Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h52
 

Politique

Députés et Sénateurs élus de la dernière législative

Un appel au Président de la HAT

samedi 19 novembre 2011 | Haingo

Les anciens parlementaires (députés et sénateurs) élus ont tenu une conférence de presse ce 18 novembre à Tsimbazaza au cours de laquelle ils ont donné leurs avis face à la situation qui prévaut dans le pays, notamment au niveau de la formation dudit gouvernement d’union nationale. En effet, ces ex-parlementaires en tant qu’élus de façon démocratique en 2008 et encore proches de leurs électeurs sont conscients des effets aussi néfastes que désastreux de la crise sur le pays. Ce sont les 21 millions des malgaches qui subissent les conséquences, ont-ils souligné. Ainsi ils sollicitent le président de la Haute Autorité de la Transition à prendre des mesures et ses responsabilités, surtout au niveau de cette formation du gouvernement en application de la feuille de route et du cadre de sa mise en oeuvre.

Et de continuer que l’une des plus grandes erreurs du régime transitoire a été d’avoir suspendu le parlement qui est le fondement de la démocratie. Ils ont souligné que c’est l’un des principaux reproches de la communauté internationale et plus particulièrement de l’Assemblée paritaire « ACP-UE » et du Parlement européen. Ils ont ainsi constaté que les parlementaires étrangers ont plaidé en faveur de leurs pairs. Ces derniers, lors de leur résolution au mois de mai 2009 ont évoqué l’article n°3 de cette résolution stipulant leur regret dans la suspension de l’Assemblée nationale et du Sénat et demandant leur rétablissement rapide. L’Assemblée paritaire a insisté dans sa résolution sur cette demande de rétablissement du parlement.

Ces parlementaires TIM, sous la houlette de leur président national Raharinaivo Andrianatoandro s’engagent ainsi à initier un mécanisme cohérent de cogestion de la crise basé sur une démarche « malgacho-malgache » et imposent également une nouvelle vision de la politique, innovante, inclusive et fédératrice. Ces parlementaires trouvent que le pays est au bord de la guerre civile car même l’autorité morale et religieuse, reposant sur le « fihavanana » base de la cohésion sociale, est contestée.

Il est à noter que même s’ils sont représentés par 52 membres au Congrès de la transition et au Conseil supérieur de la transition, ces parlementaires se sont plaints de leur exclusion des grandes négociations car ils ne sont même pas partie prenante dans la signature de la feuille de route et du cadre de sa mise en oeuvre.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 19 novembre 2011 à 07:33 | ikoto (#4912)

    Ces "parlementaires" ne le sont plus depuis la mise en place de la H.A.T. par leur patron Andry Rajoelina ! Auparavant inconditionnels à l’endroit de M. Marc Ravalomanana ils sont devenus depuis peu inconditionnels à l’endroit de M. Andry Rajoelina ! Alors ils reconnaissent que leur ralliement inconditionnel (taisons pudiquement, bien sûr, l’obtention de "sièges" et tous les avantages financiers et matériels, aussi politiques y afférents) à la H.A.T. n’a pas fait avancer les choses ! Alors ils souhaitent vivement qu’ils soient rétablis dans leur fonction !!!

    Ils exhortent le P.H.A.T. à prendre ses responsabilités pour que le pays puisse sortir de cette crise, mais comment ? ICes vénérables "parlementaires" n’osent pas émettre des critiques devant le syndrome "rajoelien", à savoir devant son ’"unitéralisme" aveugle et égoïste ! Le P.H.A.T. n’est point un enfant, il veut se montrer "fin politicien" car au fond il veut toujours humilier ceux qu’il a "évincés" à savoir Marc Ravalomanana et les "Zanak’i Dada" ses éternels ennemis, ses anciens "allié" stratégiques à savoir la mouvance Zafy et Ratsiraka avec lesquels il n’a pas su s’entendre à cause de ce syndrome que j’ai évoqué plus haut ! M. Andry Rajoelina est le "prédateur" par excellence : il n’apprécie point lâcher ses proies, pourtant c’est ce que la Commuauté Internationale attend de lui : "traiter avec ses ennemis" ! Alors nos "parlementaires" ne savent point ce qu’ils doivent exiger à M. Andry Rajoelina !

    • 20 novembre 2011 à 23:37 | iarivo (#5822) répond à ikoto

      Andry Nirina Rajoelina est tout simplement un "mercenaire" qui a pour mission d’éliminer définitivement de la scène politique le Président élu accusé de "fautes lourdes et graves" par les Forces Vives Démocratiques et Républicaines.

      Pour mener à bon terme sa mission, Andry Nirina Rajoelina se devait de rassembler le plus grand nombre possible d’opposants au régime Ravalomanana.

      Les Ratsiraka, Zafy, ..., ainsi que tout ceux qui sont sortie de prison en 2009, n’étaient que des "alliés de circonstance" et n’ont aucune vocation à accéder, encore moins à revenir, au pouvoir.

      D’une manière ou d’une autre, ils ont été rejeté par le Peuple malagasy, ils n’ont donc plus à y revenir...

      Et Andry Nirina Rajoelina restera à la tête de l’Etat malagasy aussi longtemps que le danger d’un retour de l’ex Président persistera...

      ... et cela à n’importe quel prix.

  • 19 novembre 2011 à 08:12 | herbert leon (#5976)

    Si ces parlementaires sont courageux et patriotes, ils doivent exiger la formation d’un gouvernement de technocrates et le retrait des politiciens de la transition.
    C’est encore une bonne porte de sortie pour eux jusqu’aux prochaines élections. Et pour commencer, ils doivent démissionner s"ils veulent retrouver le minimum de respect du peuple.
    Car vouloir aussi participer aux négociations politiques, est une preuve de manque flagrant d’intelligence politique, après tous ces echecs depuis 3 ans.

    • 19 novembre 2011 à 10:18 | ZITA (#6154) répond à herbert leon

      soyez raisonnable monsieur PHAT. Vous avez promis de faire sortir Madagascar mais le constant actuellement montre que vous êtes omnibler par le pouvoir c’est à dire ce qui vous intéresses c’est le pouvoir.
      Comment osez vous de travailler avec Ratsirahonana, famille Andriamanjato qui ont amenés le pays dans le KO à chaque fois.
      L’instigateur du FLAMCO c’est Andriamanjato qui a même nommé son fils Ny Toky Andriamanjato comme PDG FLAMCO MADAGASCAR.
      Ratsirahonana c’est lui qui a poussé Ravalo en lui accordant des exonerations et autres.
      Mr PHAT, vous avez dit qu’il a des délinquant politique à Mada ,n’oubliez pas que vous faites parti. Vous avez incendié la RNM et TVM qui sont des biens de tous le Malgache.
      Votre ambition c’est de rendre faillite Madagascar en accaparant tout ses richesses pour votre famille . Si vous êtes un homme d’ETAT vous allez aux moins honoré votre signature. Ce n’est pas le cas.
      N’oubliez pas c’est qui est passé en Lybie, Egypte et autres pays. C’est l’argent et l’égoïsme qui leurs amenaient à défendre leur fauteuils mais ils sont où maintenant.

    • 19 novembre 2011 à 12:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à herbert leon

      herbert léon,

      les technocrates sont déjà ,à perpétuité,dans des cabinets ministériels,avec un nombre pléthorique.

      Les technocrates ne sont pas étrangers aux différents échecs de la gestion de notre pays.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 19 novembre 2011 à 14:30 | torakizany (#6069) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      @Basile, on ne peut mieux décrire finalement le fond du problème. Vous avez complètement raison. J’ajouterai que les technocrates sont ceux qui ont toujours RECHERCHÉ UN STATU QUO qui les avantage. : Être relativement GRASSEMENT PAYÉS et soutenir tout régime qui leur garantit un "privilège" qui fait tellement défaut au citoyen moyen.
      Cela s’appelle du CORPORATISME et dans une certaine mesure, il est PLUS CONDAMNABLE que les tentatives de politiques se gagner un siège par ci par là. Les pseudo-technocrates VEULENT TRAVERSER sans dommages tous bouleversements de la société Malgache.
      Il y a un nom pour ça. C’est de l’égoisme.
      Enfin, que des parlementaires BRAILLENT une reconnaissance de leur précédent statut maintenant, alors que beaucoup d’entre eux, ONT REJOINT les fauteurs de coup d’état, pas tous heureusement, c’est déjà à travers leurs mots, UNE RECONNAISSANCE de LÉGITIMITÉ de ce pouvoir ILLÉGITIME et AMORAL.

  • 19 novembre 2011 à 17:47 | randra (#5538)

    Il y a incohérance dans ce qu’ils ont dit : dans un Etat où il y a insurrection, quand on dissout le régime, il faut dissoudre en même temps les structures y existentes mais non pas quelques unes.
    Le régime Ravalo a été dissout car il assouvit le peuple, par conséquent les élus datant ont aussi leur responsabilité dans ce qui s’était passé durant.Tout n’était pas la faute de Ravalo tout seul mais aussi des autres structures.

    • 19 novembre 2011 à 23:24 | herbert leon (#5976) répond à randra

      Si certains ne sont pas d’accord sur ce forum sur l’idée de gouvernement de technocrates, on respecte leurs opinions.

      Mais beaucoup veulent se débarasser des politiciens satria LEO POLITKA. On préfère un gouvernement de technocrates plutot qu’un troupeau de politiciens genre Alain Razafimbelo ou tous ces ministres sur liste noire pour avoir magouillé.

      Isika mila gouvernements et PM technocrates :
      Aza hadinonareo leo politika fa @ alatsinainy @ 10h sy 12h, 14h 16h ary 18h dia mampaneno klaxon daholo isika mandritry ny 5mn avy ho fampisehona fa tsy mankasitraka ireo mpanao politika rehetra isika..
      Dia tohizana talata sy alarobia memes heures, memes durées (5 à 10 mn hatrany).

      Lazao ny havana sy tapaka fa raha misy folo isika eto @ forum ka mahavita milaza olona 10 avy ka manana fiara daholo izy ireo dia efa fiara 100 izay.
      Raha 5 metre ny fiara iray, dia efa 500 metres arabe izany no fenontsika ka miara mampaneno klaxon daholo.
      Ampisehontsika fa tezitra @ ireo mpanao politika isika ary tena tsy mila azy ireo intsony. Tena leo politika.

      Ireo izay mbola mifikitra @ ireo mpanao politika moa tsy terena hanaraka antsika, fa dia ny an’azy ny azy.

    • 20 novembre 2011 à 05:12 | australe (#4568) répond à herbert leon

      Le plus malhonnete et de plus un assasin c est ANDRIAMISEZA ALAIN IL VOLE TUE UN PERE DE FAMILLE ET IL N A AUCUN PROBLEME ?, VIOLE, MANIPULATEUR AVEC SA TETE DE CRAPAUX BAVEUR, et il est encore en place la je dirais il y a vraiment un probleme chez nous et personne d honnete pour l attaquer et dire stop votre direction la prison.
      Mamy

  • 20 novembre 2011 à 05:02 | australe (#4568)

    Alors pour mon compte lorsque l on sait que parmis les senateurs il y a un Andriamiseza alain alors la je ne leurs accordent aucune confience c est des magouilles vols et compagnie ET SURTOUT DU TRAFIQUE D INFLUENCE POUR MIEUX S ENRICHIR N EST CE PAS POURRITURE D ANDRIAMISEZA ALAIN, il faut faire le menage notre Pays ne peut plus continuer comme ça. A croire que nous n avons pas de personnalité responsable et honnete qui se ressemble s assemble !!!

  • 20 novembre 2011 à 09:51 | herbert leon (#5976)

    Il n’y aura pas de governement d’union nationale selon la formule adoptée jusqu’à maintenant formé de ministres issus des partis politiques, car la cohabitation est impossible.
    Il est temps de penser à autre chose qui necessite tout de même l’accord de toutes les mouvances : former un gouvernement de technocrate réduit à une quinzaine de ministres.

    Les politiques ont montré tout au long de cette transition phase 1 leurs limites. Pour ceux qui sont au pouvoir, leur unilateralisme a conduit le pays dans l’abime où nous sommes aujourd’hui. Mais cela n’a pas empeché certains d’entre eux de se remplir les poches. Ils sont maintenant connus de tous, y compris à l’étranger. D’autres ont même fait l’objet de lettres de dénonciation ou de menace en cas de retour au gouvernement.

    Pour ceux de l’opposition, ils n’ont pas brillé non plus à cause de leur entêtement et leurs tergiversations, à tel point qu’il fut facile pour la HAT de les diviser en plusieurs sous groupuscules sans poids ni loi.

    Il faut envisager serieusement à faire appel aux technocrates. Nous sommes dans une transition où les orientations politiques sont claires et nettes (FdR). Il s’agit maintenant de monter des programmes de réalisation détaillés dans le temps et de les executer convenablement sans état d’ame. On n’a pas besoin d’un homme politique pour cela car tout est déjà tracé.

    Il est aussi faux de dire que les technocrates sont incapables de voir les dimensions politiques des choses. De plus, ces technocrates n’ont pas non plus de viseés politiciennes. Et de toute façon, il est tres facile de leur demander de faire des déclarations publiques de non participation aux élections à venir.

    L’objectif est la réalisation dans le temps des programmes d’action de la Transition basée sur la feuille de route à mieux expliciter par le PM. Les technocrates ne se neutraliseront pas comme l’ont prouvé tous ces politiques de tous bords.
    Et ne me demandez pas où sont les technocrates. En tout cas pas dans les états majors politiques et encore moins dans les bars biens connus de la Capitale.

    Tout a été essayé avec les politiques. Ils ont prouvé leur incompétence et leur incapacité à resoudre les problèmes actuels.

    Le moment des politiques est maintenant revolu. Arretons d’essayer encore de trouver des formules autour des hommes politiques. Surtout dans une transition de courte durée.

    Il faut avoir l’intelligence de changer de fusil d’épaule et adopter un autre raisonnement.

    Ny leo politika dia miandrandra gouvernements et PM technocrates.
    Aza hadinonareo leo politika fa @ alatsinainy @ 10h sy 12h, 14h 16h ary 18h dia mampaneno klaxon daholo isika mandritry ny 5mn avy ho fampisehona fa mankasitraka ireo mpanao politika rehetra isika..
    Dia tohizana talata sy alarobia memes heures, memes durées (5 à 10 mn hatrany).

    Lazao ny havana sy tapaka fa raha misy folo isika eto @ forum ka mahavita milaza olona 10 avy ka manana fiara daholo izy ireo dia efa fiara 100 izay.
    Raha 5 metre ny fiara iray, dia efa 500 metres arabe izany no fenontsika ka miara mampaneno klaxon daholo.
    Ampisehontsika fa tezitra @ ireo mpanao politika isika ary tena tsy mila azy ireo intsony. Tena leo politika.

    Ireo izay mbola mifikitra @ ireo mpanao politika moa tsy terena hanaraka antsika, fa dia ny an’azy ny azy.

    Comment y arriver à former ce gouvernement de techniciens ? Ce sera la seule bonne action qu’on demandera aux politiciens avant leur retrait de la Transition : Décider ensemble au cours du sommet des 4 qu’ils accordent le pouvoir aux technocrates conduits par un chef de l’executif unique.

    On pourra les aider à aller dans ce sens : en nous mobilisant tous lundi 21 puis mardi 22 puis mercredi 24 novembre.
    A fond les klaxon à partir de 10h et toutes les deux heures ensuite pendant 5 mn à chaque fois.
    Le message est déjà tres répandu maintenant. Les gens sont enthousiastes. Même s’il ont un peu peur, ils savent qu’il ne pourront pas etre poursuivis car tout le monde peut klaxoner. Et on sera tellement éparpillés dans la ville que ce sera déroutant pour les éventuels forces de repression.
    Si tout va bien, la mobilisation pourrait gagner les provinces. C’est tellement facile à faire.

    Mais une fois de plus, personne ne force personne. On fera cela avec les gens qui ont conscience que plus rien ne va avec ces politiciens de tous bords. Les autres peuvent nous regarder ou nous critiquer. la marche est engagée. On est de plus en plus nombreux. Et même si on n’est que 100 ou 200 voitures le 1er jour, cela va s’amplifier toutes les 2 heures. 200 klaxons simultanément, c’est pas mal déjà. Le message sera passé. Mais ôn doit insister pour faire plier ces politicards
    Bon courage à tous.

  • 20 novembre 2011 à 12:02 | betoko (#413)

    A lire ou à visionner sur www.madagate.com la colére et la mis en garde d’Andry Rajoelina hier soir 19 novembre 2011 sur TVM

  • 20 novembre 2011 à 21:11 | herbert leon (#5976)

    MIFOHAZA TOKOA RY VAHOAKA LEO POLITIKA.
    NDAO ASEHOHINTSIKA FA TSY LASA INTSONY IREO MPANAO POLITIKA REHETRA NA MPANOHITRA NA MPANOHANA ;

    Les grands corps doivent rejoindre les manifestations Klaxon/fanions blancs et montrer ainsi qu’ils ont un leadership sur qui on peut se fier.

    Ces concerts de klaxon à partir de lundi 21 NOVEMBRE à 10h puis toutes les deux heures pendant 5 à 10 minutes à chaque fois, exigent le retrait des politiques et la formation de gouvernement de technocrates réduit à 15 ministres environ par souci d’économie. Cela continuera mardi 22 et mercredi 23 aux mêmes heures et pourra se propager en province aussi, c’est tres souhaitable.

    Ces Regardons bien ce qui se passe.
    Madagascar est dans un état tel qu’il est inévitable de se passer de l’aide financière internationale.
    Les bailleurs de fonds, jusqu’à preuve du contraire, attendent les résolutions de la SDAC car ils veulent régionaliser la crise malgache et en rendre respoinsables les seuls Malgaches+SADC.
    Le tandem actuel Rajoelina/Biriziky est accepté par cette CI. Mais il manque une étape indispensable. Les chefs politiques doivent aussi l’approuver dans une rencontre entre Malgaches.
    De même, la FdR a été proposée par la CI. Mais elle n’a pas encore été validée formellement par les chefs politiques malgaches au cours d’un sommet entre Malgaches.

    C’est mon explication du sommet des 4 chefs d’Etat : valider.
    S’il s’avère indispensable de modifier ou d’amender le dispositif ANR/OB, cela devrait se faire dans le cadre de ce sommet des 4. Pour éviter encore qu’on parle d’unilateralisme. Dans ce cas, il est fort possible qu’on ait desormais affaire à unj SEUL EXECUTIF.

    Cet amendement devrait concerner d’abord le montage d’un Gouvernement de technocrates. Les politiques dans le cadre de ce sommet des 4 doivent le proclamer solennellement.
    Un nouveau PM ou un nouveau chef de l’executif doit être alors désigné. Il peut être ou non OB. Cela pourrait être une nouvelle personnalité de la haute technocratie malgache.

    Le sommet des 4 demande ensuite à ce nouveau PM ou PM nouvellement désignéou nouveau chef de l’unique executif la présentation dans les plus brefs délais d’un programme de sortie de crise pouvant reprendre tout ou partie de la FdR mais surtout comprenant des volets précis comme :
    la crise sociale
    la resolution de la crise économique
    la révision des procès politiques (et plus tard l’amnistie si besoin)
    la lutte contre la deforestation
    la gestions de nos ressources minières et halieutiques
    la resorption de la faim dans le sud et dans d’autres parties du pays
    la sécurité en ville et dans les campagnes
    les élections

    La durée de vie de ce gouvernement de technocrates sera fixée pour éviter tout dérapage.

  • 20 novembre 2011 à 23:12 | iarivo (#5822)

    En tant que représentants du peuple, de "tout" le peuple malgache, il était de la responsabilité de ces députés et sénateurs de contrôler les agissements de l’ancien Président et de son gouvernement afin de vérifier qu’ils n’allaient pas à l’encontre de la DEMOCRATIE et des intérêts du peuple malagasy.

    Ont-ils été à la hauteur de leur responsabilité et de leur mission ???

    N O N !!!

    Ils n’ont agit que comme de simples courtisans, des fans, des disciples envers leur gourou, et nous continuons à voir encore certains, et surtout "certaines", d’entre eux (elles) qui continue leur action partisane, cherchant à démontrer au mieux leur fidélité, leur soumission, à n’importe quel prix à leur "maitre à penser" quitte à ce que cela se fasse au détriment des 20 millions de malagasy...

    - - - - -

    Comme à tout malheur on peut en tirer quelque chose de positif, espérant que cette crise fera prendre conscience aux futurs "élus" de leur rôle dans le bon fonctionnement démocratique des Institutions et de l’Etat, et qu’ils assumeront au mieux la mission que le peuple malagasy leur aura confié.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS