Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 décembre 2018
Antananarivo | 04h49
 

Société

Activités maritimes

Un marin malgache décédé à bord du palangrier « Le Grand Morne »

jeudi 26 juillet | Arena R.

Un marin malgache a été décédé en mer mardi au large de l’océan Indien. Le mardi 24 juillet, vers 04h50, heures de Madagascar, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion, a été informé par le capitaine du palangrier de 16m, « Le grand Morne » de la perte de connaissance à son bord d’un marin malgache.

La veille, ce marin malgache a été pris d’une forte fièvre. Dès lundi soir, le capitaine du navire avait décidé la suspension de ses activités de pêche pour faire route vers la Réunion afin de débarquer ce marin ayant une forte fièvre et une altération de la conscience. Une consultation médicale par téléphone a ensuite été conduite par le Centre de consultation médicale maritime de Toulouse qui a préconisé une évacuation médicalisée du marin malade.

« Le Grand Morne » était positionné à 05h05 locale à 260 milles nautiques (480 kms) à l’ouest de la Réunion et poursuivait sa route vers le port Ouest, avec des conditions de vent et de mer difficiles, pour une arrivée prévue le mercredi 25 juillet en fin d’après-midi. Alors qu’une évacuation médicalisée par l’hélicoptère de la marine nationale (FAZSOI) réunionnaise était à l’étude pour un treuillage t en matinée, à sa limite du potentiel d’intervention, le capitaine du navire a annoncé le décès du marin malade à 15h50, heures de Madagascar.

Suite au décès de ce marin malgache, une enquête judiciaire sera diligentée par la gendarmerie maritime à la demande du Parquet de Saint-Denis (La Réunion). Une cellule d’urgence médico-psychologique sera également activée par le SAMU de La Réunion afin d’apporter un soutien à l’équipage après l’arrivée du navire à quai.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 26 juillet à 09:31 | Isambilo (#4541)

    Excellente occasion pour rappeler le rôle de la flotte bretonne dans le ravage des ressources sous-marines dans l’océan indien occidental.
    Il n’y a pas que les Chinois.

    • 26 juillet à 09:35 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isambilo

      Isambilo,
      Ce qui est sur ,c’est pas la flotte de pèche Malgache qui fait des dégâts, étant donné qu’elle n’existe pas !
      Comme la marine de guerre,la marine marchande ,etc,etc,...
      Pourtant je vous assure Madagascar est une Ile !
      Va comprendre Charles ,les grands cerveaux prétentieux n’ont pas encore compris cela !

    • 26 juillet à 11:16 | tanguy37 (#7699) répond à Isambilo

      S’ayez !!!!!c’est de la faute des pecheurs bretons !!!!!!!!
      eh !!!bande de pommes il faut des autorisations pour pecher dans le eaux teritoriales d’un pays !!! et qui c’est qui les donnent ?

    • 26 juillet à 13:47 | loulou (#10109) répond à Isambilo

      hé isambilo ! ça t’écorcherait la bouche de dire merci aux marins Français qui ont mobilisé d’énormes moyens pour essayer de sauver ton compatriote ?!
      Imagine le même scénario sur une coque de noix malgache ?
      L’ingratitude gasy dans toute sa splendeur ! On mord la main qui cherche à vous aider et après on s’étonne d’être dans une mer.d.e noire !

    • 26 juillet à 15:36 | Tsix (#10296) répond à Isambilo

      ISAMBILO
      Tsy vitan’ny sinoa irery ny hamoka entana antsokosoko eto fa tsy maintsy misy fona ny olona ambony ao ambadik’izany. Nisy fotoana aho nahare fa i Andry Rajoelina no tena malaza amin’ny fanondranana ala sarobidy. Asa toka izay fahamarinany.

  • 26 juillet à 12:57 | Isambilo (#4541)

    tanguy37 ,
    Les autorités malgaches ! Et alors ? C’est une excuse ? Un peu facile et trop court, non ?
    A la prochaine Laverdure.

  • 26 juillet à 14:42 | Jipo (#4988)

    On ne peut que regretter cette information, comme quoi il n’ y a pas d’ endroit précis pour retourner d’ ou nous venons .
    Une autopsie nous éclairera d’ avantage sur les raisons de cette mort ;
    Il doit bien y en avoir d’ autres mais quand cela se passe sur un boutre, qui s’ en soucie ?
    Toujours ces cellules d’ urgence , ou de crise avec des psy (d’ inutilité avérée) c ’est bien connu, qui n’ ont jamais rien réglé, mais persiste et signe, pour le H1N1 aussi il y a eu cellule de crise , d’ urgence, idem pour le bataclan, et vous connaissez la cerise / le cake ?
    Il y a même eu un N° vert gratuit pour les dindons, car ce que ne dit pas l’ envers du décors, c ’est que le N° vert étant toujours décroché, et donc inutilisable, ça ne mange pas de pain et permet de contenir la colère, , on vous dira que l’ heure en est au recueillement, alors ? un peu de dignité et fermez-la !
    Circulez ya ien à voi ...

  • 26 juillet à 16:24 | Albatros (#234)

    @ Isambilo (#4541) post 26 juillet 09:31

    Je trouve le terme « ravage des ressources maritimes malgaches » un peu exagéré en ce qui concerne ce type de pêche à la palangre !.

    Votre comparaison entre « la flotte breton » (combien de bateaux dans cette « flotte » ?!) et la pêche chinoise effectuée avec des filets dérivants pélagique me semble disproportionnée !.

    Je vous suggère de lire le commentaire de Rajaonarivelo Philippe (18 mai 2016) dans le lien suivant :
    https://www.equaltimes.org/l-industrie-de-la-peche-malgache?lang=fr#.W1nECy3pNBw

    J’en profite pour poser une petite question :

    Pourquoi les chinois proposent-ils de construire des « autoroutes » à Madagascar en échange de concessions minières, mais pas de donner (ou de de vendre !) des bateaux de pêche à l’Etat malgache pour que les malgaches puissent satisfaire leur besoin alimentaire ?.

    A ce sujet je vous suggère de lire l’article suivant :
    https://www.lexpressmada.com/29/05/2018/peche-dans-la-region-sud-ouest-les-chinois-operent-en-toute-legalite/

    En ce qui concerne Lavanono j’ai pu constaté, en 2016, l’emprise des sociétés chinois sur la pêche locale de la langouste !.

    Pour finir un dernier lien pour information ( rien que l’Introduction en dit déjà beaucoup !) :

    http://www.aivp.org/ocean-indien/files/2017/10/OVPOI_Etude_04.pdf

    • 27 juillet à 13:01 | Isambilo (#4541) répond à Albatros

      Je reconnais que c’est excessif et disproportionné.
      Merci pour les liens très instructifs.

  • 26 juillet à 18:09 | Isambilo (#4541)

    loulou ,
    A ma connaissance nous n’avons pas gardé les cochons ensemble et ça ne risque pas d’arriver compte tenu du niveau intellectuel où vous vous placez.
    Ce n’est pas la première fois qu’un responsable exerce ses responsabilités, quelle que soit sa nationalité.

    • 26 juillet à 18:22 | arsonist (#10169) répond à Isambilo

      Paulo est un sacré loulou.
      Il a avoué lui-même, sans qu’on le lui demande, que tout ce qu’il sait vient des propos des consommateurs avinés qu’il côtoie habituellement aux comptoirs des bistrots.
      Alors, les obligations des marins vis-à-vis des personnes en difficultés en mer, ce ne sont pour ce sacré loulou que des tempêtes dans un verre de bibine.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 90