Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2022
Antananarivo | 23h32
 

Société

Sekrima

Une liste de revendications ne suffit pas

mardi 19 août 2008 | Volana R.

Ne pas perdre de vue la législation existante ! La confédération nationale des syndicats chrétiens de Madagascar, ou SEKRIMA, ne cesse d’apporter à ses militants les connaissances nécessaires pour mener à bien leur mission, celle de parler et de défendre les intérêts de leurs pairs. Une séance de deux jours, vient d’être effectuée, en fin de semaine, avec 27 participants issus de la fédération du secteur privé ou FEKRISAM de tout Madagascar.

Une négociation collective

De par sa fonction, un syndicat se doit de défendre les intérêts des travailleurs. La négociation collective recouvre les différentes méthodes et procédures de négociation, utilisées pour arriver à un accord entre les syndicats et les employeurs, à tous les niveaux. Cependant, les procédures établissent normalement les différentes étapes du processus : quand faut-il recourir à la conciliation ou à l’arbitrage ? En quelles occasions faut-il soumettre les questions débattues à des tiers ou à des commissions acceptées par les deux parties ou prévues par la loi ?

Une préparation minutieuse

Il est de notoriété que les employeurs ne se laissent pas facilement « admonester » par leurs employés. De leur côté, les syndicats ne doivent se contenter de présenter une simple liste de revendications et n’attendre que les réponses. Le SEKRIMA veille au grain.

Des arguments bien préparés influence les employeurs, même s’ils ne veulent pas l’admettre. De même, certains arguments peuvent avoir grand poids. Comme la question des salaires, par exemple. Ensuite, une préparation minutieuse laisse entendre que, lors des discussions, les négociateurs syndicaux connaîtront à fond les faits et qu’ils arriveront à convaincre leurs supérieurs. Enfin, les militants seront sûrs que leurs représentants méritent de porter leurs voix.

A la fin de la session, les participants ont le devoir d’échanger avec les membres de leur localité.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS