Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 septembre 2021
Antananarivo | 15h01
 

Elevage

Maladie bovine

Une dizaine de morts, la prévention indispensable !

vendredi 15 février 2008 | Nivo T. A.

La propagation de la maladie bovine ne cesse d’alimenter les conversations au quotidien ces deniers temps. Officiellement, c’est le district de Moramanga qui est connu pour être le théâtre de la maladie « cowdriose » affectant le cheptel bovin. Actuellement, environ une centaine de bovidés sur les 3216 recensés dans ce district sont morts, suite aux maladies dues aux douves et aux tiques. La fièvre catarrhale ne touche pas encore le cheptel bovin à Madagascar, comme l’a dit le Directeur de la Santé Animale et phytosanitaire, Josoa Rakotosaminanana. Cette maladie frappe le cheptel bovin dans l’île voisine, La Réunion. Toutefois, les mesures de sécurité sont prises au niveau des ports et aéroports pour éviter les risques de propagation de cette maladie dans notre pays.

Dans la région de Haute-Matsiatra, l’on a appris de source locale que plusieurs bovidés ont été également affectés par la maladie. Toutefois, aucun mort n’a été enregistré jusqu’à présent. Par ailleurs, les éleveurs commencent à se manifester en consultant les docteurs vétérinaires agréés pour le traitement de la maladie. Selon nos informations, ce n’est pas de la « cowdriose » comme à Moramanga qui apparaît dans la région Haute-Matsiatra mais des maladies habituelles en cette saison de pluie. Récemment, des rumeurs circulent que la maladie à tique aurait tué des dizaines de bovidés dans le district de Manjakandriana. Joint par téléphone, hier, le Directeur Régional du Développement Rural d’Analamanga, auprès du Ministère de l’Agriculture, d’Elevage et de la Pêche a affirmé qu’aucun bovidé n’a été mort de la « cowdriose » dans ce district. Un docteur vétérinaire local a expliqué que ce sont des maladies habituelles comme la bilharziose qui affectent le cheptel bovin de Manjakandriana. « Ces maladies sont tout à fait curables », a-t-il ajouté. La sensibilisation chez les éleveurs se poursuit pour qu’ils prennent des mesures de prévention tout en faisant des déparasitages et des vaccins pour les bovidés. Il appartient aux éleveurs de prendre soin de leurs bétails pour éviter toutes sortes de maladie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS