Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2024
Antananarivo | 02h49
 

Enseignement

Université d’Antananarivo

Une assemblée de dernière chance avant l’officialisation de l’année blanche

jeudi 12 octobre 2023 |  1145 visites  | Mandimbisoa R.

Une énième assemblée du Syndicat des enseignants chercheurs et des chercheurs enseignants (SECES) section Antananarivo se tiendra ce jour à Ankatso. Cette réunion sera celle de la dernière chance avant qu’une année blanche ne soit prononcée. L’année universitaire 2022-2023 devrait s’achever vers la fin du mois d’octobre selon l’avis du Comité scientifique de l’université d’Antananarivo. Pourtant, la grève se poursuit, les cours et les examens et toutes activités pédagogiques sont suspendus depuis déjà 3 mois dans la plupart des facultés.

Le SECES Antananarivo enchaîne les assemblées générales depuis quelques semaines et s’attend à chaque conseil des ministres que l’on réponde favorablement à leur revendications. Aucune évolution positive n’a été pourtant constatée durant ces trois derniers mois. Les revendications du SECES, restent les mêmes, le paiement des heures complémentaires, des vacations, des indemnités de recherches et d’investigation des retraités chercheurs.

Pour beaucoup d’étudiants, une année blanche est de trop. Victimes collatérales du bras de fer opposant le SECES à l’Etat, ces étudiants ne peuvent que t’attendre, d’autant plus que les autorités ont su les faire taire en leur payant les bourses d’étude, il y a quelques semaines. Pourtant, c’est leur avenir qui est en jeu et celui des nouveaux bacheliers qui n’ont pas la possibilité d’intégrer les universités privées.

-----

3 commentaires

Vos commentaires

  • 12 octobre 2023 à 14:10 | Dalin lepetit (#11513)

    Et quoi d autres ? Arreter de massacrer les jeunes

  • 12 octobre 2023 à 15:03 | Albatros (#234)

    Heureusement que les enfants du « révolutionnaire 🍊 », ont les moyens d’étudier HORS de Madagascar !.😜

  • 12 octobre 2023 à 16:14 | Lucile (#11487)

    Qu’attendent les étudiants et enseignants pour descendre dans la rue et grossir les rangs de tous ceux qui sont méprisés par ce régime autocratique ?
    Quid du journaliste Roland RASOAMAHARO emprisonné parce qu’il a juste fait son boulot en révélant le double jeu d’ANR qui, demandant et ayant obtenu la nationalité française en 2017 , n’a même pas eu la décence de :
    - se retirer de la vie publique car celà ne lui serait pas venu au cerveau qu’il y aurait un conflit d’intérêts manifeste ?
    - ne pas se présenter en 2018 aux présidentielles de ce fait .
    Voilà qui nous donne une idée du personnage : méprisant envers ses concitoyens , déconnecté des réalités du pays , mythomane et mégalomane (on n’a pas idée de se faire construire un « colisée » sous les Tropiques ....aussi anachronique que ridicule , attestant de l’ignorance crasse du personnage) ...
    Voilà qui prouve bien que ce régime n’a rien à envier à celui de Kim Jung Un (une grande ressemblance physique avec notre 🍊 nationale d’ailleurs 😂) .
    LIBEREZ Roland RASOAMAHARO , au nom de la liberté d’expression et d’opinion !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS