy ampy sakafo, mihena ny hery fiarovana ao amin’ny vatana, mora lazoan’ny aretina, dia tratry ny tazo, miakatra ny maripàna…

    Raha zohiana dia toa tsy mbola tonga aty ny « coronavirus », fa ny fisehon’ny aretina sy fahavoazana dia toa tsy mifanalavitra amin’ny an’ity valan’aretina mandripaka any Chine ity, saingy ny aty amintsika dia vokatry ny fahantrana sy ny tsy fisiana…

    Enga anie, enga anie, mba tsy ho tafiditra aty izany fa tena ho zavadoza tokoa angamba…

  • 10 février à 13:18 | FINENGO (#7901)

    On parle de petite fille Chinoise.
    Parle t-on vraiment d’une petite fille Chinoise venant de Chine, ou c’est encore ce racisme sans visage qui fait une Petite métisse Chinoise de la 5ème Génération vivant à Madagascar serait considéré par des Médias hypocrites comme Une Petite Chinoise non résident.

    Je me permets de poser la question, et éventuellement une réponse.

    • 10 février à 20:25 | Isambilo (#4541) répond à FINENGO

      Chinoise ou métisse chinoise ne change rien à la chose.
      Elle est malade, on l’emmène à l’hopital, c’est tout.
      Où trouvez- vous un indice de racisme là-dedans ? D’autant plus que les Chinois installés depuis plusieures générations sont totalement intégrés dans la société, et en particulier sur toute la côte Est.
      D’ailleurs les Malgaches ne font pas la différence entre un Chinois et un Viet.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS