Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 février 2023
Antananarivo | 19h18
 

Culturel

Il était une fois un festival nommé « Donia »

Une fierté depuis les quatorze éditions qui ont existé

jeudi 7 juin 2007 | Daddy R.

En 1994, l’idée est venue pour quelques amis, opérateurs touristiques et économiques de Nosy Bé d’organiser un festival de musique dans leur île. Ce qui fut et ce festival va être une référence en matière d’organisation dans l’Océan indien.

Il était une fois le « Donia » !

Alors qu’aucun des membres du Cofestin, initiateur de ce projet, n’a de connaissance ou d’expérience particulière sur le déroulement d’un festival, a force de volonté, d’obstination et de persévérance, ils organisent le premier festival de Nosy Bé : Le Donia ou « sôma la vie » qui a lieu en mai 1994.

Avec l’aide de quelques amis qui ont apporté leur soutient dans la stratégie d’organisation et la communication, avec des moyens dérisoires, mais beaucoup de sueur surtout, le Cofestin a pu relever le défi.

En construisant une scène très empirique en rondin de bois brut, couvert avec des bâches, loue une petite sonorisation qui est amenée de la capitale en camion, et organise 4 soirées de concert avec des groupes renommés de Madagascar et des groupes du nord de Madagascar, la fête a été au rendez-vous.

L’on se souvient la participation de Njakatiana, Bodo ainsi que Jaojoby et quelques groupes du Nord en ce temps.

Les activités annexes telles les animations sportives et sociales ont été déjà également organisés en journée, autour du festival, dont un carnaval d’ouverture très colorés, auquel s’est associé tout Nosy Bé.

Le festival tient encore la route

Treize ans plus tard, le Donia est encore là ! Des artistes de tout l’Océan Indien sont venus s’y produire, sur une scène maintenant digne de ce nom, bâti en dur et couverte (après le Donia 1999), avec une sonorisation et des lumières professionnelles.

Mais avec le temps, tout peut avancer ou stagner. Et comme l’équipe change chaque année, on s’attend toujours à des nouveautés (que ce soit en mauvais ou en bien !). Avec tous les problèmes que le Cofestin a dû faire face, le festival Donia a pu uand même oujours se tenir. Une fierté de Nosy-be d’abord mais de tout le pays également car la participation des artistes issus de tous les horizons ont pu donner une autre envergure à ce grand rendez-vous annuel de l’Océan indien. Une occasion de révéler de jeunes talents tels Ninie Doniah, Tsiliva, Hazolahy ou encore tout récemment, Wawa ou Fandrama qui a eu l’honneur de clôre en beauté le festival par le biais du fameux bal populaire. Pour dire que Donia a de plus en plus d’ampleur et mérite d’être soutenu afin de garder son image en étant une référence dans l’Océan indien.

A noter que la présidence du Cofestin est confiée à Vincenzo Sanna pour l’année 2007-2008. En attendant la prochaine édition ainsi que la collaboration de tout le monde !

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS