Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 octobre 2021
Antananarivo | 02h27
 

Politique

Législatives du 23 septembre

Une élection de toutes les éventualités

samedi 22 septembre 2007 | Eugène R.

Les Malgaches vont élire demain les futurs membres de l’Assemblée nationale. Des observateurs de la SADC et du COMESA sont dans le pays pour superviser le déroulement de ce scrutin.

Les électeurs vont se rendre aux urnes demain, 23 septembre 2007. Ce sera un rendez-vous qui bouclera une période assez mouvementé politiquement, marquée par la préparation de cette élection législative anticipée. Les candidats à la députation ont clôturé à leur manière leur campagne de propagande qui a duré 14 jours. Durant ces 14 jours, il faut reconnaître que les poulains du TIM ont dominé le terrain, de la Capitale à Toliara II en passant par Toamasina I et Amboasary Sud, pour ne citer que ces circonscriptions. D’autre part, les candidats qui ne sont pas présentés par le parti au pouvoir n’ont pas ménagé leurs efforts, malgré leurs moyens limités, afin de convaincre les électeurs à voter pour eux demain. Des partis politiques comme le Grad Iloafo, le PSDUM, l’AME et l’AVI, des associations politiques comme le SCM (Solidarité des Citoyens de Madagascar) de l’ancien ministre Ranjivason Jean Théodore et consorts, ceux de la Plateforme de l’opposition ou du trio « Tambatra-Monima-Manaovasoa (TMM) » ainsi que des indépendants sont également arrivés durant ces 14 jours de campagne à lancer leurs candidats. Pour bon nombre d’observateurs avertis, ce sera une élection de toutes les éventualités malgré les déclarations ici et là.

Des anomalies

Le déroulement de la campagne de propagande de cette députation a été émaillé par de nombreuses anomalies. Des affiches des candidats ont été déchirées et des candidats ont tenu des propos discriminatoires, voire diffamatoires, a martelé hier le KMF/CNOE à l’Espace DERA devant les observateurs du COMESA et de la SADC. Le KMF/CNOE a également dénoncé que le délai trop court imparti pour le dépôt des bulletins des candidats. Le délai imparti pour la révision de la liste électorale l’est également, a toujours fait constater cet organisme d’observation des élections.

Quoi qu’il en soit, le KMF/CNOE n’a pas perdu l’espoir d’une élection bien organisée et transparente. D’ailleurs, 1266 observateurs du KMF/CNOE vont être déployés dans 78 districts des 22 régions le jour du 23 septembre. Du côté du ministère de l’Intérieur, premier responsable de l’organisation matérielle de cette élection, c’est la lenteur administrative. Des candidats se sont plaint du retard de la distribution des badges pour leurs délégués. Ce retard a été constaté au niveau de plusieurs districts, mais finalement les chefs de districts concernés ont pris les mesures qui s’imposent pour accélérer la distribution de ces badges. C’est le cas par exemple du district de Morafenobe, de Besalampy, de Toliara II, d’Ampanihy.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS