Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 10h00
 

Economie

Fonds Monétaire International

Un haut responsable attendu en septembre

mardi 7 août 2007 | Lanto

Les relations entre Madagascar et le Fonds Monétaire International sont au beau fixe. A preuve, un haut responsable de cette institution est attendu à Madagascar au mois de septembre. Telle a été la déclaration du ministre des Finances et du Budget, Andriamparany Radavidson Benjamin, hier au cours d’un point de presse. L’objet de sa venue étant de discuter de la loi de finances 2008, un sujet important dans la mesure où la décentralisation budgétaire entrera prochainement en vigueur. En effet, les régions se verront allouer leur propre budget, le chef de région se chargeant de la gestion des ressources. Le montant du budget qui leur sera attribué sera basé sur les priorités et les besoins définis dans le Madagascar Action Plan régional. Aussi, les montants diffèrent-ils d’une région à une autre. Cette loi de finances sera déposée au niveau du Parlement le 30 octobre prochain.

« Le prix du pétrole : le seul problème »

Étant donné que le FMI est un partenaire technique et un conseiller de ses pays membres, il lui est nécessaire de connaître les politiques de ces derniers, à charge pour lui, en revanche, de les informer sur les expériences vécues des autres membres pour ne pas avoir à subir les mêmes problèmes. Seront aussi au programme, l’évolution générale de l’économie, l’amélioration des entrées fiscales et de la gestion des finances publiques et bien d’autres.

Concernant l’économie malgache, le Grand Argentier a été clair. Les grands paramètres sont maîtrisés tel le taux de change. Par ailleurs, le taux des bons de Trésor par adjudication est ramené à 8%.

La hausse du prix du pétrole sur le marché mondial demeure le seul problème du fait que Madagascar en demeure dépendant. À propos de l’amélioration du climat des affaires, il a affirmé que réformes ont été entreprises notamment au niveau du mode de travail et des renouvellements d‘équipements ont été effectués.

Un autre argument qui justifie la bonne entente entre le Fonds Monétaire International et Madagascar est l’allocation des 40 millions de dollars par la Banque mondiale au titre du Crédit d’appui à la réduction de la pauvreté qui a nécessité l’aval du FMI.

Par ailleurs, le ministre a confié que Madagascar va soutenir la candidature Français Dominique Strauss Kahn au poste de directeur général du FMI.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS