Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 09h23
 

Culturel

7èmes Jeux des îles de l’Océan indien

Un grand podium pour accueillir la flamme olympique

mardi 7 août 2007 | Daddy R.

On atteint la dernière ligne droite de la cérémonie d’ouverture des 7è Jeux des îles. Tout semble être en place avec la répétition générale qui s’est bien déroulée au stade de Mahamasina hier, même s’il y eut pénalité de retard et l’absence remarquable de l’interprète de l’hymne des Jeux.

La mise en place de toutes les infrastructures nécessaires au bon déroulement de cette cérémonie d’ouverture est sur la bonne voie. Mais en attendant la dernière seconde, on annonce la tenue d’un grand podium au jardin d’Andohalo en guise d’une veillée pour la flamme olympique.

Accueillie avec liesse dans le grand port, dimanche dernier, on attend avec ferveur l’arrivée de cette flamme olympique dans la capitale, aujourd’hui. La flamme qui est signe de fraternité mais annonçant l’ampleur des Jeux pour le pays hôte.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si on a organisé cette manifestation pendant les deux soirées, veille de l’ouverture afin de pouvoir mettre la population d’ores et déjà dans l’ambiance des Jeux des îles.

Plusieurs artistes sont prévus animer cette veillée. On avance le nom de Lianah ou encore Tafita, entre autres. Des jeunes qui sont sur le point d’atteindre leur notoriété et vont essayer de chauffer le jardin d’Andohalo lors de cette veillée. Il est évident qu’on procède à une telle initiative vu le rôle que tient cette flamme par rapport aux Jeux.

La première flamme olympique

Le 28 juillet 1928, à l’ouverture des jeux d’été à Amsterdam, la flamme Olympique est allumée pour la première fois. La vasque est située en haut d’une tour au sein du stade. La flamme était présente aux premiers jeux antiques, et elle était à la fois dédiée à Hestia, déesse de la famille et à Héphaïstos. Le premier relais de la flamme des jeux modernes sera mis en place à l’occasion des jeux de Berlin en 1936. Concernant les Jeux des îles, la flamme quitte le pays qui accueille la dernière édition des Jeux.

A propos de l’hymne

A plusieurs reprises, on a essayé d’évoquer le cas de l’interprète de l’hymne des 7 è Jeux des îles mais aucune explication y afférente n’a été apportée.

Interrogé sur ce cas, l’auteur-compositeur de « Bemiray » a réitéré que les conditions réquises à l’éxécution de l’hymne lors de la cérémonie d’ouverture n’a pas été respecté par le Coji, d’où leur décision de ne pas prendre part à ce jour J. Donc, pour la première fois, on va procéder à une cérémonie d’ouverture en l’absence de l’interprète de l’hymne des Jeux des îles.

Ce qui va laisser un grand vide car c’est un spectacle à part. Comment peut-on imaginer que Céline Dion ne se serait pas présentée sur scène pour interpreter l’hymne des Jeux Olympiques ? Une autre situation qui prouve que le Coji prend à la légère les détails qui font de ces Jeux un grand évènement.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS