Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h24
 

Culturel

Arison Vonjy

Un second album prometteur

lundi 28 juillet 2008 | Daddy R.
Arison Vonjy a pris la guitare (!) pour entonner « Irery ».

Près de 4 ans après la sortie de son opus « Feno loatra » sous la direction du feu Tôty chez Do Sol, Arison Vonjy est en train de peaufiner les titres qui vont figurer dans son prochain album promettant encore plus de mélodies ainsi que de la bonne musique pour les amateurs et connaisseurs. Un aperçu a été proposé au Coffee Bar Antanimena, vendredi dernier.

L’on se souvient de sa cohabitation avec la jeune formation d’Antsirabe, M’boutah, où le fruit du travail a été présenté au Piment café le temps d’une soirée. En ce temps, on a déjà prévu un travail qui allait aboutir à une relation sérieuse, voire un album. Mais comme chaque chose en son temps, Arison Vonjy ne s’est pas trop précipité et a laissé le temps faire son œuvre.
Voici que le chanteur a retrouvé d’autres amis, en l’occurrence, Silo et Bim, des amis de toujours, mais rejoint par Junior à la batterie, un élément du groupe M’boutah et Mika, un jeune bassiste ayant excellé toujours dans la ville d’eau.

La prestation du chanteur, accompagné par cette crème de musiciens, vendredi dernier au Coffee Bar à Antanimena, a déjà donné plus qu’un aperçu de ce que va contenir le prochain album en pleine préparation.

Si l’on se réfère à « Feno loatra », un produit qui a pris près de trois ans pour être mis en boîte avant d’être présenté au grand public, Arison Vonjy ne prendra sûrement pas un temps pareil, cette fois, pour accoucher de son prochain opus, c’est ce que l’on espère, d’ailleurs.

Connaissant le caractère de ce chanteur, fils spirituel d’Al Jeareau, très exigeant, il ne va rien laisser au hasard et fera tout pour donner le meilleur de lui, mais attendra le moment propice pour partager le « fruit de sa passion » au public. Une situation qui va encore réjouir les mélomanes, assoiffés de bonnes musiques, face à l’affluence d’autres genres musicales qui ne sont pas très audibles actuellement.

En attendant, l’on souhaite pouvoir entendre quelques titres du précédent album sur les ondes, histoire de changer de « playlist ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS